Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

expression, répression d'un gène



  1. #1
    SBM1

    expression, répression d'un gène

    bonsoir

    si quelqu'un veut bien m'aider, j'ai quelles que questions, et certains points que je n'ai pas très bien compris,

    un sujet X reçoit un allèle de son père et un allèle de sa mère, par exemple la couleur des yeux:
    l'allele du père va etre le géne pour la proteine par exemple yeux bleu
    l'allele de la mere va etre le gene pour la proteine par exemple yeux marron

    est ce que ces allèles ont le même enchaînement de bases d'adn a une différence d'une seule base??? (ou bien de ils sont différent de plusieurs bases??) ou carrément différent (ici c'est l'exemple des yeux mais je parle de façon générale)

    ma deuxieme question: sachant que le sujet X a les yeux marron, donc lallele de sa mere a eté exprimé, et celui de son père, (yeux bleu) a été réprimé, comment? par methylation ??

    cordialement

    -----

    Dernière modification par SBM1 ; 29/11/2012 à 22h21.

  2. Publicité
  3. #2
    Meiosis

    Re : expression, répression d'un gène

    Bonjour,

    Les allèles peuvent avoir une ou plusieurs différences au niveau de leurs séquences nucléotidiques, ça dépend.

  4. #3
    Loupsio

    Re : expression, répression d'un gène

    J'aime bien la deuxième question, en règle général, la génétique de Mendel me sort par les trous de nez et ne m’intéresse absolument pas, mais effectivement, comment se passent les processus Dominant-Recessif? (si telle est bien la question)
    car si bleu ne s'exprime quand il n'y a pas d'allèles dominant concernant ce caractère dans le génome, comment se fait il qu'il ne soit pas exprimé quand il y en a un dominant?

  5. #4
    Moustik34

    Re : expression, répression d'un gène

    La couleur des yeux est beaucoup plus compliquée que ce qu'on nous apprends au lycée. Il s'agit d'un caractère polygénique (dépend de l'interaction de plusieurs gènes). En tout cas, la couleur des yeux est due à la pigmentation de l'iris, et dépend du taux de mélanine. Et justement, les yeux bleus sont du à un faible taux de mélanine. Ici, il n'y a pas d'allèle réprimé, juste que si cet allèle (ou association d'allèles) produit très peu de mélanine, il va être considéré comme récessif. Donc dans ce cas, à ma connaissance, il n'y a pas de méthylation de l'ADN.

  6. #5
    Loupsio

    Re : expression, répression d'un gène

    Donc quand on dit "allèle recessif" on ne parle que de phénotype et pas de réalité transcriptionnelle?
    si on sort du contexte de la couleurs des yeux, les allèles récessifs sont tout de même exprimés?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Moustik34

    Re : expression, répression d'un gène

    Je ne connais pas d'exemples de répression transcriptionnelle qui serait liée à la récessivité/dominance. La répression étant associée à de l'hétérochromatine je ne vois pas trop comment un allèle pourrait être réprimé et pas l'autre. A moins que ce soient des gènes soumis à l'empreinte parentale, mais là on ne parle plus de récessitivé/dominance.

  9. Publicité
  10. #7
    Loupsio

    Re : expression, répression d'un gène

    Nan mais l'un des deux gène peut être exprimée plus fortement que l'autre via un promoteur ayant une plus forte affinité avec les polymérases que le second allèle (a supposer qu'ils puissent avoir des promoteurs différents, je ne sais pas si c'est le cas)

  11. #8
    Flyingbike

    Re : expression, répression d'un gène

    Donc quand on dit "allèle recessif" on ne parle que de phénotype et pas de réalité transcriptionnelle?
    Oui c'est très important !

    La notion de domiannce/récessivité n'a d'application que dans la manifestation d'un phénotype et est indépendante de l'expression des gènes.
    Exemple, la mucoviscidose est une maladie dite récessive, c'est à dire qu'il faut que les deux allèles du gène CFTR soient mutés pour que le phénotype "malade" existe. Chez un individu hétérozygote, la forme sauvage et mutée de CFTR s'expriment mais il y a suffisamment de sauvage pour que le système fonctionne.

    A l'inverse dans par exemple la maladie de Marfan (dominante), un seul allèle muté suffit a l'installation de la maladie, parce que dans ce cas, la forme mutée de la protéine fibrilline interagit avec la forme sauvage qui ne peut meme plus assurer sa fonction elle même.

    Dans ces deux cas, les deux allèles produisent un messager et une protéine.



    La répression étant associée à de l'hétérochromatine je ne vois pas trop comment un allèle pourrait être réprimé et pas l'autre
    L'expression d'un gène donné ne dépend pas que du statut de condensation de la chromatine, heureusement !
    Il y a d'ailleurs des maladies génétiques dues à une mutation dans le promoteur des gènes, dans ce cas le phénotype est du par une expression quantitativement inadaptée (exemple la beta thalassémie).

  12. #9
    SBM1

    Re : expression, répression d'un gène

    merci pour toutes vos réponses, je comprend déjà mieux le problème,
    si je n'abuse j'ai une autre question, ça concerne l'empreinte génétique, dans mon cours c'est dit qu'on utilise les microsatellites pour faire la différence entre les sujets permettent une localisation génétique polymorphes (informativité), vue que le nombre de microsatellites n'est pas égales entre les personnes, on peut faire une PCR pour avoir les allèles et comparée

    est ce que quelqu'un peut m'expliqué comment ça marche avec la PCR et les alleles?? parce que les examens approchent a grand pas et j'en ai vraiment aucune idée


    cordialement

  13. #10
    SBM1

    Re : expression, répression d'un gène

    merci pour toutes vos réponses, je comprend déjà mieux le problème,
    si je n'abuse j'ai une autre question, ça concerne l'empreinte génétique, dans mon cours c'est dit qu'on utilise les microsatellites pour faire la différence entre les sujets permettent une localisation génétique polymorphes (informativité), vue que le nombre de microsatellites n'est pas égales entre les personnes, on peut faire une PCR pour avoir les allèles et comparée

    est ce que quelqu'un peut m'expliqué comment ça marche avec la PCR et les alleles?? parce que les examens approchent a grand pas et j'en ai vraiment aucune idée


    cordialement
    Dernière modification par SBM1 ; 02/12/2012 à 15h58.

  14. #11
    SBM1

    Re : expression, répression d'un gène

    personne!! svp c'est tres important

  15. #12
    Moustik34

    Re : expression, répression d'un gène

    J'avoue que je suis pas sûre de comprendre ta question. Pour déterminer le nombre de répétition d'un microsatellite on utilise la PCR. Il faut utiliser un couple d'amorces complémentaire de la séquence flanquant le microsatellite. Celui-ci va être amplifié. Ensuite, l'ADN est déposé sur gel de polyacrylamide et à l'aide d'un marqueur de taille on peut déterminer le nombre de répétitions. Si la personne est homozygote pour ce microsatellite, il y aura qu'une bande, si elle est hétérozygote il y aura 2 bandes.

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biochimie] Expression illégitime d'un gène
    Par cysto dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/06/2011, 18h55
  2. expression d'un gène
    Par sousou13 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/12/2010, 09h28
  3. [Biologie Moléculaire] Répression volontaire d'un gène, possible?
    Par Alegs dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/04/2008, 20h13
  4. [Génétique] Répression du gène de la lactase
    Par Capitaine caverne !! dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/02/2008, 10h41
  5. Expression d'un gène
    Par nathalievtg dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/04/2007, 12h30