Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Participation européenne à Klipper



  1. #1
    Yantar

    Participation européenne à Klipper


    ------

    D'après ce que j'ai lu dans les news, la Russie souhaiterait voir participer l'ESA à son projet de Klipper, le remplaçant du mythique Soyuz. Il est évident que cette proposition vient du fait que la Russie n'a pas le budget pour développer un tel projet. En effet, le buget de Roskosmos (l'agence spatiale russe) ne dépasse pas celui de l'Inde. Pour l'Europe ce serait tout bénéfice puisqu'elle aurait sa place automatiquement et son mot à dire en ce qui concerne l'utilisation de Klipper. Mais, et là non des moindres, Klipper serait lancé par une fusée Soyuz. Et justement, un pas de tir Soyuz est en construction sur la base de Kourou. Il est fort à parier que dans quelques années, quelques vols habités russes ne partent plus de Baïkonour mais de Kourou. Par contre, le directeur de Roskosmos ne souhaite pas demander son adhésion à l'ESA même si les 2 agences travaillent de plus en plus étroitement. Ce qui semble logique aussi, histoire de garder une certaine indépendance dans son programme spatial

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    DanielH

    Re : Participation européenne à Klipper

    Il me semble que depuis quelques temps il se dessine une puissance spatiale comprenant la Russie et l'Europe. Personellement je trouve ça très positif.

    A quand l'entrée de la Russie dans l'Europe ?

  4. #3
    Glpilot

    Re : Participation européenne à Klipper

    Les Russes ayant acquis une expérience immense dans le domaine spatial durant toute la période soviétique, il est indéniable qu'un rapprochement ESA / Roskosmos est tout bénéfice pour les deux agences. L'ESA profite ainsi de l'expérience des russes et les russes restent de la sorte presque incontournables dans le domaine spatial malgré la réduction dramatique de leur budget.

    Petite paranthèse sur l'UE pour répondre à une question:
    A quand l'entrée de la Russie dans l'Europe ?
    Vraisemblablement pas avant une trentaine d'années si on considère les statistiques effarantes de la corruption en Russie... Sans compter que si l'UE reste logique avec elle-même elle devra exiger la fermeture de toutes les installations nucléaires et de pans entiers de l'industrie en Russie pour non-conformité. (un peu dur à accepter qd même...) Il ne faut pas oublier non plus que rentrer dans l'UE est synonyme de perte importante de souveraineté, ce que les russes ne sont à mon avis pas prêts d'accepter...
    si l'envie de travailler te prend, assied toi et attend que ça passe

  5. #4
    KarmaStuff

    Re : Participation européenne à Klipper

    Les partenariats dans le domaine spatial entre l'Europe et la Russie existent depuis pas mal de temps et se multiplient davantage avec les années. Des accords de participations communes dans des projets liés aux lanceurs (notamment pour des fusées russes décollant depuis Kourou en Guyane) favorisent les échanges scientifiques mutuels et les expériences acquises. L'union fait la force, et les projets coûteux encouragent le travail et la recherche en commun ; les concurrences d'antan ont permis des exploits, mais l'on ne possède plus actuellement les budgets faramieux qu'ont connus les années 60.

    Citation Envoyé par DanielH
    A quand l'entrée de la Russie dans l'Europe ?
    Mais tu parles de l'Europe géographique ou politique ? Parce-que si la Russie adhère à l'UE (ce qui je pense serait une opportunité si bien sûr toute la corruption disparaîssait au profit de la liberté et de la démocratie, ce qui n'est pas gagné et qui reste une condition sine qua non à l'adhésion - traité constitutionnel, quand tu nous tiens ), celle-ci va s'étendre non pas jusqu'à l'Oural (fin de l'Europe géographique "théorique") mais jusqu'à la Mer de Bering ; ce ne serait plus l'Europe...

    C'est un avantage certain quant à avoir un pied-à-terre en Asie, notamment avec de proches pays frontaliers comme la Chine et le Japon (ou encore la Corée) ; pôles économiques et politiques des plus majeurs dans le Monde.

    Mais il faut se demander si la gestion globale d'une telle hyper-puissance européenne serait envisageable, sans parler des milliers de kilomètres de frontières à surveiller.

    En tout cas, si le régime russe actuel perdure (corruption à tout-va, manque de liberté d'expression, implantation massive de la mafia, j'en passe et des meilleurs... ou pires), la Russie pourrait rester candidate encore pendant longtemps, si toutefois elle le désire...

    D'ailleurs, avec l'émergence des multiples puissances à travers le Monde (n'oublions pas l'Inde et le Brésil), la Russie devra peut-être un jour choisir un camp pour ne pas assister à la continuité de sa périclitude ou agonie amorcée depuis déjà bien des décennies ; même si la chute du communisme - officiellement - et l'apparition d'un néo-capitalisme rénovateur, et pourtant bien mussé derrière presque un siècle d'Histoire difficile à effacer, laissent à penser que l'espoir n'est jamais tari.

    Et un partenaire de cette envergure (nettoyé au passage de toutes ses irrégularités non conformes à notre conception de la démocratie), ce n'est pas négligeable, loin s'en faut...

    L'Europe serait alors une formidable hégémonie (dans le sens positif du terme), un exemple respecté et envié par tous ; elle aurait son mot à dire, un mot entendu et écouté tout autant que la voix portée aujourd'hui par les élites américaines.

    C'est pour cela que l'on ne peut envisager d'Europe sans fondations, sans des bases politiques afin de maintenir une régularité concernant les décisions indispensables à son élaboration dans l'avenir.

    Petite parenthèse : cela me fait penser au référendum qui aura lieu demain (sans pour autant offenser la charte du forum ). Je pense sincèrement qu'il faudra bien réfléchir avant de mettre son bulletin dans l'urne, car c'est non seulement la France, mais l'Europe qui seraient mises à mal pendant plusieurs années (et donc un temps perdu inutilement face aux autres puissances, qui elles, avancent à grands pas) si la mauvaise décision est adoptée par la majorité. Sans démagogie aucune, je souhaite que chacun analyse les tenants et les aboutissants du traité constitutionnel et les avancées qu'il apporte...

    Les opinions forgées au fil du débat qui a enthousiasmé voire enflammé la France depuis des mois, sont issues de différents courants politiques dont certains ne sont pas les meilleurs amis de l'Europe (et qui ont refusé tous les traités proposés jusqu'à présent) et qui affirment le contraire aujourd'hui ; c'est un paradoxe qui en arrange bien certains...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Glpilot

    Re : Participation européenne à Klipper

    En gros, l'avenir dans l'Europe durant la première moitié du 21ème siècle est entre les mains des 42 millions d'électeurs français...

    Espérons pour nous (et pour eux ) qu'ils feront le bon choix
    si l'envie de travailler te prend, assied toi et attend que ça passe

  8. #6
    Yantar

    Re : Participation européenne à Klipper

    L'avenir de l'Europe politique n'a en rien à voir avec l'Europe spatiale. L'ESA et l'Union Européenne sont 2 choses complètement indépendantes. D'ailleurs des membres de l'UE ne le sont pas de l'ESA et vis versa... Je pense à la Suisse qui est à l'ESA mais pas à l'UE. S'il est vrai que l'ESA s'est quelque peu rapprochée de l'UE, elle n'est pas l'agence spatiale de l'UE. A ne pas confondre. Le budget spatial de l'ESA provient des minitères de la recherche des pays membres et non de l'UE. Quant à la Russie, il n'y a, à mon sens, aucune chance qu'elle rentre que ce soit dans l'UE ou l'ESA. Pour une simple raison. La Russie veut rester indépendante et ne pas entrer dans une communauté. Puis la Russie est très loin d'avoir les capacités de rentrer à l'UE (pour les raisons déjà citées) et ne veut garder son indépendance au niveau spatial.

  9. Publicité
  10. #7
    KarmaStuff

    Re : Participation européenne à Klipper

    Citation Envoyé par Yantar
    L'avenir de l'Europe politique n'a en rien à voir avec l'Europe spatiale. L'ESA et l'Union Européenne sont 2 choses complètement indépendantes. D'ailleurs des membres de l'UE ne le sont pas de l'ESA et vis versa... Je pense à la Suisse qui est à l'ESA mais pas à l'UE. S'il est vrai que l'ESA s'est quelque peu rapprochée de l'UE, elle n'est pas l'agence spatiale de l'UE. A ne pas confondre. Le budget spatial de l'ESA provient des minitères de la recherche des pays membres et non de l'UE. Quant à la Russie, il n'y a, à mon sens, aucune chance qu'elle rentre que ce soit dans l'UE ou l'ESA. Pour une simple raison. La Russie veut rester indépendante et ne pas entrer dans une communauté. Puis la Russie est très loin d'avoir les capacités de rentrer à l'UE (pour les raisons déjà citées) et ne veut garder son indépendance au niveau spatial.
    Tu peux dire ça maintenant, mais qu'en sera-t-il dans 10, 15 ou 20 ans ?
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  11. #8
    invite36602837

    Re : Participation européenne à Klipper

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Tu peux dire ça maintenant, mais qu'en sera-t-il dans 10, 15 ou 20 ans ?
    Moi je tiens le pari. L'ESA ne sera jamais l'agence de l'UE, parce que certain membre de l'ESA ne sont pas membre de l'UE et ne sont pas près d'en etre (la suisse, le canada).

    Si l'UE veux son agence, qu'elle la crée sur SON budget.

    En fait, l'ESA est l'agence non-officiel de l'UE, parce qu'une bonne partie (pt etre pas les nouveaux membres) des membres de l'UE font partie de l'ESA. Mais juridiquement, se sont 2 entité distinct et elles le resteront (parce que j'en connais qui se laisseront pas faire si ca doit changé).

  12. #9
    Space cowboy

    Re : Participation européenne à Klipper

    j'espere que l'UE saura prendre la chance de cooperer avec les Russes sur Klipper ça serait la revanche de l'abandon d'hermes il y a 12 ans déja... en plus le Kliper ça serait bien mieux que Hermes grace au savoir faire des russes...
    Ce concept ça a l'air assez génial moitié capsule/lifting body moitié avion avec tout les dispositifs de sécurité (tour de sauvetage parachutes pour se poser partout protection thermique type Soyouz...) ca serait une bonne affaire pour l'UE!! décision attendue en décembre de cette année....

  13. #10
    seb31

    Re : Participation européenne à Klipper

    Ce serai vraiment formidable si le budget de l esa pouvait etre construit avec d autres états songez à toutes les missions annulées faute de budget...
    Pour ce qui est de Klipper l UE et la Russie ont tout intéret à s ntendre car 1 : La Russie n est que locataire à Bakonour
    2: l ue signerai son indépendance pour l accés à lespace

    Les russes et Européens font celon moi beaucoup plus de coopération qu aves les us :moteur volga ,ociété starsem,premier spationautes francais ,la regréttée mars 93...
    Jusqu a preuve du contraire les us nous considerent plus comme des concurrnts exception faite pour Cassini/Huygens mais rappelez vous le sattelite symphonie , le sucesseur d hubble , galiléo à deux doigt d etre boycotté sous un pretexte mlitaire...

  14. #11
    Yantar

    Re : Participation européenne à Klipper

    Vous confondez l'UE et l'ESA...
    UE: Union Européenne: union économique, politique et sociale composée par 25 pays (la Suisse ne fait pas partie de l'UE)
    ESA: European Space Agency. L'ESA n'est pas comme la Nasa est aux USA. L'ESA est une agence spatiale créée afin de réaliser un programme spatial qui serait partagé entre les différents membres participants. (la Suisse est membre de l'ESA). Donc l'ESA n'est pas l'agence spatiale de l'UE mais l'agence spatiale pour les 17 pays membres de l'ESA...

    L'UE et l'ESA coopèrent dans certains projets comme le système de navigation Galileo ou pour l'environnement

    http://www.esa.int/esaCP/GGG4SXG3AEC_index_0.html
    http://ue.eu.int/cms3_fo/showPage.ASP?lang=fr

  15. #12
    USMIS1785

    Re : Participation européenne à Klipper

    Pourquoi pas une alliance, c'est bon pour Ariane qui pourra
    mettre sur orbite basse klipper à partir de kourou.
    Il ne faut pas être frileux sur ce point c'est l'avenir de l'Europe spatiale qui est en jeu.
    Salutations

  16. Publicité
  17. #13
    Invite28765432

    Lightbulb Re : Participation européenne à Klipper

    Ariane... ou avec une proba plus élevée Soyouz 2, USMIS !
    Lors de la conception du pas de tir Soyouz à Kourou, les ingénieurs avaient disutés de sa capacité future à être adapté à des tirs habités... sur Soyouz TMA et bientôt Klipper.

    "Donc l'ESA n'est pas l'agence spatiale de l'UE mais l'agence spatiale pour les 17 pays membres de l'ESA...
    L'UE et l'ESA coopèrent dans certains projets comme le système de navigation Galileo ou pour l'environnement"

    Exact... L'UE a d'ailleurs souligné dans son White Paper pour l'espace les avantages synergiques d'un rapprochement dans lequel l'ESA serait une "presque agance spatiale de l'UE".

  18. #14
    prof shadoko

    Re : Participation européenne à Klipper

    Dsl de faire le rabat joie, mais le projet Klipper à et abandonné en juin dernier

  19. #15
    lucky

    Talking Re : Participation européenne à Klipper

    Bonjour à Tous !!



    Citation Envoyé par prof shadoko Voir le message
    Dsl de faire le rabat joie, mais le projet Klipper à et abandonné en juin dernier

    En tout cas l Info n est pas connue en Russie ...

    http://www.futura-sciences.com/news-...mars_10669.php

    Cordialement
    Lucky

Discussions similaires

  1. APPEL à participation au débat de l'Ademe
    Par romut dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/06/2007, 13h31
  2. Participation à un congrès bio...Des Sous !!!
    Par alli dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/04/2007, 14h35
  3. Espace : pas de participation européenne dans Clipper
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/12/2005, 08h58