Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Darwinnisme




  1. #1
    jerem66

    Darwinnisme

    Bonjour la question que je me pose n'est probablement pas aussi attrayante que le titre de ce sujet. Mais je me lance quand même !
    Je me demande quel est l'intérêt évolutif de se gratter ? On comprend bien l’intérêt de la douleur ( éviter des dommages trop important du corps) par
    exemple. Mais je me demande qu'est ce qu'apporte cette sensation étrange, cette envi de se gratter et enfin ce désir assouvi qui devient un plaisir au moment ou nos ongles se frottent à notre peau.
    Concrètement, ce que j'aimerais savoir sans être pour autant déterministe, c'est quel est le but premier de cette sensation: est justement la recherche de se plaisir, le "grattage" permet il d'activer certaine réaction chimique ou métabolique. En gros j'ai vraiment l'impression que ce gratter ne résout rien, et j'ai beau chercher, je ne trouve pas d'autres sensations pour lesquelles je me pose la même question .

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    tarninou

    Re : Darwinnisme

    Ben moi plus petit, j'étais bien content que lors d'une attaque de poux ou d'une varicelle, le signal transmis ait été "gratter" plutôt que "douleur sans fin"...
    C'est l'histoire d'un têtard qui croyait qu'il était tôt alors qu'en fait il était tard.

  4. #3
    zac03

    Re : Darwinnisme

    C'est plus de la biologie que de la psychologie.


  5. #4
    shokin

    Re : Darwinnisme

    Citation Envoyé par zac03 Voir le message
    C'est plus de la biologie que de la psychologie.
    Je viens de la déplacer de la section Psychologies à celle Biologie.
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  6. #5
    jerem66

    Re : Darwinnisme

    Moi je voyais plus ça dans la psychologie également.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Hellbly

    Re : Darwinnisme

    Heu...oui et on pourra faire plein d'hypothèse sur ce comportement.

    Sinon, cela peut s'expliquer par de la neurophysiologie. Sans entrer dans les détails les voies de la douleur et celle des stimulations tactiles convergent sur une même voie spinale. Il faut savoir que l'une inhibe l'autre. D'où le fait de se frotter la partie du corps lorsque l'on vient de se cogner.
    La douleur pouvant se manifester sur une large gamme d'intensité, imaginons que cette sensation "qui gratte" soit une douleur très modérée mais suffisamment intense pour être perçue. La réponse comportementale adaptée sera dans l'immédiat d'atténuer cette sensation de douleur par une stimulation tactile.
    Ainsi on se gratte...comme lorsque l'on vient de s'éclater l'orteil contre un pied de table, que l'on se retrouve par-terre à serrer plus ou moins fort le dit doigt.

    Il est possible que mon explication ne réponde pas tout à fait à tes interrogations, mais c'est une piste possible qui m'est venue en lisant ton message.

  9. #7
    Hellbly

    Re : Darwinnisme

    Sinon pour être plus rigoureux et plus précis :
    En 1965, Melzack et Wall ont proposé une théorie de la douleur, dite "gate control theory", qui donnait une place particulière aux intégrations médullaires. Cette théorie soulignait le fait que les fibres afférentes de gros diamètre (Aα et β) qui transmettent des messages tactiles bloquent, au niveau médullaire, les neurones nociceptifs de la couche V. Ce mécanisme inhibiteur est également mis en jeu par stimulation des cordons postérieurs. Il y a quelques nuances à ajouter au schéma princeps qui sont les inhibitions post-synaptiques. Ce mécanisme est à la base des stimulations analgésiques, périphériques ou médullaire, utilisées en clinique. L'effet obtenu est local dans la zone où les fibres de gros diamètre sont activées. Les neurotransmetteurs impliqués dans cette inhibition ne sont pas encore connu.

  10. Publicité
  11. #8
    jerem66

    Re : Darwinnisme

    Bonjour, votre réponse est très juste et explique très le "comment en arrive-t-on à se gratter" mais ma question était plutôt pourquoi les être humain et les mammifères en général ( je ne sais pas depuis quand cet particularité existe) on cette capacité, et ressente une envi de se gratter.

  12. #9
    Amanuensis

    Re : Darwinnisme

    Pour virer mécaniquement des parasites se promenant sur la peau ?

    Avec l'hygiène moderne, on n'a plus trop l'expérience, mais dans une ambiance un peu plus "naturelle", ce qui amène le besoin de se gratter est très souvent ce type de parasite...
    Dernière modification par Amanuensis ; 15/02/2012 à 15h00.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  13. #10
    kamor

    Re : Darwinnisme

    Et si on se gratte par injection d'un produit, l'action de se gratter doit accélérer localement la circulation et donc augmenter la réponse immunitaire, non ?

  14. #11
    jerem66

    Re : Darwinnisme

    Oui tu dois surement avoir raison Kamor. C'est même ce qui doit ce passer quand on se gratte suite à une allergie je pense.

Discussions similaires

  1. Question sur le Darwinnisme
    Par sanchoz dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 34
    Dernier message: 12/04/2010, 20h40