Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Une "couleur", "race" unique dans 50 000 ans?




  1. #1
    leradinmasqué

    Une "couleur", "race" unique dans 50 000 ans?

    Bonjour, j'avais entendu il y a quelques années que des spéciatistes du sujet avaient donné cette estimation, mais je n'arrive pas à en retrouver la trace sur internet.
    A force de métissages, les blancs, noirs, etc disparaîtraient, il n'y aurait à un moment plus que des métis, et ensuite une couleur assez uniforme.
    Ca me semble logique et correspondre à ce que l'on voit, même si je ne connais rien au sujet.
    J'ai vu une discussion dessus, où quelqu'un disait si je me souviens bien, que ça ne fonctionnait pas comme ça, qu'il y aurait toujours des gens de couleur très différente et que c'était très bien comme ça. La fin de la phrase laisse deviner qu'en fait ce n'est pas tant qu'il n'y croyait pas, mais que ça ne lui plaisait pas!!!
    Il était aussi question de gènes ou caractères récessifs qui s'opposeraient au phénomène.
    Inutile de citer le Brésil comme contre-exemple je pense, car le temps est encore court chez eux, pour le mélange des population, non?

    -----


  2. #2
    aquilegia

    Re : Une "couleur", "race" unique dans 50 000 ans?

    Citation Envoyé par leradinmasqué Voir le message
    Bonjour, j'avais entendu il y a quelques années que des spéciatistes du sujet avaient donné cette estimation, mais je n'arrive pas à en retrouver la trace sur internet.
    A force de métissages, les blancs, noirs, etc disparaîtraient, il n'y aurait à un moment plus que des métis, et ensuite une couleur assez uniforme.
    Bonjour,
    il y a déjà eu moult discussions à ce sujet.
    Alors, une première chose : il y a toujours eu un continuum de couleurs entre le blanc clair et le noir foncé, ainsi qu'entre la majorité des caractères morphologiques.

    Parler de "races" humaines n'a donc aucun sens, car on ne peut objectivement séparer des populations que sur des critères arbitraires, et pas absolus. Sinon, on se retrouve avec grosso-modo une population par individu...

    Ensuite, sachant cela, nous sommes déjà tous des "métis", certains étant plus clairs ou plus foncés que d'autres.

    Enfin, si tu prends une population de taille infinie et panmictique (croisements aléatoires) et que tu observes les fréquences des génotypes en ne regardant qu'un gène à deux allèles (appellons les A et a), avec une proportion globale de 50% de chaque allèle, au bout d'une infinité de générations, tu auras les répartitions suivantes :
    AA : 25%
    aA : 50%
    aa : 25%

    Tu n'auras jamais de aA : 100%

    Pour la couleur de la peau, il y a bien plus que deux allèles, mais le principe est le même. Est ce que ça répond à ta question?

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 22h12
  2. "saveur" et "couleur" (particules)
    Par f6bes dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/09/2006, 10h40