Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Chaleur




  1. #1
    Dardel

    Chaleur

    Si la chaleur est le résultat de l'accélération des mouvements browniens dans les atomes, les molécules et la matière, comment peut-on atteindre des millions (et même, lit-on, des milliards) de degrés, alors que déjà à 5000° la matière est transformée en plasma de particules ou pré-particules et donc ne peut plus agir par sa masse et son énergie pour augmenter encore les mouvements browniens*?

    Étude-Chapitre sur les avatars de la matière noire dans les galaxies, § C*:
    Qu'est-ce qu'un gaz extrèmement chaud (10 à 100 millions de degrés). Comment est-ce "nucléairement" concevable.
    Les observations détaillées permettent, avec les échelles existantes de donner des explications, mais est-ce que ces échelles, établies pour "nos" valeurs "raisonnables" d'unités, restent utiliables pour des valeurs si différentes des "nôtres", éventuellement tellement plus élevées.

    Qu'est ce que "le gaz émetteur" qui aurait donner cette température au nuage de gaz ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    supernovae

    Re : Chaleur

    La gravitation intervient t'elle dans la production de chaleur

  4. #3
    Cassano

    Re : Chaleur

    Il doit y avoir des problèmes d'énergies la dedans... PAr exemple, dans les supergéantes rouges en fin de vie, juste avant l'explosion en supernova, le processus de neutrnisation est obtenu avec des photons très énergétiques (>7MeV).


  5. #4
    Gilgamesh

    Re : Chaleur

    Citation Envoyé par Dardel
    Si la chaleur est le résultat de l'accélération des mouvements browniens dans les atomes, les molécules et la matière,

    Mmmmh... y a bien du flou dans cette manière d'envisager les choses.

    Le mouvement brownien n'entre pas dans la définition de la température, il en est une des conséquences observables.

    Un corps mesoscopique, c'est à dire intermédiaire entre le macroscopique (nous) et le microscopique (les atomes), par exemple, pour reprendre l'observation de Brown, une petite particule à l'intérieur d'un grain de pollen

    ===
    NOTE : et non les grains de pollen eux-mêmes comme on le lit souvent. J'ai été modifier l'article de Wikipedia à ce sujet :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_brownien
    en m'aidant de ça :
    http://irh.unice.fr/article.php3?id_article=233)
    ===

    bref, cette petite particule donc, est agitée par les chocs incessants qu'elle subit des molécules d'eau, chocs qui ne se compensent pas completement, ce qu'il fait qu'elle va à droite, à gauche, comme boxée par son environnement. D'où la trajectoire erratique observée, avec une vitesse proportionnelle à la température, comme établit par Einstein notamment.


    La température, c'est une mesure de l'énergie cinétique moyenne d'un grand nombre de particules microscopiques, quelle que soit leur nature : molécule, atome, ion, électron, proton, neutron...

    On divise simplement cette énergie moyenne par une constante, la cte de Boltzmann pour faire le lien entre le microscopique et le macroscopique

    T ~ E/k

    T en Kelvin
    E en Joule
    k = 1,38e-23 m2.kg.s-2.K-1

    Pour être rigoureux, il faut mentionner que l'énergie en question n'est pas que cinétique mais qu'elle inclue, quand c'est une molécule, les mouvements de rotation de la molécule autours de ses différents axes. Mais c'est un détail.

    Et donc fondamentalement : tout corps possède une température.

    Ce qui répond à ça :

    comment peut-on atteindre des millions (et même, lit-on, des milliards) de degrés, alors que déjà à 5000° la matière est transformée en plasma de particules ou pré-particules et donc ne peut plus agir par sa masse et son énergie pour augmenter encore les mouvements browniens*?
    Étude-Chapitre sur les avatars de la matière noire dans les galaxies, § C*:
    Qu'est-ce qu'un gaz extrèmement chaud (10 à 100 millions de degrés). Comment est-ce "nucléairement" concevable.
    Les observations détaillées permettent, avec les échelles existantes de donner des explications, mais est-ce que ces échelles, établies pour "nos" valeurs "raisonnables" d'unités, restent utiliables pour des valeurs si différentes des "nôtres", éventuellement tellement plus élevées.
    Pas exactement compris ce qui te posait problème... Mais pour ce que j'en ai compris, ce que l'on mesure c'est le spectre X qui est émis, à l'aide duquel on construit (idéalement, cad quand on possède des observations à toutes les longueur d'onde) une jolie courbe d'emmission de corps noirs, ce qui signe une émission thermique, cad en lien avec la température d'un corps. Les autres émissions de rayonnement électromagnétique sont notamment le rayonnement synchrotron et la radioactivité.

    Qu'est ce que "le gaz émetteur" qui aurait donner cette température au nuage de gaz ?
    Point de gaz émetteur, mais la gravité tout simplement.

    Soit un bel amas sphérique de galaxies de disons M=1e14 masses solaires (ce qui représente 1000 galaxies comme la nôtre) soit 1e44 kg à la louche. Donnons lui une taille allez... R=10 Mly (les galaxies sont séparée d'un million d'al de leur voisines) soit 1e23 m.

    La vitesse de libération de ce machin est de
    v= racine(2GM/R)
    log(v) = (-10+44-23)/2 = 5.5
    v = env. 300 km/s

    Or, la vitesse de libération c'est autrement dit la vitesse qu'un corps, initialement au repos (et à distance infinie), acquiert en tombant jusqu'à la surface du corps attracteur.

    Donc c'est en gros la vitesse de chute libre des gaz vers le centre de l'amas.

    Soit un proton, ou une atome d'hydrogène, si tu préfères.
    m=1.6e-27 kg

    Son énergie cinétique est :
    Ec = mv²/2
    log(Ec) = -27 + 2 x 5.5 = -16

    T = E/k
    log(T) = -16 - (-23) = 7
    T = 10 millions de K

    ce qui est observé...

    a+
    Dernière modification par Gilgamesh ; 08/04/2006 à 20h28.

  6. #5
    Dardel

    Re : Chaleur

    Merci*!
    Il me faut voir tout cela tranquillement*!
    Bonsoir*!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Dardel

    Re : Chaleur

    Merci*!
    Je ne suis pas encore au point*!
    Il me faut tout revoir tranquillement…*Pas ce soir*!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Chaleur ?
    Par Rammstein43 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/07/2007, 15h41
  2. t° et chaleur
    Par jadarmi dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/07/2006, 10h19
  3. Chaleur
    Par chrome VI dans le forum Chimie
    Réponses: 11
    Dernier message: 21/02/2005, 13h49
  4. chaleur
    Par boardingman dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 29/09/2004, 22h27
  5. chaleur
    Par stilldre dans le forum Physique
    Réponses: 16
    Dernier message: 01/01/2004, 14h03