Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Univers stationnaire



  1. #1
    jamesbond

    Univers stationnaire


    ------

    bonsoir,

    Je me demande si on ne pourrait pas concilier la théorie du big bang avec celle de l'univers stationnaire de Hoyle.

    Je m'explique : d'après les observations des supernovas lointaine, l'expansion est en train de s'accélérer. Cela serait du à une "énergie sombre" exerçant sur l'espace une pression négative (qu'on appelle aussi constance cosmologique). Le problème c'est que la densité d'énergie disont "normale" (matière + masse manquante) diminue avec l'expansion tandis que la densité d'énergie sombre est censée être constante. Et la apparemment ça ne choque personne, car même si c'est une propriété fondammentale de l'espace, il se créé sans cesse de "l'énergie sombre" et même temps qu'il se créé de l'espace (vu que le volume augmente avec l'expansion), tout comme dans le modèle d'univers stationnaire il se créé sans cesse de la matière.

    Donc ne pourrait on pas imaginer que cette "énergie sombre" soit négative (apparemment elle serait positive, seule sa pression serait négative, mais vu qu'on ne l'a jamais détectée directement et qu'on ne sais pas de quoi elle est faite...) et donc pour compenser cette énergie négative il doit se crée de l'énergie positive en quantité égale (qu'on appelera création continue de matière).
    Ca permet surtout de sauvegarder le bilan énergétique de l'expansion, car dans le cas actuel, l'énergie sombre augment sans cesse sans aucune contre partie.
    Résultat, on a l'énergie issue du big bang qui elle se dilue + l'énergie du vide = Ebigbang + Evide = Ebigbang + Esombre + Ecréationcontinue

    L'histoire de l'univers devient donc :
    - au début le big bang avec une expansion qui décélère (sans tenir compte de l'inflation durant les premières fractions de secondes).
    - ensuite phase de transition (on est en pleine dedans), l'expansion cesse de décélérer et accèlère de plus en plus vite.
    - et pour finir l'expansion cesse d'accélérer, la densité se stabilise et on entre dans le régime stationnaire.

    La matière nouvellement crée l'étant de façon uniforme dans tout l'espace et en quantité très faible elle reste indétectable. Bien sur avec le temps elle aura tendance à tomber vers les (amas de) galaxies, mais la densité de cette matière est très faible, ça passera inaperçu.

    Voilà, c'est une possiblité, et ça permet je le repete de sauvegarder le bilan énergétique de l'expansion car dans le pire des cas avec la théorie actuelle c'est le BIG RIP : la densité d'énergie sombre augmente de plus en plus vite et l'accélération de l'expansion aussi. Ce qui abouti à ceci : dans qlq dizaines de milliards d'années et qlq mois avant la fin les systèmes planétaire son détruit, qlq min avant la fin les planêtes volent en éclat et 10-19 sec avant le BIG RIP l'accélération de l'expansion est si violente que les atomes eux mêmes sont dissociés en particules élementaires.

    Alors ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    jamesbond

    Re : Univers stationnaire

    alors ? personne ne veut réconcilier les 2 modèles

  4. #3
    mtheory

    Re : Univers stationnaire

    Citation Envoyé par jamesbond Voir le message
    alors ? personne ne veut réconcilier les 2 modèles
    Il n'y a pas vraiment de problème avec l'énergie,sa loi de conservation n'est pas vraiment violée,surtout si l'Univers est clos.
    Il y a quand même un débat sur le sujet.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  5. #4
    jamesbond

    Re : Univers stationnaire

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Il n'y a pas vraiment de problème avec l'énergie,sa loi de conservation n'est pas vraiment violée,surtout si l'Univers est clos.
    Il y a quand même un débat sur le sujet.
    J'ai quand même du mal a voir comment, vu que l'"énergie sombre" n'est pas censée se diluer au fil de l'expansion contrairement à la matiere sombre et ordinaire.

    Donc si à t1 on à un certain volume d'univers (observable) V qui contient une énergie sombre E et une énergie disont "classique" C (matiere sombre + ordinaire + rayonnements + neutrinos + ...).
    Un peu plus tard, à t2 on aura un volume 2V qui contiendra donc une énergie sombre 2E mais toujours la même énergie "classique" C.
    Et apparemment E + C n'est pas vraiement égale à 2E + C (ou alors E = 0 et l'énergie sombre n'existe pas)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    mtheory

    Re : Univers stationnaire

    Citation Envoyé par jamesbond Voir le message
    J'ai quand même du mal a voir comment, vu que l'"énergie sombre" n'est pas censée se diluer au fil de l'expansion contrairement à la matiere sombre et ordinaire.

    Donc si à t1 on à un certain volume d'univers (observable) V qui contient une énergie sombre E et une énergie disont "classique" C (matiere sombre + ordinaire + rayonnements + neutrinos + ...).
    Un peu plus tard, à t2 on aura un volume 2V qui contiendra donc une énergie sombre 2E mais toujours la même énergie "classique" C.
    Et apparemment E + C n'est pas vraiement égale à 2E + C (ou alors E = 0 et l'énergie sombre n'existe pas)
    Il y a l'énergie dans le champ de gravitation,et ça change tout....
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  8. #6
    jamesbond

    Re : Univers stationnaire

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Il y a l'énergie dans le champ de gravitation,et ça change tout....
    et ... développe un peu ton idée

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Réponses: 101
    Dernier message: 18/08/2014, 10h03
  2. Thermique stationnaire
    Par Koranten dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/10/2007, 10h08
  3. univers quasi stationnaire
    Par Rendelf dans le forum Archives
    Réponses: 8
    Dernier message: 06/03/2006, 18h53
  4. écoulement stationnaire
    Par lucie94 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/05/2005, 18h18