Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Questions Champignons



  1. #1
    123412341234

    Questions Champignons

    Bonjour j'aurais besoin de réponse à divers questions, merci.

    Pensez vous qu'une moisissure survivrait si on la fragmentait en plusieurs morceaux?

    Quelles pourraient être les aides que s'apportent l'algue et le champignon dans un lichen et qui expliquerait sa rusticité?

    Quels sont les avantages dans une association mycorhize????


    MERCI à vous

    -----


  2. #2
    sterfil

    Re : Questions Champignons

    Citation Envoyé par 123412341234
    Bonjour j'aurais besoin de réponse à divers questions, merci.

    Pensez vous qu'une moisissure survivrait si on la fragmentait en plusieurs morceaux?

    Quelles pourraient être les aides que s'apportent l'algue et le champignon dans un lichen et qui expliquerait sa rusticité?

    Quels sont les avantages dans une association mycorhize????


    MERCI à vous
    Comme ilexiste des centaines de milliers de variétés de fungi (moisissures) il doit y en avoir de nombreuses qui se régénèrent aprèsn avoir été fragmentées.
    La symbiose entre l'algue et le champignon est un excellent exemple: l'algue fabrique des la matière végétale par photosynthèse et fournit des sucres qui servent de "carburant et de matière première" au champignon qui peut ainsi se développer . En échange ilo extrait différents éléments (Phosphore, potassium,...)du matériaux qui lui sert de support et les donne à l'algue qui les utilise pour son propre développement.

    La mycorhize et un autre exemple de symbiose.
    Il en existe de nombreuses variantes: la truffe qui est nourrie par la sève du chêne truffier ou du noisetier. Idem pour les cèpes.
    ou encore le haricot ou la fève qui fournissent aux rhizobium fixés sur leurs racines le sucre qui leur sert de source d'énergie pour transformer l'azote moléculaire N2 de l'atmosphère en nitrate assimilable par le végétal.
    Cette oxydation de l'azote nécessite un important apport d'énergie.
    C'est cette propriétés des papillonacées de vivre avec des rhizobiums qui permet de les utiliser pour faire un apport d'azote nitrique aux sols. C'est la justification de la jachère.
    Actuellement plusieurs laboratoires travaillent à faire accepter des rhizobiums à des plantes qui ne les acceptent pas comme par exemple : les céréales.
    Ces études permettront de réduire la consommation de fertilisants azotés de synthèse.
    Le succès passe forcément par une modification génétique du végétal.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Champignons
    Par audreybio62 dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/04/2007, 14h52
  2. [Identification] de champignons
    Par lili20 dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 6
    Dernier message: 06/12/2006, 16h52