Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

question communes



  1. #1
    scoin

    question communes


    ------

    Bonjour
    J'ai un point de vue sur les voyages dans l'espace assez commun, l'argent est effectivement cause de debat, mais le budget spatial est pas tres eleve par rapport à d'autres budgets, la vie humaine prolongée sur d'autres planetes n'est pas encore d'actualité, en etude j'imagine.
    Mais je voudrais savoir pourquoi on ne cherche pas à recycler tous les "objets" en perdition autour de la terre ?
    La station internationnale pourrait tres bien remplir en partie ce role. Evidemment il serait preferable de faire une station lunaire pour faire ce genre de chose, la station servirait en partie de base-relais, un trajet moins long, donc moins couteux, le cout de cette station lunaire pourrait etre amorti par le recyclage des "objets".
    Comme un "pied à terre", realiser une base de lancement, de stockage, une mini-ville abritant les employés (techniciens, chercheurs scientifiques) ravitaillée par la terre à periodes regulières, ce serait, je pense, un moyen de faire des economies (à long terme) et qui donnerait bonne conscience aux pollueurs, et offrirait la sensation aux citoyens que le domaine spatial avance, d'ailleurs la station internationnale est un bon exemple pour projeter l'alliance mondiale, un meme combat, une bonne cause en somme.
    Qu'attent on de l'expedition vers Mercure ?
    J'aurais egalement souhaité savoir pourquoi on parle d'envoyer des hommes sur d'autres planete, comme Mars, alors que pour l'instant rien nous y oblige, pourquoi devrions nous delocaliser les terriens ?
    Les "robots" ne suffiraient ils pas ?
    La Terre serait elle en danger ? Evidemment, sans clamer le complot, si la Terre allait vers son annihilation, ce serait une tres mauvaise idée d'en avertir la popullation.
    Merci

    -----
    Dernière modification par scoin ; 14/10/2004 à 10h39.
    La plus grande fourberie du "Malin", fut de faire croire qu'il n'ait jamais existé...

  2. #2
    C. Frankel

    Re : question communes

    Citation Envoyé par scoin
    Bonjour
    J'ai un point de vue sur les voyages dans l'espace assez commun, l'argent est effectivement cause de debat, mais le budget spatial est pas tres eleve par rapport à d'autres budgets, la vie humaine prolongée sur d'autres planetes n'est pas encore d'actualité, en etude j'imagine.
    Mais je voudrais savoir pourquoi on ne cherche pas à recycler tous les "objets" en perdition autour de la terre ?
    La station internationnale pourrait tres bien remplir en partie ce role. Evidemment il serait preferable de faire une station lunaire pour faire ce genre de chose, la station servirait en partie de base-relais, un trajet moins long, donc moins couteux, le cout de cette station lunaire pourrait etre amorti par le recyclage des "objets".
    Les objets spatiaux sont très spécialisés et ont d'autre part une durée de vie limité (pannes, etc.). On a vu notamment sur la station Mir les pannes à répétition après quelques années de vétusté, au point de mettre en péril la vie des cosmonautes. Les objets en orbite terrestre doivent plutôt être détruits (envoyés se consommer dans l'atmosphère terrestre) pour ne pas constituer des projectiles dangereux en orbite terrestre qui pourraient endommager d'autres vaisseaux.
    C'est également une illusion et dangereux que de se servir d'un engin spécialisé pour une tache, afin d'en accomplir une autre. Pour aller sur Mars, par exemple, il faut concevoir un engin à cette fin, le cahier des charges étant très différent que pour un séjour en orbite terrestre. Toutefois, on peut effectivement concevoir un module d'habitation martien qui pourrait aussi servir sur la Lune, où l'on pourrait d'ailleurs le tester.
    Comme un "pied à terre", realiser une base de lancement, de stockage, une mini-ville abritant les employés (techniciens, chercheurs scientifiques) ravitaillée par la terre à periodes regulières, ce serait, je pense, un moyen de faire des economies (à long terme) et qui donnerait bonne conscience aux pollueurs, et offrirait la sensation aux citoyens que le domaine spatial avance, d'ailleurs la station internationnale est un bon exemple pour projeter l'alliance mondiale, un meme combat, une bonne cause en somme.
    Mais une base sur la Lune ne sert à rien pour "monter" une expédition vers Mars. Il n'y a aucune économie, mais au contraire des dépenses supplémentaires. Il faut en effet s'affranchir de l'attraction terrestre, puis freiner pour se poser sur la Lune, puis redécoller de la Lune vers Mars. On saute deux étapes coûteuses en propulsion (et en danger!) si on décolle directement de la Terre vers Mars!

    Qu'attent on de l'expedition vers Mercure ?
    La découverte de Mercure par des sondes orbitales sert simplement à comprendre la géologie de cette petite planète. Celle-ci ne présente aucun intérêt pour y envoyer des hommes, d'autant que le voyage est très coûteux en énergie.
    J'aurais egalement souhaité savoir pourquoi on parle d'envoyer des hommes sur d'autres planete, comme Mars, alors que pour l'instant rien nous y oblige, pourquoi devrions nous delocaliser les terriens ?
    Les "robots" ne suffiraient ils pas ?
    La Terre serait elle en danger ? Evidemment, sans clamer le complot, si la Terre allait vers son annihilation, ce serait une tres mauvaise idée d'en avertir la popullation.
    Merci
    Rien ne nous oblige à envoyer des hommes sur Mars. Il s'agit tout bonnement d'un désir d'exploration et de découverte, qui est le propre de l'être humain. Qu'est-ce qui obligeait homo erectus à quitter l'Afrique pour coloniser l'Europe et l'Asie? Mars nous intéresse car nous apprendrons beaucoup sur la géologie et la climatologie (avec en retour une meilleure connaissance de notre propre planète), et peut-être même sur la biologie, puisque le grand espoir des chercheurs est de découvrir une forme de vie (existante ou fossile) dans le sol martien et de répondre à une question fondamentale qui nous taraude: sommes-nous seuls dans l'Univers?
    À long terme, l'espèce humaine peut coloniser Mars (qui regorge de resources: eaux, gaz, sels, minerais) et y fonder une branche de la civilisation. Ce qui permettrait à l'espèce humaine de survivre en cas de catastrophe sur la Terre (pas de complot ici bas, mais des risques par exemple —bien que minime—d'impact d'astéroïde anéantissant notre civilisation). Bref, il vaut mieux avoir nos oeufs dans deux paniers différents!

    C. Frankel

  3. #3
    scoin

    Re : question communes

    Bonjour
    Et merci d'avoir pris le temps de me repondre.
    Les objets spatiaux sont très spécialisés et ont d'autre part une durée de vie limité (pannes, etc.). On a vu notamment sur la station Mir les pannes à répétition après quelques années de vétusté, au point de mettre en péril la vie des cosmonautes. Les objets en orbite terrestre doivent plutôt être détruits (envoyés se consommer dans l'atmosphère terrestre) pour ne pas constituer des projectiles dangereux en orbite terrestre qui pourraient endommager d'autres vaisseaux.
    Les objets spatiaux sont donc considérés, à long terme, comme consommables... Quel gachis...
    Nous sommes, je pense, tout à fait capable de faire des modules pour la station internationale, puisqu'il me semble qu'il était prevu de l'agrandir ou de la developper, afin de recycler les objets qui pourraient encore servir, un module entrepot pour le tri et un petit vehicule spatial pour recupérer les objets "en deroutes".
    De plus ça aurait un impact tres important aux yeux des terriens et autres habitants de l'univers s'ils existent, pour ne plus etre "les pollueurs", j'ai l'impression quelques fois que nous pourrions etre comparé à un virus, ou une bactérie nuisible pour tout ce qui nous environne (probleme de respect de l'autre, de consideration de notre environnement terrestre et spatial, d'avarie de pouvoir et d'argent, mais c'est un autre debat...
    C'est également une illusion et dangereux que de se servir d'un engin spécialisé pour une tache, afin d'en accomplir une autre. Pour aller sur Mars, par exemple, il faut concevoir un engin à cette fin, le cahier des charges étant très différent que pour un séjour en orbite terrestre. Toutefois, on peut effectivement concevoir un module d'habitation martien qui pourrait aussi servir sur la Lune, où l'on pourrait d'ailleurs le tester.
    Tout à fait d'accord, l'illusion est certainement de notre temps pas de notre imagination, sans imagination pas de creation.Mais pour le module lunaire, je pense qu'il sera effectivement tester pres de nous mais pour servir uniquement sur Mars, puisqu'il n'y a rien à faire sur la Lune, mise à part des tests, qui en plus ne serons pasfiable à 100% puisque nous ne pouvons reproduire l'environnement marsien dans son ensemble.
    Mais une base sur la Lune ne sert à rien pour "monter" une expédition vers Mars. Il n'y a aucune économie, mais au contraire des dépenses supplémentaires. Il faut en effet s'affranchir de l'attraction terrestre, puis freiner pour se poser sur la Lune, puis redécoller de la Lune vers Mars. On saute deux étapes coûteuses en propulsion (et en danger!) si on décolle directement de la Terre vers Mars!
    Une base lunaire ne servirait pas que pour une expedition, mais pour un ensemble de recherches, un lieu de stockage et de, pourquoi pas, reparation. Et ainsi qu'une nuée d'expeditions.S'il faut s'affranchir de l'attraction terrestre et que ça a un cout, je pense que l'on pourrait considérer ce cout comme un investissement, faire un voyage vers la lune avec un stock de carburant, et autant de voyages necessaires pour y implanter tout ce dont les spationautes auraient besoin pour intervenir selon les desirs ou besoins, (petit à petit l'oiseau fait son nid).Ainsi l'affranchissement de l'attraction terrestre ne serait plus inclus dans le cahier des charges (sauf si besoin, par un vaisseau approprié), donc un cout moins élevé et moins de risques potentiels liés à l'atmosphère terrestre [supposition : la sonde qui a récupéré de "la poussière solaire" ne se serait "peut-etre" pas écrasée (si l'attraction lunaire est moins importante elle peut-etre moins couteuse et moins dangeureuse), elle aurait même pu etre récupérée par la station internationale ou acheminée par un petit vehicule spatial ou alunir afin d'etre etudiée.]
    Je pense qu'il y aurait des opportunités et des avantages serieux de décoller de la Lune plutot que de la Terre (dans ma supposition futuriste, mais pas utopique).L'argent n'est pas forcement la clé de notre science et de nos découvertes, il faut parfois savoir faire des concessions, le savoir n'a pas de prix (dans l'absolu).
    La découverte de Mercure par des sondes orbitales sert simplement à comprendre la géologie de cette petite planète. Celle-ci ne présente aucun intérêt pour y envoyer des hommes, d'autant que le voyage est très coûteux en énergie.
    Il me semblait que Mercure avait des ressemblances troublantes sur sa constitution avec la Terre (traces de passage d'eau, formes de constructions "non naturelles"...), du moins que son passé pourrait etre notre présent (donc de peut-etre prevoir l'avenir de la Terre). Comme le destin des planètes est de (mourir)se "rapprocher" du soleil (grossissement du soleil, des planètes, attraction et gravité du soleil et des planètes...), si Mercure est anihiler que se passerait il vis à vis de la Terre ?
    Rien ne nous oblige à envoyer des hommes sur Mars.
    Alors pourquoi ne pas se satisfaire du travail des robots ?
    Est il necessaire de risquer la vie d'etres humains pour ce desir d'exploration et de decouverte ?
    Le jeu n'en vaut peut-etre pas la chandelle, pour l'instant rien nous prouve l'existance de quelques choses sur Mars, donc je pense que pour l'instant nous devrions laisser les robots aller là-bas, et en renvoyer d'autres pour approfondir ces recherches, j'suis d'accord et pour ces recherches et ces eventuelles trouvailles, sur l'importance scientifique, dans son ensemble, de ces explorations, mais si le premier pas sur Mars etait un enjeu politique ou un espece de concours international, ce serait vraiment dommage...
    Qu'est-ce qui obligeait homo erectus à quitter l'Afrique pour coloniser l'Europe et l'Asie?
    C'est en Asie que l'homo engaster engendre l'homo erectus puis s'etend vers l'Europe.
    Je ne crois pas que cette question vienne éclairer les raisons pour lesquelles nous voulons "coloniser" d'autres planètes, mais elle est tout de même interposable sur notre "conquete spatiale" : recherche de nouveaux territoires, besoin de savoir, recherche de lieux propices à l'épanouissement de l'humanité, nécessité de délocaliser l'espece humaine, et bien d'autres raisons encore. L'homo erectus cueilliait ou chassait pour manger, ou etait predaté, ce qui en partie pourrait expliquer son parcours, de plus il n'etait pas sedentaire.
    Mars nous intéresse car nous apprendrons beaucoup sur la géologie et la climatologie (avec en retour une meilleure connaissance de notre propre planète), et peut-être même sur la biologie
    Je ne pense pas que sous pretexte que Mars est une planète tellurique, elle puisse nous donner des informations sur la Terre, mais provisoirement que sur elle même, les similitudes ne sont pas forcement fondamentales, ni fondamentalement propre à l'ensemble de notre galaxie, donc pas forcement projetables exploitables pour la Terre.
    Savons nous si elle est plus jeune ou plus vieille que la Terre ?
    Cette question, pour moi, est necessaire pour comprendre ce qui pourrait se passer sur la Terre ou sur Mars (si elle est plus jeune il serait probable que la vie apparaisse dans un avenir plus ou moins lointain), ou demontrer que nous ne pouvons pas prendre l'exemple d'une autre planète pour comprendre, connaitre, ou interagir sur la Terre, ou bien encore se baser "dessus" pour faire des hypotheses quelconques. Par contre et sans polemique ça nous apportera forcement des reponses et donc des connaissances supplementaires non negligeables pour l'ensemble de notre savoir scientifique dans son ensemble.
    sommes-nous seuls dans l'Univers?
    Je pense qu'il serait pretentieux et presomptueux de pretendre etre seul (en tant qu'espece humanoide) dans l'univers, mais dans notre galaxie la question a une vrai valeur. Pourquoi la Terre présente l'ensemble des conditions nécessaires à l'apparition de la vie pour l'instant(une simple cellule est une preuve de vie) ?
    Nous pouvons espérer que la vie n'est pas encore apparue sur Mars par exemple (l'avenir nous le dira, notamment en ce qui conserne les satellites des grandes planètes de notre systeme solaire, dans un premier temps, puisque les voyages intergalactiques ne sont pas encore possibles, sauf par "visualisation").
    Dernière modification par scoin ; 21/10/2004 à 12h31.
    La plus grande fourberie du "Malin", fut de faire croire qu'il n'ait jamais existé...

  4. #4
    scoin

    Re : question communes

    À long terme, l'espèce humaine peut coloniser Mars (qui regorge de resources: eaux, gaz, sels, minerais) et y fonder une branche de la civilisation. Ce qui permettrait à l'espèce humaine de survivre en cas de catastrophe sur la Terre
    Coloniser Mars pour en faire la même chose que la Terre ?
    Ethiquement l'Homme a enormement de choses à revoir et à changer dans sa nature propre (j'en reviens à l'image d'un virus, d'une maladie qui dans le cas de colonisation serait contagieuse...).
    Pour ce qui est des ressources martiennes, il faudrait pouvoir les exploiter (à bon escient pour la survie de l'Homme, et non pour le developpement de l'espece humaine à l'encontre du developpement "naturel" de Mars) avec des moyens terrestres (manipulation etrangère du deroulement universel des choses [à moins que cela soit prevu dans l'ordre des choses]) et donc le besoin et la nécessité d'y installer une base de travail (construction terrienne de modules assemblés sur la Lune pour faciliter le transport de l'ensemble et en reduire le cout totale comme pour la construction de la station internationale) et y faire travailler des individus, sachant que nous ne connaissons pas suffisamment les risques que representent l'environnement de Mars (tempetes, seismes, temperatures, impacts d'objets spatiaux quelconques, disponibilité des ressources...).
    Ethiquement et philosophiquement les questions ne manquent pas d'hypothetiques reponses, et de s'accumuler, mais c'est un autre debat, laissons le temps nous offrir nos reponses, et donc L'homme parcourir ses ambitions, en prenant grand soin de mesurer tous les risques et toutes les hypotheses possibles et imaginables.
    Merci de partager votre savoir et vos connaissances, et de nous faire profiter de certaines questions qui ne restent pas sans reponse.
    __ Je me plait à croire que nous ressemblons à des "trous noirs", affamés sans jamais etre rassasié, de ces caractéristiques.__
    À bientôt j'espère.
    Encore merci.
    La plus grande fourberie du "Malin", fut de faire croire qu'il n'ait jamais existé...

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 01/11/2008, 15h00
  2. Objet de Class et propriétés communes
    Par Codi19 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/10/2007, 19h51
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 20/05/2006, 17h06
  4. 4 communes testent le Village communicant
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/03/2006, 14h51
  5. 100 mbit/s à Versailles (et communes alentours)
    Par Nico78 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/05/2005, 07h20