Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 30 sur 30

Modifications post traductionnelles et électrophorèse !



  1. #1
    ornellad

    Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Bonjour à tous,

    j'ai un souci sur une annale !
    On nous dit qu'on prend une protéine P, on lui fait subir soit une phosphorylation, soit une acétylation soit les 2 et ils demandent l'effet que ça aura sur une electrophorèse, c'est à dire si une fois phosphorylée la protéine modifiée migrera plus vers l'électrode - ou + par rapport à la protéine P intacte.

    Bon pour la phosphorylation, on ajoute 2 charges - à la protéine ça va carrément plus migrer vers le + ! Mais pour l'acétylation ?? On ajoute aucune charge finalement donc je pense que ça reste au même niveau que la protéine P intacte mais je suis pas sure ! Car on ajoute quand même un oxygène, donc il pourrait être plutot attiré vers le + lui aussi non ?

    Merci de m'éclairer un peu je fatigue là

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Zellus

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Salut !!

    L'acétylation est l'ajout d'un groupement CH3CO- au niveau des chaînes latérales de lysines ou de l'extrémité N-terminale d'une protéine. La charge positive de l'amine modifiée va alors disparaître donc je te laisse conclure ...

  4. #3
    ornellad

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Alors que la protéine P toute seule étaient attirés vers l'électrode - la protéine P acétylée ne va pas bouger ! Merci

  5. #4
    Zellus

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    la protéine P acétylée ne va pas bouger
    Heu non tu peux pas dire ça parce qu'il peut y avoir d'autres acides aminés chargés dans ta protéine (histidines, arginines, glutamates, aspartates). Disons plutôt qu'elle va moins migrer vers la cathode que ta protéine P normale.

  6. #5
    LXR

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Il y a la théorie mais après il y a la pratique. Moi sur mes Western, quand je regarde ma protéine, j'ai deux bandes : une qui est la forme "normale", une autre très légèrement au-dessus qui est la forme hyperphosphorylée....La phosphorylation retarde la migration électrophorétique, c'est illogique car, comme tu l'as dit, le phosphate apporte deux charges négatives. Mais n'y a-t-il pas quelques cations divalents qui pourrait complètement inverser la charge, annulant les charges négatives des phosphates mais en plus apportant une charge positive..?

    Greg
    Never give up.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    gorben

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Salut,

    Citation Envoyé par LXR Voir le message
    Il y a la théorie mais après il y a la pratique. Moi sur mes Western, quand je regarde ma protéine, j'ai deux bandes : une qui est la forme "normale", une autre très légèrement au-dessus qui est la forme hyperphosphorylée....La phosphorylation retarde la migration électrophorétique, c'est illogique car, comme tu l'as dit, le phosphate apporte deux charges négatives. Mais n'y a-t-il pas quelques cations divalents qui pourrait complètement inverser la charge, annulant les charges négatives des phosphates mais en plus apportant une charge positive..?
    J'imagine que le probleme ici ne concerne que les gels natifs. En Western la charge nette de la proteine est masquee par le SDS, donc 1 ou 2 charges de plus ca ne change absolument rien.
    Dans ton cas c'est surtout que les phosphates vont "alourdir" la proteine, elle migrera donc moins vite.

    A+

  9. Publicité
  10. #7
    LXR

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Ma protéine fais 220 kDa (BRCA1) et pour arriver à avoir un shift suffisant pour être visible à des poids moléculaires pareils, il faut au minimum un écart de poids moléculaire d'1 kDa et encore. Un phosphate faisant grosso modo 80 g.mol-1...il faudrait une bonne quinzaine de phosphate sur les protéines hyperphsophorylées pour dépasser légèrement 1 kDa. C'est possible mais ça fait une sacrée phosphorylation. Mais je suis d'accord avec toi que le SDS recouvre la protéine (je n'y ai plus pensé à ça...) donc mon hypothèse est un peu foireuse, la tienne étant la plus probable. En plus sur 1863 acides aminés, c'est possible, les phosphorylations de cette protéine démontrées actuellement étant déjà une bonne dizaine, sans compter celles qui restent sans doute à découvrir....on s'approche donc de la quinzaine nécessaire au shift...comme quoi je réfléchis pas encore assez à mon sujet.. Merci.

    Greg

    EDIT : je suis carrément hors-sujet car, en effet, c'est forcément en natif vu qu'en gel dénaturant le SDS rend négligeable toute charge, la taille restant le seul paramètre discriminatoire. Désolé pour cet aparté.
    Dernière modification par LXR ; 16/05/2008 à 23h50.
    Never give up.

  11. #8
    Vinc

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Citation Envoyé par gorben Voir le message
    Dans ton cas c'est surtout que les phosphates vont "alourdir" la proteine, elle migrera donc moins vite.
    Non en fait ce n'est pas une question de masse. La masse d'un phosphate est complètement négligeable devant celle de la protéine.
    Le shift de phosphorylation est du à l'encombrement stérique du phosphate qui perturbe et retarde la migration de la protéine modifiée, dans le gel.

    V.
    Primum non nocere.

  12. #9
    LXR

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Bizarrement cette explication me convient mieux, mais je la trouve encore un peu approximative... Le phosphate, malgré sa taille imposante doit pouvoir être comparable à une chaine latérale encombrante comme la lysine par exemple. Dans ce cas, la migration électrophorétique tiendrait compte aussi de la composition en acide aminé et, pour un même poids moléculaire, une protéine ayant une composition forte en acide aminés à chaîne latérale encombrante migrerait moins vite qu'une protéine à composition forte en acides aminés à chaine latérale peu encombrante...et je ne pense pas que ce soit le cas. Donc je garde tout de même cette explication du shift forme non phosphorylée vs forme hyperphosphorylée, mais je suis pas totalement convaincu...A quand la cristallographie sur les protéines recouvertes de SDS?

    Greg
    Never give up.

  13. #10
    MaliciaR

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Citation Envoyé par LXR Voir le message
    A quand la cristallographie sur les protéines recouvertes de SDS?

    Greg
    Déjà, faudrait-il que l'on ait les structures cristallines des protéines natives qui nous intéressent... Ce qui n'est pas si souvent le cas... (Bon, ça me donne du boulot, tu me diras, j'en ai deux à amener à la cristallo si tout baigne ).


    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  14. #11
    Vinc

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Non pas du tout!
    La protéine est linéaire à cause du SDS, peu importe la composition en acides aminés. Mais le phosphate fait office de "chaine latérale sur la protéine" si tu me permets l'expression.

    V.
    Primum non nocere.

  15. #12
    Yoyo

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Salut

    Je confirme ce que dis vincent, le shift est lié à l'encombrement stérique du phosphate pas a sa charge!! c'est pareil avec toutes les autres modifications post-traductionnelles.

    D'ailleurs j'en profite, pour une question a LXR qui bosse avec une grosse protéine, on travaille sur une protéine de 312KDa mais on a bcp de mal a la voir en western, est-ce qu'il y a des astuces de protocole quand on bosse avec des protéines de cette taille la?

    YOyo

  16. Publicité
  17. #13
    LXR

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Oui je prends la concentration en polyacrylamide quasiment la plus basse, c'est à dire des gels à 6%. Dans mon labo il y a une équipe qui travaille sur une protéine qui fait aux alentours de 500 kDa (mais ils l'ont appelé p400 pour pas trop choquer ). Eux par contre ils commandent des gels à gradient d'acrylamide. Je crois que ça démarre à 2-3% en polyacrylamide et ça finit à 8 ou 10% car ils regardent en parallèle une protéine de 60 kDa . Ca peut être une solution intéressante. Dans ton cas je pense que 6% ce sera trop juste car j'ai une forme qui est presque à 250 kDa et elle est à 1 cm du stacking. 4% ça devrait passer peut-être, donc même concentration en polyacrylamide que le stacking.

    Greg
    Never give up.

  18. #14
    Yoyo

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    salut

    merci et en dehors de la concentration en polyacrylamide il y a d'autres precautions a prendre?

    Yoyo

  19. #15
    LXR

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Non pas à ma connaissance. Pour mes protéines après migration à 80V dans le stacking et 130V dans le separating, je transfère en liquide pendant 1h30 à intensité fixe 350 mA, puis les autres étapes sont inchangées par rapport à d'autres westerns sur d'autres protéines. L'étape la plus spécifique est la préparation du gel, dans mon cas.

    Greg
    Never give up.

  20. #16
    gorben

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Salut,
    \
    Citation Envoyé par Yoyo Voir le message
    salut

    merci et en dehors de la concentration en polyacrylamide il y a d'autres precautions a prendre?

    Yoyo
    Oui tu dois preparer tes prot avec un inhibiteur de phosphatase (genre orthovanadate)...

    A+

  21. #17
    gorben

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    J'ai oublie, il y a aussi des Ac qui reconnaissent specifiquement les Tyr-P.

    A+

  22. #18
    Vinc

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Salut!
    Citation Envoyé par gorben Voir le message
    Oui tu dois preparer tes prot avec un inhibiteur de phosphatase (genre orthovanadate)...
    Je ne vois pas ce que va apporter un inhibiteur de phosphatase pour visualiser une protéine de haut poids moléculaire^^


    Citation Envoyé par gorben Voir le message
    J'ai oublie, il y a aussi des Ac qui reconnaissent specifiquement les Tyr-P
    Là encore je ne vois pas le rapport avec la taille de la protéine, et c'est valable ausi pour les serines ou les thréonines phosphorylées, les ubiquitines, les sumoylation etc... (vu qu'on parle de modifs post-traductionelles).

    V.
    Primum non nocere.

  23. Publicité
  24. #19
    LXR

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Je pense que Gorben a cru que Yoyo voulait voir l'état phosphorylé d'une protéine.

    Greg
    Never give up.

  25. #20
    gorben

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    oups autant pour moi, je pensais qu'il voulait separer la forme phosphorylee et non phosphorylee

    Juste pour une grosse proteine, nous on utilise des gels precoules 4-12%. En migrant avec du tampon MOPS. Apres une heure de migration, mes proteines a 250 kD sont environ a 2 cm des puits (le gel fait 7 cm...) donc c'est tres bien.

    A+

  26. #21
    Zellus

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Vinc
    Non en fait ce n'est pas une question de masse. La masse d'un phosphate est complètement négligeable devant celle de la protéine.
    Le shift de phosphorylation est du à l'encombrement stérique du phosphate qui perturbe et retarde la migration de la protéine modifiée, dans le gel.
    Je dois dire que j'ai assez de mal avec cette idée. Je serais plus pour celle de gorben parce que vu que la protéine est linéaire je pense pas que ça rajoute beaucoup d'encombrement, surtout à une protéine comme celle de LXR qui possède 1863 acides aminés. Mais bon c'est que mon avis ...

    Cordialement,
    Zellus

  27. #22
    LXR

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Oui mais ça reste toujours une question de taille et non de masse, la masse découlant de la taille de la protéine. Le critère permettant la séparation des protéines est la taille, plus exactement comme disent les biophysiciens le volume hydrodynamique de la protéine qui va déterminer sa vitesse de migration au travers des mailles du gel. J'ai un peu de mal moi aussi avec l'idée que les phosphates dépassent suffisamment des chaines latérales des acides aminés pour avoir plus d'influence sur la migration de la protéine que les chaines latérales elles-même. Mais bon, je ne vois pas d'autres explications non plus...

    Greg
    Never give up.

  28. #23
    Yoyo

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Salut

    Merci pour vos reponses, et dans la foulé un transfert d'une aussi grosse protéine ne pose aucun probleme???

    YOyo

  29. #24
    Vinc

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Salut!
    Moi je serai toi je transfererai longtemps (quite à mettre deux membranes supperposées si tu veux aussi voir des protéines plus petites qui risques de passer à travers la première). Et j'utiliserai éventuellement une membrane avec une taille de pores plus importante (que le 0,2µ classique)....

    V.
    Primum non nocere.

  30. Publicité
  31. #25
    gorben

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Salut,

    Perso j'utilise un marqueur de PM colore ca aide en rien le transfert, mais comme ca tu sais immediatement si les proteines de haut PM ont ete transfere ou pas (pas besoin de se faire un western dans le vide).
    Pour le transfert, je fais 1h30-2 heures a 35V et les proteines a 300 kD sont sur ma membrane.

    A+

  32. #26
    Vinc

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Salut!
    Citation Envoyé par gorben Voir le message
    Perso j'utilise un marqueur de PM colore ca aide en rien le transfert, mais comme ca tu sais immediatement si les proteines de haut PM ont ete transfere ou pas (pas besoin de se faire un western dans le vide).
    En fait non parce que le marqueur transfère en partie (pour pas dire essentiellement) par difusion...

    V.
    Primum non nocere.

  33. #27
    LXR

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Euh, sur la question de mettre deux membranes superposées, nous on utilise des membranes de nitrocellulose de porosité 0,45 µm en transférant pendant 1h30 à 350 mA et je regarde BRCA1 à 220 kDa certes, mais aussi comme témoin de dépôt l'HSP60 qui fait environ 60 kDa, et le signal est très fort pour cette dernière. C'est sûr que c'est assez surprenant qu'elle ne passe pas au travers, il faudrait connaitre pour ça la densité des pores de la membrane, mais je pense qu'ils sont suffisamment séparés pour ne pas tout laisser passer, c'est quand même le but. Les pores ne sont là que pour permettre le flux électrolytique. D'ailleurs, avec ce diamètre de porosité, même une protéine de 500 kDa passe au travers de ce genre de pore .

    Greg
    Never give up.

  34. #28
    Yoyo

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    merci a tous pour vos réponses.

    YOyo

  35. #29
    Vinc

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    Citation Envoyé par LXR Voir le message
    Euh, sur la question de mettre deux membranes superposées, nous on utilise des membranes de nitrocellulose de porosité 0,45 µm en transférant pendant 1h30 à 350 mA et je regarde BRCA1 à 220 kDa certes, mais aussi comme témoin de dépôt l'HSP60 qui fait environ 60 kDa, et le signal est très fort pour cette dernière. C'est sûr que c'est assez surprenant qu'elle ne passe pas au travers, il faudrait connaitre pour ça la densité des pores de la membrane, mais je pense qu'ils sont suffisamment séparés pour ne pas tout laisser passer, c'est quand même le but. Les pores ne sont là que pour permettre le flux électrolytique.
    Non.
    Tu as une partie de ta protéine de 60kDa qui reste sur ta membrane mais si tu mets une deuxième membrane derrière et que tu fais ton western tu verras qu'il y en a autant sur la deuxième, sinon plus^^

    V.
    Primum non nocere.

  36. #30
    LXR

    Re : Modifications post traductionnelles et électrophorèse !

    ok, je te fais confiance. Mais j'aimerais tout de même savoir quelle est la densité des pores sur ces membranes de nitrocellulose, je ne sais pas où on peut trouver ce genre d'information.

    Greg
    Never give up.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie Moléculaire] Les modifications épigénétiques
    Par Nini2807 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/02/2008, 10h13
  2. modifications des servos
    Par adri le nain dans le forum Technologies
    Réponses: 7
    Dernier message: 30/10/2007, 18h31
  3. Finlandaise cherchant post de post doc en France
    Par cyrilleV dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/04/2005, 13h36
  4. modifications
    Par ripaille dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/06/2004, 18h46
  5. modifications climatiques
    Par babulle dans le forum [Dec]: Dialoguez avec François Beiger
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/12/2003, 09h03