Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Potentiels d'action : neurone



  1. #1
    lalagirl

    Potentiels d'action : neurone

    Hello )
    J'ai plusieurs questions sur la neurophysiologie :

    1/ Le potentiel local "prédit" en gros s'il s'agira d'une inhibition (PPSI) ou d'une exitation (PPSE).
    Est-ce que cela veut dire qu'après le potentiel local, il faut une autre stimulation pour engendrer le potentiel d'action? (on a vu que le potentie local permettait de nous rapprocher de la valeur seuil dans le cas d'un PPSE. Mais on ne dit pas qu'elle l'atteint...)

    2/ J'ai une autre question à propos de la période réfractaire relative d'une stimulation.
    On a vu que pendant cette période réfractaire relative, un nouveau PA peut être émis mais seulement si la dépolarisation est plus importante. Donc, que les pompes Na/K+ utilisent de l'énerie (alors quenormalement non, puisque c'est le transport passif).
    Ma question est donc :
    Est-il possible qu'un seul PA soit émis? Ou il y en a nécessairement plusieurs ( et donc les pompes Na/K+ utiliseront de l'énergie à chaque fois pendant la période réfractaire relative)?

    Désolé si je ne suis pas très claire, n'hésitez pas à me demander de me réexpliquer
    Merci d'avance au temps consacré.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    nana4

    Re : Potentiels d'action : neurone

    Salut,
    je ne sais pas si j'ai bien compris ce que tu veux dire par " le potentiel local".
    Bon! d’après ce que tu as annoncé :< le potentiel local permettait de nous rapprocher de la valeur seuil dans le cas d'un PPSE. Mais on ne dit pas qu'elle l'atteint..> , je pense que tu parles des stimulations infraliminaires : des stimulation qui nous donne que réponses électroniques c'est à dire qu'il n'y ait pas un déclenchement d'un potentiel d'action (PA) même si on augmente l'intensité des stimuli jusqu'à l'atteinte du seuil du potentiel ( dans ce cas on parle des stimulations supraliminaires) à ce moment-là , le PA se déclenche avec une amplitude constante : c'est la loi de tout ou rien.
    Pour la 2eme question:
    on parle de la période réfractaire relative dans la cas où les deux choc sont légèrement éloignés ( on parle pas du degré de la dépolarisation ) autrement dit si on stimule la membrane par un stimulus et après quelques instants on la stimule une deuxième fois on va avoir un PA mais d'amplitude plus faible car une partie de la membrane est déjà dépolarisé donc il faut attendre pour qu'elle se repolarise complètement ( des portes ou canaux "h" qui ne s'ouvrent pas après dépolarisation , il faut qu'il y aura une repolarisation ,dans ce cas on peut passer à l'état d'activation après stimulation de la membrane).
    NB:
    _le canal sodique peut être fermer par sa porte "m" : état désactivé, ou par sa porte "h" : état inactivé. l'état d'inactivation nécessite une dépolarisation pour qu'elle passe à l'état d'activation ==> PA d'amplitude normale (si les 2 choc sont suffisamment éloignés)
    _ On parle pas de pompe NA+/K+ ( c'est un transport nécessitant de l'ATP), on parle ici des canaux de type VOC ( Voltage dépendant). Lors de la dépolarisation de la membrane , on note une perméabilité maximale au Na+ et au moment de la repolarisation , c'est la perméabilité potassique qui est dominante.
    Si tu n'as pas compris quelque chose dedans n'hésites pas
    Dernière modification par nana4 ; 17/02/2014 à 00h24.

  4. #3
    Guillaume69

    Re : Potentiels d'action : neurone

    Citation Envoyé par lalagirl;4748611

    1/ Le[B
    potentiel local[/B] "prédit" en gros s'il s'agira d'une inhibition (PPSI) ou d'une exitation (PPSE).
    Est-ce que cela veut dire qu'après le potentiel local, il faut une autre stimulation pour engendrer le potentiel d'action? (on a vu que le potentie local permettait de nous rapprocher de la valeur seuil dans le cas d'un PPSE. Mais on ne dit pas qu'elle l'atteint...)
    Au niveau du segment initial de l'axone, lieu où le potentiel d'action (PA) est généré, il y a une sommation de tous les potentiels electrotoniques (ce que tu appelles "potentiel local") : le neurone fait la synthèse de tous les PPSI et PPSE.
    Donc il faut imaginer qu'en permanence, il y a de petites activités electriques sur un neurone données (= de très nombreux PPSE / PPSI, d'amplitudes variables), mais que lorsqu'il ne s'agit plus de "bruit de fond", le neurone décharge un PA.

    Citation Envoyé par nana4
    on parle de la période réfractaire relative dans la cas où les deux choc sont légèrement éloignés ( on parle pas du degré de la dépolarisation ) autrement dit si on stimule la membrane par un stimulus et après quelques instants on la stimule une deuxième fois on va avoir un PA mais d'amplitude plus faible
    Non. Par définition un PA a une amplitude invariable.

    La période réfractaire absolue désigne le fait qu'immédiatement après une stimulation (1.5ms) , il ne peut pas y avoir de potentiel d'action, car tous les canaux sodiques sont encore "inactivés" (cf. mode de fonctionnement d'un canal sodique).
    Puis il y a une période réfractaire relative, durant laquelle la valeur nécessaire au déclenchement d'un PA augmente. Je crois que c'est car la membrane n'a pas encore retrouvé son état d'équilibre (mais ce serait à confirmer).

    Est-il possible qu'un seul PA soit émis? Ou il y en a nécessairement plusieurs ( et donc les pompes Na/K+ utiliseront de l'énergie à chaque fois pendant la période réfractaire relative)?
    A un temps t, une sommation de potentiels electrotoniques (PPSE + PPSI) donne lieu à un potentiel d'action et non plusieurs.
    Par contre, les PA peuvent être plus ou moins rapprochés. Ainsi, l'information nerveuse est codée par la fréquence des potentiels d'action. C'est ça qui constitue le message nerveux.

    Bonne journée

  5. #4
    nana4

    Re : Potentiels d'action : neurone

    Citation Envoyé par Guillaume69 Voir le message
    Puis il y a une période réfractaire relative, durant laquelle la valeur nécessaire au déclenchement d'un PA augmente. Je crois que c'est car la membrane n'a pas encore retrouvé son état d'équilibre (mais ce serait à confirmer).
    désolé mais , j'ai pas compris ce que vous voulez dire par là,

    durant la PRR , une partie du fibre est encore dépolarisée , comment pouvez-vous expliquer le fait que la valeur nécessaire au déclenchement d'un PA augmente?elle doit diminuer je crois. et d’ailleurs le PA a une amplitude constante , car il obéît à la loi de tout ou rien ( je m'excuse pour la réponse précédente ).

  6. #5
    Guillaume69

    Re : Potentiels d'action : neurone

    Désolé, je me suis mal exprimé.
    Durant la période réfractaire relative, la valeur seuil est plus élevée qu'en condition de repos.
    Cependant, tu as raison, cette valeur, élevée, diminue au court du temps, jusqu'à retrouver sa valeur "repos" d'origine (-50mV environ, je crois).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    nana4

    Re : Potentiels d'action : neurone

    C'est -75 mV

  9. Publicité
  10. #7
    Guillaume69

    Re : Potentiels d'action : neurone

    -75mV ça doit être la valeur du potentiel de repos. Je parlais du seuil d'excitabilité. Après une recherche rapide, il s'agit bien de -50mV.

  11. #8
    nana4

    Re : Potentiels d'action : neurone

    Oui effectivement, j'ai mal compris ce que tu voulais dire ,

Discussions similaires

  1. potentiel action neurone
    Par Kyle_XY dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/11/2012, 10h09
  2. [Biologie Cellulaire] les potentiels d'actions d'un neurone
    Par ijuj dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/02/2009, 18h18
  3. [Biologie Cellulaire] Potentiels d'action et sommation
    Par Enlil dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/01/2009, 10h45
  4. neurone
    Par doralexploratrice dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/02/2007, 13h27