Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

un questionnement "logistique" sur la théorie de l'évolution.



  1. #1
    ramzus2

    un questionnement "logistique" sur la théorie de l'évolution.


    ------

    bonjour/bonsoir tout le monde.
    je me pose la question purement logique et plutôt logistique sur la théorie de l'évolution, à savoir, l'espèce ancêtre et l'espèce évolué, au début l'espèce ancêtre possède certaines ressources dont les principales sont son code ADN, et les enzymes à ATP et la matière organique d'où elle va tiré son énergie, avec le métabolisme qui va avec...l'abondance de disponibilité de ces ressources ou la disponibilité juste juste de ces dernières va augmenter ou diminuer plus ou moins les chances d'évolution de l'espèce ancestrale en 2 espèce ou plus, plus évoluée...
    donc la question que je me pose, souvent les évolutions et les adaptations créer par la sélection naturelle sont tout sauf parfaite, les créationnistes vont me blâmer mais je les emmerdes je crois en la science et le dieu de Spinoza comme Einstein...bref, les adaptations aussi belles et flagrante soit elle, sont le résultat d'un compromis que l'espèce a fait avec la nature, pour la laisser survivre au sein de cette nature, un exemple, on trouve souvent des espèces adapté, mais au détriment d'un caractère il développe un caractère plus avantageux, par exemple pas toutes les espèces sont intéressée par la rapidité, certaines espèces lorsqu'elles courent elles s'essoufflent et d'autres ont besoin d'une rapidité ponctuelle, d'autre pas du tout intéressé par la rapidité comme la tortue et ceci crée ce beau paysage de diversité qu'on vois.
    la question, est peut ont prévoir le chemin évolutif qu'une espèce va prendre suivant l'étude des ressources dont dispose cette espèce?...
    je me souviens qu'un jour notre prof de biologie évolutive, a dit c'est difficile de prévoir le sens évolutif que vont prendre les espèces que ce soit les espèces autre que les arthropodes ou les arthropodes...j'ai pas bien compris son explication du pourquoi, ou plutôt j'ai remis en question son explication, mais en gros on veut modéliser un modèle avec énormément de variable, et il faudrait d'abord connaitre tout les détails de la cytologie, la génétique, la biologie moléculaire des arthropodes pour ne citer que ces domaines et ça, ça demande des décennies et trop d'argent et de moyens dans cette période de crise...
    est ce que mon prof a raison?
    ce que je pense, c'est que lui veut une modélisation détaillée et moi une modélisation grotesque se basant sur les statistique, mais nous sommes dans la même ligne de réflexion.
    cordialement
    Ramzi.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Loupsio

    Re : un questionnement "logistique" sur la théorie de l'évolution.

    La raison principale pour laquelle on ne peut le prédire, ne réside pas vraiment dans ces variables, mais dans l'apparition des mutation.
    SI les moyens étaient possible pour l'expérimenter, si tu prenais un groupe d'animaux, que tu les clonais (histoire d'etre sur d'avoir le meme pool génétique, bien que le clonage ait des limites, on reste dans la théorie d'un clone parfait de chaques individu)
    et que tu mettait ces deux lots de X individus dont chacun a son clone dans l'autre lot dans un environnement strictement identique, quelques milliers d’années plus tard, tu n'auras pas le même schema évolutif, pourtant tu est parti des memes indvidus, des memes condition... mais les mutations apparus sont différentes créant des différences de chemin pris par les deux groupes, et il y a des tas et des tas de variations viables, (sinon on ne se retrouverai pas avec une telle diversité partant d'un même organisme LUCA)
    Donc le chemin évolutif ne peut pas se prévoir en fonction des ressources ou quelque chose dans ce gout.

    Donc comment veut tu modéliser quelque chose si dans la réalité, a partir d'un seul point de départ unique, on peut déja avoir des résultats différents?
    Dernière modification par Loupsio ; 14/05/2015 à 20h01.

  4. #3
    ramzus2

    Re : un questionnement "logistique" sur la théorie de l'évolution.

    merci beaucoup loupsio...ta réponse est claire et nette et lucide aussi...merci beaucoup.

  5. #4
    ramzus2

    Re : un questionnement "logistique" sur la théorie de l'évolution.

    tu sais loupsio, les statisticiens disent qu'on peut modéliser le hasard, on essayerai donc d'inclure dans notre modèle l'apparition de mutations aléatoire et le changement requis pour que spécialement cette mutation parmi 36 milliards d'autre apparait je veux bien croire que les mutation sont imprévisible, mais c'est comme ça aussi qu'on disait des tempêtes avant le satellite...tu vois ce n'est qu'une question de temps avant qu'on puisse connaitre exactement "le missile" sur quel surface et quel objectif exact il va tomber...
    on l'a su pour les missile c'est pas les mutations qui vont nous jouer des tours, et nous empêcher de les étudier elles même...
    j'adore cette folie du questionnement scientifique au point de vouloir comprendre le pourquoi du comment du pourquoi!!...et c'est ce qui fait la beauté de la science

  6. #5
    Loupsio

    Re : un questionnement "logistique" sur la théorie de l'évolution.

    On peut modéliser le hasard, mais actuellement, quand on séquence un individu et qu'on trouve une mutation sur un gène, rien qu'en regardant le gène on ne peut pas dire si la mutation aura un effet, ou pas , ni quel effet, c'est pour cela qu'on fait de la mutagenèse dirigé, afin de déterminer si "cet acide aminé" a "cette position" à un role important,
    donc tu aura beau modéliser les mutation hasardeuse, ca ne te donnera rien sur les conséquences de ces mutations
    De plus, les gènes n'ont pas qu'un seul rôle, et leurs actions et conséquences sont différentes en fonction de si tu as le gène A exprimé en même temps que le gène B, ou le gène A exprimé en même temps que le gène C, bien que ca soit A la cause direct de la réaction,
    si tu as une mutation, peut etre qu'elle va perdre son activité principale, peut etre pas, peut etre que son activité sera légèrement augmenté, peut etre beaucoup augmenté, peut etre diminué (un peu, beaucoup) peut etre que la protéine issu de ce gène pourra créer de nouvelles interaction et avoir un nouveau role qui n'existait pas vant... ou peut etre tout simplement qu'elle n'aura pas d'effet,
    C'est déja impossible de savoir les conséquences d'une mutation d'un seul gène sur le métabolisme entier, alors toutes les mutation possibles sur ce memes gènes ont des consequences encore plus impossibles a déterminer juste avec la séquence génique, ajoutons a ca que nous parlons ici d'un seul gène mais qu'il faut modéliser tous le génome avec tous les rôles de toutes les protéines et toutes les modification d'affinité, avec TOUS les autres métabolites
    on arrive déjà pas a dire si une mutation change l'interaction avec UN autre métabolite donnée, mais alors avec l'ensemble des autres métabolites, nouvelles interaction, nouvelles inhibition...) et tout ceci pour chacun des gènes.

    Et ce n'est pas fini, je ne parle ici que des interactions directes, je ne parle pas de la réponse adaptative, et le fait que si tu perd une fonction, (par exemple le gene A ne peut plus remplir son role) le phenotype va changer, ce qui cela même influencera l'expression transcriptionnelle d'autres gènes, qui pourtant étaient la avant, non reliés directement au gène A, mais qui ne se seraient pas exprimés si A avait toujours sa fonction car il n'y aurait pas eu de "stress cellulaire" ou autre qui aurait enclenché leur transcription

    Et ceci pour tous les gènes de l’organisme,
    c'est un réseau d’interatomique a prendre en compte en plus du fait de devoir connaîtres les conséquences de chaque mutation sur un gène

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ramzus2

    Re : un questionnement "logistique" sur la théorie de l'évolution.

    je vois, c'est plus compliqué que je ne le pense...mais est ce que la vitesse de calcule résoudrais ce problème? ainsi que la vitesse de mise en base de données?

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Questionnement sur la place du "pare-air" par rapport à l'isolant
    Par Mettero dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 17
    Dernier message: 17/03/2014, 11h19
  2. Réponses: 33
    Dernier message: 13/10/2012, 13h46