Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

ADN




  1. #1
    ksb666
    Je ne suis pas bien fort en ce qui concerne l' ADN : Est ce que les plantes ont de l' ADN ?

    Bonjour et merci devraient être des automatismes quand on demande un renseignement...
    coco

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    coco
    Bonjour,
    L'ADN étant une molécule qui renferme une information génétique, elle est responsable, en partie, des caractères des êtres vivants... elle est donc présente dans toutes les cellules vivantes: virus, procaryotes, végétaux et animaux...

  4. #3
    ksb666
    Merci de ces informations


  5. #4
    Guillmot
    Attention certains virus n'ont pas d'ADN mais de l'ARN !

  6. #5
    ksb666
    Donc si je comprend bien, la molécule de la vie a divergé vers les etres vivant à ADN et vers ceux à ARN. Ce sont donc des acides indispensable à la vie ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    JPL
    Donc si je comprend bien, la molécule de la vie a divergé vers les etres vivant à ADN et vers ceux à ARN. Ce sont donc des acides indispensable à la vie ?
    La question de savoir si les virus sont réellement vivants ouvre un sujet inépuisable. En tous cas ce sont des structures trop à part pour qu'on en tire la conclusion que tu évoques. Par contre il y a des indices sérieux pour que la vie ait largement utilisé les ARN à ses débuts, puis ait ensuite sélectionné l'ADN comme support de l'information génétique. Les 2 indices les plus forts sont :
    - dans les conditions naturelles la synthèse d'ADN nécessite une petite amorce d'ARN.
    - comme les protéines, certains ARN ont une activité enzymatique.

    Donc dans un premier temps de la vie, ces molécules auraient pu à la fois porter l'information génétique et jouer le rôle d'enzymes.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  9. #7
    Neutrino
    Dans une récente interview, Steve Miller (celui de la réaction de synthèse d'acide aminés dans des conditions terriennes prébiotiques!) a émis l'opinion que les premiers "acides" nucléiques (pas acide... cf suite) du vivant étaient des "acides" amino-nucléiques: au lieu d'un squelette ribose-phosphate (voila : c'est le phosphate qui donne le caractère acide de l'ADN/ARN, un squelette peptidique n'a pas de caractère acide), un squelette peptidique d'acide aminé avec fonction alcool (sérine, thréonine ou autres qui n'existent plus dans le monde vivant) pour l'attache des bases (adénine etc.), beaucoup plus simple à synthétiser au tout début du monde biochimique. C'est vrai, le ribose est quand même un sucre à 5 carbones, non seulement dur à synthétiser à cette époque, et en plus il faut l'isomérie exacte du ribose!

    La question qui me tracasse le plus est de savoir comment le bond entre acides nucléiques catalytiques et acides nucléiques support d'information a été franchit.
    Neutrino

  10. Publicité
  11. #8
    John78
    Bonjour

    Bon, on connait aussi des ADN catalytiques (dnazyme ou déoxyribozyme), avec une large palette d'activité. Pour l'instant, c'est in vitro. Mais rien ne dit que l'on en trouvera pas in vivo. Les ribozymes ne sont donc plus forcément un très bon argument pour le monde ARN.

    Par contre le fait que le vivant actuel fabrique obligatoirement les bases thymines a partir d'uracyl et non l'inverse, est un très bon argument pour affirmer qu'un monde ARN (ou U-ADN) aie précédé un monde ADN.

    A+
    John

  12. #9
    coco
    Citation Envoyé par John78
    Par contre le fait que le vivant actuel fabrique obligatoirement les bases thymines a partir d'uracyl et non l'inverse, est un très bon argument pour affirmer qu'un monde ARN (ou U-ADN) aie précédé un monde ADN.
    Intéressant!

  13. #10
    Tarc
    Salut,

    Citation Envoyé par John78
    Bon, on connait aussi des ADN catalytiques (dnazyme ou déoxyribozyme), avec une large palette d'activité. Pour l'instant, c'est in vitro. Mais rien ne dit que l'on en trouvera pas in vivo. Les ribozymes ne sont donc plus forcément un très bon argument pour le monde ARN
    Est-ce que tu aurais des références (ou un lien) là-dessus ?
    Je n'en ai jamais entendu parler, mais il n'est jamais trop tard pour s'instruire

  14. #11
    John78
    Une revue sur les dnazymes :

    --------------------------------------------------------------------------------------
    Deoxyribozymes: new players in the ancient game of biocatalysis

    Yingfu Lib and Ronald R Breakera, *

    b Department of Molecular, Cellular and Developmental Biology, Yale University New Haven, CT 06520-8103 USA
    a Department of Molecular, Cellular and Developmental Biology, Yale University New Haven, CT 06520-8103, e-mail: ronald.breaker@yale.edu USA

    19 July 1999.




    Abstract
    The repetitive and extraordinarily stable polynucleotide chains of DNA serve as an ideal storage system for genetic information. Although it is best known for its helical structure and relatively inert character, in vitro selection can be used to compel DNA to perform a surprising variety of chemical reactions. These artificial DNA enzymes or `deoxyribozymes' generate large chemical rate enhancements and demonstrate precise substrate recognition, much like their protein and RNA counterparts. Recent studies with these prototypic deoxyribozymes indicate that DNA has a substantial untapped potential for intricate structure formation that could be exploited in novel chemical and biological catalysis.


    --------------------------------------------------------------------------------------

    Je dois avoir le pdf => jfilee@yahoo.fr


    A+
    John

  15. #12
    Neutrino
    Bonjour, un truc me fait tiquer, dans le sens de l'hypothèse de Miller (bases portées par squelette peptidique dans les premiers temps de la vie) : la tyrosine peut porter des bases azotées, A et U, en modif. post traductionnelle.
    C'est peut être un vestige d'une époque où génome et protéome n'étaient pas cloisonnés par une étape de traduction! Par exemple des ARN/ADN (ou chaines peptidiques portant les bases) catalytiques synthétisaient des enzymes qui aidaient à leur propre réplication (fixation des bases sur le squelette...).

    Ce sujet me passionne et je me demande si je n'aurais pas du faire de la biochimie au lieu de la médecine...
    Neutrino

  16. #13
    John78
    Si tu t'interresse au sujet Neutrino, il y a un livre que tu dois absolument lire si tu le trouves. C'est "Origin of Life" du chimiste Russe Oparin, écris en 1932. C'est a ma connaissance le premier livre "grand public" écris sur la chimie prébiotique par un vrai visionaire de cette discipline. Il y a eu de nombreuse réédition depuis avec actualisation. Si tu passes par Toulouse un de ces jours je te le passerais.

    A+
    John

  17. #14
    Yoyo
    Bonsoir,

    Une ancienne actu en rapport avec ce qui pouvait exister avant l'ADn ou l'ARN:
    http://www.futura-sciences.com/sinformer/n/news2308.php

    ainsi qu'un fil qui lui est consacre sur le forum:
    http://forums.futura-sciences.com/viewtopic.php?t=2548

    Bonne lecture
    Yoyo

  18. #15
    Cassou
    Boujour
    J'ai lu un livre qui parle de cela, et expliquant pour l'ARN aurait une "apparition" plus resente que l'ADN. Et que la formation de l'ADN ( en tres simplifier ) serait du a une association deux molécules d'ARN ( avec un changement U->T), et ceci pour une plus grande stabilité. L'ARN serait donc l'etat primitif de l'ADN, mais encore present et indispencable a la vie.

    -------------
    Le livre s'appel << LA PLUS BELLE HISTOIRE DU MONDE - Les sercets de nos origines >> de Joël de Rosnay, ancien directeur à l'Institut Pasteur. Avec Hubert Reeves, astrophysicien, et Yves Coppens, Co-Decouvreur de LUCY. Sous la rédaction de Dominique simonnet Rédacteur en chef à L'Express.
    -------------
    Voila

  19. #16
    Yoyo
    salut

    J'ai du mal a comprendre comment L'ARN pourrait etre un etat "primitif" de l'ADN, si tu dit qu'il est apparu plus recemment que l'ADN!...il me semble y avoir quelquechose de contradictoire la!

    Je voulais aussi rajouter que la difference entre ARN et ADN ne se limite pas au changement U en T (c'est meme une difference tout a fait negligeable).

    Yoyo
    PS/ un petit effort sur l'orthographe et la grammaire ne serait pas surperflu

  20. #17
    John78
    Citation Envoyé par Yoyo
    Je voulais aussi rajouter que la difference entre ARN et ADN ne se limite pas au changement U en T (c'est meme une difference tout a fait negligeable).

    Pas sur sur que se soit negligeable car les organismes actuels n'aurait pas eu besoin de fabriquer de la thymine, ils auraient conservé un ADN-U. Se n'est pas le cas. Pourquoi est on passé d'un ADN-U vers un ADN-T ?

    Une hypothèse c'est que les cytosines se désaminent spontanément pour donner un uracyl, d'ou l'apparition de mutations. Si l'organisme posséde un génome ADN-T il peut spécifiquement reconnaitre ces mutations C->U et les réparer.

    L'hypothèse alternative c'est qu'il s'agit d'une modification des bases U pour se protéger des enzymes de restrictions. On sait que certains virus modifient leur C pour se protéger des enzymes de dégradation de leurs hôtes. Pour info on sait qu'il y a des fortes ressemblances entre l'enzyme virale qui modifie les C (dCMP hydroxymethyl transferase) et l'enzyme qui fabrique les T a partir de U (thymidilate synthase ThyA).

    Ces 2 hypothèses peuvent etre complèmentaire.

    A+
    John

  21. #18
    Cassou
    J'ai du mal a comprendre comment L'ARN pourrait etre un etat "primitif" de l'ADN, si tu dit qu'il est apparu plus recemment que l'ADN!...il me semble y avoir quelquechose de contradictoire la!
    Je voulais dire que l'ADN etait apparu plus racemment que l'ARN.
    Autant pour moi.

  22. #19
    ptiteaveline

    Re : ADN

    bonjour tout le monde
    j'aurais besoin d'un renseignement, j'aurais voulu savoir quel est le mécanisme qui assure la réplication de l'ADN au cours de l'interphase
    dans mon cours j'ai trois hypothèses, et ayant manqué un jour avant les vacances je n'ai pas pu récupéré , les hypothèses sont :
    - hypothèse 1 : la nouvelle molécule d'adn est entièrement fabriquée en copiant l'adn initial
    - hypothèse 2 : des fragments de la molécule d'adn mère (ou initiale) sont dispersés dans les deux molécules d'adn formés
    - hypothèse 3 : chaque nouvelle molécule d'adn est formée d'un brin ayant appartenu à la molécule mère et d'un brin nouveau.
    Merci de me répondre

  23. #20
    coco

    Re : ADN

    Oui, il doit y avoir des expériences qui permettent de valider ou non ces hypothèses...
    Sinon??? la réponse est sur le livre de SVT...

  24. #21
    ggpessoa

    Re : ADN

    Pour les deux ADN catalytiques, que je ne connaissais pas, un point me semble qd même limite. Autant les proteines que les ARN ont des structures tertiaires variées alors que l'ADN à une unique structure (en dehors des degrés de compaction) à cause de ses acides désoxyribonucléiques (moins réactif qu'un ribose) or ce qui permet d'expliquer la diversité de catalyse enzymatique, c'est la diversité de structures possible pour un type de molécule. Donc les ribozymes peuvent très bien expliquer une vie RNA primitive, alors qu'une vie DNA primitive semble moins "evidente" à cause du problème de l'oeuf et de la poule (pas d'enz ---ou pas assez de diversité de desoxyribozymes au cas où ils auraient existés--- pour exploiter le support de l'info génétique).

  25. #22
    Yoyo

    Re : ADN

    salut,

    je ne te suis pas bien. L'ADN peu adopter de nombreuses structures secondaires, tout comme l'ARN. Si tu prends un ADN simple brin et un ARN simple brin, je ne suis pas convaincu que le second adoptera un plus grand nombre de conformations.

    Yoyo

  26. #23
    ggpessoa

    Re : ADN

    D'un point de vue chimique, le fait que l'ose ne possède pas de OH en 2' fait que la molécule est beaucoup moins réactive. Le modèle de Watson et Crick a été basé sur des considérations chimiques diverses et permet d'aboutir à l'hypothèse que la double hélice d'ADN ne peut avoir qu'une seule structure : la double hélice. A ma connaissance, on ne retrouve pas l'ADN sous d'autres formes dans la cellule eucaryote.

    L'ARNr par exemple est retrouvé avec de nombreuses structures secondaires et tertiaires dans la cellule, stabilisé dans une conformation définie. Il possède des extrémités 2'OH qui peuvent expliquer sa réactivité plus forte que l'ADN. Donc à priori il n'y avait aucune raison pour que l'ARN n'ait pas d'activité enzymatique.

  27. #24
    Yoyo

    Re : ADN

    Bonsoir,

    On est bien d'accord sur la réactivité de l'ARN par rapport a l'ADN, suffit de voir la rapidité avec laquelle l'ARN se dégrade dans l'eau a température ambiante par rapport a de l'ADN tres stable.

    Mon propos n'etait pas la, mais dans le fait que l'ADN n'est pas toujours double brin, et lorsqu'il est sous forme simple brin il peut adopter des structure en tige boucle, en pseudonoeud, etc... je crois aussi me souvenit qu'il existe une structure secondaire particulière en forme de croix (ou chaque branche serait constituée par une tige boucle).

    yoyo

  28. #25
    ggpessoa

    Re : ADN

    il peut adopter des structure en tige boucle, en pseudonoeud, etc...
    Je ne savais pas qu'il existe des ADN simple brin dans la cellule (je parle d'ADN simple brin à part entière et pas simplement une région dont le reste de l'ADN est double brin). Tu aurais des exemples ?

    Il me semblait que l'ARN était plus apte à former des structures tertiaires sans être stabilisé par des protéines mais peut-être que je me trompe.

  29. #26
    tisonoors

    Re : ADN

    coucou,

    si vous voulez des infos sur la transition du monde ARN au monde ADN

    Voila 2 chercheurs francais, qui travaille la dessus:

    Marie-christine Maurel, et Patrick Forterre,

    Voici, qques articles très bien:

    MAUREL Marie-Christine, « Quand les ARN peuplaient le monde », Les dossiers de la recherche, Mai 2005 n°19, pages 31-33. (Assez simple mais clair)

    FORTERRE Patrick, « The two ages of the ARN world, and the transition to DNA world », Biochimie, Septembre-Octobre 2005 Volume 87, pages 793-803. (très complet et super intéressant)

    FORTERRE Patrick, « L’origine du genome », La recherche, Novembre 2000 n° 336, pages 34-39. (un ptit résumé de celui du dessus, et en francais)

Discussions similaires

  1. [Biologie Moléculaire] l'hybridation ADN/ADN "les différent méthodes???"
    Par Hamza2lh dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/11/2007, 09h18
  2. adn
    Par the pupil dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/11/2006, 19h58
  3. adn
    Par guilyon dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 07/09/2006, 08h17
  4. Adn
    Par adele62 dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 19/12/2005, 11h43
  5. ADN nu
    Par mag dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/04/2005, 16h35