Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Morphine Première ES



  1. #1
    Bloupies

    Morphine Première ES


    ------

    Bonsoir ; plusieurs questions persistes

    Au sujet de la morphine / Enképhéline concernant la douleur et le circuit de récompense .

    Donc j'aimerai quelqu'un qui puisse m'expliquer ce qui ne rentre pas dans ma tête ( je suis motivé )
    Concernant les questions , je cherche d'abord un volontaire ^^'

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Bloupies

    Re : Morphine Première ES

    Petit up

    J'en ai pas mal de questions :S

  4. #3
    nowell

    Re : Morphine Première ES

    Bonjour

    Eh bien je t'en prie pose les.

    Cordialement,
    Nowell
    Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits. (A. Einstein)

  5. #4
    Bloupies

    Re : Morphine Première ES

    Salut merci

    Ce que je sais et ce que je ne ocmprends pas

    Concernant la douleur :

    On a des Pa ( ou message nociceptif ) venant du neurone nociceptif Périphérique , libérant des neurotransmetteurs Subtance P + glumate à la fente synaptique qui vont se fixer sur leurs recepteurs dans la zone post-synaptique et ainsi faire passer la message de douleur vers le cortex passant par le neurone nociceptif médullaire .

    -Les enképhalines eux viennent par les interneurones afin d'inhiber le message nociceptif pour diminuter la douleur en se fixant sur des recepteurs opioides => Ils font comment pour diminuer la douleur ?

    -Lors d'injection de la morphine , elle va se fixer sur les recepteurs opioides dans le neurone médullaire et ainsi empecher l'activation de celui-ci afin de bloquer le message nerveux : Que fait la morphine exactement ?

    Circuit de récompense

    Les neurones inhibiteurs inhibent le neurone a dopamine => réduit la libération de dopamine . De plus les enképhalines vont inhiber ces neurones ( GABA ) afin qu'il y aie une meilleure libération de dopamine . La morphine fait de même que les enképhalines .

    Ce que je ne comprends pas :

    - La morphine donne t elle du plaisir ou pas ? Comment ?
    - A t on du plaisir sans morphine ou autre drogue ?
    -Devient t on dépendant de la morphine ?
    -Pourquoi l héroine donne du plaisir alors qu'elle fait de même que la morphine/enképhaline ?
    -Comment se libèrent les dopamines ? Quel réaction ?
    -Lors de l'inhibation des neurones à Gaba , la morphine et l'héroine inhibent mieux que les enképhalines ? C est à dire ?

    Merci bcp ^^
    Merci

    Ps : De plus je ne comprends pas globalement le chapitre Phénotype Génotype si quelqu'un aurait un site bien complet Merci

  6. #5
    nowell

    Re : Morphine Première ES

    Les enképhalines agissent sur des récepteurs spécifiques qui génèrent des courants inhibiteurs en post synaptique.
    Ainsi la stimulation Glu/SP du message nociceptif est contre-balancé par l'inhibition des récepteurs opioïdes.

    La morphine agit de la même manière, car se lie aux mêmes récepteurs. Quant à l’héroïne, c'est simplement de la morphine diméthylée, qui une fois absorbée est métabolisée en morphine. Les enképhalines et morphine agissent ainsi de la même manière autant sur la diminution de la douleur au niveau médullaire et au niveau cortical.

    Pour ce qui est de la récompense:
    La dopamine est un neurotransmetteur responsable, entre autre de la sensation de récompense et d'addiction, dans la zone de l'aire tegmentale ventrale et du noyau accumbens du télencéphale basal.

    on a deux populations de neurones:
    les gabaergiques
    les dopaminergiques


    Les neurones gabaergiques projettent sur les neurones dopaminergiques. Comme vous devez le savoir le Gaba est un neurotransmetteur inhibiteur. Les enképhalines /morphine aussi.

    Or le neurone gabaergique a des récepteurs opioïdes.

    La prise de morphine ou d'héroïne entraine la stimulation intense des recepteurs spécifiques des neurones gabaergiques, ce qui les inhibe. Ils ne libèrent alors plus de Gaba sur le neurone dopaminergique. Ce dernier peut alors libérer de grosses quantités de dopamine, procurant une forte sensation de plaisir, à la source des addictions des héroïnomans.

    En fait la morphine a une action de levée d'inhibition normalement constitutive du gaba sur le neurone dopaminergique.



    On peut avoir du plaisir sans autres drogues. En effet, lors de l'orgasme par exemple, de grandes quantités d'enképhalines (et d'ocytocine, une hormone du plaisir entre autres) qui stimulent ladite zone.

    La dopamine conservée dans des vésicules axonales est libérée lors de l'arrivée du PA, qui modifie le potentiel de membrane. Cela entraine l'ouverture de canaux voltage-dépendants (notamment Ca2+) qui permettent la libération des vésicules dans la fente synaptique.

    En effet, la morphine est l'antalgique le plus puissant connu. Il se fixe en fait avec une très grande affinité aux récepteurs et entraine une réponse de la cellule réceptrice supérieure que pour les endomorphines.


    Cordialement
    nowell
    Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits. (A. Einstein)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Bloupies

    Re : Morphine Première ES

    Merci

    Donc on en déduit qu'on ne peut pas devenir dépendant de la morphine , et qu'elle peut procurer du plaisir ?

  9. Publicité
  10. #7
    nowell

    Re : Morphine Première ES

    Elle procure du plaisir, et rend justement hautement dépendant, de part, entre autres le phénomène de plaisir. Les héroinomans sont donc toujours à la recherche de plus de plaisir.
    Dernière modification par nowell ; 15/06/2011 à 00h19.
    Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits. (A. Einstein)

  11. #8
    Edelweiss68

    Re : Morphine Première ES

    Bonjour,

    Citation Envoyé par nowell Voir le message
    Quant à l’héroïne, c'est simplement de la morphine diméthylée, qui une fois absorbée est métabolisée en morphine.
    Petite rectification, la morphine méthylée correspond à la codéine, la diméthylée à de la codéine méthylée. L'héroïne est de la diacétylmorphine. Elle entraîne en effet une forte dépendance physique et psychique tout comme la morphine.

    En effet, la morphine est l'antalgique le plus puissant connu. Il se fixe en fait avec une très grande affinité aux récepteurs et entraine une réponse de la cellule réceptrice supérieure que pour les endomorphines.
    Il y a bien plus puissant que la morphine comme antalgique. La méthadone, l'hydromorphone et le fentanyl (et ses dérivés) sont plus puissants, ce dernier étant le plus puissant des trois.
    H u m a n i t y

  12. #9
    Bloupies

    Re : Morphine Première ES

    Je te remercie

  13. #10
    nowell

    Re : Morphine Première ES

    C'est effectivement diacétylé.

    Cependant, quand je parlais de la morphine comme antalgique le plus puissant, je pensais à l'antalgique naturel, non synthétisé.
    Car dans ce cas il existe l'étorphine, en 1000 fois plus puissante que le fentanyl.
    Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits. (A. Einstein)

  14. #11
    Bloupies

    Re : Morphine Première ES

    T'inquiète , ce que tu m'as dis précédemment me suffit largement en tant qu'élève de première ES

  15. #12
    Edelweiss68

    Re : Morphine Première ES

    Citation Envoyé par nowell Voir le message
    Cependant, quand je parlais de la morphine comme antalgique le plus puissant, je pensais à l'antalgique naturel, non synthétisé.
    Car dans ce cas il existe l'étorphine, en 1000 fois plus puissante que le fentanyl.
    Et moi je pensais à un analgésique utilisé en médecine humaine... (et je n'ai pas parlé du plus puissant).

    1000 fois plus puissante ?
    H u m a n i t y

  16. Publicité
  17. #13
    nowell

    Re : Morphine Première ES

    au moins 1000 fois oui,

    Il a un Km de fou !
    Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits. (A. Einstein)

Discussions similaires

  1. pompe à morphine
    Par ptitpoint dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 8
    Dernier message: 19/01/2010, 15h13
  2. morphine et dérivé
    Par acvy dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/12/2008, 18h22
  3. La morphine
    Par Yasumi dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/11/2008, 13h46
  4. [Biochimie] morphine
    Par lamia2 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/12/2007, 13h11
  5. remplacement de la morphine?
    Par boulon dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/04/2007, 06h03