Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Avion à décollage immédiat ?



  1. #1
    alexan-dre

    Lightbulb Avion à décollage immédiat ?

    Bijour à tous

    il m'est venu une idée

    Si on fait circuler de l'air trés vite (à l'aide d'une turbine par exemple ) au-dessus d'une surface plane la pression va diminuer au-dessus de cette surface et donc va la faire envoler.
    Mettont qu'on accroche la turbine à "l'aile".
    Est-ce que ce montage va faire un décolage immédiat, sans prendre d'élan à terre, c à dire un avion qui n'a pas besoin de piste de décolage (longue) et qui va plus vite qu'un hélico?

    Pour arrêter l'ascension l'aile sera à géométrie variable

    Pensez-vous que ça peut marcher

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Bjr alexan-dre,
    Ca s'appelle un avion à décollage vertical !
    Google t'en dira plus "avion décollage vertical".
    Un ex:Le mytique Harrier anglais.http://wapedia.mobi/fr/Image:BAE-McD...as_AV8B-01.jpg
    Un casse gue...:http://wapedia.mobi/fr/Image:Lockhee..._ground_bw.jpg
    A+
    Dernière modification par f6bes ; 28/06/2008 à 16h35.
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  4. #3
    alexan-dre

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Ce n'est pas exactement ça
    mon avion décolle comme un avion classique mais sans prendre d'élan, de plus il fonctionne avec une turbine et non avec une hélice
    et surtout il décolle par portance

  5. #4
    f6bes

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Citation Envoyé par alexan-dre Voir le message

    Si on fait circuler de l'air trés vite (à l'aide d'une turbine par exemple ) au-dessus d'une surface plane la pression va diminuer au-dessus de cette surface et donc va la faire envoler.
    Bsr à toi,
    Reste à savoir dans quel sens !!
    Si tu "souffles" de l'air, (ta turbine étant AVANT l'aile) vers l'aile tu crées une SURPRESSION et non pas une dépression.
    La dépression sera AVANT la turbine à l'avant de l'aile.Là ou la turbine "prend" l'air.
    Ensuite la turbine "pousse" l'air= surpression.
    Ce n'est ni plus ni moins qu'une hélice classique (que tu peux appeler "turbine") qui va tracter l'aéronef.
    Rien de changer sous le soleil !
    A+
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  6. #5
    doryphore

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Heu, si l'air circule plus vite au dessus de l'aile qu'au dessous, on a bien une dépression au dessus de l'aile.
    Donc l'avion décolle bien, reste à savoir s'il est stable du fait que le reste de la structure est exposé à de l'air immobile, il me semble...
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    vanos

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Citation Envoyé par alexan-dre Voir le message
    Mettont qu'on accroche la turbine à "l'aile".
    Pensez-vous que ça peut marcher
    Bonsoir,

    Bien sûr que cela va marcher, mais pas dans le sens que tu penses.
    L'avion va se mettre à rouler et prendre de la vitesse, comme tous les avions qui ont des turbines accrochées aux ailes tels les Airbus, Boeing, etc...
    L'usage nous à fait appeler ce type d'appareils des "jets."

    Salut.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)

  9. Publicité
  10. #7
    FC05

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Ca a déjà été testé :

    http://en.wikipedia.org/wiki/Boeing_YC-14
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  11. #8
    harmoniciste

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Citation Envoyé par alexan-dre Voir le message
    Bijour à tous

    il m'est venu une idée

    Si on fait circuler de l'air trés vite (à l'aide d'une turbine par exemple ) au-dessus d'une surface plane la pression va diminuer au-dessus de cette surface et donc va la faire envoler.
    Mettont qu'on accroche la turbine à "l'aile".
    Est-ce que ce montage va faire un décolage immédiat, sans prendre d'élan à terre, c à dire un avion qui n'a pas besoin de piste de décolage (longue) et qui va plus vite qu'un hélico?

    Pour arrêter l'ascension l'aile sera à géométrie variable

    Pensez-vous que ça peut marcher
    Oui çà marche: voir Bréguet 914: Les hélices soufflent sur l'aile et çà décolle beaucoup plus court.

  12. #9
    FC05

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    941, pas 914 ..
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  13. #10
    invité576543
    Invité

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Citation Envoyé par harmoniciste Voir le message
    Oui çà marche: voir Bréguet 941: Les hélices soufflent sur l'aile et çà décolle beaucoup plus court.
    N'est-ce pas une application ce qu'on appelle l'effet couanda?

    Il y a aussi http://fr.wikipedia.org/wiki/Antonov_An-72

    Si beaucoup d'avions ont les turbines accrochées à l'aile, la position dans le cas des avions cités est très particulière! Et bien en concordance avec la proposition du message initial...

    Cordialement,
    Dernière modification par invité576543 ; 29/06/2008 à 18h17.

  14. #11
    FC05

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Regarde le lien que j'ai posté sur YC-14 ... l'Antonov en est juste une copie

    Ceci dit l'autre équipe en compétition avec le YC-15 s'en sert aussi mais en soufflant dessous, avec des volets à fente. Il faut dire qu'ils avaient eu le Br-941 entre les mains à la suit d'un malheureux accident dû à la bêtise inexpliquée d'un pilote américain ...
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  15. #12
    invité576543
    Invité

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Citation Envoyé par FC05 Voir le message
    Regarde le lien que j'ai posté sur YC-14 ...
    Qu'est-ce qui te permets de penser que je ne l'ai pas fait, ou de suggérer que je ne l'ai pas fait?

    l'Antonov en est juste une copie
    Ai-je écris le contraire? Non: je ne permettrais pas de porter de tels jugements.

    Cordialement,

  16. Publicité
  17. #13
    FC05

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    Qu'est-ce qui te permets de penser que je ne l'ai pas fait, ou de suggérer que je ne l'ai pas fait?
    Ben par ce que c'est marqué dans la page, alors comme tu poses la question, ça donnait l'impression que tu ne l'avais pas lue.

    Il y a aussi un lien sur l'antonov et le YC-15 ...
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  18. #14
    invité576543
    Invité

    Re : Avion à déollage immédiat ?

    Citation Envoyé par FC05 Voir le message
    Ben par ce que c'est marqué dans la page, alors comme tu poses la question, ça donnait l'impression que tu ne l'avais pas lue.

    Il y a aussi un lien sur l'antonov et le YC-15 ...
    Il me semblait utile de compléter la liste des avions existants...

    Mais c'est vrai que je n'avais pas vu le lien sur l'antonov dans la page du YC-14 que je n'ai pas lu en détail, simplement parce que j'avais fait l'exploration avant que tu donnes le lien en partant de "couanda" (et http://en.wikipedia.org/wiki/Coand%C4%83_effect les cite tous)

    Cordialement,

  19. #15
    rediabolo

    Re : Avion à décollage immédiat ?

    Bonjour,

    Custer était un pionnier de l'application de cette idée .

    Mais le controle d'une telle machine n'est facile. Ni la gestion d'une panne d'ailleurs !

    http://xplanes.free.fr/custer/custer-1.html

  20. #16
    to2

    Re : Avion à décollage immédiat ?

    Bonjour,

    pour pouvoir faire décoller un avion verticalement en "soufflant" sur l'extrados de l'aile avec un moteur, il faudrait que celui-ci souffle sur toute la largeur des ailes. Il faut donc mettre en mouvement un grand volume d'air, et avec une vitesse d'éjection faible, par rapport à celle d'un réacteur. Il n'est pas possible non plus de disposer des moteurs à hélices sur tout le bord d'attaque, car cela pèserait trop lourd.

    En fait, on ne sait pas faire, à l'heure actuelle, de système capable d'accélérer l'air sur toute la surface d'une aile, et sur une épaisseur faible (en gros l'épaisseur de la couche limite).
    Tout ce qu'on peut faire en plaçant des réacteurs au dessus de l'extrados, c'est de diminuer la distance de décollage, mais un mouvement de translation est inévitable du fait de la forte vitesse d'éjection.

    La solution qui serait "idéale" pour réaliser un tel moteur, serait de réaliser une propulsion "pariétale" en ionisant l'air au dessus de l'extrados et en l'accélérant à l'aide de forces de Laplace.
    ça marche en théorie, mais le problème,c'est qu'il faudrait de l'énergie sous forme électrique (convertir la puissance d'un réacteur en électricité) et on ne sait pas faire des sources importantes d'électricité qui soient assez légères pour être montées sur un avion.
    Ce genre de dispostif plasma se développera probablement mais plus pour retarder les décollements de couche limite (c'est beaucoup moins gourman en énergie) : http://www.afvl.ensma.fr/11CFTL/dvd/3-1.pdf

    Sinon on peut essayer de faire des ailes "courtes" à faible alongement, et de placer les moteurs à l'intérieur même des ailes. Malheuresement, les ailes courtes ont une traînée induite très élevée à faible vitesse.
    Par exemple : http://forums.futura-sciences.com/ne...reply&t=232993

    Peut être une solution serait d'utiliser ce genre de système avec des actionneurs fluides ou plasma pour diminuer la traînée induite et améliorer considérablement l'aérodynamisme d'une aile courte (plus facile à dire qu'à faire).

  21. #17
    to2

    Re : Avion à décollage immédiat ?

    Heu....Pardon, voilà le lien que voulais mettre :

    http://www.xplorair.com/xplorair__concept.htm

  22. #18
    rediabolo

    Re : Avion à décollage immédiat ?

    Merci pour les liens to2,

    L'avantage de la méthode Custer, c'est que ça marche en vrai !
    Trop bien même ! Si tu lis toutes les pages du site à cette adresse
    http://xplanes.free.fr/custer/custer-1.html
    tu vas te rendre compte qu'aux états unies, comme ailleurs, il ne fait pas bon être visionnaire ! Et que si l'argent est le fluide qui fait marcher l'économie, cela peut être aussi un frein puissant au progrés !

    Si un faible allongement est préjudiciable à la trainée induite, voler avec le minimum de puissance moteur ne réclame pas un allongement si élevé que ça ! Voir J-C Debreyer et son Pélican.

  23. Publicité
  24. #19
    to2

    Re : Avion à décollage immédiat ?

    Très intéressante cette aile custer, j'en avait déjà entendu parlé mais je ne me doutais pas que le "lobby" hélicoptère aux Etats Unis avait empêché son développement.

    Je suis quand même très surpris par les performances affichées par Custer :3.75Kg de portance par hp, alors que pour un hélicoptère tigre par exemple c'est de l'ordre de 3 Kg/hp.
    Ensuite, je ne suis pas sûre que cet engin puisse réellement décoller verticalement, car le flux qui sort des hélices ne peut être dévié à 90° par l'aile. C'est d'ailleur ce qui est dit sur le site : 450cv/5 passagers/256km/h et une vitesse minimale de 32km/h! c'est extrêmement faible j'en convient, de l'ordre de ce que peut faire un autogire, mais ça ne permet pas un décollage ou un attérissage vraiment à la verticale.

    Si un faible allongement est préjudiciable à la trainée induite, voler avec le minimum de puissance moteur ne réclame pas un allongement si élevé que ça ! Voir J-C Debreyer et son Pélican.
    Heu, excuses moi mais je trouve que le Pélican a un allongement tout ce qu'il y a de plus normal pour ce genre d'avion. Et il fait 35 cv! pour les avions à propulsion humaine, ou les planeurs, la puissance disponible est beaucoup plus faible, et c'est pourquoi ces avions ont de très forts allongements pour minimiser la traînée induite.
    quand je parlais de faibles allongements pour qu'un moteur puisse souffler sur toute l'envergure de l'aile, je parlais plutôt d'allongements de l'ordre de 2 ou 3 comme sur le projet Xplorair.
    D'ailleur, la configuration de Custer permet à l'hélice de souffler sur une grande largeur d'aile puisque celle-ci en fait le tour. ça doit être ça qui fait son exceptionnel rapport Portance /puissance.

  25. #20
    rediabolo

    Re : Avion à décollage immédiat ?

    Bonjour TO2,

    Custer n'a été le seul à subir le "système" des lobbys américain.
    Dans le désordre: Pitcairn ( autogire "sauteur", lui a gagné son procés contre l'état américain, mais si mes souvenirs son bon, pas de son vivant ! ) , Northrop ( l'aile volante a une histoire assez "spécial" ) et aussi Tucker dans le domaine de l'automobile.

    Pour ce qui est du décollage verticale je ne suis pas sure qu'il faille que le flux d'air sois dirigé vers le sol. La résultante éarodynamique, donc la force de portance, est quasi perpendiculaire au flux d'air. Intuitivement, je pense qu'un rapport poids/puissance plus favorable et un peu de vent de face suffirait

    Si nous parlons bien de l'aile volante "Pélican" conçu et construite par J-C Debreyre ellle a un allongement de 4.08 et les premier vol ont eu lieu avec un moteur d'une puissance de 9 Ch. Un JPX 212 a par la suite été utilisé, mais sans résonnateur adapté celui-ci développait 12 Ch au lieu de 15...

    http://foxpapa.com/spip.php?article9...rche=P%E9lican

    Mais il ne faut pas confondre propreté aérodynamique, et puissance minimum nécessaire pour le vol !
    Michel Colomban avait fait un article sur ce sujet.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. etude de la phase de décollage d'un avion!!
    Par doudy dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 10
    Dernier message: 07/10/2007, 13h47
  2. décollage
    Par quetzal dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/07/2007, 20h54
  3. Décollage d'Ariane V
    Par Glpilot dans le forum Astronautique
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/03/2006, 07h03
  4. Calcule de la vitesse de décollage d'un avion
    Par Witten dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/09/2005, 22h56
  5. Décollage à Kourou
    Par firespray dans le forum Astronautique
    Réponses: 18
    Dernier message: 25/07/2005, 10h22