Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Code génétique



  1. #1
    emurb

    Code génétique

    Bonjour,

    Je suis totalement débutante en biologie moléculaire, c'est pourquoi je vais vous poser ma question avec mes termes de débutante !
    Alors voilà, je pensais que chaque cellule somatique possédait la copie identique du génome. C'est bien le cas ?
    Donc je lis ensuite qu'il y a un processus d'épissage, qui "coupe" certaines régions. Alors comment au final on peut se retrouver avec une cellule fille qui a le même code génétique ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    vinssss

    Re : Pourquoi le code génétique est identique alors

    Bonjour,

    vous mélangez un peu tout... Chaque cellule comporte dans son noyau le même génome (mêmes chromosomes d'ADN avec la même séquence). Mais dans chaque cellule, seuls certains gènes s'expriment (selon le type cellulaire). Les gènes eucaryotes sont quasi exclusivement composés d'introns (qui sont épissés des ARNs messagers immatures) et d'exons qui sont conservés dans les ARNs messagers matures, et ce, après la transcription en ARN des gènes qui s'expriment. Parmis ceux-ci, certains comportent des exons alternatifs qui peuvent être épissés ou conservés selon les cas (il y a environ 30000 gènes qui codent pour environ 120000 protéines au total chez l'homme donc en moyenne, 1 gène code pour 4 protéines différentes par ce mécanisme).

    Quand une cellule se divise, elle réplique son génome, son ADN, qui reste intact et identique dans les cellules filles.

    Le code génétique est la correspondance entre les codons d'ADN et les protéines. Vous vouliez parler d'une même séquence et non d'un même code génétique je présume...

  4. #3
    emurb

    Re : Pourquoi le code génétique est identique alors

    Effectivement comme je vous le disais je suis débutante et toutes les notions ne sont pas claires pour moi.
    On vous balance un cours avec plein de termes scientifiques sans vous expliquer concrètement et dans le détail ce qui se passe vraiment, je veux dire avec des mots compréhensibles pour une personne qui débute et qui potentiellement ne connait pas grand chose au sujet.

    Oui je voulais parler de séquence, et je fais bien la différence avec le code génétique, désolée pour ce manque de précision dans les termes et cette confusion.
    Les gènes qui s'expriment, ça veut dire que ce sont ceux qui sont "synthétisés" en protéines ?
    Est-ce que selon le type de cellule, ce sont des protéines différentes qui sont synthétisées pour assurer les fonctions de cette cellule ?
    Comment on sait quels exons on doit garder pour assurer cette fonction ? c'est codé où et comment ? "qui" se charge de cela ?
    Est-ce que tous les gènes codent des protéines ? sinon à quoi servent-ils ?

    Désolée pour cette avalanche de questions et merci par avance, ça va beaucoup m'aider dans ma compréhension

  5. #4
    emurb

    Re : Pourquoi le code génétique est identique alors

    A quel moment précis dans le cycle cellulaire un gène s'exprime t-il ? qu'est-ce qui déclenche ça ?

  6. #5
    vinssss

    Re : Code génétique

    Oui, un gène qui s'exprime ça veut dire qu'il est transcrit en ARN puis traduit en protéine.

    Selon le type cellulaire, différents gènes s'expriment et certains s'expriment dans toutes les cellules (codant des protéines de structure par exemple). De même, tout au long du cycle cellulaire différents gènes s'expriment, codant les ADNs polymérases avant la phase S par exemple. En fait, ce sont les promoteurs des gènes qui dictent leur expression et certains sont constitutifs, d'autres tissus spécifiques, d'autres cycle cellulaire spécifiques, d'autres inductibles, ... Il n'y a pas d'expression des gènes quand l'ADN est condensé en chromosomes (pendant la mitose par exemple) car la chromatine est alors inaccessible.

    Un gène est par définition une séquence d'ADN qui code pour une protéine (seulement 5% du génome environ). Pour le reste, il y a des séquences non codantes, d'autres qui sont transcrites mais non traduites (ARN non codants pour des processus de régulation), etc, ...

    Avant de poser d'autres questions, je vous conseil d'aller faire un tour sur wikipédia (ou autre) et de chercher gène, réplication, transcription, traduction, promoteur, épissage, ...

    Bonne lecture...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    noir_ecaille

    Re : Code génétique

    Citation Envoyé par emurb Voir le message
    Alors voilà, je pensais que chaque cellule somatique possédait la copie identique du génome. C'est bien le cas ?
    Presque Les hématies sont des cellules somatiques dépourvues de génomes chez quasiment tous les mammifères (exception faite du chameau).


    Par ailleurs, bien que vous débutiez, sachez qu'il existe aussi des recombinaisons génétiques (ex : lors de la maturation des lymphocytes) que vous aborderez plus tard dans vos cours. Retenez juste que ce sont des cas particuliers/possibles mais qui n'entrent pas en jeu dans la généralité du développement et de la différenciation/spécialisation cellulaire.

    Encore un point sur le métabolisme cellulaire (dont croissance et/ou différenciation et apoptose) : il est souvent (systématiquement ?) résultant d'une concomittence de facteurs physico-chimiques (communications cellulaires, chimiotactisme...). Il y a des actvations de gènes mais aussi des exctinctions de gènes, tout cela avec des boucles de rétro-contrôle positif comme négatif, quantité de cascades... Bref : c'est complexe, ça s'aborde (plus tard) au fil des cours.


    Certains gènes codent pour des protides (protéines, hormones, polypeptides...) et quelques uns pour des ARN non traduits mais très utiles (ex : l'ADNr 28S code l'ARN ribosomique des animaux). Concentrez-vous d'abord sur le cheminement basique de la synthèse protidique avant de vous perdre dans les méandres plus avancés

    L'épissage s'effectue exclusivement sur des ARN, et en particulier les ARNm. C'est une sorte d'optimisation génétique, qui explique qu'on ait beaucoup moins de gènes que ceux à quoi on s'attendait avant les premiers séquençages complets de génome. En sorte qu'un gène peut être à l'origine d'une à plusieurs protéines selon celui auquel on s'intéresse.


    Si jamais il y a des points qui vous interpelle dans vos cours ou vos exercices, n'hésitez pas à venir poser des questions et demandez confirmation ou correction
    Dernière modification par noir_ecaille ; 21/10/2014 à 20h09.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  9. Publicité
  10. #7
    emurb

    Re : Code génétique

    Merci énormément pour vos réponses.
    J'ai encore une question : pour une cellule donnée, comment sait-on quel partie de l'ADN on va prendre pour ensuite produire les bonnes protéines nécessaires aux fonctions de cette même cellule ?

  11. #8
    noir_ecaille

    Re : Code génétique

    C'est "simple" : tout ce qui est sous forme décondensée, donc accessible aux ARN et/ou ADN polymérases.

    En "moins simple"... Il existe même des mécanismes pour verrouiller la condensation/décondensation de certaines portions d'ADN et donc réguler l'expressivité génétique. Ça entre pour partie dans les mécanismes de différenciations/spécialisations cellulaires, et notamment leur "transmissibilité" lors de la mitose (ex : un lymphocyte mère donne deux lymphocytes filles) + quelques autres trucs pour nuancer/compliquer l'hérédité, les mutations, etc

    La façon dont se mettent en place ces verrouillages est complexe et majoritairement multifactorielle. C'est un peu tôt pour détailler, ça ne vous aiderait pas à comprendre les bases de la génétique. Dans sa généralité, on appelle ces verrous l'épigénétique, un truc qui s'ajoute par-dessus la génétique ==> il faut déjà maîtriser la génétique avant de passer à l'épigénétique


    En espérant avoir temporairement satisfait votre curiosité
    Dernière modification par noir_ecaille ; 22/10/2014 à 17h52.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  12. #9
    vinssss

    Re : Code génétique

    Bonsoir,

    l'accès à la chromatine est une chose mais il ne faut pas oublier les régions promotrices qui déterminent les gènes exprimés en fonction du type cellulaire, du cycle cellulaire, de l’environnement, ...

    Et je ne suis pas certain qu'il n'y ait que des facteurs épigénétiques qui entrent en compte dans la condensation/décondensation mais aussi des facteurs simplement génétiques (expression des histones par exemple).

  13. #10
    noir_ecaille

    Re : Code génétique

    J'ai dit que ces mécanismes (épigénétiques) existent, pas qu'ils sont les seuls Mais peut-être n'ai-je pas assez ou "mal" présenter cet aspect dans ma formulation ?

    Pour les promoteurs ==> ça participe de la génétique de base et c'est vu avec l'illustration de l'opéron lactose
    Dernière modification par noir_ecaille ; 22/10/2014 à 19h16.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Code génétique
    Par fionna95 dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 16/02/2017, 12h31
  2. HELP ADN code genetique
    Par alison81 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/01/2014, 14h59
  3. Code génétique
    Par takata75 dans le forum Biologie
    Réponses: 30
    Dernier message: 27/04/2012, 09h51
  4. [Génétique] code genetique
    Par Clote dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/03/2008, 18h25
  5. [Génétique] code génétique
    Par fabien750 dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/01/2008, 12h03