Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Petites questions d'évolution



  1. #1
    Wanna Be Superman

    Petites questions d'évolution

    Bonjour à tous,
    je suis en troisième année de licence Biologie des organisme et me destine à un master en comportement animal.
    J'ai récemment vus en cours un papier de 2009 de New scientist sur l'évolution ayant conduit à la perte des poils sur l'être humain. A ce propos, la conclusion de l'article est que la question fait encore débat et qu'on ne peut conclure la dessus. J'aimerai savoir si depuis des nouvelles avancées et nouvelles hypothèses furent posées. Aussi, si vous même vous en avez, je suis preneur

    Autres question à propos de l'altruisme chez les espèces sociales. Hamilton avait conclut à l'époque grâce à sa fameuse équation que la protection des soeur, est un avantage en terme de sauvegarde des gènes plus grand que la reproduction. Seulement depuis peu fut montré que plusieurs mâles sont à l'origine de la formation d'une colonie, il ne s'agit donc plus de sœur mais de «*demi-soeur*». Cela ne va t'il pas à l'encontre d'Hamilton? Ne faut il pas revoir cette équation? Peut être es-ce déjà fait?

    Merci à vous pour vos futures réponses

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    KLASS

    Re : Petites questions d'évolution

    Salut

    De quel animal parles tu? car si c'est l'abeille le mâle est issu d'un oeuf non fécondé donc il est aploide. Ils sont identique à leur génitrice et donc identique entre eux, ce qui fait que ce ne sont pas vraiment des demi soeurs en tout cas du point de vue génétique.
    (si je dis des bêtises , on ne manquera pas de me corriger)

    Pour les poiles , j'en reste à de la selection sexuelle comme toutes les singularités auquelles on ne peut pas trouver une valeur adaptative.

    Ou ça ce fait le master d'éthologie?

  4. #3
    Wanna Be Superman

    Re : Petites questions d'évolution

    A c'est bon je viens de trouver ce qui semble être l'explication pour les fourmis, je vous colle ce que j'ai trouvé : "Chez les colonies de fourmis où la reine s’accouple avec plusieurs mâles, les ouvrières tuent les œufs qui ne sont pas issus des ouvrières de leur fratrie (eh oui, les fourmis ouvrières de certaines espèces peuvent aussi produire des œufs). Ceci a pour conséquence directe que les ouvrières d’une même fratrie favorisent les œufs de leurs sœurs au détriment de ceux de leurs demi-sœurs. "
    Sinon pour les poils, il me semble que la sélection sexuelle a été la première invoquée pour expliqué cette absence, mais elle a était vite discrédité par le fait que de tous les mammifères seuls chez l'espèce humaine la sélection sexuelle aurait agit de la sorte ...

  5. #4
    Wanna Be Superman

    Re : Petites questions d'évolution

    Ah et pour te répondre ce master se fait à l'université de DIjon, et sinon mon prof de comportement animal serait bien mécontent d'entendre parler du master sous le nom "d'éthologie"

  6. #5
    abz7

    Re : Petites questions d'évolution

    heureusement, nous n'avons pas perdu tous nos poils, il en reste partout. La réduction de leur nombre (et leur petite taille presque partout) pourraient être liées à plein de choses (comme svt, il a y autant de théories que de chercheurs). Une proposition qui me plait bien est que ce serait une adaptation pour une meilleure diffusion de la chaleur en relation avec la station érigée et la course d'endurance.

    Ou alors c'est que seuls les moins poilus ont survécu, essayez donc de vous raser avec un biface

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Nemoclay

    Re : Petites questions d'évolution

    Bonsoir
    J'ai aussi entendu la théorie des parasites développée par des chercheurs anglais. Je m'explique:La disparition des poils aurait pu nous permettre de nous débarrasser de nos parasites. En effet, de nombreux parasites se servent des poils pour se fixer sur les animaux ou pour y déposer leurs oeufs.
    La faible pilosité serait devenue un critère de sélection lors de l'accouplement. Les pré-humains les moins poilus étant moins susceptible d'être porteurs de parasites, ils furent plus fréquemment sélectionnés pour l'accouplement.

  9. Publicité
  10. #7
    Brad Pitre

    Re : Petites questions d'évolution

    Je n'y connais pas grand chose, mais la disparition de la plupart des poils ches l'être humain n'est-elle pas liée au fait que chez ce dernier, ce qui permet de lutter contre le froid est la masse grasse (comme par exemple chez le cochon, le phoque, etc) et contre la chaleur, la transpiration qui s'effectue sur à peu près toute la surface du corps ?

  11. #8
    invite986312212
    Invité

    Re : Petites questions d'évolution

    Citation Envoyé par Nemoclay Voir le message
    La faible pilosité serait devenue un critère de sélection lors de l'accouplement. Les pré-humains les moins poilus étant moins susceptible d'être porteurs de parasites, ils furent plus fréquemment sélectionnés pour l'accouplement.
    les femmes étaient donc plus parasités que les hommes, puisqu'aujourd'hui elles sont moins velues

    Citation Envoyé par Brad Pitre Voir le message
    Je n'y connais pas grand chose, mais la disparition de la plupart des poils ches l'être humain n'est-elle pas liée au fait que chez ce dernier, ce qui permet de lutter contre le froid est la masse grasse
    et plus grasses...
    Dernière modification par invite986312212 ; 28/03/2011 à 17h00.

  12. #9
    kamor

    Re : Petites questions d'évolution

    Citation Envoyé par Brad Pitre Voir le message
    Je n'y connais pas grand chose, mais la disparition de la plupart des poils ches l'être humain n'est-elle pas liée au fait que chez ce dernier, ce qui permet de lutter contre le froid est la masse grasse (comme par exemple chez le cochon, le phoque, etc) et contre la chaleur, la transpiration qui s'effectue sur à peu près toute la surface du corps ?
    Oui mais est ce que la disparition de nos poils a relegué le rôle de régulation de la chaleur à la graisse, ou est ce que ce rôle fait par la graisse a entrainé la disparition des poils inutiles ?

    Et la transpiration sur tout le corps, c'est un bon nid bactérien quand même. C'est donc un peu passer de Charybde en Scylla

  13. #10
    noir_ecaille

    Re : Petites questions d'évolution

    Il s'agit probablement d'une sélection sexuelle : les hommes aiment les moins poilues parce que les plus poilues sont souvent âgées -- et même ménopausées.

    Une pilosité plus tranchée entre corps et parties génitales indiquerait-il un potentiel reproducteur plus élevé ?
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. 2 petites questions
    Par unknownperson dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/03/2010, 22h14
  2. [Biochimie] Petites questions
    Par melow974 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/01/2009, 18h52
  3. petites questions
    Par frenchy dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/05/2007, 10h32
  4. Petites questions
    Par electrola dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/11/2006, 21h03
  5. petites questions
    Par RT3669 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 10
    Dernier message: 31/10/2006, 14h36