Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Supernovae anormale et conséquences ...



  1. #1
    TheBudyMan

    Question Supernovae anormale et conséquences ...


    ------

    Bonjour à tous,

    Désolé si ce sujet a déjà fait l'objet de discussions, mais je n'ai rien trouvé dans la recherche.
    J'aurais une petite question à vous soumettre sur un sujet en particulier.

    Dans le science et vie du mois de décembre 2006, page74, on retrouve un article sur l'explosion de SN 2003 fg, une supernovae détectée en 2003 par le téléscope CFHT d'Hawaï.
    Pour ceux qui n'ont pas l'occasion de lire cet article, je m'explique un peu.

    En résumé, depuis très longtemps, les supernovae sont une espèce d'étalon de distance pour nos chercheurs.
    En effet, une supernovae issue d'une naine blanche explose systématiquement quand sa masse dépasse la masse critique de Chandrasekhar (=1,43 masse solaire). Puisqu'elles explosent toutes dès l'atteinte de cette masse critique, cela veut aussi dire qu'elles sont constituées d'une même quantité de matière et qu'elles explosent toutes avec le même "éclat".
    Cette particularité permet à nos chercheurs, depuis plus de 75 ans, de disposer d'étalons de distance, de repères dans l'espace pour, calculer les distances.
    C'est notament à cette particularité que l'on doit la découverte de l'accélération apparente de notre univers en expanssion.

    Or, l'observation de la supernovae SN 2003 fg, en 2003, a révélé un "éclat" deux fois supérieur à la norme ... Pavé dans la marre ... Explosion plus lumineuse = plus grosse explosion = plus grosse quantité de matière au départ = dépassement de la masse critique de 1,43 masse solaire !!! ... un scoop pour un "étalon" scientifique !!!
    Alors bon, ceci s'expliquerait par le fait que la naine ai été accélérée par la matière qu'elle absorbait d'une géante rouge voisine ... la force centrifuge s'opposant à la tendance à l'effondrement de l'étoile ... et ceci jusqu'à atteindre 2,2 masses solaires, et enfin exploser.

    Dans l'article, Mr Reynald Pain (Supernovae Legacy Survey) dit qu'il sagit simplement d'une supernovae anormale et qu'il n'y a pas matière à remettre en cause la fiabilité des observations et interprétations cosmologiques.

    Mais la question est posée ... entre les supernovae qui explosent à 1,43 et 2,2 masses solaires, la différence "d'éclat" est notable et donc facilement détectable.
    Mais que fait on de toutes celles qui pourraient se trouver entre ces 2 extrèmes, qui pourraient avoir eu une différence d'éclat moins marquée, et surtout mois facilement détectable.
    Ces "anomalies" ne pourraient elles pas venir pourrir les données existantes ... et influer quand même sur notre compréhenssion de l'univers.

    La quesion est posée ... mais le lecteur reste sur sa faim !!!

    Personellement, j'ai quand même du mal à croire que certains scientifiques, comme Mr Reynald Pain, aient l'air affirmatifs sur le sujet ... ça me parait trop important comme sujet, et surtout trop lourd de conséquences.
    Mais il est vrai que ce n'est pas non plus mon domaine de compétences, alors je me tourne vers vous ...

    Que penser de ces "étalons", et du réel impact de cette découverte sur nos connaissances relatives à l'expanssion de l'univers ???

    Merci d'avance

    Bud

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    mtheory

    Re : Supernovae anormale et conséquences ...

    Bonsoir,

    Votre question est tout à fait légitime et en fait les gens se posent des questions sur la fiabilité des indicateurs de distances ,comme les SN Ia depuis longtemps.
    Par exemple si l'explosion est fortement asymétrique la luminosité apparente d'une supernovae pourra présenter des dispersions plus importantes autour d'une valeur moyenne.

    Donc en effet toute détection de comportement 'anormale' dans l'explosion d'une supernovae pose un problème.

    Ce qui se passe c'est qu'en prenant un nombre suffissant d'observations on obtient des mesures qui donnent une moyenne plus robuste et donc nous permettent d'avoir une évaluation plus fiable des véritables distances.
    Mais évidemment,si les SN I a ont un comportement plus "erratique" que prévue ,l'incertitude sur l'évaluation des distances et donc d'autres paramètres cosmologique/astrophysique croit.
    Donc rassurez vous,les gens tiennent compte de ça depuis longtemps et pour le moment les conclusions en liaisons avec la théorie du BB ne semblent pas affectés,il faut bien sûr rester vigilant et des surprises sont toujours possibles
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  4. #3
    TheBudyMan

    Re : Supernovae anormale et conséquences ...

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Ce qui se passe c'est qu'en prenant un nombre suffissant d'observations on obtient des mesures qui donnent une moyenne plus robuste et donc nous permettent d'avoir une évaluation plus fiable des véritables distances.
    Je pense surtout que l'on ne surveille réellement qu'une infime partie des supernovae dans l'univers ... et donc ce grand nombre de mesures qui nous donnerait, comme vous le décrivez, une sorte de moyenne acceptable, n'est-il pas plutôt ridiculement petit par rapport au nombre total de supernovae que l'on peut imaginer se produire dans l'univers ???

    Je veux dire que, devant le nombre total d'observations effectuées par l'homme, peut-on se permettre de valider un tel état de fait ... ça me parait un peu fragile quand même, non ???

  5. #4
    mtheory

    Re : Supernovae anormale et conséquences ...

    Citation Envoyé par TheBudyMan Voir le message
    Je veux dire que, devant le nombre total d'observations effectuées par l'homme, peut-on se permettre de valider un tel état de fait ... ça me parait un peu fragile quand même, non ???
    En fait non,c'est tout l'art de l'exploitation statistique des données.
    Bien sûr,on ne peut jamais être certain de rien mais doutez-vous sérieusement que le Soleil ne se levera pas demain ?
    Toutefois,dans le cas qui nous occupe,à partir d'un échantillon donné ,on peut avancer certaines conclusions en donnant cependant un encadrement autour de la véritable valeur.On peut ainsi donner une estimation de l'erreur commise ,c'est uniquement quand le 'controle' sur la statistique des données est suffisant que les scientifiques annoncent qu'une découverte vient d'être faite.
    Ou plutôt c'est ce vers quoi ils tendent,personne n'est parfait .

    Reste que vous avez raison ,les découvertes et théories ,à part quand il s'agit de faits assez 'simples' (ex la Terre est ronde et tourne autour du Soleil) ne possédent qu'un certain degré de probabilité soutenu par l'expérience (comme la croyance au lever du Soleil demain).
    C'est efffectivement pas très bien connu du grand publique.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    alain_r

    Re : Supernovae anormale et conséquences ...

    Citation Envoyé par TheBudyMan Voir le message
    Bonjour à tous,

    Désolé si ce sujet a déjà fait l'objet de discussions, mais je n'ai rien trouvé dans la recherche.
    J'aurais une petite question à vous soumettre sur un sujet en particulier.

    Dans le science et vie du mois de décembre 2006, page74, on retrouve un article sur l'explosion de SN 2003 fg, une supernovae détectée en 2003 par le téléscope CFHT d'Hawaï.
    Pour ceux qui n'ont pas l'occasion de lire cet article, je m'explique un peu.

    En résumé, depuis très longtemps, les supernovae sont une espèce d'étalon de distance pour nos chercheurs.
    En effet, une supernovae issue d'une naine blanche explose systématiquement quand sa masse dépasse la masse critique de Chandrasekhar (=1,43 masse solaire). Puisqu'elles explosent toutes dès l'atteinte de cette masse critique, cela veut aussi dire qu'elles sont constituées d'une même quantité de matière et qu'elles explosent toutes avec le même "éclat".
    Cette particularité permet à nos chercheurs, depuis plus de 75 ans, de disposer d'étalons de distance, de repères dans l'espace pour, calculer les distances.
    C'est notament à cette particularité que l'on doit la découverte de l'accélération apparente de notre univers en expanssion.

    Or, l'observation de la supernovae SN 2003 fg, en 2003, a révélé un "éclat" deux fois supérieur à la norme ... Pavé dans la marre ... Explosion plus lumineuse = plus grosse explosion = plus grosse quantité de matière au départ = dépassement de la masse critique de 1,43 masse solaire !!! ... un scoop pour un "étalon" scientifique !!!
    Alors bon, ceci s'expliquerait par le fait que la naine ai été accélérée par la matière qu'elle absorbait d'une géante rouge voisine ... la force centrifuge s'opposant à la tendance à l'effondrement de l'étoile ... et ceci jusqu'à atteindre 2,2 masses solaires, et enfin exploser.
    [...]
    Une supernovae de type Ia resulte de deux types de scenarios : accretion par un compagnon, ou coalescence avec une autre etoile, eventuellement lui meme naine blanche. Dans les deux cas, l'etoile n'est pas isolee, et la masse de combustible n'est pas egale a la masse de chandrasekhar. C'est du reste ce que l'on observe : les supernovae de type Ia ne sont pas des chandelles standard, mais possedent une certaine dispersion en luminosite absolue. Cela est interprete comme une variation de la masse totale de nickel intervenant dans l'explosion. Cela ne resoud pas le probleme du scenario progeniteur (accretion ou collision), du reste. Ce probleme de variation de la masse totale de combustible est corrige, car l'on constate (empiriquement) que la duree de l'explosion est correlee a la masse totale de combustible disponible (le fameux "stretch factor" dans la litterature scientifique). Au final, cette correction marche extraordinairement bien. Il n'en demeure pas moins que dans certains cas, la spectroscopie revele des supernovae aux caracteristiques spectrale bizarres. Ces cas la peuvent s'expliquer par exemple en supposant que le compagnon n'est pas une naine blanche et intervient dans l'explosion. Dans ce cas la, le phenomene observe n'est plus une simple explosion thermonucleaire d'une boule de matiere degeneree, et ces cas la sont exclus des donnees, puisque la seule chose dont on est sur, est qu'ils ne correspondent pas au phenomene stardardisable que l'on recherche.

Discussions similaires

  1. Température anormale réfrigérateur Whirpool ARZ 825/G
    Par Dani94 dans le forum Dépannage
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/06/2007, 20h43
  2. [Brun] TV Philips CRT - Extinction anormale
    Par christophe26 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/06/2007, 07h02
  3. Supernovae
    Par Latouffe dans le forum Archives
    Réponses: 7
    Dernier message: 04/01/2007, 12h47
  4. Dilatation anormale de l'eau
    Par AUDRIC dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/12/2006, 12h53
  5. Pression anormale dans circuit d'eau chauffage
    Par mtrento dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/03/2006, 07h50