Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 110

plus rapide que la lumière?



  1. #61
    nikcos

    Re : plus rapide que la lumière?


    ------

    Non monsieur Jitou ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, relisez vous même ce que j'ai écrit et que vous avez recopié.

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    nikcos

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Le voyage A/R va connaitre 2 phases.

    Au départ, quand tu t'éloignes, toi et les terrien êtes en mouvement relatifs symétriques => le temps mesuré chez l'interlocuteur, de part est d'autre, est ralentit d'un facteur gamma=rac(1-v²/c²). L'élocution est plus lente (comme un 45 t passé sur un 33 t), le signal radio est décallé vers les basses fréquences, etc.

    Au retour par contre, les choses sont différentes pour toi et pour les terriens. Toi, et seulement toi, revient à la rencontre du signal envoyé par les terriens dès le demi tour qui pour toi se trouve en terme temporel exactement à la mi trajet avec un blueshift, c'est à dire que le signal que tu reçois d'eux est décallé dans les haute fréquence. Tu les vois donc en accéléré durant tout le trajet retour. Eux, bien sûr vont finir par t'apercevoir revenir, mais vu depuis le référentiel terrestre le retour est beaucoup plus rapide que le l'aller ; eux aussi vont voir ton signal blushifté mais beaucoup moins longtemps que toi. Au final tu as réalisé dans ton temps propre un trajet qui pour eux a duré plus longtemps.

    a+

    Je suis d'accord pour l'aller (sauf pour l'équation : cf effet doppler relativiste), ... effectivement dans ce cas le problème est symétrique, il n'y a pas moyen de privilégier un observateur par rapport à l'autre (les deux étant en mouvement retiligne uniforme). En conséquence l'un et l'autre entendra son interlocuteur au ralentit.

    Pour le retour le problème est toujours symétrique et chacun entendra l'autre en acceleré.

    La symétrie est rompu au moment de la phase de décelération du voyageur.

  4. #63
    Jack Sparrow

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Plus on va vite, plus l'énergie nécessaire pour aller encore plus vite est grande. Donc à la limite pour ne serait-ce qu'aller à la vitesse de la lumière, il faut une énergie infinie ce qui est physiquement impossible (c'est pour ça que les objets massifs ne vont pas à la vitesse de la lumière )
    Bonsoir à tous! seulement une hypothèse concernant un addictif à la propulsionionnique. Si l' on couplé l' énergie d' un moteur ionnique avec de l' anti-matière, la vitesse de la lumière ne serait-elle pas dépassée?
    Merci pour les futures réponses.

  5. #64
    Garion

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par Jack Sparrow Voir le message
    Bonsoir à tous! seulement une hypothèse concernant un addictif à la propulsionionnique. Si l' on couplé l' énergie d' un moteur ionnique avec de l' anti-matière, la vitesse de la lumière ne serait-elle pas dépassée?
    Merci pour les futures réponses.
    Non, ce n'est pas un problème technique, mais théorique, RIEN de massique ne peut atteindre ou dépasser la vitesse de la lumière dans le vide, il faudrait une énergie infinie.

  6. #65
    hularing

    Re : plus rapide que la lumière?

    donc les photon non pas de masse

  7. #66
    Gwyddon

    Re : plus rapide que la lumière?

    Tout à fait, il en est ainsi théoriquement et pour l'instant la borne expérimentale à la masse éventuelle du photon est de eV (en unités naturelles), avec l'analyse de champs magnétiques galactiques (nuages de Magellan par exemple). La valeur que j'ai donnée ici date de 1976 : Chibisov, Sov. Phys.-Uspekhi 19,624
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  8. Publicité
  9. #67
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par BrainMan Voir le message
    Bonsoir,

    c'est sûr ca ?
    il me semblait que le retour provoquait le décalage inverse, donc au bilan, zero décalage au niveau temps.

    On peut evidement poser le cas ou le vaisseau s'eloigne à une vitesse proche de C , contourne l'etoile, et revient à une vitesse non relativiste.
    Dans ce cas, le temps s'ecoule tres vite sur terre, puis le decalage reste identique...jusqu'au retour. Ca va faire de la belle science-fiction

    Sans être tres averti sur le sujet, j'en conclurait plutot que c'est l'acceleration qui provoque le decalage temporel. Donc bilan temporel 0.
    Corrigez-moi si je me trompe.
    Oui c'est bien l'accélération qui provoque le décallage, or pour revenir au point de départ (à vitesse relativiste ou pas) il faut forcément que le mobile subisse une accélération. C'est cela qui romp la symétrie.

    a+

  10. #68
    BrainMan

    Re : plus rapide que la lumière?

    Bonsoir,

    donc si je comprend bien, "La planete des Singes" c'est pas pour demain.
    On ne peut pas voyager dans le temps.
    Du moins pas comme ca.

    Par contre, "l'information", aux derniers nouvelles se "deplacerait" instantanément ?
    D'apres les experiences d'Alain Aspect par exemple.
    http://www2.cnrs.fr/presse/journal/2547.htm

    Un extrait du site :
    l'intrication quantique. Il existe des paires de photons dits « intriqués », unis par un lien mystérieux. En effet, quelle que soit la distance qui les sépare, en mesurant la polarisation de l'un, on peut en déduire celle de l'autre. L'explication de ce phénomène pose problème. D'une part, ces particules ne peuvent communiquer entre elles, car cela supposerait que leurs messages aillent plus vite que la lumière. D'autre part, on ne peut envisager que leur comportement soit déterminé à l'avance : « Ces photons ne sont pas comme deux jumeaux : ils n'ont pas l'équivalent d'un patrimoine génétique identique qui expliquerait leurs points communs », note le médaillé. On comprend que le sujet ait fait débat pendant un demi-siècle, jusqu'aux fameuses expériences d'Orsay.

  11. #69
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par BrainMan Voir le message
    Bonsoir,

    donc si je comprend bien, "La planete des Singes" c'est pas pour demain.
    On ne peut pas voyager dans le temps.
    Du moins pas comme ca.
    J'ai essayé de t'expliquer le contraire. Qqun qui ferait un trajet relativiste pourrait revenir sur Terre pour serrer la main à son arrière-(...)-petit-enfant. C'est bien sur ce type de voyage temporel qu'est basé "La planète des Singes", non ?.

    Par contre, "l'information", aux derniers nouvelles se "deplacerait" instantanément ?
    D'apres les experiences d'Alain Aspect par exemple.
    http://www2.cnrs.fr/presse/journal/2547.htm

    Un extrait du site :
    En tout état de cause, on ne dira pas que c'est une information qui voyage. Mais effectivement ça pose la question de la "non-localité" d'un état quantique intriqué.

    a+

  12. #70
    Coincoin

    Re : plus rapide que la lumière?

    C'est bien sur ce type de voyage temporel qu'est basé "La planète des Singes", non ?.
    Ca dépend quelle version : dans le livre de Boulle et le film des années 70, c'est effectivement en voyageant très vite. Dans le film, juste après le crash, l'astronaute jette un coup d'oeil sur le tableau de bord qui a deux horloges : la date mesurée dans le vaisseau, et celle sur Terre.
    Par contre, dans le film de Tim Burton, ils tombent dans une déchirure de l'espace-temps. Tout de suite moins scientifique.
    Encore une victoire de Canard !

  13. #71
    BrainMan

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par Gilgamesh
    J'ai essayé de t'expliquer le contraire
    Daccord, je n'avait pas compris.

    A ce sujet j'ai trouvé un site pas trop mal, perso, mais bien documenté qui reprend en detail le "Paradoxe des jumeaux" et son explication par la RG.
    http://villemin.gerard.free.fr/Science/Lumrelat.htm

    Le paradoxe des jumeaux est donc une réalité tangible de notre univers.
    Il aurait également été mesuré et validé (?) à l'aide des horloges atomiques.

    Il faut noter tout de meme que l'horloge atomique vient d'être tout dernierement corrigée pour prendre en compte la temperature.
    cf article de FS :
    http://www.futura-sciences.com/news-...aleur_9584.php
    Je ne pense pas que ca remette en cause la mesure physique du paradoxe, mais pour rester precis, je prefere ne pas negliger cette information.

    Sinon, pour reprendre le paradoxe des jumeaux, je vais quand meme pinailler un peu.
    On défini le jumeau sur terre comme etant dans un referentiel galileen.
    Pourquoi ce n'est pas la fusée qui défini le repere galileen ? La terre s'eloigne de la fusée à une vitesse proche de C etc. Ca ne tombe pas sous le sens commun, mais comme le paradoxe est en contradiction avec le sens commun..

  14. #72
    physastro

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par BrainMan Voir le message
    Sinon, pour reprendre le paradoxe des jumeaux, je vais quand meme pinailler un peu.
    On défini le jumeau sur terre comme etant dans un referentiel galileen.
    Pourquoi ce n'est pas la fusée qui défini le repere galileen ? La terre s'eloigne de la fusée à une vitesse proche de C etc. Ca ne tombe pas sous le sens commun, mais comme le paradoxe est en contradiction avec le sens commun..
    Ce que tu demandes expliques en quelques sortes le fait que l'expériences ne soit pas symétrique. En fait les deux cas des deux jumeaux ne sont pas symétriques car celui qui est parti dans la fusée subit trois accélérations, donc il ne se trouve pas lors de ces accélérations dans un référentiel inertiel contrairement à son frère resté sur Terre...

  15. Publicité
  16. #73
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par BrainMan Voir le message
    On défini le jumeau sur terre comme etant dans un referentiel galileen.
    Pourquoi ce n'est pas la fusée qui défini le repere galileen ?
    A cause de l'accélération qu'elle subit.

    a+

  17. #74
    BrainMan

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par Gilgamesh
    A cause de l'accélération qu'elle subit.
    Exact,
    Donc si c'est l'acceleration qui défini ce type de referentiel. Allons un peu plus loin.
    Qu'est-ce que l'acceleration ?
    On parle bien ici de l'inertie de la masse.
    Pour parler de maniere objective il faut alors pouvoir démontrer que l'inertie est un phenomene universel.

    Donc pour rester dans le cadre des sciences :
    Quelles experiences on été menées pour valider le fait que l'inertie existe hors de notre systeme solaire. (puisque la fusée est censee se déplacer vers une autre etoile)

    De maniere tout à fait naive ou pourait croire à priori que l'inertie pourait simplement résulter de l'attraction solaire.
    Avons-nous à ce sujet des preuves irréfutables ?
    Je veut dire, dans un espace sufisament loin de toute force gravitationelle, observons-nous le phenomene d'inertie ?
    (Attention, je parle de l'inertie, pas de la gravité, on voit bien que les astres obeissent aux memes lois)

  18. #75
    physastro

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par BrainMan Voir le message
    Qu'est-ce que l'acceleration ?
    L'accélération peut-être définie soit par un changement de direction soit par une variation de vitesse...

    Citation Envoyé par BrainMan Voir le message
    Donc pour rester dans le cadre des sciences :
    Quelles experiences on été menées pour valider le fait que l'inertie existe hors de notre systeme solaire. (puisque la fusée est censee se déplacer vers une autre etoile)

    De maniere tout à fait naive ou pourait croire à priori que l'inertie pourait simplement résulter de l'attraction solaire.
    Avons-nous à ce sujet des preuves irréfutables ?
    Je veut dire, dans un espace sufisament loin de toute force gravitationelle, observons-nous le phenomene d'inertie ?
    (Attention, je parle de l'inertie, pas de la gravité, on voit bien que les astres obeissent aux memes lois)
    Pourquoi voudrais tu que les lois de la physique s'arrête aux limites de notre Système Solaire (limites définies par l'influence gravitationnelle due à notre Soleil), sâchant que des milliards de systèmes plus ou moins "identiques" existent dans l'Univers...

  19. #76
    BrainMan

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par physastro
    Pourquoi voudrais tu que les lois de la physique s'arrête aux limites de notre Système Solaire (limites définies par l'influence gravitationnelle due à notre Soleil), sâchant que des milliards de systèmes plus ou moins "identiques" existent dans l'Univers...
    Personellement je veut rien du tout.
    Si ca ne tenait qu'à moi
    Non, la question est :
    Puisque nous parlons de science, quel fait scientifique nous prouve l'existence de l'inertie hors de notre systeme solaire.
    Il se trouve que je n'ai pas en memoire d'experience à ce sujet. Donc s'il n'y a pas d'experience, d'autant que les explications exotiques à ce phenomene pourait être nombreuses, pour moi ca ne reste qu'une supposition.

    Allez, juste 1 experience ?
    Et on ne triche pas , une gravité totale nulle n'est pas absence de gravité.

  20. #77
    physastro

    Re : plus rapide que la lumière?

    Ton problème me fait penser au principe de Mach selon quoi l'inertie d'une masse est due à toutes les masses présentent dans l'Univers, en gros, selon lui, dans un Univers dénué de toute source d'énergie (et donc de masse) une masse ne serait soumise à aucune force d'inertie.
    Maintenant, comme tu dois fortement t'en douter, il est actuellement difficile de démontrer ou réfuter ce principe...

  21. #78
    BrainMan

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par physastro
    Ton problème me fait penser au principe de Mach
    Bien, le principe de Mach,
    Je suis alle voir sur Wikipedia et effectivement, rien ne peut à l'heure actuelle infirmer sa theorie.
    Maintenant le plus "simple" serait de lancer une sonde dans l'espace et de voir comment elle se comporte hors du systeme solaire, c'est à dire hors de l'attraction solaire. Meme si l'attraction n'est pas nulle, on devrait pouvoir en tirer des conclusions.
    Tient, et justement j'y pense, Voyager,pioneer 10, pioneer 11 et Galilée ils n'aurait pas eu des petits soucis dans leurs trajectoire theoriques ?
    Note perso :
    La tete que ferait les poissons rouges s'ils decouvrait que le bocal est ouvert

  22. Publicité
  23. #79
    quetzal

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par physastro Voir le message
    Ton problème me fait penser au principe de Mach selon quoi l'inertie d'une masse est due à toutes les masses présentent dans l'Univers, en gros, selon lui, dans un Univers dénué de toute source d'énergie (et donc de masse) une masse ne serait soumise à aucune force d'inertie.
    Maintenant, comme tu dois fortement t'en douter, il est actuellement difficile de démontrer ou réfuter ce principe...
    il y a un problème avec le principe de mach et sa masse solitaire.. si il n'y a qu'elle impossible de tester son hyppothèse d'inertie nulle, puisqu'il n'y a rien pour lui appliquer une force..

    reste a savoir, si une fusée ayant sa propre masse et son ergol serait soumise a une inertie lors d'une accélération.. localement, et puisqu'il n'y a rien a voir dns cet univers, cette fusée n'auras aucun repère visuel pour valider son mouvement, elle ne pourras compter que sur la pesanteur locale du a sa propre accélération..

    mais somme toute si l'on perçoit cette pesanteur, c'est que dans fusée il y a un observateur libre, ayant un accéléromètre personel entre les oreilles, et aussi une structure corporelle différente de la structure de la fusée.

    si vous avez un boulle d'eau en apesenteur dans ce fusée en accélération, son inertie seras visible car elle ne se déplaceras pas en même temps que la fusée, mais dès que la fusée l'auras rejointe, la structure de la boule se modifieras jusqu'a devenir une flaque, un film d'eau sur la parroie de la fusée. la force G de la fusée deformeras compltement la boulle d'eau

    même dans un univers completement vide, il y a de l'inertie parceque c'est une constante propre de la masse.. et il ne m'etonerais pas qu'il y deux types d'inertie, assez relative l'une a l'autre, l'une est un rapport de la masse a l'espace, et l'autre un rapport de structure de cette masse face a une accélération.. G s'applique sur ces deux face de l'inertie.. une boule d'acier ne réagiras pas de la même façon que la boule d'eau... ou une boule de glace d'eau.. c'est ce rapport masse/structure qui donne l'inertie globale d'un objet.. une structure extrement dure resteras toujours plus facile a accélérer qu'une structure liquide de masse equivalente (temps de reponse à l'accélération différé)
    (c'est assez spéculatif, mais comme ce temps retard existe, je pose la question )

  24. #80
    BrainMan

    Re : plus rapide que la lumière?

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Quetzal
    il y a un problème avec le principe de mach et sa masse solitaire.. si il n'y a qu'elle impossible de tester son hyppothèse d'inertie nulle, puisqu'il n'y a rien pour lui appliquer une force..
    Tout à fait exact.
    C'est ce qui pose, à mon sens un probleme majeur.
    Une fusée, ca fonctionne selon le principe de l'ejection de masse. Or sans inertie...Je me trompe peut-être, plus d'effet de la masse.
    On pourait accelerer sans subir les effets de l'acceleration. 10G,100G, 100000G ca ne fait aucune difference. Sauf que ce n'est pas avec une "Fusée" que ce serait réalisable.
    Donc, une autre reflexion : Existe-t-il un autre moteur applicable à un espace (hypothetique) dans lequel le pricipe d'inertie n'a plus cours ?

    Citation Envoyé par Quetzal
    reste a savoir, si une fusée ayant sa propre masse et son ergol serait soumise a une inertie lors d'une accélération.. localement
    Encore exact,
    La propre gravité, meme minime de l'engin, engendrée par sa propre masse aurait-elle un effet sur cette nullité de l'inertie ?

    Citation Envoyé par Quetzal
    si vous avez un boulle d'eau en apesenteur dans ce fusée en accélération, son inertie seras visible car elle ne se déplaceras pas en même temps que la fusée
    Une boule d'eau ?
    j'ai deja peine à imaginer sous quelle forme devrait se trouver la matiere dans cet environnement...
    Meme la notion de metal constituant la fusée doit être repensé.
    A mon avis, il s'agirait du milieu le plus hostile qui soit.
    Imagine la tete du poisson rouge s'il saute hors du bocal

    Citation Envoyé par Quetzal
    son inertie seras visible car elle ne se déplaceras pas en même temps que la fusée
    Non,
    Ce n'est pas à cause de son inertie qu'elle ne bouge pas avec la fusée. C'est simplement qu'elle n'est pas liée à la fusée.

  25. #81
    quetzal

    Re : plus rapide que la lumière?

    hm, le principe d'inertie, tant que l'on applique pas une force a un objet, celui-ci reste en place, ou perpétue son mouvement.

    le millieu de mach contient au moins se principe qui le lié a l'inertie, car si l'on suppose une cabine l'on supose aussi une préssion d'air, donc une force non-nulle qui s'exerce sur la boule.. sans inertie, la boule bougerais de consert avec l'habitacle lui etant lié physiquement par les molécule d'air..

    bref, l'espace de mach, je n'y crois guere, pour moi un effet qui se base sur les étoile loingaine (pendule de foucault, ou supraconducteur) ne sont que conserver localement leur position en ignorant royalament le reste de l'univers.. tout ou rien sont assez identique en effet.. quelques chose qui s'oriante sur rien, s'oriante aussi sur tout.. sur rien ormis lui-même me semble tout aussi valable et surtout bien moins complexe.. un peu comme un gyroscope qui conserve farouchement sa direction malgré toute les directions que peut prendre le mobile autours de lui..

  26. #82
    BrainMan

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par Quetzal
    sans inertie, la boule bougerais de consert avec l'habitacle lui etant lié physiquement par les molécule d'air..
    Pire que ca,
    L'air resterait "sur place", egalement, dans la mesure ou l'acceleration n'est pas trop importante.
    C'est le deplacement rapide des molecules d'air et le choc sur les paraois qui lui donne sa pression, dans un espace avec inertie.
    Mais je pense que l'on fait fausse route des le depart en considerant des etats de la matiere qui ne devrait meme pas exister, de l'air ou de l'eau.

    A prendre avec des pincettes :
    La notion d'inertie etant abolie, je pense, sans être certain, que la notion de conservation de l'energie cinetique l'est aussi.
    A ce moment, et ceci meme si le vaisseau est au repos que fera la molecule d'oxygene qui heurte, (si ceci a un sens) une molecule d'azote ?
    Conservation de la vitesse independement de la masse ?
    C'est surtout cette notion qui me trouble dans ma comprehension du principe de Mach.
    La vitesse n'ayant alors aucun rapport avec la masse, si ce n'est l'inertie engendrée par la particule elle-meme (du à sa masse/gravité)
    Dans ce cas, les molecules(?), particules(?) errantes s'il devait en exister dans un tel milieu pourait ajouter indéfiniment leur vitesse et pourquoi pas, avec une certaine probabilité, fusionner ? La masse resultant des atomes plus lourd amoindrirait localement les effets d'un espace sans inertie rendant possible la formation de corps plus lourds par accretion dans une espace gravitationnel celui la. Les systemes solaires avec leur espace gravitationelle.

    Le plus simple serait de mesurer le bruit du fond diffus galactique pour verifier si fusion actuellement il y a et de le mettre en correlation avec une probabilité de fusion du type de particules que contiendrait pré-supposément le vide galactique ?

  27. #83
    Bastien14

    Re : plus rapide que la lumière?

    Bonjours!
    j'ai une question si on admet la Relativité comme vrai alors il est clairement impossible que l'on puisse aller plus vite que la lumière car:

    celon la relativité restreinte (je vais la citer c'est long mais je ne pens pas être capalbe de fair un résumer fiable!) :

    "Plaçons une règle de 1 m sur l'axe x' de K' [ un repère galiléen K (x,y,z) et K' (x',y',z') ] de telle sort qu'une de ses extremités (l'origine) coïncide avec le point x'=1. Quelle est la longueur de la règle par rapport au système K? Pour le savoir nous n'avons qu'à nous demander où se trouvent l'origine et la fin de la règle, par rapport à K, à un instant donné t du système K. Conformément à la première équation de la transformation de Lorentz, les valeurs de ces points, au temps 0, sont:

    x(origine de la règle) = 0 racine de 1- v²/c²
    x(fin de la règle) = 0 racine de 1- v²/c²

    leur distance est égal à racine de 1-v²/c². Mais par rapport à K la règle se meut avec la vitesse v. "
    Albert Einstein "La relativité"

    il est donc par conséquent impossible de se mouvoir a la vitesse de la lumière car la longeur de la règle par rapport a K serais de racine de 1-c²/c² soit racine de 1-1 soit 0 donc la règle serai inexistante! il est donc tout a fait a exclure de se déplacés plus vite que c car la longeur de la règle serai négative!donc celon la relativité il est impossilble de se déplacer a la vitesse de la lumière.

    Le dernier paragraphe et se que je conclue de cette lecture ai-je raison??

  28. #84
    BrainMan

    Re : plus rapide que la lumière?

    Bonsoir,

    Bien entendu que la relativité est vrai
    Aucune des theories de la physique n'est fausse. Les resultats sont toujours validés par les specialistes du domaine selon des bases prealablement définies comme vrai. Les resultats prédictifs sont exacts et le restent meme si une théorie differente vient l'implémenter ou la suplanter.
    Son champ d'application est défini au mieux.

    en toute logique et d'apres cette formule,
    A la vitesse de la lumiere,
    Si v=c on a lgt=i racine(0) = 0
    La longueur de la regle est nulle.
    si la regle devait se deplacer plus vite que la vitesse de la lumiere, sa longueur serait i racine(v2/c2- 1)
    i pour nombre imaginaire.
    Sa longueur ne serait pas "inexistante" mais "imaginaire",
    et non pas négative.

    Reste à se poser la question de savoir si la Relativité admet des nombres imaginaires pour définir des longueurs. Ceci doit faire partie des prerequis de son champ d'application.

    Cela pose egalement un probleme intuitif qui est de ce demander si on peut transposer ces deux resultats mathematiques au monde réel.

    0 est-il applicable au monde réel ?
    C'est un nombre purement humain. Que l'on n'observe jamais dans la nature, en dehors du contexte relatif des choses.
    Une longueur peut-elle être imaginaire ?
    Certes non, mais poser cette longueur comme un imaginaire pourait permettre grace à une autre transformation de produire un résultat valide.

    C'est comme se poser la qestion de savoir si le quaternion "existe". Non, mais il permet des transformations du genre Angled'eulerversquaternion, puis Quaternionversanglesd'euler. Les angles d'euler etant intuitivement applicables à notre monde réel.

  29. Publicité
  30. #85
    nikcos

    Re : plus rapide que la lumière?

    Pour le principe de mach, il me semble qu'il ne s'applique que pour des objets en rotation.

    Pour la relativité restreinte, je crois qu'il faut en finir avec ce vocabulaire (probablement initié par Einstein lui même), il n'y a pas de contraction de longueur. Un objet ne mesure qu'une seule taille .
    Pour mesurer un objet en mouvement, en mécanique classique il suffit de prendre la position des deux extremités simultanément puis de faire la soustration. Le problème c'est qu'en relativité la simultanéité des évènements n'est pas conservée. Donc si vous prenez en photo un train à très grande vitesse (et qui possederait deux horloges visibles aux extrémités,synchronisées dans le référentiel lié au train), le train apparaitra plus petit sur la photo mais les deux horloges n'afficheront pas la même heure sur cette photo. Ces "contractions" si souvent évoquées ne sont que des mirages en fait.
    En reproduisant cette expérience sur un objet dépassant la vitesse de la lumière (comme dans le cas du phare tournant (cf plus haut), Il est probable que l'image sur la photo serait inversée.

  31. #86
    physastro

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par nikcos Voir le message
    Pour le principe de mach, il me semble qu'il ne s'applique que pour des objets en rotation.
    Non, pas seulement, ce principe repose en fait sur la notion de masse et d'inertie (et de mouvement)...

    Citation Envoyé par nikcos Voir le message
    Pour la relativité restreinte, je crois qu'il faut en finir avec ce vocabulaire (probablement initié par Einstein lui même), il n'y a pas de contraction de longueur. Un objet ne mesure qu'une seule taille .
    Et bien si, c'est ce que nous dit justement la RR ; dans des conditions relativistes on peut observer une contraction des longueurs tout comme une dilatation des durées. Il n'existe pas de référentiel privilégié, donc pourquoi une mesure dans un réf serait plus valable qu'une autre dans un autre réf....?!

    Citation Envoyé par nikcos Voir le message
    Pour mesurer un objet en mouvement, en mécanique classique il suffit de prendre la position des deux extremités simultanément puis de faire la soustration. Le problème c'est qu'en relativité la simultanéité des évènements n'est pas conservée. Donc si vous prenez en photo un train à très grande vitesse (et qui possederait deux horloges visibles aux extrémités,synchronisées dans le référentiel lié au train), le train apparaitra plus petit sur la photo mais les deux horloges n'afficheront pas la même heure sur cette photo. Ces "contractions" si souvent évoquées ne sont que des mirages en fait.
    Et bien comme dit plus haut il existe également la dilatation des durées...

  32. #87
    nikcos

    Re : plus rapide que la lumière?

    Citation Envoyé par physastro Voir le message
    Il n'existe pas de référentiel privilégié, donc pourquoi une mesure dans un réf serait plus valable qu'une autre dans un autre réf....?!
    Il existe un référentiel priviligié, celui qui est lié à l'objet (en mouvement).
    Un homme qui mesure 175 cm mesure toujours 175cm même si'il voyage à grande vitesse, c'est sa taille, elle lui est propre en ne dépend pas de l'angle d'observation.

  33. #88
    physastro

    Re : plus rapide que la lumière?

    Effectivement, la longueur propre est bien un invariant. Maintenant, il n'existe aucun référentiel privilégié, c'est la base même de la relativité restreinte...

  34. #89
    nikcos

    Re : plus rapide que la lumière?

    Effectivement il n'y a pas de référentiel privilégié dans le sens ou les lois de la physique sont les mêmes quelque soit le référentiel.

  35. #90
    stamer

    Re : plus rapide que la lumière?

    question :
    imaginons un baton de 300.000km
    nous sommes à l'un des bouts du baton, avec un téléscope pointé sur l'autre bout. Si l'on pousse le baton, dans combien de temps vas-t-on voir l'autre côté du baton bouger dans le téléscope? dans 1 ou 2 seconde?
    En clair le mouvement du baton est-il instantané ou est-il soumis à une sorte d'onde de propagation du mouvement?

Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. 300 fois plus rapide que la lumière ?
    Par djoman dans le forum Physique
    Réponses: 50
    Dernier message: 30/08/2013, 09h14
  2. Lecture rapide
    Par Billie_Jean dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/06/2007, 19h04
  3. Plus rapide que la lumiere?
    Par Khan_Higou dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 03/09/2006, 10h51
  4. sondage rapide
    Par laure_64 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 02/04/2006, 08h18