Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 36 sur 36

Moteur circulation sève élaborée



  1. #31
    Guillaume69

    Re : Moteur circulation sève élaborée

    Notons que ce mécanisme n'a pas besoin strictement de l'évapotranspiration : le chargement actif du phloème en matière lourde (rendant l'eau plus dense) suffit peut-être à faire circuler l'eau par gravité.
    1/ Je n'ai jamais dit que la circulation de la sève élaborée nécéssitait l'évapotranspiration. Personne ne l'a dit d'ailleurs, c'est pour la sève brute.
    2/ La circulation de l'eau par gravité vers le haut ?

    Je crois que je vais abandonner, je ne vois vraiment pas où vous voulez en venir :S
    Vous ne dites jamais si vous parlez de sève brute, de sève élaborée, de circulation vers le haut ou vers le bas, je suis perdu...

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    invité576543
    Invité

    Re : Moteur circulation sève élaborée

    Citation Envoyé par Guillaume69 Voir le message
    2/ La circulation de l'eau par gravité vers le haut ?
    Comme un téléphérique. La cabine montante est tirée par celle qui descend.

    Ou comme une montgolfière : c'est la pesanteur que la fait monter.

    Je crois que je vais abandonner, je ne vois vraiment pas où vous voulez en venir :S
    Je cherche juste à comprendre, en exerçant mon sens critique. Si tout t'est parfaitement clair, que comment cela marche t'est évident, tu as raison d'abandonner.

    Cordialement,
    Dernière modification par invité576543 ; 17/06/2009 à 19h12.

  4. #33
    invité576543
    Invité

    Re : Moteur circulation sève élaborée

    Citation Envoyé par Guillaume69 Voir le message
    Vous ne dites jamais si vous parlez de sève brute, de sève élaborée, de circulation vers le haut ou vers le bas, je suis perdu...
    Dans le modèle gravitaire, les deux mouvements sont couplés : la descente de la sève élaborée "tire" la sève brute vers le haut. Cela apparaît alors comme une circulation, bien plus que comme deux mouvements indépendants. (D'où l'important critique de la cohésion de l'eau: faut pas que ça "casse" quand on la tire; si effectivement elle résiste à 14 bar, le modèle marche même pour un arbre de plus de 100 m de haut.)

    Cordialement,

  5. #34
    Guillaume69

    Re : Moteur circulation sève élaborée

    Je comprends mieux ce que vous voulez dire, merci.
    J'essaie moi aussi d'exercer mon sens critique. Il a simplement bien moins été exercé que le votre, et mes connaissances sont également bien plus maigres, d'où mon manque de compréhension...

    "La descente de la sève élaborée "tire" la sève brute vers le haut".
    Pourquoi pas quand elle descend, mais quand la sève élaborée monte, le modèle est-il toujours valable ?

    De plus, comme ce sont la charge et la décharge du phloème qui permettent de faire circuler sa sève, il y a bien de l'énergie fournie au système. Et lors de la montée de sève brute aussi (énergie solaire).
    Que l'un des deux suffise, peut-être, mais le fait est que ces deux énergies interviennent. Et c'est en cela qu'elles sont motrices, non ?

    Dernière chose : dans le cas d'un téléphérique, on ne fourni pas indéfiniment du fil. Alors que là, de l'eau est indéfiniment absorbée au niveau des racines, et évaporée au niveau des feuilles.
    Dans le premier cas le système est fermé, dans le deuxième il est ouvert. L'analogie est-elle donc correcte ?

  6. #35
    invité576543
    Invité

    Re : Moteur circulation sève élaborée

    Citation Envoyé par Guillaume69 Voir le message
    Dernière chose : dans le cas d'un téléphérique, on ne fourni pas indéfiniment du fil. Alors que là, de l'eau est indéfiniment absorbée au niveau des racines, et évaporée au niveau des feuilles.
    Dans le premier cas le système est fermé, dans le deuxième il est ouvert. L'analogie est-elle donc correcte ?
    C'est pour cela que j'avais pris la noria d'abord comme exemple. Mais la différence est mineure. J'aurais pû prendre aussi un système de télécabines... Le point important pour l'hypothèse gravitaire est que le côté descendant soit plus lourd que le montant.

    ---

    Par ailleurs, le système doit être à moitié fermé dans le cas d'un arbre, non? Que devient l'eau du phloème quand elle atteint les racines? Elle n'est pas perdue, j'imagine?

    Cordialement,

  7. #36
    Guillaume69

    Re : Moteur circulation sève élaborée

    Citation Envoyé par Michel (mmy)
    Par ailleurs, le système doit être à moitié fermé dans le cas d'un arbre, non? Que devient l'eau du phloème quand elle atteint les racines? Elle n'est pas perdue, j'imagine?
    Le système est sûrement plus fermé chez un cactus que chez une plante qu'il faut arroser quotidiennement.

    Citation Envoyé par Michel (mmy)
    Le point important pour l'hypothèse gravitaire est que le côté descendant soit plus lourd que le montant.
    D'où ma remarque : sachant que la sève élaborée monte autant qu'elle ne descend, l'hypothèse gravitaire, si elle peut intervenir, ne peut pas, à mon avis, être le seul mécanisme à mettre en place.

    Merci en tout cas pour toutes vos précisions.

  8. Publicité

Sur le même thème :

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. [Biologie végétale] transport de la sève
    Par clémence62 dans le forum Biologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 07/05/2009, 10h45
  2. Sève de bambou
    Par GOPALA dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/10/2008, 13h11
  3. photosynthèse ou distribution de la sève élaborée?
    Par didiaking dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 19/03/2007, 20h31
  4. Montée de la sève
    Par kinette dans le forum [Biologie Végétale] Le parasitisme, la carnivorie, adaptation des plantes à la sécheresse
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/10/2004, 11h11