Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

neurophysiologie



  1. #1
    chailachaima

    neurophysiologie


    ------

    Slt, les informations afferentes ou efferentes au systeme nerveux ,motrices,sensitives,ou sensorielles sont très variantes mais malgrés ça elles sont toutes sous forme de potentiel d'action pour le SN et le PA a le meme aspect donc comment elles se distinguent et diffèrent ? Merci à l'avance

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    GamGyn

    Re : neurophysiologie

    Bonjour,

    Effectivement, le PA garde la même amplitude (pour un neurone donné). L'information sera donc codé et interprété grâce à la fréquence de ces PA.

  4. #3
    chailachaima

    Re : neurophysiologie

    Merci !et il ya jamais des PA qui ont la meme frequence ? J'aime dire la frequence est -elle-la seule critére

  5. #4
    Meiosis

    Re : neurophysiologie

    Salut,

    Pour les nerfs c'est plus compliqué et on parle de potentiel complexe (= potentiel global).
    On parle de potentiel d'action quand on est à l'échelle d'une seule fibre nerveuse (= un seul axone d'un neurone). Et de potentiel post-synaptique au niveau de l'élément post-synaptique (la dendrite) qui peut être inhibiteur ou excitateur.

    En parlant d'un PA c'est vrai que le codage se fera en fréquences de PA, c'est-à-dire le nombre de PA générés par unité de temps.
    Pour un nerf entier qui est un ensemble d'axones, imaginons qu'on stimule un récepteur quelconque de la peau, l'information sensitive afférente va prendre naissance dans ce récepteur et sera transmise vers le SNC (moelle épinière) via tous les axones du nerf innervant cette surface cutanée (je crois que c'est plus compliqué car il y a plein de branchements mais l'idée est là, au final ça arrivera quand même à la moelle épinière). Pour en revenir au sujet, le codage dans un nerf ne se fera plus en fréquences de PA seulement (même si c'est toujours le cas à l'échelle de chaque axone constituant le nerf) mais aussi en amplitude cette fois-ci, car plus la stimulation sera forte plus tu recruteras d'axones et donc la réponse enregistrée sera plus forte. Jusqu'à un maximum où tous les axones ont été stimulés et que même une stimulation plus grande ne ferait rien de plus.

    Ensuite il faut savoir qu'avec un PPS le neurone post-synaptique fera en gros la somme de toutes les informations qu'il reçoit pour faire une réponse adaptée. Et finalement il y a plusieurs sortes de récepteurs dans le corps répondant plus ou moins à plusieurs types de stimuli. Je pense alors que la structure du récepteur et la nature des fibres (plus gros diamètre myélinisé et conduction plus rapide des messages électriques, petits diamètres amyélinisés...) doivent jouer aussi.

    Pour le système nerveux autonome les informations se distinguent de celles du système nerveux somatique principalement par la différence de configuration des voies nerveuses, un seul axone myélinisé pour les axones moteurs somatiques par exemple (celui qui part de la moelle épinière vers un effecteur) et deux axones (un préganglionnaire myélinisé, un postganglionnaire amyélinisé) pour le SNA (sympathique comme parasympathique). Les voies se différencient également par leurs neurotransmetteurs, acétylcholine pour le SN somatique avec la jonction neuromusculaire (on notera que l'effet est stimulant et non inhibiteur comme pour le SNA parasympathique et pourtant on utilise la même molécule), acétylcholine pour le SNA parasympathique et la noradrénaline intervient pour le SNA sympathique au niveau de l'axone du neurone postganglionnaire.
    Dernière modification par Meiosis ; 04/04/2014 à 18h35.

  6. #5
    chailachaima

    Re : neurophysiologie

    Merci pour votre explication

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Neurophysiologie
    Par Sapientia dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/11/2013, 11h57
  2. [Physiologie] Neurophysiologie TP
    Par Elhan dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/11/2009, 14h11