Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Stérilité cytoplasmique : mécanisme?



  1. #1
    MaliciaR

    Stérilité cytoplasmique : mécanisme?


    ------

    Bonjour,

    Ma prof a parlé de stérilité cytoplasmique chez A. thaliana, mais n'a pas expliqué comment cela se produisait. En gros, elle a machouillé des trucs concernant les gènes mytochondriaux et des gènes nucléaires de fertilité, comme quoi leur intéraction provoquerait une stérilité cytoplasmique...
    Quelqu'un saurait m'expliquer clairement ce que c'est que cette histoire, moi pas piger...

    Merci bien!

    Cordialement,

    -----
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  2. Publicité
  3. #2
    doubleD

    Re : Stérilité cytoplasmique : mécanisme?

    salut

    alors pour les phénotypes mâles stériles chez les plantes (y a pas que arabidopsis), ils viennent en général d'une dysfonction mitochondriale qui peut avoir plusieurs origines:
    - un défaut au niveau de l'expression génétique mitochondriale du à la mito elle même. Ca recombine dans tous les sens dans les mito de plantes et il y a plein de cercles sub génomiques issus de recombinaisons. Certains gènes se trouvent donc interrompu et ne peuvent plus s'exprimer, ou alors la séquence permettant l'édition de l'ARN est modifié et le transcrit ne peut plus être corrigé. Bref certaines protéines fonctionnelles ne le sont plus, d'où une dysfonction (l'introduction d'un atp9 non édité entraine un phénotype mâle stérile par exemple).
    - ensuite un problème au niveau de gènes nucléaires impliqués dans l'expression génétique mitochondriale. En effet le splicing (en cis et trans) des introns de groupe II de la mito a besoin de protéines, la plupart étant d'origine nucléaire. Plus généralement, les différentes protéines de la transcription et de la traduction (pour le rna editing on pense) sont nucléaires. Une protéine non fonctionelle et c'est la dysfonction. Il faut savoir que jusqu'à présent, tous les gènes identifiés comme restaurateur d'un phénotype normal appartiennent tous à la même famille, celle des protéines à répétitions de motif pentatricopeptide (motif dégénéré de 35 aa). Cette famille est exceptionnellement large chez les plantes et est impliquée dans la biogenèse des organelles (voir les article de Claire Lurin).

    Après maintenant, l'autre question est de savoir pourquoi ce phénotype quand il y a dysfonction. Il semblerait que dans ces cas les mitos permettent une vie normale mais peuvent plus suivre au niveau du tapis des anthères lorsqu'il faut faire le pollen.
    Voilà, j'ai fait ça rapidement et si tu veux plus de détails, hésite pas.

  4. #3
    dieu_x

    Re : Stérilité cytoplasmique : mécanisme?

    salut,
    pour illustrer les propos de doubleD :


    J'ajouterai que la stérilité male nuclrocytoplasmique est tres recherchée en agronomie et plus particulierement en sélection. C'est tres utilisé chez le maïs ou les males stériles (=femelle) facilitent les croisements (pas besoin de castration manuelle)

    bon courage
    Ma vocation est d'être chercheur, trop longtemps je n'ai été qu'un savant...

  5. #4
    MaliciaR

    Re : Stérilité cytoplasmique : mécanisme?

    Bonsoir,
    merci beaucoup beaucoup à vous deux, c'est génial!

    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  6. #5
    gobronn

    Talking Re : Stérilité cytoplasmique : mécanisme?

    salut,
    ça m'étonne beaucoup que l'on parle de CMS chez Arabidopsis car jusqu'à présent, figurez vous que l'on a jamais trouvé de vraie CMS chez cette plante modèle. Et c'est justement en lien direct avec ma thèse PASSIONNANT !!!!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    rorom2

    Re : Stérilité cytoplasmique : mécanisme?

    la réponse est très claire ,je vous félicite

  9. Publicité
  10. #7
    doubleD

    Re : Stérilité cytoplasmique : mécanisme?

    Salut

    Pour rebondir mais un peu tard peut être, c'est quoi que tu appelles une vraie CMS gobronn ?


    Pour Arabidopsis, l'équipe de Françoise Budar à Versailles en a crée des mâles stériles.

  11. #8
    gobronn

    Re : Stérilité cytoplasmique : mécanisme?

    Bonjour,

    Pour doubleD : je connais l'équipe de F. Budar pour y avoir travaillé (sur une CMS d'Arabidopsis). La plupart des CMS ont des restaurateurs dominants (la stérilité s'exprime alors qu'en F2 par exemple) : c'est ce que j'appelle une "vraie" cms. Au contraire, J'ai étudié une CMS (en intraspécifique) où les restaurateurs sont récessifs et où la stérilité s'exprime dès la F1. Ce qui est rare dans la littérature.

    NG

  12. #9
    ahlem14

    Re : Stérilité cytoplasmique : mécanisme?

    salut
    svp j'ais un exposé à faire concernant la stérilité male cytoplasmique pouriez vous m'aider

  13. #10
    flobuch

    Re : Stérilité cytoplasmique : mécanisme?

    bonjour à tous,
    Je viens de découvrir cette histoire de CMS.!
    Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi ça fait un individu avec les organes repro mâles stériles mais avec les parties femelles fertiles...??
    le facteur de stérilité contenu dans l'ADN mito n'agirait que sur la maturation des parties mâles ?
    Merci pour vos précisions !

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie Cellulaire] Ponts cytoplasmique, spermatogenèse.
    Par Novocaine dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 19/03/2008, 16h19
  2. stérilité
    Par yguins dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/11/2007, 22h23
  3. [Biologie Cellulaire] Hétérogénéité cytoplasmique
    Par luger11 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/09/2007, 14h41
  4. hérédité cytoplasmique
    Par louarn dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/12/2005, 07h25
  5. stérilité
    Par ptitesoso dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/05/2005, 14h08