Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Si Lamarck a faux alors pourquoi certaines espèces mutent-elles faces au réchauffement climatique ?

  1. #1
    communoshadow

    Red face Si Lamarck a faux alors pourquoi certaines espèces mutent-elles faces au réchauffement climatique ?

    Bonjour tout le monde
    Je suis en classe de 3ème, passionné par la science et je suis en préparation de mon oral de brevet. Mon oral va tourner autour du climat plus précisément sur le réchauffement climatique. Ma problématique s'intitule : Quelles sont les conséquences du réchauffement climatique sur la biodiversité ?
    Pour le moment j'ai une dizaine de conséquence mais une conséquence me laisse perplexe: la mutation génétique du au réchauffement climatique. Voyez-vous, se poser cette question entraînerai une reconsultation des études de Darwin et de Lamarck mais Lamarck dit pourtant qu'un individu évolue à cause de son environnement mais sa théorie est fausse(cou des girafes qui s'agrandissent) ! Pourtant à Porto Rico le lézard Anolis Cristatellus a subi des mutations génétiques sur ses membres et la théorie la plus plausible serait que cela est du au réchauffement climatique. Bien, maintenant cette question me turlupine et je vous en serais très reconnaissant si vous y répondiez :

    Si Lamarck a faux alors pourquoi certaines espèces mutent-elles faces au réchauffement climatique ?

    En vous remerciant
    Shady

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Flyingbike

    Re : Si Lamarck a faux alors pourquoi certaines espèces mutent-elles faces au réchauffement climatiq

    Bonjour et bienvenue

    Vous faites erreur : ce n'est pas le réchauffement climatique qui provoque les mutations

    Des mutations se produisent indépendamment du changement de l'environnement (du moins en partie). Par contre, certaines mutations favorisent l'adaptation à un environnement changeant, ce qui fait que ces individus-là se retrouvent favorisés par rapport aux autres, et sont donc sélectionnés.

    Il est vrai que de l'extérieur, on pourrait croire que des mutations qui font que des individus s'adaptent à un nouvel environnement sont provoquées par ledit environnement, mais en réalité le mécanisme est indirect !
    La vie trouve toujours un chemin

  4. #3
    Amanuensis

    Re : Si Lamarck a faux alors pourquoi certaines espèces mutent-elles faces au réchauffement climatiq

    Pour information, j'ai recherché rapidement des textes sur le web parlant de ce lézard et de l'effet du réchauffement climatique.

    J'ai trouvé des textes contradictoires (désolé, en anglais).

    L'un pourrait être à l'origine de l'affirmation du primo-posteur, https://www.scientificamerican.com/a...lobal-warming/, même s'il n'y est pas question de mutation.

    Un autre (parmi d'autres) dit le contraire (et en plus plus récent), https://newsdesk.si.edu/releases/cli...ilient-lizards
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  5. #4
    antek

    Re : Si Lamarck a faux alors pourquoi certaines espèces mutent-elles faces au réchauffement climatiq

    Citation Envoyé par communoshadow Voir le message
    Voyez-vous, se poser cette question entraînerai une reconsultation des études de Darwin et de Lamarck mais Lamarck dit pourtant qu'un individu évolue à cause de son environnement mais sa théorie est fausse(cou des girafes qui s'agrandissent) !
    Reconsidération ?
    Lamarck je ne connais plus, mais pourquoi Darwin ?

  6. #5
    DarkSATAN

    Re : Si Lamarck a faux alors pourquoi certaines espèces mutent-elles faces au réchauffement climatiq

    Je ne suis pas biologiste mais je vais tenter de répondre.
    je pense que l'erreur provient dans la façon dont tu conceptualises les théories de l'évolution de Lamarck et de Darwin. Une mutation est toujours aléatoire : ce sont les forces sélectives de la nature qui tendent à favoriser certains caractères phénotypiques en raison des avantages qu'ils portent sur la survie de l'espèce et sur sa perpétuation. Dans un environnement constant qui n'a pas de perturbation soudaine, les individus d'une espèce qui seront par exemple le moins facilement repéré par leur prédateur survivront plus facilement (camouflage), et transmettrons ce caractère à leur descendance, tandis que celles qui possèdent un camouflage moins efficace auront tendance à être attrapées par leur prédateur, et auront moins de chance à transmettre le caractère à la descendance (faute de n'avoir pu se reproduire avant d'être chassé). Ceci n'est qu'un exemple. L'élément clé est qu'au cours de l'évolution, des mutations surviennent, et celles qui apportent un avantage à la survie et à la reproduction de l'espèce sont en général celles qui sont sélectionnées, tandis que les traits qui diminuent les chances de survie tendent à disparaître : ce n'est évidemment pas toujours le cas, et l'évolution est un phénomène macroscopique; il faut considérer des populations entières pour parler d'évolution. Si le milieu vient à changer brusquement, comme c'est le cas du réchauffement climatique, de nouvelles forces sélectives rentrent en jeu, et les caractéristiques qui autrefois étaient avantageuse à la survie d'une espèce peuvent ne plus l'être, voire même devenir défavorable.

    Les mutations ont lieu constamment : certaines sont inhérentes, aucun système n'est parfait, et elles proviennent d'erreur dans la réplication de notre information génétique. Ces mutations sont transmises lorsqu'elles touchent les cellules reproductives des individus (chez les animaux). Toutefois, le taux de mutation peut augmenter ou diminution, selon l'environnement : exposition aux rayons UV, à des produits mutagènes ou endommageant l'ADN, des virus, exposition fréquentes à des agents infectieux, ... Ici, le réchauffement climatique va provoquer des changements dans l'environnement : dans les océans par exemple, l'élévation de la température va déplacer la courbe d'équilibre de nombreuses réactions biochimiques et provoquer une acidification, ce qui peut être un enjeu envers de très nombreuses espèces marines. De même, la fréquence de certaines catastrophes naturelles augmente, tels que les cyclones. Donc le réchauffement climatique va être un acteur sélectif qui s'additionne, mais il n'est pas l'agent causal de la mutation.

Discussions similaires

  1. Réponses: 7
    Dernier message: 21/01/2017, 10h45
  2. Actualité - Top 20 des espèces menacées par le réchauffement climatique et l'Homme
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/09/2016, 16h00
  3. TPE: Pourquoi certaines fleurs se ferment-elles la nuit?
    Par marga dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/11/2007, 15h15
  4. [Evolution] [évolution] Pourquoi certaines espèces n'évoluent-elles pas?
    Par mopsos dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 15/05/2003, 10h21