Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 39 sur 39

Cancer, lutte, onde Priore



  1. #31
    TanguyE

    Re : Cancer, lutte, onde Priore

    Citation Envoyé par TotoNs Voir le message
    Les publications à l' ADS sont t'elles fiables et peuvent elle symboliser un preuve de l' existence de cet effet ? Si oui, pourquoi dit on le contraire ? Si non, qqun devrait pouvoir expliquer pourquoi cela ne fonctionne pas.
    Comme l'a expliqué kamor, c'est pas la revue dans laquelle tu publie qui permet d'affirmer que tes résultats sont valables. Je me souviens d'un cas en particulier ou le gars avait soumis une dizaine d'articles en se basant sur des études cliniques qui n'avaient jamais eu lieu. Les reviewers sont uniquement chargés de voir si tes résultats tiennent la route.

    Le problème ici, si j'ai bien compris c'est que ce cher monsieur Priore est enterré avec son secret. Du coup même s'il a publié des résultats, personne ne sait comment mettre au point une expérience similaire à la sienne. Du coup on ne peut ni confirmer que ça marche, ni catégoriquement annoncer le contraire.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    TotoNs

    Re : Cancer, lutte, onde Priore

    OK, c'est a peu prés ce que j' imaginais. Merci.

  4. #33
    noir_ecaille

    Re : Cancer, lutte, onde Priore

    Citation Envoyé par TotoNs Voir le message
    D'ailleurs, existe t il des preuves scientifiques de l'inexistence d'effets bénéfiques sur la maladie de ce système Priore ? C'est peut être plus facile a trouver.
    Pardon, mais je vais sévir...


    Primo :
    C'est n'importe quoi. On prouve l'existence d'une chose, d'un fait. Au pire on met en évidence son absence. Pas son "inexistence" ou son "anti-existence", ni même sa "non-existence". Question de vocabulaire. Ou on est exact, ou on a tout faux.

    Secundo :
    C'est un sophisme, soit une affirmation non logique qui, par tentative rhétorique, cherche à convaincre/convertir par l'absurde ou l'attendu -- si on ne trouve pas de preuve de l'existence, ce n'est pas "grave" puisqu'il n'existe pas de preuve de "l'inexistence", ce qui est ma foi bien commode pour faire cohabiter les "réalités personnelles" à défaut de mener à la vérité.

    Tertio :
    On ne parle pas d'effet "bénéfique" ou "maléfique", uniquement d'effet qui modifie, améliore ou détériore l'état d'une chose mesurable, quantifiable, observable -- surtout en pathologie : un effet peut sembler "bénéfique" sur une fonction mais s'avérer létal sur une autre fonction ou sur l'état général du patient.

    Quarto :
    A moins de retrouver les plans de ce joli "système" et d'offrir une possibilité expérimentale de vérification, rien ne sera facile à "trouver" -- à défaut de prouver (et bis vocabulaire à ch***).
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  5. #34
    TotoNs

    Re : Cancer, lutte, onde Priore

    Bonjour,
    effectivement, mon vocabulaire est limité et il m' est difficile de poser, scientifiquement parlant, ma question. Mais je suis sur que vous avez pourtant bien compris le but de ma démarche. Tant pis.

    J'ai demandé a un bon ami, ingénieur dans une boite qui fabrique des lasers à Bordeaux, de poser la question a qui bon lui semblera dans le "milieu scientifique", et je n'ai plus besoin de vous embêter avec mes question.

  6. #35
    kamor

    Re : Cancer, lutte, onde Priore

    Citation Envoyé par TotoNs Voir le message
    Je n' arrive pas trouver le document dans les archives de l' académie des sciences.

    Je trouve étonnant que certains disent qu'il n' existe pas de preuves alors que ces preuves auraient été publiées à l'Académie des sciences. D'où ma question ... Les publications à l' ADS sont t'elles fiables et peuvent elle symboliser un preuve de l' existence de cet effet ? Si oui, pourquoi dit on le contraire ? Si non, qqun devrait pouvoir expliquer pourquoi cela ne fonctionne pas.
    Vraiment tes questions sont légitimes, et normales. Mes parents arrêtent pas de me les poser.
    Dans une publi, notre temps préféré est le conditionnel. Car on pense que par nos résultats démontrent ce que l'on pense. Toutefois on pourrait avec les mêmes résultats avoir une conclusion légèrement différente, ou notre manip pourrait contenir un biais que nous n'avions pas vu qui fausse les résultats, donc le raisonnement. Je mets bien sur de côté les falsifications, car le but est évident.

    Donc les scientifiques prouvent quelque chose certes mais ce n'est pas une vérité absolue. Pour diverses raisons.
    - La taille d'échantillonnage par exemple. Pour avoir une réponse fiable, il faut avoir une population très nombreuse. Donc ça coute cher. De plus plus vous intégrez de monde (ou d'échantillons) différents dans une étude, plus vous avez des paramètres annexes qui peuvent modifier vos résultats.
    Exemple, vous testez disons l'effet de la conso de café sur l'apparition de cancer. Vous pouvez travailler sur les personnes de votre labo, vous les connaissez, si vous avez une question vous aurez la réponse de suite et vous pouvez contrôler ce qu'ils mangent, etc.
    Sauf que ça fait un résultat sur une dizaine de personnes. Contrairement à ce que fait tous les jours les marques de cosmétique, c'est difficilement généralisable. Donc vous devez étendre votre groupe. Sauf qu'après, les personnes ne travailleront pas dans les mêmes environnements, n'auront pas le même régime alimentaire, fumeront ou non... Bref, la conclusion sera peut être moins claire.

    Si vous voulez, c'est un peu comme les sondages. Les médias adorent mais oublient toujours de préciser la marge d'erreur. Or celle ci est importante à prendre en compte.

    On peut publier un article sur quelque chose qui nous parait être, ça ne nous "dérange" pas vraiment. Le problème est qu'après, certains disent "c'est". Là est le piège.
    Et ce n'est pas parce qu'un article sur le nombre est faux qu'on peut douter de l'ensemble

  7. #36
    TotoNs

    Re : Cancer, lutte, onde Priore

    Merci pour cette explication, c'est sympa.

  8. Publicité
  9. #37
    JPL

    Re : Cancer, lutte, onde Priore

    Citation Envoyé par TotoNs Voir le message
    Je lis sur le net qu'il a eu des publications à l' Académie des sciences à ce sujet. Ma question : Que vaut une publication à l' Académie des sciences ?
    Il se trouve que j'étais biologiste à cette époque et que je côtoyais une chercheuse qui connaissait bien Pautrizel et était persuadée comme lui de l'efficacité du "machin" Prioré. J'ai l'intime conviction qu'il s'agissait d'auto-persuasion, quelle que puisse être la bonne foi de Prioré, Pautrizel et ma collègue. En tout cas il est évident que quelque chose qui repose sur un "appareil" dont on n'a jamais possédé les plans ni les mesures des paramètres physiques et dont le "secret" n'existait que dans la tête de son inventeur, c'est typiquement quelque chose qui ne correspond à aucun critère scientifique minimum.

    Quant à savoir comment un article pouvait être publié à l'époque dans les CR de l'académie des sciences, c'est très simple : il suffisait d'avoir une certaine notoriété scientifique (ce qui était le cas de Pautrizel) ou d'être chapeauté par quelqu'un qui en avait une et connaissait un membre de ladite académie. Et ce membre n'aurait en aucune façon voulu faire de la peine à un honoré collègue.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  10. #38
    noir_ecaille

    Re : Cancer, lutte, onde Priore

    En somme, certaines publications sont plus affaire de "copinages" que de vérifications
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  11. #39
    JPL

    Re : Cancer, lutte, onde Priore

    J'ai dit comment cela se passait à cette époque et je ne sais pas comment cela se passe maintenant. Cela ne signifie pas que le destinataire de la requête laissait passer n'importe quoi, mais que la notoriété de l'auteur ou du patron du labo où ce dernier travaillait jouait un rôle non négligeable dans la mesure où ce n'était pas vraiment une sélection par peer reviewing. Pour donner un petit exemple un de mes papiers avait été transmis aux CR de l'académie par P.P. Grassé qui était quelqu'un de très exigeant, mais qui n'y connaissait pas grand chose (voire rien) en microscopie électronique et avait certainement fait confiance au patron de mon labo qu'il connaissait bien.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Actu - Semaine nationale de lutte contre le cancer : un point sur les vaccins
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/03/2010, 10h45
  2. TPE: les nanotechnologies au service de la lutte contre le cancer
    Par delphine3 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/02/2010, 19h33
  3. Four Micro onde et cancer
    Par Doudou2607 dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/01/2009, 20h56
  4. Le Botox déride et lutte contre le cancer ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/05/2005, 17h07
  5. Le VIH, cheval de Troie de la lutte contre le cancer ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/02/2005, 15h25