Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

|Anticipation| Deuxième nerf optique ?



  1. #1
    Odi-Zan

    |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Bonjour à tous,

    Tout d’abord, je ne savais pas très bien à qui m’adresser pour demander assistance sur le point qui me préoccupe, mais après réflexion (et parce que je connaissais déjà assez le site, pour y avoir puisé des informations diverses et variées) j’en suis venu à poster sur ce forum.

    Mon « problème » n’est ni lié aux études et à l’exercice professionnel, et n’est ni une question scientifique à proprement parler. En fait, je pense que cela tient davantage de l’ « anticipation » que du rationnel. Ce n’est pourtant pas un sujet qui vous demande votre avis sur les phénomènes paranormaux et compagnie (puisque ce n’est pas autorisé).
    Ce que je veux dire par là, c’est que j’écris actuellement un roman dans lequel l’un des personnages est doté d’une faculté un peu hors-norme. L’intrigue prend place en l’an 2021. À la manière du film The Eye de Xavier Palud, mon personnage fait l’objet d’une anomalie des organes visuels.

    Là où j’ai besoin de votre apport de connaissances est dans la crédibilité du point de vue scientifique de l’affaire. Laquelle, est la suivante :

    - Le personnage a deux yeux (comme tout le monde). Mais contrairement aux autres, les siens seraient caractérisés par la présence de deux connexions œil-cerveau, deux nerfs optiques. L’un permet de recevoir et analyser les informations visuelles de l’œil vers le cerveau (le nerf optique), l’autre semble recevoir du cerveau des informations de l’ordre des « impressions et sentiments » et les transmet à l’organe visuel (l’œil) sous la forme de pigmentation de l’iris (qui varie en fonction des impressions, plus ou moins fortes). En gros, un autre lien, entre le cerveau et les yeux, qui permettrait d’octroyer des teintes aux iris (représentant une impression perçue par le cerveau de ce personnage). Ces impressions ne sont pas forcément analysées précisément (exemple d’impressions analysées : la peur, la joie), mais plus ou moins inconscientes (exemple : danger, présence étrangère), afin que le personnage puisse apprendre de ses yeux ce que la zone émotive de son cerveau ressent consciemment ou inconsciemment.

    Et là où je bloque, c’est dans la partie scientifique de cette affaire.
    - Est-il possible de l’expliquer de manière scientifique (ou de trouver une explication plus ou moins crédible, tout en étant bien sûr fiction – car je fais appel à votre savoir, certes, mais aussi à votre imagination) ? N’oublions pas que l’histoire se déroule en 2021.
    - Et, ne sait-on jamais, cela existerait-il déjà dans une certaine mesure ?
    - Un deuxième nerf optique est-il ce qu’il y a de plus à même de remplir ce rôle ?
    - Y a-t-il la place pour une autre connexion œil-cerveau aux alentours des nerfs optiques ?
    - Si on admet cette nouvelle connexion existante, serait-elle gênante pour la personne ?
    - Est-ce qu’un examen de routine chez un ophtalmologue pourrait déceler cette anomalie ?

    Ce projet a plutôt bien avancé, mais il me manque encore des bases importantes pour poursuivre mes efforts d’avant-rédaction ; parmi lesquels cette explication scientifiquement crédible de cette faculté. Et voici une recherche conceptuelle personnelle de deux des personnages du récit (celui de droite est l’heureux élu de cette aptitude singulière) :


    J’ai conscience que mes questions peuvent paraître un peu osées, et que questions il y a Aussi, je vous serai très reconnaissant de m’apporter un peu de votre soutien via vos connaissances en la matière.

    Amicalement,
    Odi-Zan

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    argusazure

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Intuitivement, je dirais qu'on a un nerf optique pour pouvoir bouger les yeux.
    Mais pourquoi un autre nerf optique et ne pas "passer" par celui déja existant...
    Il me semble qu'il y a un oiseau qui a des connexions feedback.

  4. #3
    Glast

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Ce n'est pas une question courante, mais je la trouve très intéressante.
    Tout d'abord, je me dois de clarifier que nous possédons bien 2 nerfs optiques : un pour chaque oeil.
    Si j'ai bien compris, ton personnage doit disposer d'une 2ème pairs de nerf pour expliquer ses aptitudes supranormales. Les nerfs optiques véhiculent les informations visuelles de l'oeil au cerveau, mais nous avons d'autres nerfs ans l'organisme qu'on appelle mixtes, c'est à dire qu'ils véhiculent les informations dans les 2 sens. Sur le plan anatomique, une deuxième pairs de nerfs n'est donc pas totalement indispensable (mais sur le plan narratif, c'est peut être plus impressionnant d'avoir une telle différence anatomique ).

    - Est-il possible de l’expliquer de manière scientifique ?

    A froid , je n'ai pas d'explication... pour l'instant

    Et, ne sait-on jamais, cela existerait-il déjà dans une certaine mesure ?
    Non


    - Y a-t-il la place pour une autre connexion œil-cerveau aux alentours des nerfs optiques ?

    oui

    - Si on admet cette nouvelle connexion existante, serait-elle gênante pour la personne ?

    Non. Si la personne a grandit avec, le cerveau est capable de plasticité.

    - Est-ce qu’un examen de routine chez un ophtalmologue pourrait déceler cette anomalie ?

    oui. 2 nerfs optiques = 2 papilles visibles lors d'un examen du fond d'oeil.
    Le maître montre la lune
    L' idiot regarde le doigt

  5. #4
    Odi-Zan

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Tout d'abord, merci pour vos réponses.

    Concernant les connexions feedback, je vais essayer de me renseigner. C'est vrai qu'un deuxième nerf optique (une deuxième paire, effectivement..) est juste le début de mes premières pistes sur le sujet. Une connexion via les autres, ou le même, pourquoi pas. Si cela peut se justifier plus ou moins.

    Ensuite, pour répondre à Glast, ces autres nerfs mixes sont très intéressants. Effectivement, une deuxième paire de nerfs optiques peut paraître extraordinaire. Et justement, ce n'est pas forcément ce que je voulais. Donc, peut-être qu'une recherche plus anatomiquement correcte serait préférable, aussi je me demande simplement quel autre nerf (mixe, donc) serait susceptible de jouer ce rôle. Je suppose qu'il doit être aux alentours des nerfs optiques afin de permettre aux iris de changer de couleurs.

    Et, pour argusazure, les nerfs optiques peuvent-ils avoir deux rôles, dont celui que je recherche ??

    En tout cas, vos réponses m'ont beaucoup aidé et me permettent, je pense, d'orienter mes recherches vers une nouvelle piste : les nerfs mixes ou un double jeu des nerfs optiques. Dans les deux cas, je suppose qu'une analyse de routine ne serait pas en mesure de déceler cette faculté "extrasensorielle" aussi, serait-il tout simplement possible de repérer cette faculté (en sachant plus ou moins quoi et où chercher) ?

    Encore merci pour votre soutien !

  6. #5
    argusazure

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    Tout d'abord, merci pour vos réponses.

    Et, pour argusazure, les nerfs optiques peuvent-ils avoir deux rôles, dont celui que je recherche ??
    Pour l'oiseau, je pense me souvenir que le feedback était dans l'oeil, donc pas vraiment ce que tu recherches. Il me semble que le nerf optique sert uniquement à acheminer l'information visuelle au cerveau et permet la mobilité de l'oeil. Donc c'est à sens unique.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Saint-Sandouz

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    J’ai conscience que mes questions peuvent paraître un peu osées
    Oh, que oui, en voilà des questions osées ! Mais comme on nage en pleine science-fiction, ayant beaucoup péché tu seras beaucoup pardonné.

    Pour résumer, tu as un individu dont la pigmentation des yeux est soumise à un contrôle neurologique.
    D’une part, ça ne concernerait pas le nerf optique qui est seulement sensoriel, mais plutôt un nerf moteur.
    Tu pourrais regarder du côté de certaines sèches ou poulpes (je ne sais plus exactement) qui communiquent par la pigmentation de leur peau. Les pigments sont contrôlés individuellement. C’est très spectaculaire, chaque côté est indépendant et est comme un mur d’image. L’animal peut donc faire la cour à un partenaire sur sa droite tout en disant à un rival à sa gauche d’aller se faire voir ailleurs.

    Ça supposerait une sacré mutation chez ton héros, mais en science-fiction ça passe. En tout cas, la pigmentation contrôlée existe dans la nature.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  9. Publicité
  10. #7
    aquilegia

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    En gros, un autre lien, entre le cerveau et les yeux, qui permettrait d’octroyer des teintes aux iris (représentant une impression perçue par le cerveau de ce personnage). Ces impressions ne sont pas forcément analysées précisément (exemple d’impressions analysées : la peur, la joie), mais plus ou moins inconscientes (exemple : danger, présence étrangère), afin que le personnage puisse apprendre de ses yeux ce que la zone émotive de son cerveau ressent consciemment ou inconsciemment.
    Bonjour,
    moi, il y a un truc qui m'échappe. Les iris changent de couleur, ok, mais quelle est l'utilité? Si je comprends ce que tu dis (mais en fait, je ne suis pas sûre de bien comprendre, c'est pour ça que je pose la question), c'est le personnage lui-même qui en voyant la couleur de ses iris qui saura ce que "pense" son propre cerveau?
    On a déjà un mécanisme pour "savoir" ce que notre cerveau fabrique au niveau inconscient : l'intuition.
    Et puis pour voir ses propres iris, il faut se ballader avec un miroir, et se regarder dedans...
    Ou alors, et cela me semble beaucoup plus logique, ce sont les autres qui peuvent utiliser les informations données par la couleur des yeux du personnage pour savoir ce qu'il ressent, si il a inconsciemment perçu un danger etc.

    Bref.
    En ce qui concerne les détails techniques, les autres intervenant ont très bien répondu. C'est clair que ton personnage sera un sacré mutant... Au passage, ce sont probablement plusieurs mutations qui seront nécessaires, ce qui n'est pas hyper vraisemblable si il est le premier... A-t-il des parents (au sens large) dotés, au moins en partie, de faculté semblables? Ce serait un peu plus "logique" (enfin, dans le contexte).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  11. #8
    Odi-Zan

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Bonjour et encore merci pour vos réponses,

    Alors, pour répondre à Nicolas Daum, en effet il s'agit de Science Fiction. Et concernant les poulpes et compagnie, j'avoue n'y avoir pas du tout pensé, alors que les deux phénomènes (pigmentation des poulpes et pigmentation des iris de mon personnage) peuvent être rapprochés. Bref, je vais donc suivre ton conseil et voir également de ce côté-là (mes recherches sur les connexions feedback d'oiseau n'ont pour le moment pas abouties à grand chose).

    A l'attention d'aquilegia, je dois dire qu'au départ l'utilité de cette faculté est nulle. En clair, elle semble ne servir à rien ; d'autant plus qu'elle n'est pas cernée dès le départ par le personnage concerné. Elle ressemblerait donc plus à une simple anomalie (tout d'abord incomprise par le protagoniste).
    En fait, le personnage (une fois son don élucidé) pourra profiter de son don en se baladant effectivement avec des miroirs. Quand aux autres personnes qui pourront lire ses yeux, ce sera à l'auteur (donc moi) de trouver un subterfuge (dont de nombreux sont plus ou moins évidents).
    Par rapport à l'intuition, justement c'est une forme d'intuition décuplée mais moins personnelle, ou disons plus objective : soit, des informations perçues mais inconscientes qui tiennent de l'intuition mais qui sont quelque peu exclu du traitement analytique du cerveau de la personne - en gros, ces intuitions là sont exclues à la banque de connaissances de l'environnement et compagnie auxquelles sont confrontées toutes les autres formes d'intuitions subjectives).

    Quand aux mutations, non le personnage n'est pas le premier du genre mais le descendant d'une longue et discrète lignée dont père et fils n'ont pas souvent eu l'occasion de converser au sujet de leur singulier héritage génétique. Donc, ses parents et ses ancêtres ont depuis longtemps développé cette aptitude naturelle et d'un premier abord inquiétante. Précision : mon personnage est d'apparence totalement humaine... Les modifications physiques à la "mutante" ne sont pas forcément justifiables à des niveaux extravagants dans le sens où la manipulation génétique (futuriste ou non) peut modifier l'adn ou certaines parties sans modifier le corps humains (si c'est bien ce que vous aviez évoqué) ; tout comme certains humains ont des singularités minimes mais naturelles dans des registres aussi divers que les magnétiseurs, les sourciers, les médiums (là, il faut y croire) etc. Et puis, mon personnage n'est affecté à ce don que par ses yeux (pas tout son corps). Ensuite, la Science Fiction (fatalement) est une façon d'explorer les zones inactives de notre cerveau et aussi, pourquoi pas, de combler les quelques gènes qui n'ont pas d'informations dans notre ADN (ce qui pourrait expliquer qu'un certain nerf soit doté de la fonction que j'ai voulu lui donner, avec votre aide). (A noter également, des références - après TheEye, mais toujours avec Jessica Alba pour le coup - comme la série Dark Angel ou des super soldats ont été modifié génétiquement sans modifications physionomiques). Naturellement, si vous voyez en le don que je veux rendre réel au travers de mon futur roman, des effets secondaires qui demandent des traitements afin de conserver une sorte d'intégrité du corps, je ne suis pas contre, ça pourrait pourquoi pas expliquer pourquoi les géniteurs ne vivent pas assez longtemps pour expliquer leur don/malédiction à leur enfant, et rendre crédible d'un même coup l'impact de cette mutation.

    J'attends bien sûr vos avis,

    Encore merci pour votre soutien

    Odi-Zan
    Dernière modification par Odi-Zan ; 20/09/2008 à 14h52.

  12. #9
    Saint-Sandouz

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Je trouve l’idée originale et marrante. Il faut garder à l’esprit que la science-fiction est un mix de science et de fiction, d’où son nom, n’est-ce pas
    Il ne s’agit donc pas que tous les éléments tiennent parfaitement la route scientifiquement parlant.
    Bonne chance dans ton écriture.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  13. #10
    aquilegia

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    je dois dire qu'au départ l'utilité de cette faculté est nulle. En clair, elle semble ne servir à rien ; d'autant plus qu'elle n'est pas cernée dès le départ par le personnage concerné. Elle ressemblerait donc plus à une simple anomalie (tout d'abord incomprise par le protagoniste).
    En fait, le personnage (une fois son don élucidé) pourra profiter de son don en se baladant effectivement avec des miroirs. Quand aux autres personnes qui pourront lire ses yeux, ce sera à l'auteur (donc moi) de trouver un subterfuge (dont de nombreux sont plus ou moins évidents).
    OK, merci pour la précision, je n'étais pas sûre d'avoir bien compris, maintenant c'est clair.

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    Quand aux mutations, non le personnage n'est pas le premier du genre mais le descendant d'une longue et discrète lignée dont père et fils n'ont pas souvent eu l'occasion de converser au sujet de leur singulier héritage génétique.
    D'accord.
    Juste une remarque : les gens n'ont pas de "lignée". Nos ancêtres ne forment pas une "ligne", ni même un "arbre" mais un "réseau", dont l'origine (qui compte quelques milliers d'individus) est commune à tous.
    Plus d'infos ici :http://www.procrastin.fr/blog/index....rand-pere-luke
    Ça n'empêche pas que ton personnage soit le seul au monde à porter sa caractéristique bizarre, mais alors à mon avis il est plus vraisemblable qu'elle ne soit pas si ancienne que ça. Si elle remonte au temps de Charlemagne, ça risque de ne pas coller... (si il y a un spécialiste de génétique des populations dans la salle, qu'il n'hésite pas à me corriger si je me trompe...)

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    tout comme certains humains ont des singularités minimes mais naturelles dans des registres aussi divers que les magnétiseurs, les sourciers, les médiums (là, il faut y croire) etc.
    Alors là, on va éviter de prendre pour acquis des choses non prouvées auxquelles il faut "croire", car on est sur un forum de sciences...
    (si tu veux plus de détails, il y a plusieurs fils sur les magnétiseurs et sourciers par exemple, je te laisse chercher dans les forums)

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    Et puis, mon personnage n'est affecté à ce don que par ses yeux (pas tout son corps). Ensuite, la Science Fiction (fatalement) est une façon d'explorer les zones inactives de notre cerveau et aussi, pourquoi pas, de combler les quelques gènes qui n'ont pas d'informations dans notre ADN (ce qui pourrait expliquer qu'un certain nerf soit doté de la fonction que j'ai voulu lui donner, avec votre aide).
    À mon avis, il vaut mieux éviter de donner trop d'explications si tu n'es pas sûr de tes bases. En l'occurence, il n'y a pas de "gène qui n'a pas d'information" dans notre ADN. Il y a des séquences qui codent pour des protéines (les gènes) et d'autres non-codantes (elles ont divers noms en fonction de leurs caractéristiques). Mais tes mutations peuvent porter sur des gènes connus, ce n'est pas un problème en soi (à condition de rester vague).

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    Naturellement, si vous voyez en le don que je veux rendre réel au travers de mon futur roman, des effets secondaires qui demandent des traitements afin de conserver une sorte d'intégrité du corps, je ne suis pas contre, ça pourrait pourquoi pas expliquer pourquoi les géniteurs ne vivent pas assez longtemps pour expliquer leur don/malédiction à leur enfant, et rendre crédible d'un même coup l'impact de cette mutation.
    Je pense que tu peux imaginer un peu n'importe quoi. En effet, tu as deux solutions :
    - l'un des gènes impliqués dans la caractéristique occulaire du perso peut jouer un rôle dans plusieurs organes (gène pléiotrope), donc une mutation qui apporte un bénéfice d'un côté peut très bien causer des dommages de l'autre, ou alors elle peut causer des bénéfices au cours de la jeunesse, et des dommages quand l'individu vieillit.
    - une maladie génétique peut être associée à l'allèle mutant par effet d'"autostop", c'est à dire que le gène impliqué dans la maladie seréait très proche, sur le chromosome, de l'un des gènes impliqués dans la particularité du personnage.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  14. #11
    Novocaine

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Citation Envoyé par argusazure Voir le message
    Intuitivement, je dirais qu'on a un nerf optique pour pouvoir bouger les yeux.
    Mais pourquoi un autre nerf optique et ne pas "passer" par celui déja existant...
    Il me semble qu'il y a un oiseau qui a des connexions feedback.
    Bonjour! Ce n'est pas pour t'embêter mais juste pour préciser. Comme ça d'autres personnes ne sachant pas apprendront aussi.

    Les nerfs optiques(2ème paire de nerfs craniens ne font pas bouger les yeux, ils recueillent seulement l'information visuelle.)

    Les yeux bougent grâce aux muscles oculo-moteurs qui sont innervés par les nerfs oculo-moteurs(3ème paire), trochléaire(4ème paire) et abducens(5ème paire).


    Bon courage pour ton bouquin Odi-zan. Je ne peux pas répondre à tes questions. Ca ne peut pas s'expliquer scientifiquement mais ne laisses pas la science détruire ton imagination Je te conseil plutôt de faire un peu de recherche scientifique pour trouver des idées, des inspirations.

    Bonne soirée,

  15. #12
    argusazure

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Citation Envoyé par Novocaine Voir le message
    Bonjour! Ce n'est pas pour t'embêter mais juste pour préciser. Comme ça d'autres personnes ne sachant pas apprendront aussi.
    Pas de problème, je laisse les gens qui s'y connaissent plus que moi s'exprimer.
    Je voulais dire que si on avait des yeux fixes, toutes l'information visuelle ne serait pas obligée de passer par un même point, à savoir le nerf optique. Mais c'est bien sûr les muscles qui font bouger les yeux.

  16. Publicité
  17. #13
    Odi-Zan

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?



    Eh bien, encore merci pour vos réponses !

    Pour aquilegia : Effectivement, quand je parlais de lignée, c'était un abus de langage (pour avoir effectué des recherches généalogiques je peux comprendre la différence ). Toutefois, ton lien a l'air suffisamment intéressant pour que je m'y plonge le temps de sa lecture ^^
    Et, concernant cette caractéristique particulière - comme tu parlais de mutations - je pense que l'on peut admettre qu'elle s'est développée (en sautant des générations, pourquoi pas) durant plusieurs époques tout en différant ou se précisant à chaque fois. Je ne pense pas que du point de vue génétique cela soit si aberrant, surtout en fiction (Hum..).

    Et quand je faisais référence aux sourciers et compagnie, cela n'enjoignait pas une quelconque adhésion de ta part. C'était simplement histoire de dire que puisqu'ils existent (en terme de notoriété, au moins), pourquoi mon personnage ne pourrait pas exister également... Mais ce n'est naturellement pas sur les sourciers et autres magnétiseurs que je souhaitent me renseigner ^^

    Par rapport aux gènes... oui, hum, autant pour moi ; je voulais bien sûr parler des séquences non-codées (non-codantes...) mais faute d'une mémoire d'éléphant et d'un vocabulaire adapté, j'ai essayé de retranscrire ma pensée de la sorte. Par contre, j'aimerais bien pouvoir rester vague sur l'utilisation des gènes connus, le problème c'est qu'il me faudrait plus ou moins savoir lesquels ou pourquoi eux (sans entrer dans les détails).

    Enfin, tes solutions sont très intéressantes mais je m'y perds un peu :
    - La première solution consiste à rendre crédible l'affaire en admettant que le personnage est en contrepartie affecté d'une gêne (au sens d'embarras) endormie ?
    - La deuxième solus est intéressante également mais je ne comprends pas véritablement son intérêt...

    En tout cas tes précisions et tes propositions sont très bénéfiques, je t'en suis d'autant plus reconnaissant

    Quant à Novocaine, je conserve ton conseil, ne t'inquiètes pas. Mais pour laissez libre cours à l'inspiration, il me faut avant tout avoir une base (une simple base) solide et crédible. L'imagination fera le reste ^^ En tout cas merci pour tes encouragements. Et merci pour la précision, j'aurai peut-être pu faire la même erreur.

  18. #14
    aquilegia

    Re : |Anticipation| Deuxième nerf optique ?

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    Et, concernant cette caractéristique particulière - comme tu parlais de mutations - je pense que l'on peut admettre qu'elle s'est développée (en sautant des générations, pourquoi pas) durant plusieurs époques tout en différant ou se précisant à chaque fois. Je ne pense pas que du point de vue génétique cela soit si aberrant, surtout en fiction (Hum..).
    Sauter des générations, ça marche en cas de caractères récessifs. Tu peux regarder des arbres généalogiques de familles affectées de maladies génétiques récessives pour avoir une idée de ce qui se passe.

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    Et quand je faisais référence aux sourciers et compagnie, cela n'enjoignait pas une quelconque adhésion de ta part. C'était simplement histoire de dire que puisqu'ils existent (en terme de notoriété, au moins), pourquoi mon personnage ne pourrait pas exister également...
    Pour moi, on touche là à la différence entre la SF et la fantasy... Si ton personnage était un médium, on serait sorti de la SF...
    Ce qui fait que l'on reste dans la SF est le fait que tu veuilles une base "rationnelle", même si elle n'existe pas actuellement.

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    Par rapport aux gènes... oui, hum, autant pour moi ; je voulais bien sûr parler des séquences non-codées (non-codantes...) mais faute d'une mémoire d'éléphant et d'un vocabulaire adapté, j'ai essayé de retranscrire ma pensée de la sorte. Par contre, j'aimerais bien pouvoir rester vague sur l'utilisation des gènes connus, le problème c'est qu'il me faudrait plus ou moins savoir lesquels ou pourquoi eux (sans entrer dans les détails).
    À mon avis, il vaut mieux rester le plus vague possible. Mieux vaut pas d'explication qu'une explication bancale (comme on en voit beaucoup, beaucoup, notamment au cinéma...). Mais c'est juste un avis personnel.

    Citation Envoyé par Odi-Zan Voir le message
    Enfin, tes solutions sont très intéressantes mais je m'y perds un peu :
    - La première solution consiste à rendre crédible l'affaire en admettant que le personnage est en contrepartie affecté d'une gêne (au sens d'embarras) endormie ?
    - La deuxième solus est intéressante également mais je ne comprends pas véritablement son intérêt...
    Ces deux solutions diffèrent sur un point essentiel : dans la première, la maladie est quoi qu'il en soit associée à l'avantage. On peut imaginer que soigner l'une réduirait l'autre.
    Dans le deuxième cas, le personnage pourrait toujours espérer qu'un hasard (peu probable, certes) lui ait épargné la maladie, ou l'épargne à ses descendants. Pour te donner un exemple, chez les chats, la couleur blanche aux yeux bleus était jusqu'à récemment synonyme de surdité. Mais il s'est avéré que le gène responsable de la surdité n'était pas le même que le gène responsable de la couleur, ils étaient simplement toujours associés parce que très proches sur le chromosome. Or, les éleveur ont réussi à obtenir des chats blancs aux yeux bleus dépourvus de surdité (par hasard), qu'ils ont sélectionnés, et maintenant certaines races sont débarassées de ce problème.

    En terme de scénario, tu as donc deux alternatives possibles...
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Peut-on réparer ou régénérer le nerf honteux (appelé aussi nerf pudendal)!!!!!!!!?
    Par mariah4366 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 34
    Dernier message: 11/04/2016, 21h24
  2. Sciences et anticipation
    Par paroliver dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/10/2006, 11h49
  3. aide anticipation éolienne
    Par ahotep dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/10/2006, 09h00
  4. L'oncomoduline : Une protéine qui répare le nerf optique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/05/2006, 15h01