Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 27 sur 27

Shuttle, dernière ligne droite...



  1. #1
    Lockheed

    Shuttle, dernière ligne droite...


    ------

    http://farm5.static.flickr.com/4030/4234578846_cd7e60d60e_b.jpg

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Carcharodon

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    La bonne année a tout les participants de Futura-sciences !



    C'est effrayant de penser qu'il ne reste plus que 5 vols de navettes, sans aucune certitude pour la suite de la présence américaine dans l'espace.

    Je parie sur un prolongement des navettes au "coup par coup".
    En gros je pense que celles ci seront encore utilisées sur des missions spécifiques qui nécessitent impérativement une présence humaine, pendant quelques années, le temps que les USA se décident sur l'après Shuttle et mettent en oeuvre en nouvel engin habitable.

    Et si je me goure, on va passer des années sans voir un américain dans l'espace sur un engin de son pays.
    Ce qui constituerait un recul sans précédent dans le développement du secteur.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  4. #3
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Carcharodon, ce scénario est définitif (hormis les glissements calendaires habituels dans le spatial)
    ___
    Dernièrement j'ai assisté à l'une des conférences de notre spationaute JF Clervoy (trois vols sur Shuttle), il disait que désormais (hors Chine) tout reposait sur la disponibilté du Soyouz, notamment pour la desserte et le sauvetage humain de l'ISS.
    ___
    Apparemment, cette donnée n'a pas l'air de perturber autre mesure les Américains.

  5. #4
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Image insolite du Shuttle (Atlantis) prise de l'ISS, une perspective qui désormais ne manquera pas prochainement
    de s'inscrire que dans votre mémoire !

    http://farm3.static.flickr.com/2526/4236768485_44b1f003ed_b.jpg

  6. #5
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Un petit rajout nostalgique concernant le Shuttle.
    _____
    En dépit de son manque de rentabilité et de ses drames, ce véhicule constitue le plus formidable engin volant conçu par l'homme
    ____
    Imaginez un instant que vous en êtes le pilote !

    _ 2 min après le décollage, vos instruments indiquent déjà les 5000 km/h (mieux qu'une banale Ferrari)
    _ après la check-list d'usage, vous permettez à votre ''personnel de cabine'' d'effectuer leur travail agrémenté de quelques sorties dans le vide au dessus de notre planète bleue.
    _ au bout d'un certain temps, vous pensez qu'il serait raisonnable de rentrer
    _ dans la foulée, vous procéder aux manoeuvres adéquates
    _ au bout de quelques minutes, vos proches commencent à appercevoir votre avion dans le ciel
    _ à cet instant, à la manière d'un véritable pilote de planeur, vous entamer la phase d'atterrisage pour rejoindre la piste où vous attendent tous les acteurs de votrte mission.
    ____
    Au bout du compte, je ne peux m'empêcher de tirer mon chapeau envers les concepteurs du 20e siècle qui ont su élaborer un avion spatial dans le contexte dégradé du programme post-Apollo.
    A l'heure actuelle, je ne perçois aucun projet potentiel pouvant le remplacer.

    Dont acte..

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Saint-Sandouz

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Elle nous manquera. Elle avait une gueule. Elle a permis certaines missions de premier plan.
    Citation Envoyé par Lockheed Voir le message
    En dépit de son manque de rentabilité et de ses drames, ce véhicule constitue le plus formidable engin volant conçu par l'homme
    Tu te laisses emporter par ton lyrisme. Sans être aussi spectaculaire, un Airbus est largement aussi sophistiqué.

    Citation Envoyé par Lockheed Voir le message
    Au bout du compte, je ne peux m'empêcher de tirer mon chapeau envers les concepteurs du 20e siècle qui ont su élaborer un avion spatial dans le contexte dégradé du programme post-Apollo.
    A l'heure actuelle, je ne perçois aucun projet potentiel pouvant le remplacer.
    Justement ce qui fait son charme c’est son côté déraisonnable. Il a été conçu selon un concept rationnel dans une période d’euphorie. L’Amérique se sentait invincible après Apollo et se voyait conquérir de nouvelles « nouvelles frontières » à la chaine. Il fallait sans doute l’essayer pour savoir que c’était une fausse bonne idée.
    Comme dirait Vador : « Le remplacer, pourquoi faire ? » et comme d’hab, j’ajoute : « Quel est le retour sur investissement ? »

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  9. Publicité
  10. #7
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Petite réflexion sur ce sytème souvent décrié de nos jours par ceux qui l'encensaient hier
    ____
    En effet, au moment où les autorités US autorisaient son développement en 1972 (dans sa variante la plus dégradée),
    tous les ingénieurs du monde spatial tiraient leur chapeau devant ce concept innovant.
    Soit un lanceur au décollage, un véhicule habité en orbite et un planeur à l'atterrissage !
    ____
    A mes yeux, à moins que j'ai râté un épisode, personne n'a fait mieux depuis.
    Son principal handicap fut en fait d'avoir eu à essuyer les plâtres.
    ____
    Les Soviétiques ont bien tentés de s'engouffrer dans cette voie, mais Bouran n'a pas été plus loin qu'un vol automatique.
    Jolie performance, mais qu'en aurait-il été au bout de 100 missions ?
    De plus, il ne restait plus de sous dans leur caisse pour la rendre habitable.
    ____
    Les Européens furent également fortement influencés par ce produit.
    Ne parlons pas d'Hermes qui malgré les sommes investies aurait été au final incapable d'être lancé par Ariane 5
    (ou alors sous la forme d'une coquille vide)

    ____
    A l'heure du choix (milieu des années 80), Ariane 5 se présentait sous la forme de trois filières.
    Et qui pensez-vous l'emporta ?, celle du concept Shuttle bien entendue, soit un gros corps central cryotechnique
    flanqué de deux gros boosters.
    ____
    Déjà on était piégé sans le savoir car on s'enfermait devant un manque de modularité (à l'instar d'Ariane 4).
    Mine de rien, cet aspect devait nous obliger à recourir au Soyouz pour assurer une complémentarité.
    Ariane 6 devrait corriger le tir mais c'est encore loin.
    ____
    A noter quelques petites anecdotes concernant les liens Shuttle/Ariane 5 en dehors de la reprise du concept.
    A la suite du drame Challenger, le père d'Ariane décidait d'attendre la conclusion d'enquête américaine
    car les EAP d'AR5 étaient dotés des mêmes joints ?
    Certains responsables désiraient avoir un EPC joliment peint avec les drapeaux ESA bien disposés.
    Seulement cela faisait perdre plusieurs dizaines de kg en CU.
    Le responsable projet mettait en avant que le réservoir du Shuttle n'était pas peint et qu'il devait avoir une raison ?
    etc.
    ____
    Non pour moi,une véritable page de l'histoire astronautique se tourne avec la fin du Shuttle,
    ne serait-ce que par les magnifiques images proposées.
    _____
    Pour ma part, j'ai assisté à la Géode à la projection d'un film concernant une mission Shuttle (externe et interne
    avec tremblement dans la salle)
    et je peux dire que pour l'instant les Européens peuvent s'accrocher sur ce sujet.

  11. #8
    Saint-Sandouz

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    C’est certain que les Américains ont l’art de rendre leurs machines spectaculaires : Harley-Davidson, Corvette, Perterbilt, ça vous a une gueule d’enfer. Pas toujours ma cup of tea et souvent assez ringard sur le plan technique mais ça ne passe pas inaperçu.
    La navette a pour moi un aspect assez pataud mais elle a de la présence.
    Il ne faut pas oublier qu’elle a été un gouffre financier et un échec cuisant par rapport aux ambitions du projet. Les US ont certes beaucoup de moyens mais en plus ils vivent depuis des décennies au dessus de ces moyens. Comme en Europe on n’a ni autant de ressources ni autant de crédit je suis plutôt content qu’on ne se soit pas lancé dans une telle aventure.

    On peut lui dire adieu car à mon humble il n’y aura plus jamais de navettes. C’était une fausse bonne idée comme il y en a tant.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  12. #9
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Alors là mon cher Nicolas, tu es vraiment à ''côté de la plaque'' (avec tout le respect que je te dois).
    ____
    Il se trouve que j'ai vécu de l'intérieur le projet Hermes.
    Il fallait voir alors l'excitation des ingénieurs du CNES et des industriels envers ce projet.
    ____
    De son côté, Arianespace était toute autant excitée, car elle pensait en toute logique devenir l'opérateur de ce système.
    L'embauche d'une centaine de spécialistes aéronautiques était dans ses tuyaux.
    ____
    Toutefois, en dépit de budgets étatiques conséquents, nos chères ''têtes grises'' ne parvenaient pas à résoudre les problèmes de masse.
    Au final, il devenait impossible de la lancer au moyen d'Ariane 5, ou alors on réalisait une navette vidée de son sens.
    ____
    A un moment donné, placé devant ce constat d'échec, les autorités européennes décidèrent de jeter l'éponge.
    ____
    Mais je peux d'assurer que c'était la mort dans l'âme, ne serait-ce qu'envers les contribuables. Indéniablement, il voulait y aller.

    Amicalement

    PS, pour des vidéos à couper le souffle concernant le Shuttle, je te conseille de te brancher sur YouTube

  13. #10
    Saint-Sandouz

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Je ne vois pas bien quel est notre désaccord, mon cher Lockheed.
    Les Américains ont dépensé des fortunes pour la navette et le résultat est à la hauteur de leurs efforts : extraordinaire sur le plan technique. Ça ne rend que plus cruel l’échec sur le plan opérationnel. De plus il reste un certain nombre de problèmes apparus avec les accidents dont la solution semble assez difficile.
    L’Europe n’avait pas les ressources pour aller jusqu’au bout d’un projet qui était déjà beaucoup plus modeste. Je ne doute pas que si les équipes avaient eu les moyens elles auraient réalisé un engin formidable. Le fait qu’Hermes soit superposé sur son lanceur était sans doute un avantage.
    On peut se poser la question de la carrière qu’il aurait eu. Sans doute pas brillante.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  14. #11
    Geb

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Bonjour à tous,

    Pour ma part ce "planeur de l'espace" me manquera... On aurait presque la larme à l'oeil quand on songe à l'enthousiasme que cette navette avait réussi à susciter aux débuts des années 80, et ce que le programme est devenu par la suite. Quoi qu'il en soit une très belle réalisation à mon sens !

    Au niveau technique, j'ai une question qui me taraude... Puisque ce sujet est à coup sûr le point chute de tous les connaisseurs du Shuttle, j'espère pouvoir trouver une réponse ici...

    En quelle matière la "verrière" du poste de pilotage du Shuttle est-elle confectionnée ?

    Est-ce du verre borosilicate, du verre trempé, du verre armé ???
    Ou peut-être une sorte de céramique translucide résistante à haute température.

    Désolé (ou de rien) si mes propositions en font sourire plus d'un par leurs caractère sans doute absurde


    Cordialement

  15. #12
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    ''je suis plutôt content qu’on ne se soit pas lancé dans une telle aventure'' cite Nicolas.

    Alors là, ta phrase prête à confusion, car les Européens étaient partant à fond. C'est la barrière technologique qui ne leur a pas permis d'y accèder malgré des fonds loin d'être négligeables.
    Dernière modification par Lockheed ; 06/01/2010 à 15h42.

  16. Publicité
  17. #13
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Bonjour Geb,

    J'avais certainement la réponse dans les dizaines de documents que j'ai mis à la poubelle lors de mon départ du monde spatial (04) car il se trouvait un DF complet du Shuttle.

    Bon, il se peut qu'un membre érudit sur la question navigue sur ce forum.

    Malheureusement, ne compte pas sur moi pour résoudre ta question (peur du ricicule devant la réalité) à moins que je ne parvienne à tomber dessus.

    Amitiés.

  18. #14
    Geb

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Bonjour Lockheed,

    Même si un "tiens" vaut mieux que deux "tu l'auras", je sais au moins que la réponse est à ma portée.

    Du reste, "tout vient à point à qui sait attendre" (pas trop j'espère)

    A bon entendeur salut

  19. #15
    Geb

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Dernière petite chose,

    J'oubliais presque le sujet... le Shuttle sera mis au placard pour septembre 2010 ! Ceci étant dit, ce ne serait pas fou d'envisager qu'un reportage télévisé m'apporte peut-être la réponse d'ici là.

    Si par hasard vous tombez sur l'annonce d'un de ces reportages...


    Merci d'avance

  20. #16
    bb98

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Bonjour à tous,



    En quelle matière la "verrière" du poste de pilotage du Shuttle est-elle confectionnée ?

    Est-ce du verre borosilicate, du verre trempé, du verre armé ???
    Ou peut-être une sorte de céramique translucide résistante à haute température.

    Désolé (ou de rien) si mes propositions en font sourire plus d'un par leurs caractère sans doute absurde


    Cordialement
    Bonjour

    Selon

    http://en.wikipedia.org/wiki/Space_Shuttle_orbiter

    The orbiter structure is made primarily from aluminum alloy, although the engine thrust structure is made from titanium alloy. The windows are made of aluminum silicate glass and fused silica glass, and comprise an internal pressure pane, a 1.3 inch thick optical pane, and an external thermal pane[4]. The windows are tinted with the same ink used to make American banknotes[5].

    bonnes lectures

  21. #17
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Geb, en dehors de la NASA, le CNES-DLA Evry à toutes les réponses que tu souhaites.

    Le problème est de tomber sur le bon interlocuteur.
    Si tu n'as pas la chance, l'attente téléphonique peu s'avérer interminable.

    Où alors tu obtiens un RV pour consulter les trésors de leur bibliothèque (livres ou informatique) qui couvrent toutes les questions possibles et inimaginables sur tes interrogations.

    Amicalement.

  22. #18
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Tu vois Geb, cela se bouscule au portillon !

    Bon j'espère que la voie proposée par BB98 te conviendra

    En ce qui concerne le dernier vol, cette date ne prend pas en compte les éventuels retards, fréquents dans le spatial.

  23. Publicité
  24. #19
    Geb

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Merci à tous pour vos promptes réponses.

    Geb

  25. #20
    Saint-Sandouz

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Citation Envoyé par Lockheed Voir le message
    ''je suis plutôt content qu’on ne se soit pas lancé dans une telle aventure'' cite Nicolas.
    Alors là, ta phrase prête à confusion, car les Européens étaient partant à fond. C'est la barrière technologique qui ne leur a pas permis d'y accèder malgré des fonds loin d'être négligeables.
    En effet, j’aurais plutôt dû dire « qu’on se soit arrêté à temps », autrement dit avant d’aller dans le mur comme l’ont fait les Américains.
    Je suis bien persuadé que si on avait mis le paquet les Européens seraient parvenus à faire un excellent Hermes. Est-ce qu’il aurait été plus sûr que la navette ? À quoi aurait-il servi ?
    Les Européens (Anglais et Français) sont bien parvenus à produire Concorde qui lui aussi innovait sur un tas de plans. Dans ce domaine ce sont les Américains qui ont su mettre les pouces avant d’aller dans le mur alors que les Européens y sont allés tout schuss.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  26. #21
    Carcharodon

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Les Européens (Anglais et Français) sont bien parvenus à produire Concorde qui lui aussi innovait sur un tas de plans. Dans ce domaine ce sont les Américains qui ont su mettre les pouces avant d’aller dans le mur alors que les Européens y sont allés tout schuss.
    ND

    Et maintenant, on met 2 fois plus de temps pour traverser l'atlantique que les 30 ans auparavant (pour les riches, bien sûr).
    De la même façon, vous verrez qu'on regrettera longtemps les capacités et la modularité de cet engin fabuleux qu'est la navette.
    Engin trop en avance sur son temps et qui a subit une inflation colossale de spécifications (surtout par la faute des militaires US) qui l'ont transformé en usine a gaz hyper complexe et dangereuse (appelons un chat un chat : elle est dangereuse en tant qu'engin habité, suffit de faire le ratio tir/echec et de le comparer aux autres engins habités de l'histoire).

    le pire c'est que je crois que ce serait un excellent moment pour créer une nouvelle navette spatiale : informatique repondant totalement aux spécifications requises (contrairement aux X86 antédiluviens des shuttles), nouveaux matériaux a disposition pour faire un ventre plus fiable et moins couteux en construction comme en entretien, expérience glanée sur ce type d'engin ...
    On a toutes les données qu'il faut pour en faire une très performante et beaucoup plus économique, aujourd'hui.

    Mais l'aspect psychologique va les en empêcher (navette considérée comme un semi echec).
    Dommage.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  27. #22
    Saint-Sandouz

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    J’ai bien peur que le concept ait démontré qu’il n’était pas valide. La navette n’est pas un semi-échec. Elle a certes quelques services mais c’est un échec colossal. Pour le même cout un système classique aurait certainement pu en faire beaucoup plus.
    Versatile ? Comme Ariane Tu balances tout (~70t) ou rien en orbite, orbite basse en plus. Des frais de maintenance exorbitants.
    Il semble acquis aujourd’hui que le bon concept est le jetable :
    lanceur jetable, capsule de rentrée éventuellement récupérable quelques fois mais sans chercher à la faire durer des années.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  28. #23
    LaRacineCarree

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Mais arrêtez, vous allez rendre Lockheed dépressif avec toutes vos remarques

    Enfin c'est vrai qu'un bon vieux Soyouz russe, c'est moche, mais c'est efficace...

  29. #24
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Au moins cela m'occupe, mais comme j'ai vécu de l'intérieur la Navette Hermes en réalisant des brochures pour le CNES et l'ESA, je me souviens de cette période où beaucoup de nos ingénieurs s'échinaient en vain (cela à durer quant même plus de 5 années avec de bons budgets à la clef) sur un projet qui était infiniment plus petit que le Shuttle.

    En définitive, le Shuttle aura influencé nos décideurs pour la filière Ariane 5 au coût si cher (selon le rapport du CNES concernant Ariane 6)

  30. Publicité
  31. #25
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Toujours dans la rubrique je me souviens,...

    http://farm5.static.flickr.com/4054/4252847037_33f1e650b4_b.jpg

  32. #26
    Saint-Sandouz

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    Je suis comme toi, j’ai une grande admiration pour les exploits techniques, les belles machines, les innovations et les grands projets.
    Mais même si c’est souvent très beau sur le papier je reviens toujours aux fondamentaux : a) à quoi ça sert ? et b) quel est le retour sur investissements ?

    À mon sens la NASA aurait dû programmer le remplacement des navettes de longue date non seulement pour qu’il n’y ait pas hiatus entre leur mise à la retraite et la disponibilité de leur successeur mais il aurait même fallu leur donner une retraite anticipée, les mettre dans un musée avec les honneurs de héros qui ont failli.

    C’est à peine croyable à quel point les dirigeants avaient dans le guidon.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  33. #27
    Lockheed

    Re : Shuttle, dernière ligne droite...

    J'espère que vous avez pu admirez ce matin l'un des derniers envols du Shuttle.
    ____
    En dépit d'un tir nocturne, ce lancement nous a encore proposé de magnifiques images dont une traversée de nuages.
    ___
    Malheureusement, comme j'ai peur de faire une mauvaise manipulation lors du transfert d'une vidéo, je vous informes que cette dernière est disponible sur YouTube et prochainement en HD

Discussions similaires

  1. DOBSON : dernière ligne droite.
    Par jerome40000 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/11/2009, 07h08
  2. Dernière ligne droite pour le bac....
    Par Corny dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/05/2007, 21h13
  3. TPE La lumiere derniere ligne droite.
    Par Tom_skywalker dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/05/2005, 19h33
  4. tpe dernière ligne droite
    Par Audrey51 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 7
    Dernier message: 01/03/2005, 23h23