Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Vide interstellaire et matiere noire



  1. #1
    jachonas

    Vide interstellaire et matiere noire

    Dans le langage commun, le mot "vide" indique la plus part du temps, un vide relatif.

    La bouteille d'eau est vide, il n'y a donc pas d'eau dans cette bouteille. Le panier est vide, il n'y a donc rien de ce que l'on trouve généralement dans ce panier, que ce soit des légumes, du linge, etc, mais tout le monde sait que l'espace délimité par ces récipients n'est pas absolument vide, mais contient l'air ambiant. En fonction du milieu ou se situe d'autres types de récipient, ce peut-être de l'eau pour le pécheur sous-marin qui rentre bredouille, et dont le panier de pêche est vide de toute proie. Quand les caisses sont vides, c'est généralement l'argent qui manque!! Donc, l'esprit humain non scientifique, a l'habitude de manipuler une notion de vide relatif.

    Pour le monde un peu plus scientifique, le vide peut devenir absolu, et donc indiquer qu'il n'y a absolument rien, ou, un minimum de molécules de gaz, car il est difficile d'obtenir un vide absolu.

    Cette notion de vide absolu pose cependant problème, et personnellement, il m'est difficile d'accepter qu'un milieu, dans un récipient terrestre, ou dans l'espace, possède des propriétés physiques spécifiques et remarquables, alors qu'il semble être un RIEN absolu, ne pas exister.

    Ce milieu est capable de transmettre, entre autre, le rayonnement électromagnétique, la gravité, les champs électriques. Il transmet aussi la lumière. Si la lumière est due à l'émission de "photons", pas de problèmes, mais si la lumière est une onde, quel est le support capable de "porter" cette onde dans l'espace.

    Je propose d'imaginer un corpuscule, constitutif de l'espace interstellaire, à la façon dont les chercheurs imaginent puis définissent la structure intime de la matière, de la molécule, puis l'atome, puis le proton, le neutron et l'électron, et plus récemment, les quarks, baryons, bosons, hadrons, gluons, leptons, mésons, etc...
    Ce corpuscule constitutif de l'espace, pourquoi pas, le vidon, ( dont on n'a pu, jusqu'à présent, déterminer ni la masse, ni la structure !! ), possède cependant une propriété assez extraordinaire:

    Un peu comme l'air qui s'oppose au déplacement d'un solide, un corps (de masse non nulle), voit sa masse augmenter, et tendre vers l'infini, lorsque l'on tente de donner à ce corps, dans ce milieu, de très hautes vitesses, c'est à dire, des vitesses se rapprochant de celles de la lumière, et d'ailleurs, l'une de ses propriétés majeures est de limiter la vitesse de la lumière à une valeur qui semble être une constante universelle.

    C'est grâce à ce vidon, et à ses propriétés fondamentales mises à nues, que l'homme peut espérer, si tel est son destin, dépasser les limites connues à ce jour, de son champ d'exploration de l'univers, compatible avec son espérance de vie actuelle.

    Vous avez compris, en lisant ces lignes, que cette élucubration ne vient pas d'un scientifique, mais je serai heureux de débattre autour de la notion du vide interstellaire, qui, réellement, me pose problème.

    En découvrant récemment la notion de «*matière noire*», j'aimerai savoir si cette notion a quelque chose à voir avec l'élucubration qui précède.

    -----


  2. #2
    Coincoin

    Re : Vide interstellaire et matiere noire

    Salut,
    Dans les théories modernes, le vide n'est pas absolu. Le vide est simplement l'état de plus basse énergie.
    Si on prend par exemple le champ électromagnétique, on peut avoir 0, 1, 2, ... photons. Le vide est simplement l'état à 0 photon. Mais ça ne veut pas dire que le champ électromagnétique n'y existe pas. Il est simplement à sa valeur la plus basse.

    Pour ce qui est de la matière noire, je ne vois pas bien le rapport. La matière noire n'est pas répartie homogènement.
    Par contre, il y a aussi ce qu'on appelle l'énergie noire, qui remplit uniformément tout l'espace et ne se dilue pas avec l'expansion. On pense donc que ça peut avoir un rapport avec l'énergie du vide (mais vidé de tout, il reste un peu d'énergie). Seul petit problème : une estimation grossière de l'énergie vide donne une valeur bien plus élevée que celle de l'énergie noire... d'un facteur 10120 !
    Encore une victoire de Canard !

  3. #3
    jachonas

    Re : Vide interstellaire et matiere noire

    Bonjour et merci de cette réponse (si rapide)

    Bien sûr, le niveau de mon interrogation est tout à fait simpliste, un peu comme les grecs envisageaient la structure "atomique" de la matière, en constatant la dilution du vin dans l'eau. Je vois qu'ici, je vais pouvoir me mettre en phase avec une vison nettement plus moderne. J'ai du travail à faire avant de mieux comprendre, mais c'est absolument passionnant.....

  4. #4
    zagreb887

    Re : Vide interstellaire et matiere noire

    Ce que tu proposes dans ton premier post c'est un e forme d'ether, concept abandonné il y a plus d'un siècle.

    Dans le vide, il y a l'espace temps malgré tout.
    Un endroit peut à la fois être vide et se trouver dans le champ gravitationnel d'un corps par exemple, ca ne pose pas de problème vu que la gravité est une deformation de l'espace temps.
    Jusqu'ici tout va bien...L'important c'est pas la chute, c'est l'aterrissage

Discussions similaires

  1. Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 39
    Dernier message: 17/01/2018, 19h09
  2. Réponses: 19
    Dernier message: 20/10/2007, 15h42
  3. Sondage matière noire /énergie noire
    Par physeb dans le forum Archives
    Réponses: 18
    Dernier message: 29/04/2007, 01h30
  4. Energie du vide et matière noire
    Par EricCh dans le forum Cosmologie et astroparticules
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/10/2006, 11h09
  5. Le vide, matière noire ?
    Par Canigou dans le forum Archives
    Réponses: 14
    Dernier message: 09/07/2005, 15h12