Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

L'herbe comme nourriture.



  1. #1
    Anonyme007

    L'herbe comme nourriture.


    ------

    Bonjour,
    Je ne sais pas si je suis dans la bonne section pour ouvrir ce sujet.
    est ce qu'il y a un danger pour l'homme s'il mange de l'herbe ? Qu'est ce qui va lui passer ?
    Merci d'avance.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    aygline

    Re : L'herbe comme nourriture.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Herbivore
    bonjour,

    Les herbivores mangent pas que de l’herbe et à force de manger de l’herbe peut-être, l’être humain deviendrait-il lui-même comment dire … herbivore ?

    Bah déjà il mange de l’herbe et même il fume de l'herbe et donc, il est lui-même comment dire omnivore mais s’il lui venait à l’esprit ou s’il devait (par nécessité vitale) ne plus manger que de l’herbe, le pourrait-il sans disparaître au final plus vite que comment dire … « prévu »
    Le hasard n'existe pas, je l'ai rencontré.

  4. #3
    Alfinera

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Bonjour à toi,
    Manger de l'herbe, hormis les potentielles contaminations et micro-organismes pathogènes qu'elle peut contenir, ne représente en principe aucun danger.
    Cependant, l'humain est incapable de la digérer. En effet, la cellulose contenue dans l'herbe est reliée par des lien beta(1,4), et nous ne disposons pas des enzymes nécessaires à découper ce sucre.
    Admettons que tu mange de l'herbe stérile et sans produit néfaste dessus, ça ressortirait à peu près pareil par en bas Ce serait sans danger, mais tu pourrais te sentir balloné(e), et tu n'en tirerais quasiment aucun apport nutritionnel.
    Bref, pour ce que ça vaut, évite d'en manger volontairement, mais ne flippe pas si t'en as avalé par erreur

  5. #4
    aygline

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Bjr,

    Etant donné que le chimpanzé est « omnivore » mais à dominante frugivore et donc herbivore, la question se pose de savoir pourquoi comment l’être humain, qui est directement issu du chimpanzé, est devenu lui-même, omnivore mais à dominante carnivore. https://fr.wikipedia.org/wiki/Chimpa...0d'oiseaux.

    Et avec la découverte du feu, les êtres humains primitifs ont eu très tôt l’idée de cuire les aliments probablement, mais au départ ils les mangeaient crus et donc leur estomac a du s’habituer à manger des « herbes » cuites.

    D’autant que les végétariens mangent que de l’ « herbe » et des œufs mais ils cuisent les légumes sans cela, ils ne pourraient pas les digérer.

    En tout cas de grands dinosaures étaient herbivores et les éléphants et donc l’herbe a en elle les condiments nécessaires pour nourrir des animaux très gros et donc il suffit d’avoir l’estomac adéquatement configuré pour pouvoir se nourrir comment dire «d’herbe» et s’en trouver bien
    Le hasard n'existe pas, je l'ai rencontré.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    jiherve

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Bonjour
    grave confusion frugivore ne signifie pas herbivore, l'humain aussi est frugivore et peux digérer certains végétaux mais dont l'herbe ne fait pas partie!

    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  8. #6
    minushabens

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Citation Envoyé par aygline Voir le message
    la question se pose de savoir pourquoi comment l’être humain, qui est directement issu du chimpanzé, est devenu lui-même, omnivore mais à dominante carnivore.
    bah non, l'homme ne descend pas du chimpanzé, et depuis l'ancêtre commun au chimpanzé et à l'homme il y a eu pas mal d'espèces, donc on ne peut même pas dire qu'on descend "directement" de cet ancêtre. Et nous ne savons pas grand-chose dudit ancêtre et de ses habitudes alimentaires.

  9. Publicité
  10. #7
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Citation Envoyé par aygline Voir le message
    En tout cas de grands dinosaures étaient herbivores et les éléphants et donc l’herbe a en elle les condiments nécessaires pour nourrir des animaux très gros
    Les dinosaures, comme tout le monde le sait, ont disparu a la fin du Cretace. L'herbe (sous forme de 'pelouse' ou de 'savanne' n'est apparue que durant le Miocene, un bon 40 millions d'annees plus tard. 'Herbivore' oui, mais pas dans le sens ou ils mangent de l'herbe.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  11. #8
    jiherve

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Bonsoir,
    et Tyrex ,Velociraptor, Alosaures etc etc n’étaient pas particulièrement vegan!
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  12. #9
    f6bes

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Bjr à toi,
    Reste pour commencer à définir le mot ...herbe.
    Il y a des herbes qui se mangent et d'autres non.
    En ghénéral on ne mange pas des herbes..crues, on y ajoute un assaisonnement.
    Mais c'est QUOI....de l'herbe !( à définir)
    Bonne journée

  13. #10
    Ikhar84

    Re : L'herbe comme nourriture.

    @f6: de la roquette ou du gazon ?
    J'ai glissé Chef !

  14. #11
    Liet Kynes

    Re : L'herbe comme nourriture.

    L'herbe si on la définie comme la gazon est une graminée (fléole, fétuque, pâturin , ray-grass etc..). Une autre sémantique est la "mauvaise herbe"; celle ci est l'ensemble des plantes que le jardinnier peut considérer comme concurrentes de sa production et comprends à la fois des graminées (folle avoine) mais aussi des dicotylédones si la question initiale ne comporte que les graminées, on relativisera la réponse en terme de digestibilité à la partie et au stade de la plante considérée.
    Le blé est une plante qui est de la famille de l'herbe dans l'approche graminées, si je ne mange que la tige et la feuille au stade sec donc de la paille,mon système digestif de mono gastrique (un seul estomac) est bien incapable malgré son équipement chimique de dégrader la cellulose qui compose principalement ces parties du végétal à ce stade, si par contre je mange la graine (qui contient de l'amidon) je pourrai en tirer un bénéfice nutritif assimilable par mon organisme car celui ci est capable de dégrader l'amidon en glucides. J'aurai alors un apport énergétique conséquent pour satisfaire les besoins de mon organisme en energie mais cet apport si il est constant sera insuffisant pour me donner la quantité et la diversité de protéines, de vitamines, de minéraux.. dont à besoin mon organisme, à terme je finirai par avoir des carences potentiellement graves pour ma santé. Ces carences arriveront très vite en mangeant de la paille, rapidement avec des tiges et feuilles de graminées vertes.
    Dernière modification par Liet Kynes ; 30/06/2020 à 19h49.

  15. #12
    aygline

    Re : L'herbe comme nourriture.

    bonjour,

    Les chevaux, les ânes, les vaches mangent de l'herbe, sont herbivores. Donc là pas de problème, tout le monde sait ce qu'est de l'herbe !

    Donc l'herbe (cette herbe que tout le monde connaît et même les ânes) contient tout ce qu'il faut comme ingrédients pour permettre à des animaux gros mais costauds (un cheval c'est costaud) de subsister et de se reproduire sur la terre.

    Maintenant en cuisant les aliments et en découvrant le moyen de faire du feu l'être humain s'est nettement démarqué des autres animaux et certaines herbes, cuites deviennent comestibles.

    Les légumes crus en général sont indigestes mais cuits, parfois ils sont digestes
    Dernière modification par aygline ; 01/07/2020 à 15h35.
    Le hasard n'existe pas, je l'ai rencontré.

  16. Publicité
  17. #13
    Gnocchi2

    Re : L'herbe comme nourriture.

    mon système digestif de mono gastrique (un seul estomac) est bien incapable malgré son équipement chimique de dégrader la cellulose
    Juste pour préciser que la capacité à digérer dépend plus du microbiote que du nombre de poche stomacale. Je sais que ce n'est pas ce que vous dites mais on pourrait croire que c'est le caractère monogastrique qui impose une non digestibilité de l'herbe.
    Je me demande d'ailleurs s'il n'y a pas des expériences de faites visant à modifier les capacités digestives d'un animal en en modifiant le microbiote. Si oui, alors une extrapolation audacieuse permettrait de supposer qu'on puisse se nourrir d'herbe.

    Au fait, la banane est une herbe. Ca m'a toujours parut être un exemple "fou". L'absence de lignine est une définition possible de herbe.

    Donc l'herbe (cette herbe que tout le monde connaît et même les ânes) contient tout ce qu'il faut comme ingrédients pour permettre à des animaux gros mais costauds (un cheval c'est costaud) de subsister et de se reproduire sur la terre.
    Les êtres vivants ont une composition atomiques assez homogène. Mais un humain n'est pas capable de fabriquer les assemblages moléculaire nécessaires à sa vie à partir des atomes. Du coup c'est nécessaire d'avoir des intermédiaires végétaux qui eux vont pouvoir assembler les molécules de telle manière à ce qu'elles suffisent au métabolisme humain.

    Maintenant en cuisant les aliments et en découvrant le moyen de faire du feu l'être humain s'est nettement démarqué des autres animaux et certaines herbes, cuites deviennent comestibles.
    Ceci et la domestication. La domestication des plantes a permis d'augmenter leurs qualités nutritionnelles. Il semblerait d'ailleurs que les premiers agriculteurs étaient plus petits et en moins bonne santé que les non agriculteurs et qu'une explication serait que ces plantes avaient de faibles qualités nutritionnelles.

  18. #14
    Liet Kynes

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Citation Envoyé par Gnocchi2 Voir le message
    Juste pour préciser que la capacité à digérer dépend plus du microbiote que du nombre de poche stomacale. Je sais que ce n'est pas ce que vous dites mais on pourrait croire que c'est le caractère monogastrique qui impose une non digestibilité de l'herbe.
    Je me demande d'ailleurs s'il n'y a pas des expériences de faites visant à modifier les capacités digestives d'un animal en en modifiant le microbiote. Si oui, alors une extrapolation audacieuse permettrait de supposer qu'on puisse se nourrir d'herbe.

    Au fait, la banane est une herbe. Ca m'a toujours parut être un exemple "fou". L'absence de lignine est une définition possible de herbe.


    Les êtres vivants ont une composition atomiques assez homogène. Mais un humain n'est pas capable de fabriquer les assemblages moléculaire nécessaires à sa vie à partir des atomes. Du coup c'est nécessaire d'avoir des intermédiaires végétaux qui eux vont pouvoir assembler les molécules de telle manière à ce qu'elles suffisent au métabolisme humain.


    Ceci et la domestication. La domestication des plantes a permis d'augmenter leurs qualités nutritionnelles. Il semblerait d'ailleurs que les premiers agriculteurs étaient plus petits et en moins bonne santé que les non agriculteurs et qu'une explication serait que ces plantes avaient de faibles qualités nutritionnelles.
    Bonjour, vous avez du chemin à faire tant il y a d'affirmations qui ne sont pas possibles au regard de ce qui est connu dans une approche scientifique. La définition du mot herbe est donnée: il s'agit de graminées. La banane est un fruit, ce n'est pas une herbe. Vous semblez confondre le mot herbe avec le mot végétal.

    Citation Envoyé par Gnocchi2 Voir le message
    Les êtres vivants ont une composition atomiques assez homogène. Mais un humain n'est pas capable de fabriquer les assemblages moléculaire nécessaires à sa vie à partir des atomes. Du coup c'est nécessaire d'avoir des intermédiaires végétaux qui eux vont pouvoir assembler les molécules de telle manière à ce qu'elles suffisent au métabolisme humain.
    C'est une affirmation, vous expliquez les choses mais c'est difficilement compréhensible je pense que lorsque vous dites "Mais un humain n'est pas capable de fabriquer les assemblages moléculaire nécessaires à sa vie à partir des atomes." vous parler d'enzymes et sucs digestifs mais vous oubliez qu'un être humain ne possède pas d'organes capables de donner un milieu stable à des bactéries capables de dégrader des aliments "pour lui" c'est à dire à sa place, les poly gastriques mangent la paille, les bactéries la dégrade .

    Citation Envoyé par Gnocchi2 Voir le message
    "Du coup c'est nécessaire d'avoir des intermédiaires végétaux qui eux vont pouvoir assembler les molécules de telle manière à ce qu'elles suffisent au métabolisme humain.
    Un végétal va être digestible (assimilable en grande proportion) par l'homme si sa composition comprends une proportion importante de composants dégradables par l'homme/ une banane n'a pas la même composition que de la paille, nous sommes "équipés" pour digérer fortement la banane mais très faiblement la paille.
    Dernière modification par Liet Kynes ; 02/07/2020 à 19h21.

  19. #15
    Gnocchi2

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Bonjour, vous avez du chemin à faire tant il y a d'affirmations qui ne sont pas possibles au regard de ce qui est connu dans une approche scientifique. La définition du mot herbe est donnée: il s'agit de graminées. La banane est un fruit, ce n'est pas une herbe. Vous semblez confondre le mot herbe avec le mot végétal.
    Merci ! Mais j'ai du mal à repérer ces erreurs au travers de votre commentaire.
    Entre l'hypothèse que je confonds herbe avec un n'importe quel végétal comme un par exemple un chêne et l'hypothèse que par banane, j'ai fait une approximation malheureuse de "bananier" vous choisissez de me prêter l'idée que pour moi l'herbe c'est comme un arbre. C'est cela ? C'est un curieux choix d'hypothèse, vous ne trouvez pas ?

    Voyons donc toutes mes "affirmations qui ne sont pas possibles au regard de ce qui est connu dans une approche scientifique."

    C'est une affirmation, vous expliquez les choses mais c'est difficilement compréhensible je pense que lorsque vous dites "Mais un humain n'est pas capable de fabriquer les assemblages moléculaire nécessaires à sa vie à partir des atomes." vous parler d'enzymes et sucs digestifs mais vous oubliez qu'un être humain ne possède pas d'organes capables de donner un milieu stable à des bactéries capables de dégrader des aliments "pour lui" c'est à dire à sa place, les poly gastriques mangent la paille, les bactéries la dégrade .
    Quelle partie de mon affirmation est fausse ? Je n'ai pas compris. Que vous apportiez vos affirmations pour préciser les miennes, ça n'implique pas une fausseté de mon propos.
    vous oubliez qu'un être humain ne possède pas d'organes capables de donner un milieu stable à des bactéries capables de dégrader des aliments "pour lui"
    Je ne comprends pas en quoi ce supposé oubli de ma part rendrait faux mon propos. Je ne vois pas de lien entre la présence de tels organes et mon affirmation scientifiquement impossible.
    Mais puisque le sujet est sur la table, je partage mon étonnement : notre microbiote dans notre tube digestif n'offre t-il pas un milieu stable à des bactéries capables de dégrader des aliments "pour nous" ?

    Un végétal va être digestible (assimilable en grande proportion) par l'homme si sa composition comprends une proportion importante de composants dégradables par l'homme/ une banane n'a pas la même composition que de la paille, nous sommes "équipés" pour digérer fortement la banane mais très faiblement la paille.
    Oui... Et ? Vous apportez des précisions mais en quoi mon affirmation était scientifiquement impossible ?

  20. #16
    Liet Kynes

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Citation Envoyé par Gnocchi2 Voir le message

    Oui... Et ? Vous apportez des précisions mais en quoi mon affirmation était scientifiquement impossible ?
    Lorsque l'on affirme il faut endosser la charge de la preuve: commencez par démontrer qu'une banane est une herbe. Une "herbe" ayant été définie comme une graminée dans ce fil pour la distinguer du terme plus large mauvaise herbe.

  21. #17
    minushabens

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Citation Envoyé par Gnocchi2 Voir le message
    Juste pour préciser que la capacité à digérer dépend plus du microbiote que du nombre de poche stomacale.
    je pense que les bactéries ne font pas tout. Si certains mammifères pratiquent la rumination ça n'est pas pour rien. Et si les mêmes ont des dents dites "hypsodontes" et à la surface occlusale en forme de râpe ça n'est pas pour rien non plus. Bref il y a un certain nombre d'adaptations à la consommation de feuilles de graminées que nous autres humains n'avons pas.


    Je me demande d'ailleurs s'il n'y a pas des expériences de faites visant à modifier les capacités digestives d'un animal en en modifiant le microbiote. Si oui, alors une extrapolation audacieuse permettrait de supposer qu'on puisse se nourrir d'herbe.
    pas sûr que ça soit possible. Les bactéries de notre tube digestif n'en sont pas les simples habitantes. Nous avons développé une tolérance à certaines bactéries bien précises et il n'est pas évident que des bactéries adaptées à la vache par exemple ne soient pas pathogènes pour nous.

  22. #18
    Liet Kynes

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Pour faire très simple le rumen est un milieu très actif, ce qui sort du rumen sera encore dégradé dans la caillette (=estomac des monogastriques) puis absorbé dans l'intestin. Les bactéries du rumen dégradent la cellulose, et rendent l’énergie de celle ci disponible à l’absorption in fine, c'est évidement bien plus complexe mais au moins comprendre que les ruminants ne digèrent pas la cellulose directement et le fait d'avoir une flore bactérienne qui travail en amont (avant) dans cette poche de très grande capacité associé au phénomène de rumination (régurgitation+mastication et apport de salive (enzymes)) permet un temps de dégradation suffisamment lent et efficace pour produire des nutriments absorbables.

    Quand nous mangeons du foin (pour ceux qui aime) celui ci passe très vite, n'est que peu dégrader (même en mâchant longtemps) et ne nous apporte pas grand chose.

    Deux petits liens corrects:

    http://physiologie.envt.fr/wp-conten..._ruminants.pdf
    https://planet-vie.ens.fr/thematique...e-des-aliments

    Il faut retenir que nous sommes équipés d'un système digestif adapté à des aliments faciles à dégrader et que l'herbe de part sa composition contient des Glucides structuraux (=Trame de cellulose qui assure la rigidité des structures végétales) plus importante que ce que l'on mange dans une banane une fois la peu enlevée.

    Il y a bien d'autres facteurs à prendre en compte comme le taux de matière sèche de la plante, son stade de croissance etc.. pour approfondir le sujet.
    Disons que pour l'homme un végétal jeune est en général plus digestible qu'un végétal vieux.
    Dernière modification par Liet Kynes ; 03/07/2020 à 18h27.

  23. Publicité
  24. #19
    aygline

    Re : L'herbe comme nourriture.

    l'idée que pour moi l'herbe c'est comme un arbre
    Bonjour,

    L’idée de base serait de dire qu’un végétal c’est « de l’herbe » et donc comprise de la sorte « l’herbe » serait toute chose produite par la terre et donc l’idée de « terre nourricière » ça dit bien ce que ça veut dire.

    Et de fait les herbivores sont « de l’herbe » en quelque sorte puisqu’en effet, ils se nourrissent d’ « herbe ».

    Et plus avant toute nourriture terrestre pour les vivants qui vivent dessus, est « de l’herbe » au sens où les vivants qui vivent sur la terre se nourrissent de ce que la terre produit naturellement.

    Café, Chocolat, Colza, Blé, Orge, Maïs, Avoine, Soja, Riz etc. sont autant d’ « herbes » dont se nourrissent les vivants terrestres. Et même le lait et toute la fromagerie et les œufs que pondent les poules etc. sont des « herbes » tout autant.

    Car l’être humain est très intelligent, superbe il maîtrise l’atome etc. mais il lui faut des poules et des vaches pour avoir des œufs et toute la fromagerie

    Quant aux carnivores ils se nourrissent rarement d’autres carnivores mais d’herbivores : les chiens mangent rarement les chats et les lions pas du tout les tigres et pas non plus les panthères ni les léopards.

    Et l’être humain mange du veau de la vache, du cheval, de l’agneau du mouton, du bœuf et donc là encore il ne mange pas souvent du chien ni du chat et pas non plus des renards ni des loups, et le panda des feuilles d’eucalyptus :mega :

    Rajouter à cela tous les médicaments à base de plantes et donc « l’herbe » produit aussi des médicaments et donc c’est une folie de faire brûler la forêt amazonienne pour des raisons bassement mercantiles.

    Moralité bienheureuse « terre nourricière » qui nous vaut une telle ménagerie
    Le hasard n'existe pas, je l'ai rencontré.

  25. #20
    Liet Kynes

    Re : L'herbe comme nourriture.

    Citation Envoyé par aygline Voir le message
    Bonjour,

    L’idée de base serait de dire qu’un végétal c’est « de l’herbe » et donc comprise de la sorte « l’herbe » serait toute chose produite par la terre et donc l’idée de « terre nourricière » ça dit bien ce que ça veut dire.

    Et de fait les herbivores sont « de l’herbe » en quelque sorte puisqu’en effet, ils se nourrissent d’ « herbe ».
    Le distingo mono-gastriques / polygastriques permet de voir une partie de la chaîne alimentaire.

    Le passage de la terre (substrat ) au végétal passe par l'idée d'assimilation de nutriments par la plante et une étape fondamentale qu'est la photosynthèse.

    Dans cet article il y a des notions importantes qui permettent de distinguer les herbivores et l'herbe:

    https://planet-vie.ens.fr/thematique...se-generalites (je trouve qu'il est très bien fait ce site)

    Je cite:

    "Autotrophie et hétérotrophie

    Les êtres vivants sont composés d’eau et de sels minéraux, ainsi que de substances organiques. Ces dernières comportent glucides, lipides, protéines, acides nucléiques, etc. Or les composés organiques sont continuellement renouvelés (par dégradation et synthèse). Ce fonctionnement des êtres vivants nécessite des échanges constants de matière et d’énergie avec le milieu extérieur.

    On peut ainsi distinguer différents types d’organismes en fonction de leurs besoins et de la source d’énergie utilisée.

    - Les organismes hétérotrophes : ils sont incapables d’effectuer eux-mêmes les synthèses de leurs constituants à partir d’élément minéraux. Ils sont en général chimiotrophes, c’est-à-dire utilisant comme source d’énergie l’énergie chimique récupérée au cours de l’oxydation des composés organiques réduits présents dans leur alimentation.

    - Les organismes autotrophes : ils sont capables d’utiliser des éléments inorganiques pour synthétiser leurs propres constituants organiques. Ils sont en général phototrophes, c’est-à-dire capables d’utiliser l’énergie lumineuse et de convertir cette énergie en étapes chimiques. "

  26. #21
    aygline

    Re : L'herbe comme nourriture.

    … en tout cas cela montre l’extrême importance des végétaux dans le chaînage des êtres vivants sur la terre.

    En plus ils fournissent l’oxygène et le cycle vital, sur la terre est assez remarquable en effet !

    Car là-dedans « rien ne se perd rien ne se crée, tout se transforme » car quand ils meurent les êtres vivants retournent à la terre, à cette terre nourricière qui les a fait naître et subsister et se reproduire, pour un temps car hélas tout ce qui naît meurt et bien évidemment au final « c’est toujours la même eau qui coule » https://www.youtube.com/watch?v=CqfSi1wHjDk

    Car donc à la mort et comme dit le poète « tout va sous terre et rentre dans le jeu », en quelque sorte
    Le hasard n'existe pas, je l'ai rencontré.

Discussions similaires

  1. Actu - Dipper, le robot qui vole comme un avion et nage comme un pingouin
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/09/2019, 15h52
  2. Actualité - DelftAcopter, un drone qui décolle comme un hélicoptère et vole comme un avion
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/10/2016, 18h09
  3. Résolution équation avec inconnue comme terme et comme exposant fractionnaire
    Par Frans1002 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/06/2014, 08h33
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 22/06/2007, 15h25