Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

fonctionnement des SGLT



  1. #1
    Alanae

    fonctionnement des SGLT

    Bonjour,

    J'ai appris que les SGLT1 permettent l'absorption intestinale du glucose et les SGLT2 permettent la réabsorption du glucose des urines. Du coup, quand on parle "d'absorption" intestinale, le glucose va dans le plasma ? Dans les cellules intestinales ? Je ne visualise pas bien.
    De même, j'ai du mal à faire la différence entre "absorption" et "réabsorption" dans ces conditions.

    Merci d'avance,

    -----


  2. #2
    Pterygoidien

    Re : fonctionnement des SGLT

    Citation Envoyé par Alanae Voir le message
    Bonjour,

    J'ai appris que les SGLT1 permettent l'absorption intestinale du glucose et les SGLT2 permettent la réabsorption du glucose des urines. Du coup, quand on parle "d'absorption" intestinale, le glucose va dans le plasma ? Dans les cellules intestinales ? Je ne visualise pas bien.
    De même, j'ai du mal à faire la différence entre "absorption" et "réabsorption" dans ces conditions.

    Merci d'avance,
    Les canaux SGLT servent à faire rentrer du glucose dans la cellule contre leur gradient électro-chimique. Ce sont des canaux secondairement actif, qui se servent du gradient électrochimique du Na+ : l'énergie associée au potentiel électrochimique de Na+ est utilisée par le transporteur SGLT-1 (symport) pour faire rentrer le glucose dans la cellule. A l'échelle d'une structure tubulaire, le SGLT sert à absorber ou réabsorber le glucose (absober dans l'intestin, et réabsorber dans le rein, la notion vient du faire que dans le rein, la molécule "quitte" le sang, puis le réintègre par absorption, tandis que dans l'intestin, elle n'y a encore jamais fait le tour).

    Tu dois savoir que chaque molécule possède un potentiel électrochimique relatif à sa concentration et ses charges éventuelles dans les compartiments. Une molécule aura alors naturellement la tendance de passer d'un milieu où il est richement concentré vers un milieu où il est plus pauvrement concentré : c'est le principe de la diffusion, et ce principe sert de moteur aux mouvements de molécules sans qu'il y ait nécessité d'un apport énergétique externe. En revanche, lorsque la molécule passe d'un milieu à un autre contre son gradient électrochimique, alors puisque cette molécule va à l'encontre de sa tendance, l'énergie doit lui être fournie et le transport est dit actif. On distingue deux types de transport actifs :
    *) Le transport actif direct, où le transporteur utilise l'énergie fournie par l'hydrolyse d'un ATP ou d'une liaison à haute énergie
    *) Le transport actif indirect (ou secondairement actif), où l'énergie est fournie par le gradient électrochimique d'une molécule qui se déplace dans le sens de son gradient. Cette molécule doit ensuite retourner dans la cellule pour maintenir le gradient constant, ce qui implique un cout d'énergie également
    Dans le dernier, c'est le Na+ le candidat de choix pour le transport actif indirect : il est concentré dans le milieu extracellulaire et peu concentré dans le milieu intracellulaire. Il possède un large gradient électrochimique de part et d'autre de la cellule, et l'énergie associée à sa rentrée dans la cellule est souvent suffisante à permettre le mouvement d'une autre molécule contre son gradient.
    Ainsi, dans l'intestin, quand le glucose est présent dans la lumière de l'intestin (compartiment externe, dans le BOL alimentaire), le glucose rentre dans la cellule en étant couplé à la rentrée du Na+ via le SGLT-1 : c'est un transport secondairement actif.
    Le glucose traverse donc le SGLT-1 exprimé au pôle apical de l'entérocyte (cellule épithéliale qui revêt l'intestin) accompagné d'un Na+. Le glucose est en fait concentré dans l'entérocyte, et au pôle BASAL, il peut librement traverser la membrane au travers d'un simple transporteur passif GLUT selon son gradient de concentration : de là, il passe dans la circulation portale. Le Na+ qui est rentré est expulsé également du côté basal par une pompe Na+/K+/ATPase (qui utilise de l'ATP, d'où le cout énergétique impliqué).Il faut donc retenir que le glucose rentre d'un côté (pôle apical) de la cellule de manière active, via SGLT, pour qu'il puisse s'accumuler dans la cellule, puis en ressortir de l'autre côté (pôle basal) selon son gradient. Globalement, le processus de mobilisation du glucose est actif.

    Le transporteur SGLT est un transporteur de type symport. On retrouve plusieurs isoformes, et ces isoformes font varier la cinétique et la saturation du transporteur. Dans le rein, tu as les deux isoformes : le SGLT-2 et le SGLT-1.
    Le SGLT-2 est le principal au niveau du rein, situé dans le tube contourné proximal des régions S1 et S2. Il possède une faible affinité mais sature difficilement : il est donc réparti sur la longueur et sature peu, même lors d'une augmentation de la glycémie. Chez le sujet sain, 100% du glucose est réabsorbé par SGLT-2 au niveau des régions S1 et S2 du TCP. Plus loin dans le néphron, il y a des SGLT-1, dans la région S3, qui ont une forte affinité mais saturent facilement : ils réabsorbent le glucose qui n'aurait éventuellement pas été réabsorbé, mais leur action est limitée. Dans le SGLT-2, il y a un ratio 1:1 pour le Na/Glucose ; un seul Na+ suffit à réabsorber 1 glucose. Dans le SGLT-1, le ratio est de 2:1 (deux Na+ pour une moélcule de glucose).
    Chez le diabétique non traité, la glycémie est généralement trop haute, et l'ultrafiltrat glomérulaire trop riche en glucose ne voit pas l'entièreté de son glucose réabsorbé par le néphron : les SGLT-2 sont donc saturés, ainsi que les SGLT-1, et du glucose est présent dans l'urine. Chez le sujet sain, il n'y a pas de glucose dans l'urine (ou des quantités traces). Le mécanisme de réabsorption du glucose par SGLT est donc un mécanisme très efficace.
    Module nephro urinaire.jpg

    Le chemin du glucose est le suivant : lumière du tube (néphron ou intestin), cellule absorbante (entérocyte pour l'intestin, cellule de néphron pour le rein), puis capillaire sanguin (où ils intègrent la circulation sanguine). Dans le tube digestif, le sucre absorbé atteint la circulation portale et va au foie, tandis que dans le rein, il réintègre le réseau veineux systémique.

  3. #3
    Alanae

    Re : fonctionnement des SGLT

    Merci d'avoir accordé de votre temps, cette réponse est claire et très complète !

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Fonctionnement de...
    Par youcef837 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/04/2014, 06h32
  2. Fonctionnement d'un ao
    Par oxygenne dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/09/2013, 17h46
  3. Fonctionnement du LHC
    Par papy-alain dans le forum Archives
    Réponses: 34
    Dernier message: 26/07/2012, 07h53
  4. Fonctionnement PIC
    Par kayvinn dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/07/2009, 18h16
  5. fonctionnement mic 810
    Par thierryriri dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/04/2007, 17h00