Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

[Âges des Métaux] Iron Age 'bog bodies' unveiled



  1. #1
    begue

    [Âges des Métaux] Iron Age 'bog bodies' unveiled


    ------


  2. #2
    cambrien

    Re : Iron Age 'bog bodies' unveiled

    en fr cela aurait été mieux .

  3. #3
    megami

    Re : Iron Age 'bog bodies' unveiled

    Il suffit de demander :

    Des « corps des marais » de l’Âge du Fer dévoilés

    Les archéologues ont dévoilé deux « corps des marais » de l’Âge du Fer qui ont été trouvés en République d’Irlande.

    Les corps, qui sont tous les deux masculins et ont été datés de plus de 2000 ans, appartiennent probablement aux victimes d’un sacrifice rituel.
    Comme d’autres corps des marais, ils montrent des signes de tortures avant leur mort.

    Des détails des découvertes ont été donnés dans un documentaire de la BBC qui sera diffusé le 20 janvier, « Timewatch ».

    Le premier corps est tombé d’une machine à couper la tourbe en février 2003 à Clonycavan, près de Dublin. Les avant-bras, les mains, et le bas du ventre manquent, on pense qu’ils ont été détruits par la machine.
    Le deuxième a été trouvé en mai de la même année à Croghan, à seulement 40 km de Clonycavan.
    Au vieil homme de Croghan, comme on l’appelle, il manquait la tête et les membres inférieurs. Il a été découvert par des ouvriers qui nettoyaient un fossé de drainage dans une tourbière.

    Une peau tannée


    Bien que la police ait d’abord été appelée, une inspection par un pathologiste d’état a confirmé qu’il s’agissait d’un cas archéologique.
    Les deux corps ont donc été transportés au Muséum National d’Irlande à Dublin.

    Une équipe d’experts du Royaume Uni et d’Irlande ont examiné les corps pour apprendre comment ils ont vécu et comment ils sont morts.
    La datation radiocarbone, par exemple, a montré que les deux étaient morts à la même époque, il y a environ 2300 ans.

    Un des experts est Don Brothwell, l’archéologue de l’Université de York qui a mené l’enquête scientifique de l’homme de Lindow, le corps des marais trouvé dans le Cheshire en 1984.
    Des centaines de corps ont été retrouvé dans les tourbières humides du Nord de l’Europe. Les premiers comptes-rendus datent du XVIIIè siècle. La composition chimique unique des tourbières momifient essentiellement les corps.

    Une mort estivale


    La mousse de sphaigne qui construit la tourbe conserve les restes dans des conditions de froid, d’acide et d’anaérobie qui immobilisent les bactéries.
    « La manière dont les tourbières conservent les corps a été décrite comme un processus de « cuisson lente » qui les tanne en brun foncé », a dit le producteur de Timewatch John Hayes-Fisher au site de la BBC.

    L’homme de Clonycavan était un individu de sexe masculin, jeune, qui ne mesurait pas plus de 1,60 m. En dessous de ses cheveux, qui conservent leur style « levé » inhabituel, il y avait une blessure massive causée par un objet coupant lourd qui a ouvert son crane.
    Une analyse chimique des cheveux a montré que le régime de l’homme de Clonycavan était riche en végétaux dans les mois qui ont précédé son décès, suggérant qu’il est mort en été.
    Cela a également révélé qu’il utilisait une sorte de gel pour les cheveux de l’Âge du Fer ; une huile végétale mélangée avec une résine qui venait probablement du Sud-Ouest de la France ou d’Espagne.

    Un corps démembré


    Le vieil homme de Croghan était lui aussi jeune, probablement au début ou au milieu de la vingtaine, mais bien plus grand que son homologue de 40 kilomètres plus loin. Les scientifiques ont déterminé par rapport à la longueur de ses bras qu’il devait mesurer environ 2 m.

    Il a été horriblement torturé avant sa mort. Le bout de ses seins a été coupé et il a reçu un coup de couteau dans les côtes. Une coupure dans son bras suggère qu’il a essayé de se défendre pendant l’attaque qui a mis fin à va vie.

    Le jeune homme a ensuite été décapité et démembré. Des cordes de noisetier ont été passées à travers ses bras avant qu’il soit enterré dans le marais.

    Les restes de son estomac montrent que le vieil homme de Croghan a mangé du lait et des céréales avant sa mort. Mais l’analyse chimique de ses ongles a montré qu’il avait plus de viande dans son régime alimentaire que l’homme de Clonycavan.
    Cela suggère qu’il est mort dans une saison plus froide, quand les végétaux étaient plus rares. Cela peut également expliquer pourquoi ses restes sont mieux préservés.

    Une offrande pleine d'espoir


    Les chercheurs ont utilisé la technologie digitale pour reconstruire le visage déformé de l’homme de Clonycavan.
    Par ses études sur ces corps des marais et d’autres, Ned Kely, gardien des antiquités irlandaises au Muséum National d’Irlande, a développé une nouvelle théorie qui explique pourquoi tant de restes sont enterrés sur d’importantes frontières politiques ou royales.

    « Ma croyance est que ces inhumations sont offertes aux dieux de la fertilité par les rois pour s’assurer un règne prospère. », a dit M. Kelly dans le programme Timewatch de la BBC.
    « Les corps sont placés dans les abords immédiats de terres royales ou sur les frontières tribales pour s’assurer un bon rendement de grain et de lait pendant le règne du roi.»

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Âges des métaux] Les chars celtiques
    Par velma_kelly dans le forum Archéologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 08/10/2005, 00h26
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 02/08/2005, 11h10
  3. [Âge des métaux] Stonehenge
    Par rm1 dans le forum Archéologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/04/2005, 16h51
  4. [Âges des métaux] Sites mégalithiques en Aquitaine ?
    Par clodion le chevelu dans le forum Archéologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/12/2004, 10h45
  5. Réponses: 10
    Dernier message: 03/12/2004, 20h08