Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

BiOdyssea, nouvelle chaine youtube de vulgarisation de biologie



  1. #1
    Biodyssea

    Post BiOdyssea, nouvelle chaine youtube de vulgarisation de biologie


    ------

    Bonjour à tous !
    Si vous aimez l'actualité scientifique, comprendre les mécanismes, et surtout savoir où en sont les innovations majeures en biologie cellulaire et moléculaire, je vous invite à regardez la chaine BiOdyssea crée par deux chercheurs en biologie : url supprimée
    Tous les dessins sont originaux et les sources sont des articles scientifiques récents ou des livres clés sur les sujets.
    N’hésitez pas à aimer et commenter !

    Merci !

    -----
    Dernière modification par Flyingbike ; 09/10/2016 à 15h35.

  2. Publicité
  3. #2
    Loupsio

    Re : BiOdyssea, nouvelle chaine youtube de vulgarisation de biologie

    L'autopromotion est interdite par la charte il me semble,
    de plus les vidéos ("la" pour etre précis puisque je n'en n'ai regardé qu'une) possédant des erreurs ne saurait être crédité par futura je pense,
    enfin à voir l'avis des modéraeurs

  4. #3
    Loupsio

    Re : BiOdyssea, nouvelle chaine youtube de vulgarisation de biologie

    Cela dit, c'est une très bonne initiative, et il y à plein de bone choses de dîtes, d'autant plus que le public ne s'interesse pas forcément et ne cherche pas en se renseigner sur les sciences en général, c'est une bonne chose de le démocratiser avec une chaîne de vidéo accessible à la compréhension de tous,

    Après il y a tout de même des erreurs et des raccourcis

    4:20 : "Les organismes son programmés pour survivre, pas pour mourir"
    C'est biologiquement ET évolutivement faux, si tu veux plus de détails, des articles pour étayer je peux citer quelques reférences, mais c'est un sujet abordé assez souvent et il y a déja pas mal d'arguments accessibles assez facilement avec un peu de recherche
    Le plus proche de la réalité serait de dire que les organismes sont programmés à perpetrer leur génome (donc à se reproduire, permettant au fond génétique de survivre), mais la survie ne concerne absolument pas l'organisme, il n'est qu'un vecteur

    4:45 : l'energie est en compétition avec la croissance, la reproduction, les activités physiques

    il ressort de ce passage de la vidéo, que la reproduction s'adapte à la longévité de l'organisme (exemple du scarabé) mais en réalité cela va dans les deux sens, c'est aussi la longévité qui s'adapte à la reproduction, une espèce qui va se reproduire tard, va avoir tendance à avoir une longévité augmentée (par simple séléction naturelle),
    d'ailleurs, au delà de la sélection naturelle, la longévité est augmentée lors de carences energétiques au détriement de la reproduction, c'est donc bien, dans ce cas aussi, la reproduction qui est dépendant de la longévité, et ici sans passer par la séléction naturelle, c'est un fait avéré pour la plupart des espèces que la restriction calorique (donc energétique) augmente la longévité.


    Chez la souris par exemple, jouer avec les gènes pour raccourcir plus vite ou rallonger les télomères ne semblent pas jouer de fonction sur leur longévité
    Cette assertion vient du fait que chez des souris mutantes au niveau de la télomérase on n'observe pas de vieillissement différent du vieillissement des controles,
    cependant :
    "Alors que des souris chez qui la télomérase est absente depuis 4 générations montrent un vieillissement prématuré, la réactivation de la télomérase chez ces souris inverse la dégénérescence tissulaire."
    C'est donc un peu rapide que de dire que les télomères ne jouent pas de fonction chez la souris, car après quelques génération, on voit bien ce lien télomère-longévité
    Dernière modification par Loupsio ; 08/10/2016 à 15h36.

  5. #4
    Biodyssea

    Re : BiOdyssea, nouvelle chaine youtube de vulgarisation de biologie

    Cher Loupsio,
    Je vous remercie d'avoir pris le temps d'examiner avec autant d'attention ma vidéo... Je ne savais pas pour l'auto-promotion.
    Maintenant regardant vos commentaires, j'aimerai porter à votre attention que je n'ai pas construit ma vidéo sur des opinion personnelles empiriques. Toutes les informations de la vidéo sont absolument toutes justifiées avec des sources mentionnées dans la description, je vous invite à y jeter un oeil. Ce qu'il y a de bien avec la science et la biologie en particulier c'est que tout évolue très vite, et que des théories (même les plus défendues par la communauté scientifique), peuvent trouver une opposition. Tous les scientifiques ne sont pas d'accord entre eux alors qu'ils travaillent sur le même sujet. Alors évidemment vous pouvez choisir de développer des idées contraires à celles que je défends, mais il est totalement inexacte de dire que mes informations sont fausses. D'autre part, je ne suis pas une néophyte sur le sujet car j'ai mené un projet de recherche sur la sénescence, j'ai donc directement travaillé dessus, et je connais assez bien la bibliographie. Je ne prétends pas tous connaitre sur le sujet bien sur, c'est pour cela que je précise les sources.
    Mais revenons point par point sur mes soit-disant erreurs.

    1-Les organismes son programmés pour survivre, pas pour mourir
    La phrase se suffit à elle meme, je dis simplement qu'il n'y a pas d'obsolescence programmée. On parle ici du pourquoi du vieillissement. Mon propos n'était pas du tout de dire à quoi sert la vie en général. Bien sur que les organismes sont programmés pour transmettre leur génome. Je ne dis pas le contraire. Ce n'était juste pas le propos de cette vidéo. Et je tire cette phrase de Thomas Burton Loram Kirkwood, qui est un des plus grands spécialiste du sujet, notamment:
    - Evolution of ageing, Kirkwood, Mechanisms of Ageing and Development 123 (2002) 737–745
    - Understanding the Odd Science of Aging, Kirkwood, Cell, Vol. 120, 437–447 (2005)
    - Understanding ageing from an evolutionary perspective. Kirkwood, Journal of internal medicine 263, 117-127 (2008)
    Il en existe d'autres, j'aime bien celles-ci. Franchement si vous trouvez des articles de scientifiques réputés dans d'aussi bon journaux qui prétendent l'inverse j'aimerai bien connaitre ces sources. Pour ma part je n'en ai pas trouvé.

    2-l'energie est en compétition avec la croissance, la reproduction, les activités physiques
    C'est exacte cela va dans les deux sens, et d'ailleurs je le dis dans la vidéo. c'est une balance. il y a l'exemple du scarabé, pour une espérance de vie faible et une reproduction importante, et il y a aussi la baleine du groenland, longévité élevé, faible reproduction (c'est écrit).

    Pour les souris et le raccourcissement des télomères, vous avez en partie raison. J'ai lu l'étude de Ergün Sahin & Ronald A. De Pinho de 2010. Néanmoins vous m'accorderez que ce que je dis dans mon commentaires, ce n'est pas que le raccourcissement des télomères n'a pas de rôle dans l'age (sinon pourquoi l'aurais-je mis dans ma vidéo?), mais que selon la longévité des animaux cela aura plus ou moins d'importance sur leur vieillissement. C'est pourquoi je prends le cas de la souris, qui a une espérance de vie faible, et pour laquelle on ne note pas de raccourcissement notable des télomères au cours du vieillissement, parce que cela demanderai plus de temps pour que ce raccourcissement ait un impact. La souris meurt trop tôt pour que le raccourcissement des télomères joue un rôle important sur son vieillissement. Alors oui si on prend 4 générations, dans ce cas on considère une plus grande période de temps pour que le raccourcissement des télomères aient un effet. Vous m'accorderez que si l'on ne considère qu'une génération de souris l'impact du raccourcissement des télomères est très faible sur le vieillissement.

    Désolée pour le pavé. Il me paraissait important de rediscuter ces informations, car ces vidéos représentent un énorme investissement personnel en lecture, en dessins, et en montage... en plus de mon travail de recherche en labo. Et vous avez raison la plupart des gens ne vérifieront pas mes informations, c'est pourquoi je me dois de répondre à tous ceux qui mettraient en doute la qualité scientifique des vidéos. Je ne dis pas que des coquilles peuvent se glisser dedans, et si c'était le cas je corrigerais avec plaisir, mon but n'est pas de véhiculer des informations fausses. Et il est exact de dire que je prends quelquefois des raccourcis, néanmoins la biologie est très complexe, et l'expliquer à des néophytes (car c'est le but, de démocratiser la biologie, et d'intéresser les gens qui n'y connaissent rien, surtout vu le travail de sape que font la plupart des médias), demande de faire quelques sacrifices sur la précision des mécanismes. Mais ça malheureusement je ne peux pas le changer. C'est un parti pris.

    Merci pour votre commentaire. C'est aussi les discussions qui font avancer la science...

  6. #5
    Loupsio

    Re : BiOdyssea, nouvelle chaine youtube de vulgarisation de biologie

    J'ai bien remarqué que la vidéo était faite à partir d'articles, et non pas d'opinion personnelles, (ce qui est positif contrairement aux chaînes vidéo de "Sciences à sensation") mais les remarques sont plus des "oublis" de certains aspects, qui viennent biaiser le message

    D'ailleurs, j'ai oublié de le noter, mais je me suis dit en regardant la vidéo qu'il serait bien d'écrire a l'écran les références au fur et à mesure que vous les ressortez, car certaines sont mentionnées oralement (et viiblement dans la description, mais cela je viens de l'apprendre avec votre réponse, les gens vont rarement dans la description, et ducoup quand quelque chose est dit dans la vidéo, il faut rechercher lequel des article de cette longue liste, parle de ce qu'on vient d'entendre à tel passage de la vidéo), mais pas mal d'assertions sont sans références sur la vidéo, et il serait pas mal d'avoir vos références, par exemple pour la souris je me suis demandé, si vous vous basiez sur un article qui dans son intégralité ne mentionnait pas du tout le fait qu'après plusieurs générations on retrouve ce lien télomères-longévité, ou si il s'agit d'un choix/oublie que de ne pas mentionner cela par exemple, le fait de pouvoir retrouver vos sources directement sur la vidéo au moment de l'exemple, serait intéressant

    -Les organismes son programmés pour survivre, pas pour mourir [...] Franchement si vous trouvez des articles de scientifiques réputés dans d'aussi bon journaux qui prétendent l'inverse j'aimerai bien connaitre ces sources. Pour ma part je n'en ai pas trouvé.
    Je pense au contraire que vous le connaissez (mais simplement occulté car contradictoire au message véhiculé), il y a par exemple DeGrey pour qui les organismes ne sont pas programmés pour survivre, mais qui voit cela commeune maladie, un manque à corriger, ou encore l'exemple de Weismann, qui est d'ailleurs cité dans au moins l'un des articles mentionnés (le Cell)
    Citation Envoyé par Kirkwood 2005
    the hypotheses most frequently advanced are that it benefits the species by preventing overcrowding and/or facilitating further evolution by securing a turnover of generations.
    Citation Envoyé par Kirkwood 2005
    the hypotheses most frequently advanced are [...] Worn out individuals are not only valueless to the species, but they are even harmful, for they take the place of those which are sound.
    D'ailleurs, l'idée ici étant que l'individu en soi ne compte pas, mais uniquement l'espèce (d'où favoriser la reproduction à la place de la persistance de l'individu), mais cette idée de l'individu inutile, se retrouve dans d'autres visions de l'évolution, comme par exemple pour R. Dawkins chez qui l'espèce n'est pas le centre unitaire (donc il ne place pas la survie de l'espèce au dessus de la survie de l'individu), mais qui place le gène au dessus (donc la survie du gène au dessus de la survie de l'individu) et encore une fois on retrouve la notion de reproduction qui serait l'élément qui doit permettre la survie (pour lui du gène et non de l'espèce) mais encore une fois la survie de l'individu n'a que peu d'importance

    C'est en ça que "les organismes sont programmés pour survivre" est sinon faux, du moins houleux
    Je comprend que vous n'adhériez pas à ces idées, chacun ses hypothèses privilégiées, mais puisque comme vous le dite, il ne s'agit pas de retrancrire des opinions personnelles, ne citer que dans un seul sens, c'est orienter le spectateur vers ce qu'on pense et que l'on veut qu'il pense aussi.

    L'exemple le plus frappant (mais loin d'être le seul) est celui du saumon qui meurt juste après la ponte des oeufs, Est-ce qu'il pond ses oeufs parce que il va mourir, ou est ce qu'il peut mourir parce que il a pondu ses oeufs. Sachant qu'il meurt d'épuisement après avoir remonté les cascades "pour" pondre, alors on est dans le deuxième cas, Il n'est donc pas "programmé pour survivre", sinon il opterai pour le choix "ne pas pondre et survivre"
    Mais dans votre phrase, je suis tout a fait d'accord avec la fin "Les organismes ne sont pas programmés pour mourir," mais jusque là, rien ne permet d'affirmer, (et cela semble même être plutôt le contraire) que "les individus sont programmés pour survivre"

    D'ailleurs niveau évolutif, si nous étions "programmés pour survivre, pas mourir" cela ne serait pas viable, car :
    "survie indéfinie" et "reproduction" ne peuvent pas coexister car la population (population "A") serait trop grande (augmentation de la prédation -> augmentation de la population du prédateur -> augmentation des besoins du groupe prédateur, et donc augmentation de la prédation de l'espèce A), ---> Mort de l'espèce A
    Il faudrait donc diminuer la reproduction si l'on favorise la survie, et en cas de modification de l'environnement, avec une faible reproduction, la capacité adaptative de l'espèce au milieu diminue et elle ne pourra pas s'adapter au nouvel environnement et donc ne pourra pas perdurer ---> Mort de l'espèce A


    Citation Envoyé par BiOdyssea
    mais que selon la longévité des animaux cela aura plus ou moins d'importance sur leur vieillissement. C'est pourquoi je prends le cas de la souris, qui a une espérance de vie faible, et pour laquelle on ne note pas de raccourcissement notable des télomères au cours du vieillissement, parce que cela demanderai plus de temps pour que ce raccourcissement ait un impact. La souris meurt trop tôt pour que le raccourcissement des télomères joue un rôle important sur son vieillissement. Alors oui si on prend 4 générations, dans ce cas on considère une plus grande période de temps pour que le raccourcissement des télomères aient un effet. Vous m'accorderez que si l'on ne considère qu'une génération de souris l'impact du raccourcissement des télomères est très faible sur le vieillissement.
    Tout à fait,
    Après cela reviens à dire que les télomères ne sont pas le seul élément impliqués dans le vieillissement, mais c'est surtout que ce que vous dites là ne semble pas refléter le message initial :
    ""
    jouer avec les gènes pour raccourcir plus vite ou rallonger les télomères ne semblent pas jouer de fonction sur leur longévité
    ""
    Pour le coup si on "joue" avec les télomères des souris en les raccourcissant, cela joue bien un effet sur leur longévité
    Dernière modification par Loupsio ; 09/10/2016 à 15h16.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Flyingbike

    Re : BiOdyssea, nouvelle chaine youtube de vulgarisation de biologie

    Bonjour

    En effet l'autopromotion n'est pas acceptée sur ce forum, aussi bonne soit la qualité du contenu mis en avant.

    J'ai donc supprimé l'URL que vous pourrez toutefois mentionner dans votre profil.

    Bonne continuation
    La vie trouve toujours un chemin

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Nouvelle chaine youtube biologie
    Par Biodyssea dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/10/2016, 15h38
  2. Chaine de vulgarisation scientique sur le thème de l'écologie et la biologie
    Par LesContesdes1001Terres dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/11/2015, 00h18