Affichage des résultats 1 à 30 sur 30

Astres dans mes lignes...



  1. #1
    Oonie

    Astres dans mes lignes...

    Salutations à vous tous, qui avaient la tête dans les étoiles presque au sens propre ! La mienne n'y est qu'au sens figuré, puisque je m'y échappe seulement à travers l'écriture.

    Et étant en train de plancher sur la création d'un nouveau monde et de son système (minime), j'ai besoin de lumière. Bien que sur la voie d'une invention totale, je souhaiterai que mes descriptions puissent suivre une trace de vérité.

    Parcourant encyclopédies et internet à la recherche de diverses informations, je suis tombée par ici... et me suis dit "tiens, pourquoi ne tout simplement pas poser la question à des passionnés ! ?"

    Dans les idées sorties des nébuleuses de mon cerveau, ce monde, comme notre Terre possède deux soleils et au moins une étoile principale. J'avais comme premier jet, cette étoile qui fait briller alternativement un soleil noir (inspiré de notre lune) et un soleil rouge (inspiré de notre propre soleil). Ces deux soleils tournant autour d'une planète... Ce schéma est-il plus ou moins plausible (je ne me lance pas non plus dans un écrit collé à l'astronomie !)... ou peut-être avez-vous d'autres suggestions, qui gardent à l'esprit ce modèle à quatre et leurs fonctions.

    En vous remerciant d'avance pour d'éventuelles réponses...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    invite64321

    Re : Astres dans mes lignes...

    Tiens, un écrivain de S-F !

    Si tu veux que ton roman soit un tant soit peu plausible, sache d'abord qu'il n'existe pas de soleil noir. Il existe des trous noirs, mais ça n'émet pas des masses de chaleur, et encore moins de lumière. Je n'ai pas compris ta phrase disant que l'étoile principale du système fait briller alternativement un soleil noir et un soleil rouge.

    Ensuite, on n'a pas encore vu de soleil(s) qui tourne(nt) autour d'une planète : dans le monde réel, c'est les planètes qui tournent autour de leur soleil. C'est le plus léger qui tourne autour du plus lourd, si tu veux.

    Bref, on peut imaginer un système double (deux étoiles, la petite tournant autour de la plus grosse, et des planètes tournant autour des deux étoiles.) Si je ne me trompe, on a déjà observé des systèmes de ce type.

  4. #3
    Niels Adribohr

    Re : Astres dans mes lignes...

    Salut,
    je suis pas sur d'avoir bien compris. Dans ton systeme, il semble y avoir une étoile principale et deux soleils satellites d'une planete. De plus, les soleils n'émettent pas leur propres lumières, mais refletent la lumière de l'étoile principale, c'est bien ça?
    En tout cas, je peux te donner quelques informations :
    -Le Soleil est une étoile. Elle émet sa propre lumière. Donc le terme générique "Soleil" désigne habituellement une étoile et non pas un astre éclairé par une autre étoile.
    -Pour qu'un astre puisse émettre sa propre lumière, il faut qu'elle amorce des réactions de fusions nucléaires. Pour cela, il faut qu'elle atteigne une certaine masse critique. Une planète n'a justement pas atteint une telle masse. On ne verra donc jamais de "Soleil" tourné autour d'une planète, mais toujours l'inverse.
    -En fait, ton système semble possible si je l'ai bien compris, sauf qu'il est surprenant (et c'est pour cela que je ne sais pas si j'ai bien compris) d'appeler par le terme génerique "Soleil" les deux astres qui d'une part tournent autour de la Planète et d'autre part n'émettent pas leur propres lumières. Normalement, c'est l'étoile principale qui mériterait d'être désigné par le terme génerique "Soleil", quand aux deux autres astres, simples satellites de la planete, ils devraient plûtot être désigné par le terme générique "Lune".

    Donc, comme système à 4 possibles, on peut avoir ceci:
    une étoile principale autour de laquelle tourne une planete, autour de laquelle tournent 2 satellites qui refletent la lumière de l'étoile principale.

  5. #4
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    En résumé, remplace "soleil" par "lune" et "étoile" par "soleil" et on va pouvoir commencer à y retrouver ses petits

    a+
    Parcours Etranges

  6. #5
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    Merci pour ces réponses rapides !

    Le schéma de "mon système" découlant d'abord de son "histoire", je me doutais qu'il devait être hors-norme... Les noms ont d'abord étaient donnés juste pour m'y retrouver, puis en approfondissant, j'ai voulu me pencher sur le côté réaliste. Je vois que j'ai bien fait, mes compétences en astronomie étant à peu prés égales à zéro ! (Puisque je ne suis pas écrivain de S-F, mais écrivaine plus ou moins débutante dans le domaine du fantastique, plutôt médiéval, mais parfois trop perfectionniste !)

    La proposition de Niels Adribohr me plait bien (tu as tout à fait saisi ma vaseuse explication).

    D'autres questions me viennent :
    - les satellites de la planète peuvent-ils être plus gros qu'elle ?
    - si j'ai bien suivi, Soleil est le nom que l'on a donné à l'étoile qui éclaire notre système ?
    - dans ce cas, "mon Etoile" peut-elle éclairer tour à tour les deux satellites ? Qui eux-même éclaireraient la planète ?
    - ces deux satellites peuvent-ils avoir des couleurs visibles et différentes ? (Je voyais le noir, comme lors d'une éclipse...).


    Merci pour les réponses déjà fournies et d'avances pour celles à venir, arrêtez-moi qu'en vous n'en pouvez plus !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Niels Adribohr

    Re : Astres dans mes lignes...

    Citation Envoyé par Oonie Voir le message
    - les satellites de la planète peuvent-ils être plus gros qu'elle ?

    :
    A priori, ça paraît extremement difficile. En fait, ce qui prime, ce n'est pas la taille mais la masse. En fait, lorsqu'on dit qu'un astre tourne autour d'un autre, ce n'est en réalité pas exactement ce qui se passe. En fait, les deux astres interagissent gravitationnellement entre eux, et gravitent tout les deux autour du centre de gravité des deux astres. Maintenant, quand un astre est beaucoup plus massif que l'autre, le centre de gravité du systeme "gros astre + petit astre " se confond presque avec le centre de gravité du gros astre seul, ce qui fait qu'on néglige le mouvement du gros astre et qu'on considere juste que le petit astre "tourne" autour du gros astre.

    En conclusion, pour qu'on dise que tel astre est satellite de tel autre, il faut que le 1er astre soit beaucoup moins massif que le second. Il se peut que le 1er astre soit moins massif et pourtant plus volumineux que le second. Cela dépend de leur compositions, mais quelqu'elles soient , cela me parait extremement improbable qu'un astre plus volumineux possède une masse négligeable devant celle d' astre qui aurait un volume moindre.

    Citation Envoyé par Oonie Voir le message

    - si j'ai bien suivi, Soleil est le nom que l'on a donné à l'étoile qui éclaire notre système ?
    :
    Le Soleil est effectivement une étoile (comme celles que l'on voit la nuit) autour de laquelle tourne toutes les planetes (encore une fois, cela est un abus de langage que l'on utilise parce que la masse du Soleil est beaucoup plus grande que la masse des planetes qui sont autour), et qui est la source principale de lumière dans notre systeme solaire (on voit les autres planetes et la lune uniquement parce qu'elles réflechissent la lumière du Soleil). Donc lorsqu'on utilise le mot générique "Soleil" pour désigner un autre astre que le Soleil lui-même, c'est géneralement pour désigner une étoile. De même, lorsqu'on utilise le mot Lune au sens génerique, c'est pour désigner un satellite d'une planete (par exemple, à propos des satellites de Jupiter, on parle quelques fois de Lunes de Jupiter)

    Citation Envoyé par Oonie Voir le message
    - dans ce cas, "mon Etoile" peut-elle éclairer tour à tour les deux satellites ? Qui eux-même éclaireraient la planète ?:
    Oui, de la même manière que le Soleil éclaire la Lune dans notre monde. Maintenant, si ton étoile éclaire les satellites, elle éclairera également la planète. Il se peut, selon la taille des satellites, que la lumière réflechit par les satellites éclairent assez bien la Planete durant la nuit (un peu comme la Lune le fait avec la Terre, mais tu peux très bien dire que tes satellites éclairent plus que la pleine lune). Par contre, le jour principal ne sera pas causé par les satellites, mais bien par l'étoile elle-même.

    Citation Envoyé par Oonie Voir le message
    - ces deux satellites peuvent-ils avoir des couleurs visibles et différentes ? (Je voyais le noir, comme lors d'une éclipse...).
    :
    A priori oui, les sattellites de Jupiter par exemple ne sont pas tous de la même couleur. Maintenant, si sur les photos, la différence de couleur est spectaculaire, je doutes que ce soit également le cas si on les regardait avec nos yeux. Par contre, ton satellite peut être sombre, mais plus il sera sombre, moins il reflechira la Lumière de l'étoile, et donc moins tu le verras.

  9. Publicité
  10. #7
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Pour donner des couleur franche à la surface de tes lunes, tu peux imaginer qu'elle sont riches en éléments volatiles : carbone, azote, oxygène, soufre notamment.

    Pour la couleur noire, tu peux imaginer un dépôt de suie (du carbone) à la surface.

    Pour avoir des couleur pétantes y'a moyen avec des composés de soufres ou d'azote sur le sol lui même, ou au sein d'une atmosphère.

    Pour renouveler la surface sur des durées géologiques tu peux imaginer une activité volcanique, comme pour comme Io, la première Lune de Jupiter.


    a+
    Parcours Etranges

  11. #8
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    Superbe ! Non seulement, "mon système" prend une forme définitive et réaliste, mais en plus j'en apprends des choses intéressantes ! A presque me donner envie de me mettre à la S-F finalement... Ou à l'astronomie. Merci.

    J'ai donc opté pour l'étoile principale et les deux satellites (plus petits que la planète), que j'imagine graviter chacun de leur côté de la planète.

    - Chaque côté de la planète connaîtrait donc une période d'une durée X avec l'un des satellites et inversement ?

    - Un satellite noir (merci pour les précisions Gilgamesh) et un satellite rouge ? Qui entraîneraient des périodes semblables à celles connues aux pôles (en moins marquées), par exemple six mois de nuit plus lumineuse (plus rouge ) et six mois de nuit noire ? (C'est qu'il faut que je planche sur les saisons après. )

  12. #9
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Citation Envoyé par Oonie Voir le message
    - Chaque côté de la planète connaîtrait donc une période d'une durée X avec l'un des satellites et inversement ?

    - Un satellite noir (merci pour les précisions Gilgamesh) et un satellite rouge ? Qui entraîneraient des périodes semblables à celles connues aux pôles (en moins marquées), par exemple six mois de nuit plus lumineuse (plus rouge ) et six mois de nuit noire ? (C'est qu'il faut que je planche sur les saisons après. )
    Si ton histoire est encore en construction, tu peux peut être te laisser guider par la mécanique celeste

    On ne peut pas concevoir sur de longue durée des corps exactement sur la même orbite. Pour la bonne raison qu'il est impossible d'avoir une précision extrême, au micron près si tu veux, de corps mis en place par les hasards de la formations planétaires (qui est à base de collisions).

    Or le temps mis par un corps pour boucler son orbite, ce qu'on appelle sa période T, est proportionnel à la distance le séparant du centre de gravité du système noté a en général (le demi-grand axe de l'ellipse).

    La relation fondamentale est du type T2 ~ a3

    où ~ signifie "proportionnel à" : si le cube du demi-grand axe a3 double, le carré de la période T2 double aussi.

    En conséquence de cette loi de Kepler, si deux corps ont une orbite très voisine mais pas strictement égale, l'un va tourner un peu plus vite que l'autre. La conséquence est facile à imaginer : ils vont finir par se rejoindre. Si la différence de vitesse orbitale n'est que de 1 cm/s (les vitesses orbitales se mesurant plutot en km/s, ça fait une différence du cent-millième à peine), pour 2 corps tournant à 100 000 km du corps central il ne faut "que" 300 millions d'années pour qu'ils se rejoignent. S'ils sont quasi sur la même orbite, au moment où ils se rejoignent il vont collisionner et à n'en former plus qu'un. On dit donc que les gros corps "nettoient" leur orbite de tout ce qui y traine (un peu plus haut et un peu plus bas qu'eux) pour les agréger à leur masse.

    En conséquence de tout ça, tu ne peux pas imaginer deux corps en orbite qui gardent en permanence la même position relative l'un avec l'autre. C'est aussi fondamentale que la différence entre la lune et le soleil . L'un boucle son orbite forcément plus vite que l'autre. Et donc tu les vois forcément croiser leur position dans le ciel, s'ils tournent sur le même plan, ce qui est une configuration assez prévisible s'ils se sont formés dans un disque de poussière autour de la planète lors de leur formation. Il n'est pas strictement impossible que les plans orbitaux soient très différents, une des lune pouvant résulter d'une capture, mais c'est d'autant moins crédible que les lunes sont plus massives (car capturer un corps nécessite des coincidences qui sont de plus en plus difficile à satisfaire quand la masse croit).

    Jusqu'ici tu tiens le choc ? Alors accroche toi encore car il faut aller jusqu'au bout et envisager maintenant le cas le plus probable : les résonances orbitales.

    Donc deux corps ne peuvent orbiter à la même distance, on l'a vu. Mais ça va plus loin : si l'un au moins est assez massif, et qu'ils se meuvent sur des orbites pas trop éloignées l'un de l'autre, le rapport de leur période va devenir une fraction entière T1/T2 -> a/b (noté a:b), avec a sur b des entiers. Par exemple 2:3 qui est une résonance orbitale bien connu. Ou 2:5, 3:4, 1:2, etc. Comme entre les notes d'une gammes en musique.

    Qu'est ce que cela signifie ?

    Cela signifie, pour la résonance 1:2 qu'on va prendre pour exemple, que quand la Lune 2, la plus éloignée de la planète, de période T2 boucle une orbites autour de la planète, la Lune 1, la plus proche, de période T1 va en boucler exactement deux. Tu as par exemple une résonance 1:2 pour Europe-Io, deux des quatre grandes lunes de Jupiter

    Cela se fait spontanément, le corps le plus rapide donnant au corps le moins rapide un peu de vitesse pour qu'il se cale "au bon endroit".

    Ca finit par tourner "comme un moteur", avec des cycle régulier. En conservant ce cas simple de résonance 1:2 (qui ajoute déjà un niveau de complexité, donc de réalisme, très satisfaisant à ton scénario), tu as donc deux "saisons lunaires" :

    A la première saison (à la première orbite de Lune 1), Lune 1 et Lune 2 sont en conjonction, du même côté de la planète. Si elles tournent sensiblement sur le même plan, la Lune 1 peut même éclipser Lune 2.

    A la deuxième saison (à l'orbite suivante de Lune 1), elle sont en opposition, de part et d'autre de la planète.

    Avec ceci, tu as un système tout à fait honnête du point de vue de la mécanique céleste, tout en restant assez compréhensible pour le lecteur amha.


    a+
    Parcours Etranges

  13. #10
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    Merci Gilgamesh, vraiment intéressant, même s'il a fallu que je m'accroche (et que je relise au moins deux fois) certains passages !

    Mais je pense avoir saisi l'ensemble et apprécie le schéma des deux saisons, qui m'ouvrent même de nouveaux horizons... lunaires !

    - Si je suis placée à un point P de "ma planète" (et si j'ai compris), j'y verrai la nuit Lune 1 et Lune 2 ensembles pendant une durée X, puis pendant une autre période de durée égale (?), je ne verrai plus que Lune 1 ?
    - Quelqu'un à l'opposé de moi sur terre, verrait-il Lune 2 ?
    - Quoi qu'il en soit, ces saisons ne peuvent donc pas être régulières ?
    - Puis-je comparer le cycle de Lune 1 au cycle de notre Lune (sur lequel je vais aller me pencher) ?

    PS. : je repars sur les routes demain ou après-demain, plus d'accès internet, mais je reviendrai ! Je n'en ai pas fini avec vous.

  14. #11
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Citation Envoyé par Oonie Voir le message
    Merci Gilgamesh, vraiment intéressant, même s'il a fallu que je m'accroche (et que je relise au moins deux fois) certains passages !

    Mais je pense avoir saisi l'ensemble et apprécie le schéma des deux saisons, qui m'ouvrent même de nouveaux horizons... lunaires !

    - Si je suis placée à un point P de "ma planète" (et si j'ai compris), j'y verrai la nuit Lune 1 et Lune 2 ensembles pendant une durée X, puis pendant une autre période de durée égale (?), je ne verrai plus que Lune 1 ?
    Oui. Cette durée dépend de la masse de la planète et de la distance orbitale des lunes (et vu qu'on a choisi une solution résonante, il suffit de fixer la distance d'une seule lune et l'autre s'en déduit).

    - Quelqu'un à l'opposé de moi sur terre, verrait-il Lune 2 ?
    Oui, quand elle sont en opposition, deux observateur opposés qui voient chacun une des deux lunes au zénith n'en voit qu'une seule. Par contre il y a plein de situation où ils en voient une au lever et l'autre au coucher du soleil.

    - Quoi qu'il en soit, ces saisons ne peuvent donc pas être régulières ?
    Si ! Elles sont régulière, de période T2 (la période de la Lune2)

    - Puis-je comparer le cycle de Lune 1 au cycle de notre Lune (sur lequel je vais aller me pencher) ?
    En plus de ce qui précède, tu as pareillement un cycle des phase lunaire exactement comme pour notre Lune, allant de la Nouvelle Lune (lune en conjonction avec ton soleil = 0% de la surface tournée vers le soleil éclairée) à la Pleine Lune (lune en opposition = 100% de surface visible éclairée). Et ceci pour les DEUX lunes, bien entendu, pas uniquement Lune 1.

    Ce deux cycles (saison lunaire et phase d'éclairement) peuvent être combinés à peu près comme on veut. Avec cette contrainte minimale que si Lune1 et Lune2 se trouve à peu près au même endroit dans le ciel, leur phase sont à quelque chose près identiques. Par exemple tu ne peut pas avoir côte à côte une Lune 1 pleine et une Lune 2 nouvelle. Et inversement, si Lune 1 et Lune 2 sont en opposition leur phase sont inverses.


    Tu as potentiellement une grande richesse d'éclipses remarquables si ces lunes tournent sur des plan orbitaux très proches. Si S est le soleil, P la planète et L1 et L2 resp. la lune 1 et 2 tu as :

    S-L1 (soleil éclipsé par L1)
    S-L2
    L1-L2
    L1-P
    L2-P
    voir avec beaucoup de chance
    S-L2-L1 (les 3 corps en alignement, L1 les éclipsant tout deux)
    L2-L1-P (les deux lunes dans le cône d'ombre de la planète)


    a+
    Parcours Etranges

  15. #12
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    erratum... lire : 0% de la surface tournée vers la planète éclairé
    Parcours Etranges

  16. Publicité
  17. #13
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    Si je simplifie ça au maximum, en arrondissant le cycle lunaire à 30 jours et les saisons à six mois. J'aurai donc six cycles lunaires où les deux lunes sont visibles, puis six cycles lunaires où elles sont de part et d'autre de la planète ? Les deux saisons équivalent à un an, environ.

    Le calendrier de "ma planète" pourrait-il se baser sur les cycles lunaires ? Un nouveau mois commençant à chaque nouvelle lune ?

  18. #14
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Citation Envoyé par Oonie Voir le message
    Si je simplifie ça au maximum, en arrondissant le cycle lunaire à 30 jours et les saisons à six mois. J'aurai donc six cycles lunaires où les deux lunes sont visibles, puis six cycles lunaires où elles sont de part et d'autre de la planète ? Les deux saisons équivalent à un an, environ.
    Ah oui mais non, quand je te dis que les 2 cycles sont indépendants c'est au sens où on peut les déphaser (on peut faire commencer le cycle de des phases où on veut dans le cycle lunaire). Mais par définition, le cycle des phases c'est la période orbitale (resp. T1 et T2).

    Si le cycle de la Lune dure 28 j c'est que la Lune met 28 j à boucler une orbite autours de la Terre.

    Donc le cycle des phase de la Lune 1 à une durée T1 (disons 6 mois) et le cycle des phase de la Lune 2 une durée T2 (disons 1 an).

    Le calendrier de "ma planète" pourrait-il se baser sur les cycles lunaires ? Un nouveau mois commençant à chaque nouvelle lune ?
    Oui bien sûr. Le seuls soucis qui se pose (sur Terre !) avec les calendrier lunaires c'est que tu ne fais pas rentrer un nombre entier d'année lunaire dans une année solaire. Sans correction, les deux calendrier dérivent. Mais c'est un détail (il suffit de rajouter des jours intercalaires dans l'année, ce genre de truc).


    a+
    Parcours Etranges

  19. #15
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    A force de vouloir tourner mes questions dans un sens et dans l'autre, je crois que je viens de comprendre ton dernier message. Je pense que dans l'idée, il dit la même chose que le mien, sauf, qu'en triple buse que je suis, j'ai utilisé les termes "cycles lunaires" à mauvais escient !

    - Toujours du point de vue P de "ma planète", si le cycle lunaire de Lune 1 est de 28 jours, tous les 28 jours j'aurai une nouvelle Lune 1 ? Et ce "indéfiniment" ?

    - En quoi le cycle des phases est différent du cycle lunaire ? Tu parles d'un cycle de phases égal à six mois.

    - Si Lune 1 a un cycle lunaire de 28 jours, qu'en est-il pour Lune 2 ? Son cycle lunaire est-il le même ? Le double ?

  20. #16
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Citation Envoyé par Oonie Voir le message
    A force de vouloir tourner mes questions dans un sens et dans l'autre, je crois que je viens de comprendre ton dernier message. Je pense que dans l'idée, il dit la même chose que le mien, sauf, qu'en triple buse que je suis, j'ai utilisé les termes "cycles lunaires" à mauvais escient !

    - Toujours du point de vue P de "ma planète", si le cycle lunaire de Lune 1 est de 28 jours, tous les 28 jours j'aurai une nouvelle Lune 1 ? Et ce "indéfiniment" ?
    Voila, toutafé.

    - En quoi le cycle des phases est différent du cycle lunaire ? Tu parles d'un cycle de phases égal à six mois.
    Dessin, discours, toussa




    - Si Lune 1 a un cycle lunaire de 28 jours, qu'en est-il pour Lune 2 ? Son cycle lunaire est-il le même ? Le double ?
    Il est de 56 j (= 2 * 28 j). Tous les 56 j, tu as une nouvelle Lune 2.


    a+
    Parcours Etranges

  21. #17
    Alzen McCAW

    Re : Astres dans mes lignes...

    bonsoir,

    je trouve ça super bien, la question de Oonie et les explication de Gilgamesh (comme toujours).

    est-ce que pour voir à l'oeil nu ces deux lunes en pleine nuit, ça dépend de leur pouvoir réfléchissant (peut-on dire albédo ?)

    dés fois en début de matinée ou dans l'après midi, sur terre , on voit la lune, mais si notre lune était si noire qu'elle ne réflechisse pas la lumière, je suppose qu'on ne pourrait pas la voir de jour dans les mêmes conditions ; par contre je suppose qu'on pourrait la "voir" de nuit car elle occulterai les étoiles, sorte d'éclipse ?

    cela serait peut-être marrant de mettre la lune noire en orbite basse, elle occulterai la lune réfléchissante lors des conjonctions de nuit ?

    Alzen
    Attention, vivre c'est mortel...

  22. #18
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Citation Envoyé par Alzen McCAW Voir le message
    bonsoir,

    je trouve ça super bien, la question de Oonie et les explication de Gilgamesh (comme toujours).

    est-ce que pour voir à l'oeil nu ces deux lunes en pleine nuit, ça dépend de leur pouvoir réfléchissant (peut-on dire albédo ?)

    dés fois en début de matinée ou dans l'après midi, sur terre , on voit la lune, mais si notre lune était si noire qu'elle ne réflechisse pas la lumière, je suppose qu'on ne pourrait pas la voir de jour dans les mêmes conditions ; par contre je suppose qu'on pourrait la "voir" de nuit car elle occulterai les étoiles, sorte d'éclipse ?

    cela serait peut-être marrant de mettre la lune noire en orbite basse, elle occulterai la lune réfléchissante lors des conjonctions de nuit ?

    Alzen
    En fait notre Lune à nous est déjà très noire, puisque l'albédo lunaire est de 0,07, contre 0,35 pour la Terre. L'albédo de la la Lune n'est pas très éloignée de celui de la suie de cheminée (0,05). Il est difficile de descendre plus bas en restant réaliste. Un corps solide ne sera jamais plus noir que l'espace, comme un trou noir se détachant sur le fond stellaire.

    Quand à savoir quelle Lune (la rouge ou la noire) mettre à proximité, sans autre indication j'ai pris la rouge en référence à Io car c'est l'activité volcanique à base de composés soufrés qui donne sont aspect hallucinant à cette lune jovienne et que cette activité volcanique est liée aux effet de marée qui sont plus intense plus près de la planète (la période étant plus courte, la planète "travaille" à plus haute fréquence sous l'influence des marées).

    a+
    Parcours Etranges

  23. Publicité
  24. #19
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    Super Gilgamesh ! Je me garde ces schémas de côté, rien de mieux que des dessins pour que je comprenne. Ou presque, j'ai encore du mal à faire concorder les cycles des phases avec les saisons... thoo ! Je crois que ça vient enfin de rentrer dans ma caboche !

    Une saison lunaire est en fait égale à un cycle des phases de Lune 1 ?

    De mon point "P", j'ai 28 jours où je vois les deux lunes dans le ciel, puis 28 jours où je ne vois plus que Lune 2 ? Et inversement pour celui qui serait placé à l'opposé de moi sur la planète, lorsque Lune 2 "est dans mon ciel", il ne voit que Lune 1 ?

    Quant aux places choisies, c'est parfait ! Ca concorde magnifiquement bien avec leur "personnage" (oui, oui, les Lunes).

  25. #20
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Salut Oonie,

    la période d'un cycle, c'est le temps nécessaire pour que le système revienne à son état initial.

    Pour le cycle des phase L1 c'est T1 (temps entre deux nouvelle lune par ex)
    Pour le cycle des phase L2 c'est T2
    Pour le cycle des saisons lunaires, c'est la période de la lune qui prend le plus de temps pour boucler son orbite, soit T2.

    a+
    Parcours Etranges

  26. #21
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    Un bref passage sur internet. Merci pour la précision Gilgamesh... Je n'avais pas compris en fait !

    Merci encore pour toutes ces informations qui vont m'être bien utiles.

    Au plaisir.

  27. #22
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Au plaisir Oonie.


    a+
    Parcours Etranges

  28. #23
    zagreb887

    Re : Astres dans mes lignes...

    Pourrais tu nous tenir au courant de l'avancement de ton projet?

    En MP bien sur

    Moi j'ai bien envie de voir ce que va donner ton histoire

  29. #24
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    Je repasse par là, ayant perdu les images que m'avait fait Gilgamesh ! Je lis ton message Zagreb887... Mon projet était un peu en standby (retour au pays et divers souci au boulot), mais j'ai ressorti tout ça juste aujourd'hui. (Oui, ça risque d'être l'œuvre d'une vie, lol)

    Tu risques d'être déçu, car c'est du médiéval fantastique que je tente d'écrire, pas du tout de la SF, (les questions précédemment posées, c'est mon souci du détail). Mais si ça t'intéresse d'y jeter un œil, je pourrais toujours te faire lire.

  30. Publicité
  31. #25
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Citation Envoyé par Oonie Voir le message
    Je repasse par là, ayant perdu les images que m'avait fait Gilgamesh ! Je lis ton message Zagreb887... Mon projet était un peu en standby (retour au pays et divers souci au boulot), mais j'ai ressorti tout ça juste aujourd'hui. (Oui, ça risque d'être l'œuvre d'une vie, lol)

    Tu risques d'être déçu, car c'est du médiéval fantastique que je tente d'écrire, pas du tout de la SF, (les questions précédemment posées, c'est mon souci du détail). Mais si ça t'intéresse d'y jeter un œil, je pourrais toujours te faire lire.

    Salut Oonie,

    Echange de bons procédés, si ça te dis, tu peux me donner ton jugement sur le fil de discutions ? J'ai besoin de lecteurs critiques.


    a+
    Parcours Etranges

  32. #26
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    Je me mets ça de côté. J'ai pas mal de choses à faire aujourd'hui , alors je lirai ça tranquillement ce soir.

    Juste un détail, qu'est-ce qu'une Arche ?

    A très bientôt.

  33. #27
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Citation Envoyé par Oonie Voir le message
    Je me mets ça de côté. J'ai pas mal de choses à faire aujourd'hui , alors je lirai ça tranquillement ce soir.

    Juste un détail, qu'est-ce qu'une Arche ?

    A très bientôt.
    C'est un concept de trajet interstellaire.

    J'avais fait un article ici :
    http://strangepaths.com/?p=106&cp=7&...ge=fr#comments

    (te laisse pas démonter par les formules de math l'intéressant est à la fin).

    a+
    Parcours Etranges

  34. #28
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    Fin de semaine agitée (déménagement et autres péripéties !), mais j'ai gardé le lien vers ton texte. Je me lis ça tranquille demain.

  35. #29
    Oonie

    Re : Astres dans mes lignes...

    Hello Gilgamesh !

    Y'a-t-il une adresse mail à laquelle je puisse t'envoyer ton texte ? Je ne l'ai pas entièrement lu pour l'instant, mais j'ai corrigé quelques fautes (en rouge celles qu'il fallait absolument corriger, en vert des suggestions).

  36. #30
    Gilgamesh

    Re : Astres dans mes lignes...

    Merci Oonie, réponse en MP

    a+
    Parcours Etranges

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. insérer des numéro de lignes dans un texte Word
    Par margotegote dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 14
    Dernier message: 10/09/2008, 20h02
  2. dans mes documents, comment supprim définitifement : mes dossiers reçus
    Par Cornemuse dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/03/2007, 16h19
  3. passer des lignes dans un bloc en saisie
    Par Skyarnangel dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 13
    Dernier message: 31/01/2007, 20h58
  4. Mouvement des astres dans un système solaire
    Par Nanar Duff dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/12/2006, 09h33
  5. Numérotation des lignes dans Texnic Center
    Par martini_bird dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/09/2005, 17h28