Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

OGM, sterilité et reproduction



  1. #1
    Thwarn

    OGM, sterilité et reproduction

    Bonjour,

    l'industrie agro-alimentaire fabrique depuis quelque temps deja des graines de maïs qui germent mais qui donnent des plantes stériles.
    Je me demander comment, génétiquement parlant, on pouvait modifier des plantes pour qu'elles produisent des "plante-filles" stériles.
    En effet, si on modifie le génome d'une plante pour que ces fruit soit steriles, cela ne devrait-il pas l'empecher de se reproduire elle aussi?

    Si vous aviez la moindre parcelle de reponse...

    Merci,

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Démostène

    Re : OGM, sterilité et reproduction

    Salut,
    Il me semble qu'on en a "parlé" sur le forum,
    Cherches gène "terminator"
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  4. #3
    alice75

    Re : OGM, sterilité et reproduction

    hello

    si je puis me permettre, j'ajouterai qu'il existe le phénomène de "vigueur hybride". c'est un truc connu depuis longtemps.
    J'explique : on auto féconde pendant plusieurs générations des lignées ayant une caractéristique particulière (exemple : grosse fleur) et de la meme facon une autre lignée avec une caractéristique différente (exemple : belles couleurs).Jusqu'à ce que cette caractéristique soit bien stable.
    Les deux lignées sont ensuite croisées, et on obtient une génération comprenant les deux caractéristiques recherchées, mais stériles.....
    J'avais cru comprendre que moléculairement, les séquences d'ADN devenaient si différentes d'une lignée à l'autre que leur appariement ne permettait plus la formation des gamètes. (Ex : mulet, et phénomèmes de spéciation.....)

  5. #4
    Np81

    Re : OGM, sterilité et reproduction

    Bonjour Thwarn et alice75,
    Ce que vous dites est entaché d'erreurs.
    Ne pas confondre la technologie "Terminator" avec la fabrication de variétés hybrides dont parle Alice75 mais qui ne produit absolument pas de plantes filles stériles, il y a confusion (les plantes filles seront simplement toutes différentes de la plante mère).
    Pour la technologie Terminator, il s'agit d'un transgène s'exprimant dans la graine uniquement et qui produit une toxine, c-a-d une protéine spécifique (issue d'une plante Saponaria officinalis) qui va bloquer la synthèse des autres protéines et donc empêcher le développement d'une plante. Pour pouvoir quand même multiplier les graines, un autre système est intégré pour bloquer la production de la toxine en conditions normales mais permettre la production de la toxine qu'à partir du moment où on effectue un traitement préalable (à la tétracycline) sur les graines vendues aux agriculteurs. Je rappelle que l'utilisation de cette technologie n'est pas autorisée. Donc personne ne fabrique des graines stériles pour l'agriculture Thwarn ! Car si l'avantage serait de pouvoir empêcher radicalement la prolifération de plantes génétiquement modifiées, c'est contraire aux principes de sécurité alimentaire.

  6. #5
    alice75

    Re : OGM, sterilité et reproduction

    merci pour ces informations! pour ma part, je ne confonds pas les terminators et la vigueur hybride, j'ajoutais juste un mot sur la stérilité des plantes.
    Ayant travaillé pour des semenciers, je sais que quasiment aucun agriculteur ne peut se permettre d'utiliser ses semences de l'année précédente.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    alice75

    Re : OGM, sterilité et reproduction

    Je viens de relire la discussion, je percute : oui en effet les plantes filles seront différentes de la plante mère. pourtant il me semble bien avoir vu que des croisements de génomes assez différents produisait des individus stériles....chez notre amie la drosophile.....c'etait un cours sur la spéciation.....faut que je me rafraichisse la mémoire.
    en tout cas merci de relever nos erreurs! on devient de moins en moins bête!

  9. Publicité
  10. #7
    Np81

    Re : OGM, sterilité et reproduction

    Salut alice75,
    L'agriculteur qui va ressemer l'année n+1 ses grains de maïs qu'il a produit, aura bien des plantes (donc pas de stérilité) mais complètement différentes de la variété qu'il avait acheté et observé dans son champ l'année n.
    Pour faire simple, une variété hybride c'est un hétérozygote : A/B qui résulte du croisement de 2 lignées pures A/A et B/B. Cet hétérozygote se reproduisant par autofécondation (majoritairement) et par allofécondation avec les autres plantes du champ donnera à la génération suivante des plantes filles A/A, A/B et B/B. Et l'agriculteur se retrouvera avec des plantes de taille, de précocité, de performance, etc complétement différentes. Donc vraiment pas intéressant pour lui.
    Il y a très souvent aussi des confusions avec le fait qu'on utilise dans certaines espèces (ex : tournesol) pour créer des variétés hybrides des lignées dites "mâle stérile", c'est à dire ne produisant pas de pollen, pour faciliter les croisements souhaités sans avoir d'autofécondations. J'entre pas dans les détails mais sachez que le système génétique utilisé restaure la "fertilité mâle" dans l'hybride (qui produira du pollen). Par contre en ressemant les grains produits par l'hybride, on aura aussi des plantes filles qui pour les 1/4 seront "mâles stériles" mais pas complétement stériles puisque pouvant être fécondées par le pollen des autres. Bon, j'espère ne vous avoir pas trop embrouillé...

  11. #8
    alice75

    Re : OGM, sterilité et reproduction

    hello,

    c'est très clair. pour les tournesols, je mène une étude avec mon fils (3 ans ) pour vérifier la distribution de mendel sur une F1 avec des F0 d'agriculteur. Je ne connaissais pas les "males stériles"...ayayay ca va compliquer mes calculs.......

  12. #9
    Np81

    Re : OGM, sterilité et reproduction

    Salut,
    Sympa de sensibiliser ton fils à la génétique.
    En fait, si tu observes la génération issue du champ d'un agriculteur, tu as en fait affaire à une F2.
    Pour la stérilité mâle du tournesol, il s'agit d'une stérilité mâle cytoplasmique (un gène de mitochondrie). La restauration de la production de pollen est faite par un gène nucléaire dominant.
    La production de pollen est un caractère simple à observer pour vérifier la distribution de Mendel sur le caractère absence ou présence de pollen. L'hybride F1acheté par l'agriculteur a en effet un génotype hétérozygote pour le gène de restauration (R/r) et possède un cytoplasme conférant la stérilité mâle en absence du gène de restauration. En F2, Tu auras à peu près 1/2 de R/r (pollen +), 1/4 de R/R (pollen +) et 1/4 de r/r (pollen -), c'est-à-dire environ3/4 de plantes produisant du pollen et 1/4 sans pollen.
    Je te conseille de mettre un sac perforé sur les capitules F1 (si tu t'entends bien avec l'agriculteur...) pour éviter l'allofécondation (par les insectes) qui risque autrement de perturber ton étude.

  13. #10
    Np81

    Re : OGM, sterilité et reproduction

    Au fait , 3 ans c'est peut-être un peu jeune pour parler de Mendel ! ...

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. stérilité
    Par yguins dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/11/2007, 22h23
  2. Décret sur la coexistence cultures OGM/non OGM publié
    Par chrisgir dans le forum Actualités
    Réponses: 98
    Dernier message: 25/04/2007, 23h02
  3. reproduction monoparentale et reproduction asexuée
    Par zan44 dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/11/2006, 12h18
  4. Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?
    Par shokin dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 231
    Dernier message: 25/07/2005, 11h10