Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

Mélanomes



  1. #1
    Astrahasis
    J'étudie actuellement le fonctionnement des mélanomes dans le cadre d'un TPE. Ces cancers de la peau peuvent se développer suite à une exposition prolongée aux UV, mais j'aimerais savoir comment les photons peuvent, à ce niveau d'énergie précis, dégénérer une cellule, et quelle est exactement leur action (quitte à entrer dans de la biophysique...). Merci d'avance !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Yoyo
    bonsoir,

    ce ne sont pas les photosn les responsables mais le rayonnement UV!
    d'ou l'importance de s'en proteger en ete.

    Les UV cassent la molecule d'ADN, en fait leur principale action est surtout de creer ce que l'on appelle des dimeres de thymines (2 thymidines sont liees covallamments), ce qui bloque la replication de l'adn. celui-ci va etre repare, mais si les erreurs ou les cassures sont trop nombreuses, alors la cellule va tenter le tout pour le tout en reparant un peu n'importe comment (c'est tres imagé evidemment).
    La solution souvent utilisee dans ce genre de cas, est de provoquer des recombinaisons avec des chromatides soeurs afin de tenter une reparation, malheureusement cela aboutit aussi a l'activation de proto-oncogenes qui vont rendre la cellule tumorale.
    Sinon, l'autre possibilite est que les UV inactivent un gene controlant le cycle cellulaire (p53 par expl), alors la cellule n'est plus capable d'arreter sa division (le role habituelde p53 etant de bloquer le cycle cellulaire en cas de dommage de l'ADN afin de permettre la reparation). La cellule se divise anarchiquement... et patatras

    Yoyo

  4. #3
    Coincoin
    Salut,
    ce ne sont pas les photosn les responsables mais le rayonnement UV!
    Et c'est quoi les rayonnements UV à part des photons ?
    Encore une victoire de Canard !

  5. #4
    kinette
    Bonsoir,
    Arg je viens de voir que je me suis fait doubler par Yoyo!

    Bon comme j'aurais dit la même chose (si si!) je me contenterai de copier des liens qui me semblent intéressants:
    http://www.inrp.fr/Acces/biotic/gene...utagen.htm#Les radiations
    http://formation.etu.u-psud.fr/biolo...ode_action.htm
    http://cri-cirs-wnts.univ-lyon1.fr/P...culaire-7.html

    http://www.chez.com/bahut/tpe/uv/suite2.htm
    Ce TPE m'a l'air pas mal fait (vérifiez les infos quand même, on ne sait jamais).

    Bon courage,

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  6. #5
    Yoyo
    Citation Envoyé par Coincoin
    Salut,
    ce ne sont pas les photosn les responsables mais le rayonnement UV!
    Et c'est quoi les rayonnements UV à part des photons ?
    Ben c'est la qu'on voit que moi et la physique

    j'avais assimile photon avec lumiere visible ops:

    alors disons que c'est l'energie du photon qui va "activer" les nucleotide de l'ADN et les rendre plus reactifs. Dans le cas des cassures je dirais simplement que l'energie transferee a la molecule est suffisant pour rompre la liaison phosphodiester.

    sinon kinette.. tu as oublie le dossier le plus interessant, pas directement sur le sujet, mais concernant les reparations de l'ADN et surtout les cassures double brin...
    http://www.futura-sciences.com/compr...ssier220-1.php

    Yoyo

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    kinette
    Je n'y avais même pas songé...
    (à force de rédiger d'autres choses...).

    Sinon à noter l'importance de la longueur d'onde des photons...

    Comme pour un TPE c'est bien d'avoir une partie expérimentale, qu'avez-vous prévu ou à quoi songez-vous?
    (non, je ne pense ps que des expériences sur des cobayes humains soient une bonne idée ).

    K.i a une date limite le 2avril...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  9. Publicité
  10. #7
    Astrahasis
    tout d'abord, merci beaucoup pour ces explications que j'ai eu tant de mal à trouver...Parce que c'était précisément cela !
    Sinon, pour l'expérience, je n'en ai toujours aucune idée. Et personne de mon groupe non plus...En fait pour le moment on se concentre (plus ou moins) sur l'élaboration d'un plan satisfaisant.
    Je pense qu'on va prendre une expérience sur le net et qu'on va la recopier et la commenter. Parce que c'est vrai que dans le cadre du mélanomes, trouver une expérience n'est pas simple

  11. #8
    coco
    Pour les expériences sur ce type de sujet en 1S ou TS, il y a la démonstration de l'action des UVA, B, ou C sur des cultures de levures sur gélose...
    On peut ainsi voir l'aspect mutagène (changement de couleur de la colonie) ou finalement létal de certains UV... l'action protectrice des vitres... l'intervention du temps d'exposition... bon, il y a là un aspect expérimental...

  12. #9
    Neutrino
    Question:
    les UV sont néfastes à l'ADN parce qu'ils sont ionisants ou plus spécifiquement parce qu'ils correspondent au pic d'absorption des bases de l'ADN?

    Le truc particulièrement ironique dans cette histoire c'est que c'est la thymine qui pose problème, parce que les deux méthyl qu'elle possède en plus par rapport à l'uracile amènent un alignement par liaison hydrophobe des deux bases successives, facilitant la dimérisation par les UV... sachant que l'intérêt de la base T est d'empêcher que les désaminations de C en U trop fréquentes n'amènent des mutations de types C -> U et G -> A (brin complélentaire).

    Le problème des dimères T est tellement embêtant qu'une enzyme spéciale est consacrée à la réparation de cette erreur, indépendament des systèmes de réparation généraux et classiques (dans ce cas : excision d'un segment de 10 nucléotides comprenant le dimère de thymine, resynthèse du brin par une ADN polymérase, ligature 3' 5' pour finir) : une photolyase.
    Cette enzyme a la particularité inouie de ne réparer les dimères T que si la cellule est illuminée!!! Comme elle est spécialisée (elle ne reconnait que les dimères de thymine) et ne fait que casser la liaison du dimère (elle fait l'inverse des UV) sans resynthétiser de l'ADN, je pense qu'elle est plus efficace...
    Neutrino

  13. #10
    JPL
    les UV sont néfastes à l'ADN parce qu'ils sont ionisants ou plus spécifiquement parce qu'ils correspondent au pic d'absorption des bases de l'ADN?
    Les UV ne sont pas ionisants. C'est une réaction photochimique qui est due au fait que les UV B sont absorbés par les molécules d'ADN (au fait j'ai un trou de mémoire : le pic d'absorption de l'ADN c'est où... un lointain souvenir me dit 260 nm). La dimérisation semble se faire ausi avec les autres paires de bases pyrimidiques
    Mais les UV A ne seraient pas innocents, bien que considérés comme moins agressifs : ils favoriseraient l'apparition de radicaux libres, agents dénaturants bien connus.

    D'après http://www.oma.be/BIRA-IASB/Public/R...n/Ray2.fr.html

    UV-A : 315-400 nm

    UV-B : 280-315 nm
    moins d'1% du flux UV total à la surface

    UV-C: 220-280 nm
    totalement absorbé parr l'atmosphère
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  14. #11
    Yoyo
    bonsoir

    Tu as raison JPL, le pic d'absorption de l'ADN (et de l'ARN) se situe a 260nm.
    POur les proteines c'est a 280nm.

    c'est pour cela que dans une preparation d'ADN/ARN le rapport A260/A280 nous donne le taux de puretee de la prep. Si le rapport = 1.8 alors il n'y a pas ou tres peu de protéines. Si le taux chute, cela est du a la presence de protéines.

    Yoyo

  15. #12
    diazométhane
    Tu as raison JPL, le pic d'absorption de l'ADN (et de l'ARN) se situe a 260nm.
    POur les proteines c'est a 280nm.
    bonjour,

    Cela veut-il dire que les cycles pyrimidinique ou puriques ont toujours leur lambda max proche de 260 nm?
    Quels sont les chromophores des protéines qui permettent cette absorption à 280 nm?

  16. Publicité
  17. #13
    Yoyo
    salut,

    Citation Envoyé par diazométhane
    Cela veut-il dire que les cycles pyrimidinique ou puriques ont toujours leur lambda max proche de 260 nm?
    ca doit biensur dependre du pH et de la temperature. Mais ca depends surtout si la molecule est double brin ou simple brin. dans ces deux cas l'absorption est differente, mais je ne sais pas si il s'agit simplement d'une baisse d'absorption, ou d'un deplacement du pic.
    Quels sont les chromophores des protéines qui permettent cette absorption à 280 nm?
    Ce sont les acides amines possedant un cycle aromatique qui en sont responsables (Phenylalanine, tryptophane et tyrosine). Dans une moindre mesure l'Histidine y participe legerement.

    Yoyo

  18. #14
    diazométhane
    C'est tout de même un peu gênant que vous indiquiez ces valeurs comme étant spécifiques des acides aminés aromatiques. Généralement, les aromatiques substitués par des chaînes aliphatiques (phénylalanine), absorbent (bande R) vers 256 nm (e = 300). Les phénols (tyrosine), vers 265-275 nm (e = 2300), les indoles (tryptophane) vers 270-280 nm (e = 2800). Les imidazoles n'absorbent apparemment pas dans cette zone.
    La Thymidine, quant-à elle, absorbe à 265 nm (e = 8000), la cytidine vers 270 nm (e = 10000), la guanosine vers 260 nm (e = 13500), l'adénosine vers 260 nm (15000), l'uridine vers 260 nm (e = 11000).

    A mon avis, la présence de protéines est déduite de la présence d'un épaulement vers 275 nm (dû essentiellement au tryptophane) un peu plus important que celui attendu pour un ADN ou un ARN pur.

  19. #15
    anne-katell
    sinon pour ton expérience, je peux t'aider je viens de finir mon tpe sur l'effet des UV sur les organismes et nous avons réalisé l'expérience des uv sur les levures, il s'agit, en quelques mots, de muter des levures au phénotypique rouge, de souche ADE2, avec une lampe a uv spécifique, ces levures deviennent alors blanche-crème.

    le problème de ce TP, c'est avant tout son prix (environ 200 euros, sauf si ton lycée possède déjà la boite pour muter les levures en question!)

    et aussi sa difficulté, franchement on a eu du mal, et on la réalisé deux fois! il faut en effet respecter les conditions de stérilité pour ne pas contaminer les milieux...

    mais ça à été super instructif! et je pense que ça à bien mis notre travail en valeur!

    voila si tu veux des infos supplémentaire n'hésites pas!!

  20. #16
    Yoyo
    Salut,

    Merci pour ces informations interessantes. En tout cas c'est la maniere la plus precise de quantifier la puretee d'une preparation d'ADN/ARN de faire le rapport des absorbances a 260/280.
    maintenant il est clair que les pics se chevauchent et que la technique n'est surement pas ideale.

    Ceci etant dit si on veut mesurer precisement la quantite de proteine, on a d'autres techniques pour le faire. Mais c'est rarement le but que l'on recherche.

    Yoyo

  21. #17
    Astrahasis
    Salut,
    On va donc faire notre expérience; comme vous nous l'avez proposé, avec des levures. Mais on a besion de quelques précisions :
    A-t-on besoin d'autre chose que des levures, une lampe à UVs (dans ce cas à 254 nm), et une boîte de pétri ? Si oui, quel est le prix de l'objet manquant ? Et est-ce que de la levure de boulanger peut être adapté à l'expérience ?
    Merci pour ces renseignements !

  22. #18
    coco
    Dans les lycées, on utilise une souche de saccharomyces cerevisiae Ade- qui produit des colonies de couleur rouge.
    Après action des UV, non seulement certaines mutations sont létales, mais d'autres sont à l'origine de colonies de couleur blanche... L'intérêt est que l'on voit bien qu'il s'agit d'une mutation transmise de générations en générations puisques les levures forment alors des colonies blanches ...

  23. Publicité
  24. #19
    anne-katell
    le mieux c'est que je te donne l'adresse de mon TPE, toute l'expérience ets expliquée! pour plus de renseignement contacte moi en MP!


    http://persocite.francite.com/nostpe/

    voilà bonne lecture!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. TPE: UV et mélanomes
    Par phenix15b75 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/03/2005, 15h28
  2. Détecteur automatique de mélanomes
    Par Evil.Saien dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/06/2004, 15h59