Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Un booster c'est simple ?



  1. #1
    Bip

    Un booster c'est simple ?


    ------

    Bonjour,

    Les boosters (accélérateurs à poudre) n'ont pas de pompes ni de chambre de combustion séparée, c'est tout le corps (en acier) qui en tient lieu. Ils ne sont intéressants que dans les premières minutes du vol car leur rendement et leur poids sont moins bons que celui des moteurs à ergols liquides.
    Ils jouent en quelque sorte le rôle d'ascenseur, pour s'éloigner du sol afin que le second étage optimisé par son impulsion spécifique puisse terminer le travail en ajoutant beaucoup de vitesse.

    Désormais le booster va même constituer un étage à lui tout seul pour lancer le CEV Orion. Je m'étonne que la simplicité (apparente?) de ces propulseurs n'aie pas été appréciée plus tôt : On ne les a pas utilisés pour Apollo / Saturn et même pas en Russie (?).

    Discutons-en.

    -----

  2. #2
    Bidji

    Re : Un booster c'est simple ?

    Citation Envoyé par Bip Voir le message

    Je m'étonne que la simplicité (apparente?) de ces propulseurs n'aie pas été appréciée plus tôt : On ne les a pas utilisés pour Apollo / Saturn et même pas en Russie (?).

    Discutons-en.
    Il n y on peut etre pas pensé
    Non je blague!

    Je crois que la tecnelogie ne le permettais pas
    tout simplement

  3. #3
    pumba31k

    Re : Un booster c'est simple ?

    bonjour
    un booster n'est pas tres simple a fabriquer ,regardes le Pb que l'un d'eux a eu et a fait exploser la navette ;ils ont surtout etes utilsés sur le materiel militaire car la mise en oeuvre est assez simple,et le stockage aussi.

    jean pierre

  4. #4
    OKO

    Re : Un booster c'est simple ?

    L'un des argument les plus défavorables aux boosters c'est qu'ils polluent effroyablement.
    En 2 minutes, tu as vaporisé quelques dizaines de tonnes de saloperies dans l'air.
    Au contraire des moteurs hydrogène / oxygène, qui eux, produisent surtout de la vapeur d'eau, mais sont moins puissants.

    Un autre problème des boosters, c'est qu'ils ne sont pas réallumables, donc utilisables uniquement dans la première phase d'une ascension en orbite mais pas pour les opérations orbitales (ou post orbitales).
    Sinon, ils excellent dans les domaines du rapport poids/poussée (au decollage, et jusqu'au larguage, + de 90 % de la poussée des fusées avec booster viennent de ceux-ci) et prix/poussée.

    De plus, ils peuvent être réutilisables.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    vanos

    Re : Un booster c'est simple ?

    Citation Envoyé par OKO Voir le message
    En 2 minutes, tu as vaporisé quelques dizaines de tonnes de saloperies dans l'air.
    Au contraire des moteurs hydrogène / oxygène, qui eux, produisent surtout de la vapeur d'eau, mais sont moins puissants.
    Bonjour,
    Les moteurs oxygène/hydrogène sont très puissants mais le stockage des ergols posent de coûteux problèmes (surtout l'hydrogène liquide) en raison de la durée de conservation.
    Les moteurs à poudre ont l'avantage d'être stable dans le temps.

    Tous les moteurs de fusée (à ergols solides ou liquides) ont une obligation : le volume de la chambre de combustion doit rester constant. Si pour les ergols liquides ne posent aucun problème (chambre de combustion séparée), les moteurs à ergols solides doivent eux aussi garder la constance du volume de la chambre de combustion sous peine d'une perte de puissance très importante.
    La solution se trouve dans une astuce. Pour garder le même volume, la chambre a une hauteur invariable : celui de la fusée sur toute sa longueur et pour que la surface ne se modifie pas, celle-ci à une forme d'étoile à multiple branches de telle sorte qu'au cours du fonctionnement la surface ne se modifie pas pour arriver à la forme d'un cylindre en fin de fonctionnement.
    Cordialement.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)

  7. #6
    OKO

    Re : Un booster c'est simple ?

    Pour resumer, on peut quand même considérer que l'apport du booster se limite essentiellement à la poussée de départ, et ne risque pas de s'etendre a autre chose, vu le manque de souplesse dont il fait preuve, comparé a un moteur O/H.
    Par contre, c'est un propulseur de départ idéal aujourd'hui, qui permet d'obtenir des poussées très importantes (je rappelle que 90% de la poussée initiale est fournie par les boosters a poudre, sur le Shuttle comme sur Ariane) a des coûts très interessants (parce que simplicité de developpement, de construction, de mise en oeuvre et de stockage)

    ... mais ça pollue vraiment sévère ... ça faut pas l'oublier.

  8. #7
    wizz

    Re : Un booster c'est simple ?

    même si le moteur H-O ne rejette que de l'eau, la fabrication de l'hydrogène liquide et de l'oxygène liquide pollue aussi, et même énormement, même si sur la fusée, ça fait "propre"

    tout comme une voiture "zéro pollution" à hydrogène

  9. #8
    OKO

    Re : Un booster c'est simple ?

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    même si le moteur H-O ne rejette que de l'eau, la fabrication de l'hydrogène liquide et de l'oxygène liquide pollue aussi, et même énormement, même si sur la fusée, ça fait "propre"

    tout comme une voiture "zéro pollution" à hydrogène

    La production de l’oxygène est basée sur la technologie PSA (Pressure Swing Adsorption). Ce système permet de dissocier l’air ambiant en oxygène et en azote par filtration moléculaire. De loin la plus facile à mettre en œuvre, la technique de filtration moléculaire ne requiert aucune qualification spécialisée.
    http://www.annso.freesurf.fr/ProdH2.html

    une seule source de pollution actuelle : celle qui produit de l'hydrogène a partir d'energie fossile.
    Dans ce cas, et dans ce cas seulement il y a pollution.
    Cependant, ce CO2 est recupérable en intégralité si l'usine est équipée correctement (et ça va devenir la norme)

    Bien entendu, pour le booster a poudre, une fois ces saloperies volatilisés dans l'atmosphère en 2 minutes (et sans même aborder le chapitre relatif a la création de la poudre, hautement polluant lui aussi), rien n'est récupérable.

    la pollution générée, a travers tout le cycle, de la fabrication a l'utilisation, pour les deux types de propulseurs, est sans commune mesure entre un booster et un moteur O/H.
    Si on compare ça a poids indentique comparé, ça doit être absolument catastrophique pour le booster, qui se rattrape dès qu'on parle de kg poussée / pollution généré (car il a un meilleur rendement)

    Le moteur OH est propre ou quasi propre (en tout cas il va le devenir complètement a terme avec l'arrêt de l'utilisation de l'energie fossile pour produire l'hydrogène), le booster constitue l'engin a polluer le plus performant de la planète, aucune usine n'a jamais produit et ne produira jamais, autant de polluant en si peu de temps qu'un booster est capable de le faire.

    A part les marées noires et Tchernobyl, je ne connais aucun émetteur unique, polluant, qui sabote autant l'atmosphère en si peu de temps.
    heureusement qu'on en tire pas tout les jours, et que ça ne brule que ~120 secondes

  10. #9
    Bip

    Re : Un booster c'est simple ?

    Merci à tous pour vos précisions.

    La poussée des boosters est donc encore plus colossale que ce que je supposais. Cependant je rappelle leur principal inconvénient, la médiocrité de l'impulsion spécifique de leurs gaz qui leur interdit d'accélérer de très grosses charges à de très grandes vitesses.

    A+

  11. #10
    wizz

    Re : Un booster c'est simple ?

    il suffit de dimensionner les booster autrement.....

  12. #11
    OKO

    Re : Un booster c'est simple ?

    Citation Envoyé par Bip Voir le message
    Merci à tous pour vos précisions.

    La poussée des boosters est donc encore plus colossale que ce que je supposais. Cependant je rappelle leur principal inconvénient, la médiocrité de l'impulsion spécifique de leurs gaz qui leur interdit d'accélérer de très grosses charges à de très grandes vitesses.

    A+
    Médiocrité t'y vas fort.
    Ils ont les inconvénients de leurs avantages.
    L'impulsion specifique se résume mesurer la quantité de carburant consommé durant une durée de fonctionnement d'un propulseur, en fonction de sa poussée.
    C'est un ratio d'efficacité poids/poussée des matières reactives embarquées.
    C'est sur que les booster n'ont qu'une durée de vie de 120 seconds sur le shuttle par exemple, alors que les SSME opèrent pendant + de 4 fois plus longtemps avec un volume de reactif seulement ~2 fois plus important ... mais avec une poussée bien moindre.
    les ISP correspondantes sont donc a vérifier.

  13. #12
    wizz

    Re : Un booster c'est simple ?

    si on fait
    pousée * temps / poids (du carburant-comburant)
    on arrive à quoi?
    selon le résultat, on pourra dire si les boosters sont minables ou pas.

  14. #13
    unepierre

    Re : Un booster c'est simple ?

    Les inconvénients des boosters:
    isp de l'aluminium perclorate : 185 s
    isp des moteurs cryogéniques : 450s

    Les boosters sont incontrollables, une fois allumés on ne peut plus rien faire

    En fait leur seul avantage est leur poussée enorme (10 fois celle des moteurs cryogéniques comparables) et donc permettent de réduire les pertes gravitationnelles au décollage

Discussions similaires

  1. Booster un signal
    Par leprosylv dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/09/2007, 10h03
  2. une dérivée, c'est simple mais je bloque
    Par isabell dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/01/2007, 15h31
  3. Booster mon PC
    Par louloune dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/01/2006, 07h14
  4. Booster
    Par JP53 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/01/2005, 20h23
  5. booster cpu?
    Par areu dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/12/2003, 12h05