Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Membrane et schéma éléctrique



  1. #1
    Archimede-001

    Membrane et schéma éléctrique

    Bonjour,
    J'ai fais un cours qui parle de la structure de la membrane et de son potentiel d'action. Mon problème vient du fait que le professeur associe une protéine (dans la bicouche ) à une résistance et la bicouche lipidique à un condensateur. Je ne comprend pas pourquoi la protéine peut être une résistance... Je comprend en revanche le condensateur et la bicouche lipidique. Voici le schéma de mon cours pris sur un site internet. Merci d'avance et bonne journée.



    Archimede-001

    -----


  2. #2
    noir_ecaille

    Re : Membrane et schéma éléctrique

    Les protéines présentent des ionisations inhomogènes, d'où des charges statiques locales, ce qui permet notamment des configurations structurelles secondaire, tertiaire et quaternaire en sus de la structure primaire.

    En plus de ces inhomogénéités de charge statiques, se créent des moments dipolaires au sens chimique (qui participent aussiaux structures secondaire, tertiaire et quaternaire) -- les nuages électroniques locaux ne sont pas uniformément distribués sur certains groupes d'atomes qu'on appelle parfois groupes fonctionnels ou le plus souvent fonctions en jargon chimiste.

    Il se trouve que ces moments dipolaires et charges statiques partagent souvent des similitudes -- mêmes atomes électrophiles, mêmes atomes nucléophiles, etc.


    Concrêtement, un électron "voyageur" qui parcourerait une ptotéine, interagirait avec les différents groupes fonctionnels, causant un radical libre ici, une déprotonation là, etc. Ces évènements très locaux sont en partie réversibles, toutefois cela occasionne des changements d'excitation dans les nuages électroniques des atomes, ce qui fait "vibrer"/"bouger" des parties de la protéine. Une molécule peut dissiper ces changements d'énergie par transmission au milieu ambiant (chocs, plus rarement rayonnement). C'est ce qui illustre la perte énergétique par effet Joule.

    Par analogie, on peut éventuellement voir une protéine comme un conducteur imparfait, qui dissiperait au moins une part de puissance électrique par effet Joule -- i.e. un dipôle électrique type "résistance".
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Exercice] [niveau: L2] origine du potentiel électrique de membrane
    Par biox3 dans le forum Exercices en biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 19/06/2015, 18h42
  2. Debit électrique ou migration à travers une membrane
    Par Jack Burner dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/02/2010, 13h04
  3. [Physiologie] Membrane plasmique et potentiel éléctrique
    Par somasimple dans le forum Biologie
    Réponses: 36
    Dernier message: 07/03/2009, 06h54
  4. Ou est la membrane squelettique sur ce schéma?
    Par neokiller007 dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 08/09/2005, 17h08