Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 77

l'homme serait un herbivore



  1. #1
    franne14

    Question l'homme serait un herbivore


    ------

    Je suis étonnée par ce que je viens de lire, (info ou intox) je n'ai pas de formation scientifique, il n'y a pas le nom de l'étude et je n'arrive pas à trouver d'éléments infirmant ou confirmant ceci :

    "étude scientifique comparative sur 16 points, entre Carnivores / Omnivores / Herbivores et Humains"
    CAPACITÉ DE L’ESTOMAC :

    Carnivore : 60-70% du volume total de l’appareil digestif.

    Omnivore : 60-70% du volume total de l’appareil digestif.

    Herbivore : Moins de 30% du volume total de l’appareil digestif.

    Humain : 21 à 27% du volume total de l’appareil digestif.

    ACIDITÉ DE L’ESTOMAC :

    Carnivore : pH inférieur ou égal à 1.

    Omnivore : pH inférieur ou égal à 1.

    Herbivore : pH variant entre 4 et 5.

    Humain : pH variant entre 4 et 5.

    SALIVE :

    Carnivore : Acide, Glandes salivaire peu développées, Pas de ptyaline.

    Omnivore : Acide, Glandes salivaire peu développées, Pas de ptyaline.

    Herbivore : Alcaline, Beaucoup de ptyaline, Glandes salivaires développées.

    Humain : Alcaline, Beaucoup de ptyaline, Glandes salivaires développées

    CANINES :

    Carnivore : Très longues, fortes, grosses.

    Omnivore : Très longues, fortes, grosses.

    Herbivore : Taille réduite ou inexistantes.

    Humain : Taille réduite.

    FOIE :

    Carnivore : Désintègre très bien l’acide urique et la vitamine A.

    Omnivore : Désintègre très bien l’acide urique et la vitamine A.

    Herbivore : Désintègre uniquement l’acide urique produit par le corps et mal la vitamine A.

    Humain : Désintègre uniquement l’acide urique produit par le corps et mal la vitamine A.

    PEAU :

    Carnivore : Pas de pores. Refroidissement par halètement.

    Omnivore : Pas de pores. Refroidissement par halètement.

    Herbivore : Beaucoup de pores. Transpiration par la peau.

    Humain : Beaucoup de pores. Transpiration par la peau.

    INTESTIN GRELE :

    Carnivore : 3 à 6 fois la longueur du corps.

    Omnivore : 4 à 6 fois la longueur du corps.

    Herbivore : 10 à 12 fois la longueur du corps.

    Humain : 10 à 11 fois la longueur du corps.

    ONGLES :

    Carnivore : Griffes (fortes, dures).

    Omnivore : Griffes (fortes, dures).

    Herbivore : Ongles mous (ou sabot).

    Humain : Ongles mous.


    MÂCHOIRE :

    Carnivore : Mobile verticalement (pour déchirer, lacérer).

    Omnivore : Mobile verticalement (pour déchirer, lacérer).

    Herbivore : Mobile verticalement et latéralement (pour mastiquer, broyer).

    Humain : Mobile verticalement et latéralement (pour mastiquer, broyer).

    MUSCLES MÂCHOIRE :

    Carnivore : Muscle temporal.

    Omnivore : Muscle temporal.

    Herbivore : Muscle masséter.

    Humain : Muscle masséter.

    URINE :

    Carnivore : Acide.

    Omnivore : Acide.

    Herbivore : Alcaline.

    Humain : Alcaline.

    VITAMINE C :

    Carnivore : Capable de synthétiser avec son organisme.

    Omnivore : Capable de synthétiser avec son organisme.

    Herbivore : Nécessite un apport quotidien par la nourriture.

    Humain : Nécessite un apport quotidien par la nourriture.

    URASE :

    Carnivore : Présence d’urase (décompose l’acide urique de la viande).

    Carnivore : Présence d’urase (décompose l’acide urique de la viande).

    Herbivore : Pas d’urase.

    Humain : Pas d’urase (décompose mal l’acide urique toxique).

    COLON :

    Carnivore : Court, simple et lisse .

    Omnivore : Court, simple et lisse.

    Herbivore : Long, complexe avec villosités.

    Humain : Long, complexe avec villosités.

    MUSCLES DU VISAGE ET DE LA BOUCHE :

    Carnivore : Réduit pour une grande ouverture de la bouche.

    Omnivore : Réduit pour une grande ouverture de la bouche.

    Herbivore : Bien développé. Petite ouverture de la bouche.

    Humain : Bien développé. Petite ouverture de la bouche.

    REINS :

    Carnivore : Urine très concentrée.

    Omnivore : Urine très concentrée.

    Herbivore : Urine modérément concentrée.

    Humain : Urine modérément concentrée."


    Çà me paraît gros !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    PIXEL

    Re : l'homme serait un herbivore

    source ?

    on ne trouverait pas une asso de VEGAN là dessous , je serais surpris.

  4. #3
    mh34

    Re : l'homme serait un herbivore

    Et en plus c'est plein de conneries...
    Ne serait-ce que pour le grêle : non non et non l'intestin grêle ne mesure pas 10 à 11 fois la longueur du corps chez l'humain!!

    Il mesure au maximum 7 m. Suffit d'ouvrir un bouquin d'anatomie.
    Pas le temps de détailler le reste, mais ça c'est quand même la preuve que ceux qui ont écrit ces comparaisons absurdes ne savent même pas lire ( ou bien chercher les infos, c'est comme ils préfèrent ; passer pour des analphabètes ou des imbéciles!)
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  5. #4
    minushabens

    Re : l'homme serait un herbivore

    Certains chiffres me paraissent douteux, mais quoi qu'il en soit, ça ne me paraît pas surprenant que nous soyons plus proches des herbivores que des carnivores, puisque notre régime alimentaire est quand-même en majorité à base de végétaux (je crois que la ration alimentaire quotidienne vue comme normale est d'environ 2500 calories, dont moins de 500 provenant de viande).

  6. #5
    franne14

    Re : l'homme serait un herbivore

    S'il y a une première erreur sur l'intestin grêle, il y a des chances pour que le reste soit à l'avenant.
    Je pense que c'est de l'intox.
    Et quand je vois autour de moi le nombre de personnes qui ne vérifient jamais l'information, ça me fait frémir !
    Merci

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mh34

    Re : l'homme serait un herbivore

    Citation Envoyé par franne14 Voir le message
    Je suis étonnée par ce que je viens de lire, (info ou intox) je n'ai pas de formation scientifique, il n'y a pas le nom de l'étude et je n'arrive pas à trouver d'éléments infirmant ou confirmant ceci :
    On peut avoir un lien SVP? Où avez-vous lu ce tissu d'âneries?
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  9. Publicité
  10. #7
    vpharmaco

    Re : l'homme serait un herbivore

    En plus, ils ont oublié le 17ème point

    (pourtant ce n'est pas le plus difficile à étudier) !

    NOURRITURE :

    Carnivore : Viande

    Omnivore : Viande et végétaux

    Herbivore : Végétaux

    Humain : Viande et végétaux

  11. #8
    vpharmaco

    Re : l'homme serait un herbivore

    Pour compléter la liste des aneries: le pH de l'estomac humain varie entre 1 et 5 (suivant qu'il est plein ou vide)
    Dernière modification par vpharmaco ; 19/10/2016 à 19h56.

  12. #9
    Alhec

    Re : l'homme serait un herbivore

    Citation Envoyé par franne14 Voir le message
    S'il y a une première erreur sur l'intestin grêle, il y a des chances pour que le reste soit à l'avenant.
    Je pense que c'est de l'intox.
    Et quand je vois autour de moi le nombre de personnes qui ne vérifient jamais l'information, ça me fait frémir !
    Merci
    On voit énormément ce genre de choses sur Faceboook, notamment via des sites qui sont rémunérés au clique. Je suis persuadé que les rédacteurs inventent volontairement ce genre de "petite histoire" pour faire cliquer les gens.

  13. #10
    Amanuensis

    Re : l'homme serait un herbivore

    Il y a une autre faute, peut-être moins grossière parce que très commune: il y a chez les mammifères plusieurs "types" d'herbivores, dont les systèmes digestifs diffèrent bien plus entre eux que ceux des non herbivores entre eux.

    Les ruminants ont un système digestif extrêmement spécialisé, adapté spécifiquement au régime herbivore. Lapins, chevaux, éléphants, panda, paresseux, sont autant d'exemples où les systèmes digestifs sont différents entre eux, tout en étant très ou assez proches du modèle générique des mammifères, et donc très différent du modèle ruminant. Et faut aussi distinguer dans les végétivores ceux qui utilisent effectivement la cellulose (de l'herbe, des feuilles), de ceux qui mangent graines, fruits, nectar, ...

    Les différences principales pour les herbivores sont liés au degré de capacité à digérer la cellulose et apparentés. La cellulose n'est jamais digérée directement par les mammifères, cela passe nécessairement par une fermentation interne. Le mode le plus poussé est celui des ruminants, avec une première poche, la panse, unique aux ruminants, et qui est spécifiquement un réaction de fermentation (à pH non acide, par exemple).

    Les humains ne savent pas fermenter la cellulose, et ne sont en rien "herbivores" à ce sens (celui des ruminants ou des lapins). Le produit d'origine végétale principal que nous consommons actuellement est l'amidon, qui vient de graines, mais nous consommons aussi des lipides et des sucres d'origine végétale. Ce qui, au mieux, nous mettrait dans la catégorie des mammifères mangeant fruits et graines.

    Une comparaison "honnête" ne peut pas se faire en groupant "herbivores" en une seule catégorie, qui serait "végétivores". Et devrait comparer le cas des humains avec celui des animaux mangeant graines et fruits, ainsi qu'avec toute le variété des régimes allant de là à strictement carnivore ou insectivore. Car il y a tout un continuum, la plupart des mammifères consommant principalement graines et fruits ne dédaignent pas, quand l'occasion se présente, insectes, larves d'insectes, vers, oeufs d'oiseaux, et autres proies faciles. Les souris, essentiellement granivores, ne font pas le difficile devant un morceau de fromage...

    ==============

    Et une telle comparaison montre que le système digestif humain est "moyen" ; incapable de consommer la cellulose (et autre) des herbes et feuilles, mais adapté, capacités communes à tous les mammifères, à consommer lipides (animales ou végétales), protéines (animales ou végétales), amidons et sucres, et avec une capacité assez faible de fermentation de matières végétales non directement digestibles (environ 2% de l'apport énergétique, contre plus de 80% pour les ruminants). Et moyennement adapté à ce qui vient des végétaux.

    Juste un exemple: nous ne digérons pas directement les fructanes (comme l'amidon, mais avec des fructoses à la place des glucoses), ni même les béta-glucanes (comme l'amidon, mais avec les glucoses connectés différemment, "en alpha" pour l'amidon ou le glycogène) (1), ce que les systèmes digestifs de nombreux omnivores savent faire (comme le porc). Ce qui fait qu'on peut nourrir les porcs avec des topinambours, pas les humains.

    (1) Ces deux types de molécules, qui sont chimiquement des glucides, sont classées en nutrition comme "fibres", parce que seulement utilisées par les humains par fermentation dans le côlon, comme sont capables de le faire la plupart des mammifères. Notons que ce qu'on appelle "fibre" est justement ce qu'un herbivore comme la vache sait utiliser efficacement, mais que l'intestin grêle humain ne peut pas digérer du tout, et qui est plus ou moins fermenté dans le côlon.
    Dernière modification par Amanuensis ; 20/10/2016 à 05h13.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  14. #11
    Amanuensis

    Re : l'homme serait un herbivore

    Et un autre point intéressant, pour ceux qui s'intéressent vraiment (d'un point de vue "scientifique", et non militant) à la digestion.

    Les végétaux fabriquent des "anti-nutriments", des molécules ayant des effets délétères sur les systèmes digestifs ou les organismes des animaux se risquant à les consommer. Corrélativement, les animaux ont développé diversement des mécanismes pour limiter les dégâts (une "guerre de l'armement" comme on dit en biologie évolutive). Au résultat ces anti-nutriments peuvent être carrément des poisons ou tolérés, suivant les molécules et suivant les espèces, ou même les individus.

    Par exemple l'ail est toxique pour beaucoup de mammifères--et pour nos yeux--, mais toléré dans le cas du système digestif humain.

    Autre exemple: le gluten est mal toléré par certains humains parce qu'il contient des anti-nutriments, générés par les céréales dans ce but.

    Il est intéressant de regarder dans quelle mesure les humains se défendent contre les anti-nutriments. Eh bien, la majeure partie, actuellement, de cette lutte se fait avant ingestion, par la préparation des aliments d'origine végétale.

    Le mode principal est simplement la cuisson (cas des céréales), mais on trouve aussi des cas de "nettoyage" artisanal (cas du manioc, pour enlever le cyanure) ; et maintenant principalement industriel.

    Un exemple intéressant est celui du soja : ces graines (familles des haricots) ne sont pas directement comestibles, pas même après simple cuisson, car bourrées d'anti-nutriments. Actuellement, le soja est traité industriellement pour être rendu comestible.

    À l'opposé, les ruminants, parce que leur nutrition passe par une fermentation avant passage dans l'intestin grêle, on trouvé ainsi une parade "poids lourd" contre les anti-nutriments: ils sont dégradés par le microbiote de la panse!

    Et un à un autre opposé, peu d'animaux ont développé des anti-nutriments, i.e., sont toxiques à la consommation. Ce qui fait que les carnivores ont "juste" à être capable de distinguer ces cas avant ingestion, plutôt que développer des mécanismes digestifs de défense. (Et les humains peuvent manger les oeufs, le lait, et même la viande crue, sans préparation.)

    Bref, si on prend le critère des anti-nutriments végétaux pour mesurer la capacité d'un animal à consommer des végétaux, les humains sont biologiquement peu performant, mais le sont devenu bien plus grâce aux techniques de préparation des aliments, transmises culturellement, impliquant cuisson, fermentation ou traitement physico-chimique.

    Question intéressante: connaissez vous des sources importantes de féculent (amidon) qui soit consommées le plus couramment crues, sans préparation (alors que les sources principales, céréales, tubercules, grains de légumineuse, le sont toujours cuites)?
     Cliquez pour afficher
    Dernière modification par Amanuensis ; 20/10/2016 à 05h57.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  15. #12
    franne14

    Re : l'homme serait un herbivore

    Merci pour vos réponses, je fais passer !

    Voici le lien
    http://protegetasante.net/carnivores...vous-etonnera/

  16. Publicité
  17. #13
    antek

    Re : l'homme serait un herbivore

    D'après ce lien, TOUS les scientifiques sont d'accord pour . . . etc.
    Un sujet qui met TOUS les scientifiques d'accord, c'est FORMIDABLE !

  18. #14
    Flyingbike

    Re : l'homme serait un herbivore

    Nous fonctionnons donc tels des moteurs que l’on alimenterait avec un carburant mal adapté – ce qui entraine inéluctablement : encrassement, perte de puissance et de longévité.
    le mauvais coté du net (bon, la connerie humaine aide beaucoup) : n'importe qui peut donner son avis sur n'importe quel sujet, et comme la plupart des gens ont un esprit critique en balsa, ça passe comme un message de vérité...
    La vie trouve toujours un chemin

  19. #15
    Amanuensis

    Re : l'homme serait un herbivore

    Cela donne pas mal de raisons de penser le fil créé comme une sorte de trolling pro-végan.

    Y a-t-il des raisons de continuer de ce fil, s'il n'est qu'une occasion de faire de la propagande militante?
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  20. #16
    Flyingbike

    Re : l'homme serait un herbivore

    Oui, la raison principale c'est qu'on est tous plus ou moins en train de dire que c'est un ramassis de conneries
    La vie trouve toujours un chemin

  21. #17
    franne14

    Re : l'homme serait un herbivore

    Si j'ai lancé ce fil, dans ce forum, c'est pour avoir des réponses scientifiques (vulgarisées) à mes doutes et je suis foncièrement omnivore.

  22. #18
    Deedee81

    Re : l'homme serait un herbivore

    Salut,

    Citation Envoyé par franne14 Voir le message
    Si j'ai lancé ce fil, dans ce forum, c'est pour avoir des réponses scientifiques (vulgarisées) à mes doutes et je suis foncièrement omnivore.
    Oui, des réponses scientifiques, c'est de bon aloi de demander cela. Mais ce que tu as indiqué est tiré d'un site donnant un tissu d'âneries. Et ça aussi ça mérite d'être signalé. Mais maintenant que cela est établit, pourquoi ne pas poser des questions plus ciblées pour avoir des réponses scientifiques à un certain nombre de questions, par exemple "qu'est-ce qu'un omnivore", "qu'est-ce qu'un herbivore", "un animal (humain ou autre) peut-être changer de registre d'alimentation sans problème, si non, lesquels", etc... Ca dépend des questions que tu te poses. Il n'y a que toi qui peut poser ces questions. Or jusqu'ici, la seule question que tu as posé est si le contenu du site était de l'info ou de l'intox.

    Alors, vas-y, tes questions sont les bienvenues
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  23. Publicité
  24. #19
    mh34

    Re : l'homme serait un herbivore

    Citation Envoyé par franne14 Voir le message
    Si j'ai lancé ce fil, dans ce forum, c'est pour avoir des réponses scientifiques (vulgarisées) à mes doutes
    C'est une bonne démarche, mais vous aviez une autre possibilité ; regarder les sources.
    Dans l'article que vous avez indiqué, les sources c'est deux sites :
    https://www.boundless.com/biology/te...res-746-11979/, qui se comprend avec un niveau basique d'anglais, et dont l'article est plutôt bien fichu mais dont l'auteur ne s'est ab-so-lu-ment pas inspiré ( à tel point qu'on se demande pourquoi il l'a cité!!)
    - http://www.echo-zen.com/carnivores-o...ou-herbivores/ ; deuxième site "source"..celui-ci est à mettre au panier de façon définitive. Surtout quand on jette un coup d'oeil sur les autres "articles".
    Dernière modification par mh34 ; 20/10/2016 à 12h19.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  25. #20
    Bluedeep

    Re : l'homme serait un herbivore

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    - http://www.echo-zen.com/carnivores-o...ou-herbivores/ ; deuxième site "source"..celui-ci est à mettre au panier de façon définitive. Surtout quand on jette un coup d'oeil sur les autres "articles".
    Le menu "exopolitique" vaut le détour

  26. #21
    franne14

    Re : l'homme serait un herbivore

    ok, ma question était : est-ce de l'intox et j'ai eu ma réponse. Merci

  27. #22
    minushabens

    Re : l'homme serait un herbivore

    J'ai une question sans-doute hors-sujet, mais aussi un peu plus scientifique j'espère: on sait que le végétalisme strict n'est pas très bon pour la santé, mais qu'un humain peut vivre plusieurs années en ne consommant que du végétal. Qu'en est-il d'un régime carnivore strict? Un humain peut-il vivre en (relative) bonne santé, disons un an, en ne consommant que de la viande?

  28. #23
    Amanuensis

    Re : l'homme serait un herbivore

    Remplaçons dans la question "viande" par produit d'origine animale.

    C'est très courant. Dans le temps cela pouvait même duré trois ou quatre ans.

    Et c'est même recommandé par les médecins, au moins 6 mois.
    Dernière modification par Amanuensis ; 20/10/2016 à 18h15.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  29. #24
    Amanuensis

    Re : l'homme serait un herbivore

    Restreignons maintenant à "viande", au sens de "muscle de mammifère ou d'oiseau". Ce n'est pas très précis, on supposera une viande pas trop maigre ; mais on peut avancer quelques points, en comparant avec les apports d'une diète normale:

    - peu de glucides

    - apports énergétiques dominés par les protéines et les lipides

    - pas de fibres

    - oligo-nutriments?

    Le peu de glucides va amener un régime "cétosique".

    L'excès de protéines va amener un excès d'azote avec les problèmes d'élimination correspondants (uricémie, goutte?)

    L'absence de fibres pourrait perturber pas mal le côlon ascendant et son microbiote. (Mais il sera peut-être nourri en protéines suite à excès pour l'intestin grêle?)

    (Pour le dernier point, les oligo-nutriments, je n'ai rien à amener. Il me semble peu probable qu'il y ait carence, à voir.)

    Les trois premiers points ne semblent pas amener de troubles majeurs à moyen terme, mais pourraient à plus long terme.

    À première vue, cela semble jouable, et d'autant mieux que la viande est plus grasse.
    Dernière modification par Amanuensis ; 20/10/2016 à 18h32.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  30. Publicité
  31. #25
    Amanuensis

    Re : l'homme serait un herbivore

    En tous cas, entre que viande (même maigre) et que des épinards, je choisis sans hésiter le premier cas.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  32. #26
    Flyingbike

    Re : l'homme serait un herbivore

    j'imagine que cétosique doit se comprendre par cétogénique et que excès de lipides par excès de protéines ?

    par contre la quantité de MG dans la viande doit être absolument critique dans ce style de régime, en termes de densité énergétique, et je me demande d'ailleurs comment se comporterait la balance anabolisme glucidique-prise en charge des protéines...?
    Dernière modification par Flyingbike ; 20/10/2016 à 18h34.
    La vie trouve toujours un chemin

  33. #27
    Amanuensis

    Re : l'homme serait un herbivore

    Citation Envoyé par Flyingbike Voir le message
    j'imagine que cétosique doit se comprendre par cétogénique et que excès de lipides par excès de protéines ?
    Deuxième point corrigé dans les 5' imparties. Premier point pinaillage de vocabulaire typique en biologie, en plus il y a des guillements. Cétosique semble employé pour l'état de cétose.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  34. #28
    Amanuensis

    Re : l'homme serait un herbivore

    Citation Envoyé par Flyingbike Voir le message

    par contre la quantité de MG dans la viande doit être absolument critique dans ce style de régime, en termes de densité énergétique
    J'imagine, mais je n'ai rien rencontré permettant de le chiffrer. A priori les protéines seules peuvent amener l'énergie (les MG ne jouant alors que pour les AG essentiels, qu'on peut supposer présent si ce n'est pas du blanc de poulet alimenté exclusivement au maïs et tourteau de tournesol).

    Le point est différent de l'élimination de l'azote en trop, ou autre chose?

    "Néolipogénèse" (si ça existe comme terme) inexistante ou insuffisante? Si le cas à partir de quel manque quantitatif?
    Dernière modification par Amanuensis ; 20/10/2016 à 18h41.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  35. #29
    Amanuensis

    Re : l'homme serait un herbivore

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Deuxième point corrigé dans les 5' imparties.
    J'en rajoute: nul besoin de dégainer en 3', même quand l'intervenant irrite et déplaît.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  36. #30
    minushabens

    Re : l'homme serait un herbivore

    Je comprends (ou je devine) vos arguments théoriques, mais ce serait intéressant d'avoir l'avis d'un clinicien. Cela dit, il y a sans-doute peu de gens qui adoptent un régime carnivore strict. Peut-être les Inuits?

Sur le même thème :

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actualité - Cerveau d'homme et cerveau de femme : le câblage serait différent
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/12/2013, 21h00
  2. Actu - En bref : le virus de Schmallenberg serait bien inoffensif pour l'Homme
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/05/2012, 09h10
  3. Et si la NASA avait.... l'homme serait deja sur Mars
    Par raf25 dans le forum Astronautique
    Réponses: 18
    Dernier message: 26/05/2007, 16h43
  4. Le chimpanzé serait génétiquement plus évolué que l'homme
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 34
    Dernier message: 22/04/2007, 16h24