Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

collision en satellites



  1. #1
    RT3669

    Talking collision en satellites


    ------

    bonjour tout le monde !!! apès le lancement de galileo, je me demandai comment font les satellites pour ne pas se rentrer dedans ??? rien que pour le gps il y en a une trentaine + les satellites pour la télé , le portable etc etc , des collisions n'arrivent-elles jamais
    merci d'avance

    -----
    newton 150/750 sur HEQ5 goto

  2. Publicité
  3. #2
    invité576543
    Invité

    Re : collision en satellites

    Citation Envoyé par RT3669
    bonjour tout le monde !!! apès le lancement de galileo, je me demandai comment font les satellites pour ne pas se rentrer dedans ??? rien que pour le gps il y en a une trentaine + les satellites pour la télé , le portable etc etc , des collisions n'arrivent-elles jamais
    merci d'avance
    C'est grand, très grand, l'espace. Et les sondes sont petites, très petites. Imagines les à la surface de la Terre... Et là-haut il y a une dimension supplémentaire!

    Même sans rien faire la probabilité de collision est très faible. Mais tout ce qui tourne autour de la planète et qui est suffisamment gros pour être détecté au radar est suivi et référencé...

    Le problème principal c'est l'orbite basse, avec tous les débris de lancement qui y circulent: ce sont les boulons et autres morceaux de carosserie qui font courir un danger significatif à la navette ou à l'ISS par exemple...

    Cordialement,

  4. #3
    Seb299792

    Re : collision en satellites

    Citation Envoyé par RT3669
    bonjour tout le monde !!! apès le lancement de galileo, je me demandai comment font les satellites pour ne pas se rentrer dedans ??? rien que pour le gps il y en a une trentaine + les satellites pour la télé , le portable etc etc , des collisions n'arrivent-elles jamais
    merci d'avance
    En effet, il y a de la place. Imaginons qu'un satellite est gros comme un bon camion. Crois tu que sur Terre s'il y avait une trentaine de camion le risque de collision serait grand ?

    Et pourtant là haut la surface est bien plus grande pour une même orbite.

    De plus j'imagine que les satellite sont envoyés à la même distance et avec une vitesse de déplacement relative à la terre identique. En gros on obtient des trains de satellites avec de très grand espaces entre eux.

    Bref, on a bien la place pour éviter les collisions. Il y a certainement moins de risque qu'au dessus des grands aéroports.
    Certaines vérités nous paraissent invraisemblables parce que notre connaissance ne les atteint pas.

  5. #4
    RT3669

    Talking Re : collision en satellites

    ok merci beaucoup . j'en profite pour poser une autre question , est ce que les satellites destinée a la "population" c'est a dire pour les gps etc etc peuvent etre dirigé , donc en gros est ce qu'ils possédent des moteurs ?? ou ce sont juste des panneaux solaires une antenne et 3 boulons
    newton 150/750 sur HEQ5 goto

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    kopernic

    Re : collision en satellites

    salut,

    bonjour tout le monde !!! apès le lancement de galileo, je me demandai comment font les satellites pour ne pas se rentrer dedans ???
    J'avais lu que les débris de plus de 10 cm sont observables et que leur orbite est connue. C'est le NORAD (North American Air Defence Command) qui se charge du recensement. Par contre très peu de débris entre 1 et 10 cm sont répertoriés : les capteurs actuels ont une précision (pour la détection) de 2 à 6 cm sur l'orbite basse et 10 à 30 cm pour l'orbite géostationnaire. Mais une fois localisés, il faut déterminer leur trajectoire ..

    p'tite histoire :
    En 1996, un fragment d'Ariane 4, dans l'espace depuis 1986, heurta le satellite militaire français, Cerise, seulement depuis un an dans l'espace, à la vitesse de 14 km/s. Sous le choc, son mât de stabilisation fut arraché.

  8. #6
    Thibault123

    Re : collision en satellites

    Salut,
    J'ai une tite question, que se passerai-t-il si un petit débris ou une petite pierre entrait en collision avec un astronote en sorti dans l'espace? parceque j'ai entendu que sa transpercerai le scaphandre

  9. Publicité
  10. #7
    RT3669

    Re : collision en satellites

    ben a 14km/s a mon avis sa transperse la combinaison et le gars qui est dedans ... mais apparemment c'est quasi impossible . bonne soirée
    newton 150/750 sur HEQ5 goto

  11. #8
    kopernic

    Re : collision en satellites

    bonsoir,

    J'ai une tite question, que se passerai-t-il si un petit débris ou une petite pierre entrait en collision avec un astronote en sorti dans l'espace? parceque j'ai entendu que sa transpercerai le scaphandre
    Challenger a déjà été percuté par un éclat de peinture sur le parebrise avant ( si ça se dit pour une navette ). Ce fut petit mais ça aurait put faire mal.


  12. #9
    Yantar

    Re : collision en satellites

    Pour en savoir plus sur les débris spatiaux, je vous conseille de télécharger le Space Connection n°30 qui consacre un dossier à ce sujet

    http://www.belspo.be/belspo/home/publ/space_fr.stm

  13. #10
    pat7111

    Re : collision en satellites

    Citation Envoyé par RT3669
    les satellites destinée a la "population" c'est a dire pour les gps etc etc peuvent etre dirigé , donc en gros est ce qu'ils possédent des moteurs ??
    Bien-sûr qu'ils sont "dirigés", ie qu'on en contrôle l'attitude et l'orbite.
    Si l'attitude n'était pas contrôlée, on perdrait rapidement la liaison (l'antenne pour les liaisons avec la Terre doit regarder vers la Terre ) ou sa fonctionnalité (idem pour l'optique d'un satellite d'observation)

    Le contrôle de l'orbite est crucial aussi pour certains satellites : pour le gps, il faut avant tout savoir où se trouve le satellite dont on reçoit le signal.
    Pour les géostationnaires, ils n'ont cette propriété que pour une orbite précise. Si on les laissait sans contrôle, le satellite serait mobile par rapport à la Terre, passerait peut-être sous l'horizon... Une antenne satellite ne serait pas posable par l'installateur télé du coin et à la portée de quasiment toutes les bourses.

    Pour agir sur le satellite, on trouve plusieurs types d'actionneurs : les tuyères de gaz, les roues à inertie, des bras gyroscopiques...
    Plutôt appliquer son intelligence à des conneries que sa connerie à des choses intelligentes...

  14. #11
    RT3669

    Re : collision en satellites

    ok merci beaucoup !!!
    newton 150/750 sur HEQ5 goto

  15. #12
    chris111

    Re : collision en satellites

    Citation Envoyé par pat7111
    Pour agir sur le satellite, on trouve plusieurs types d'actionneurs : les tuyères de gaz, les roues à inertie, des bras gyroscopiques...
    Pat7111,
    Aurais-tu une description ou un lien pour avoir un apercu des ces systèmes (surtout des deux derniers), avec si possible une explication de leur fonctionnement?

    En te remerciant par avance,
    Chris
    Patient est le pompier, car il commence à chaque fois en bas de l'échelle

  16. Publicité
  17. #13
    pat7111

    Re : collision en satellites

    Citation Envoyé par chris111
    Aurais-tu une description ou un lien pour avoir un apercu des ces systèmes (surtout des deux derniers), avec si possible une explication de leur fonctionnement?
    Les roues à inerties : le principe
    On fait varier la vitesse de rotation d'une roue en lui appliquant un certain couple grâce à un moteur électrique solidaire du satellite.
    Par principe d'action/réaction la roue applique sur le satellite un couple opposé. On peut ainsi agir sur l'attitude du satellite et la contrôler en pilotant intelligemment la vitesse des roues

    Deux remarques :
    1/ des pièces mobiles dans le satellite peuvent avoir des effets similaires mais non désirés : sur d'anciens satellites d'observation (les premiers SPOT notamment, je crois), les images étaient enregistrés sur bande magnétique dont la mise en rotation générait un couple parasite
    2/ les perturbations que subit le satellite (non rotondité de la Terre, résidus atmosphérique, ...âge du capitaine ) créent en général des dérives dans le même sens. Pour asservir l'attitude, comme on corrige toujours dans le même sens, la vitesse de rotation des roues ne fait qu'augmenter.
    Or il y a bien une limite technologique à cette vitesse de rotation. C'est pourquoi, il faut également un actionneur pour "désaturer" les roues.
    A ma connaissance (au moins pour les orbites basses) on se sert du champ magnétique terrestre et on branche un "électro-aimant" quand la vitesse de rotation des roues approche de sa limite. On s'arrange pour que le couple (par l'interaction électroaimant/champ terrestre)crée soit dans un sens opposé à celui des perturbations naturelles. Du coup, pour contrer ce couple, les roues vont ralentir. Une fois cette opération terminée, la contrôle d'attitude pourra à nouveau accélerer les roues pour contrer les perturbations naurelles.

    Les actionneurs gyroscopiques... c'est plus coton mais je vais essayer
    Pour illustrer l'effet gyroscopie, pense à la roue avant d'un vélo : disons que la roue tourne autour de l'axe i, l'axe vertical du guidon, c'est k.
    L'effet gyroscopique, c'est le moment autour de l'axe j (qui fait pencher le vélo en virage) quand on fait tourner la fourche autour de l'axe k

    Ce type d'actionneur appelé "gyrodyne" donne au satellite une grande agilité et est utilisé sur les satellites d'observation récents

    Pour plus d'infos, un lien vers le département DCSD (que je salue amicalement...) du centre de Toulouse de l'Onera
    http://www.onera.fr/dcsd/gyrodynes/

    En espérant avoir été clair sur le début et pas trop succint sur la fin...
    Bonne année 2006
    Patrick
    Plutôt appliquer son intelligence à des conneries que sa connerie à des choses intelligentes...

  18. #14
    krys06

    Re : collision en satellites

    Citation Envoyé par pat7111
    Or il y a bien une limite technologique à cette vitesse de rotation. C'est pourquoi, il faut également un actionneur pour "désaturer" les roues.
    A ma connaissance (au moins pour les orbites basses) on se sert du champ magnétique terrestre et on branche un "électro-aimant" quand la vitesse de rotation des roues approche de sa limite. On s'arrange pour que le couple (par l'interaction électroaimant/champ terrestre)crée soit dans un sens opposé à celui des perturbations naturelles. Du coup, pour contrer ce couple, les roues vont ralentir. Une fois cette opération terminée, la contrôle d'attitude pourra à nouveau accélerer les roues pour contrer les perturbations naurelles.
    Au niveau satellites GEO, la désat des roues est réalisée en utilisant la propulsion classique (chimique ou ionique suivant la plateforme).

Discussions similaires

  1. Actu - Une collision de satellites évitée de justesse !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 11
    Dernier message: 10/07/2007, 06h34
  2. Collision
    Par Bali-Balo dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/03/2007, 10h14
  3. collision??
    Par quetzal dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/08/2006, 09h42
  4. collision
    Par chasse dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/05/2006, 05h07
  5. effet de collision
    Par ihabo01 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/11/2005, 17h04