Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse



  1. #1
    pmassonnat

    hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse


    ------

    Bonjour, j'aimerai réaliser de l'extrait de malte en vue de préparer des milieux de culture pour champignon.

    J'ai trouvé sur wikipedia la recette pour préparer le malt :

    prendre un céréal en graines

    1- Trempage 24-48h (2 à 3 fois)

    2- Germination 4 à 6 jour

    3- Touraillage : séchage 24 à 48h avec de l'air de 50°C à 85°C (je peux pas aller à plus de 70°C mais j'imagine que c'est peu important si je laisse suffisamment longtemps (seuls certaines bière Allemande pratique un coup de feu pour donner un goux spécifique)

    4- Dégermage : (je sais pas trop comment faire, mais bon peut etre juste en secouant très fort.

    Ensuite, pour faire l'extrait de malt, ca devient un peu flou :

    1- réduire en farine (ok)

    2-mélanger à de l'eau (là je vois pas trop les proportions)

    3-faire une hydrolyse enzymatique à partir des enzyme déjà présent dans les graines :

    C'est là que ca se corse, j'imagine que je doit porter le mélange eau+farine de malt à une certaine température et pendant un certain temps, mais je n'est pas la moindre idée desquels puisque les enzyme du malt sont des enzymes végétales.

    4-filtrer

    5-concentrer en poudre (là j'imagine un séchage par le vide tel que mentionné dans un autre topique...

    merci pour vos conseils...

    -----
    Dernière modification par pmassonnat ; 29/07/2020 à 19h19.

  2. Publicité
  3. #2
    noir_ecaille

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    Du moment que vous ne prenez pas de l'eau du robinet mais de l'eau distillée, les seules proportions à respecter consistent à ne pas avoir de précipité. Faut de l'eau pour bien hydrolyser et que ce soit bien liquide liquide et suffisamment concentré pour que la disponibilité enzyme-substrat soit acceptable.

    Pour la température, ça dépend de la sensibilité de l'enzyme -- plus on est proche de la température de dénaturation, plus l'enzyme sera active, mais aussi une fois cette température atteinte, byebye les enzymes. S'il s'agit d'enzymes végétales, la température ambiante est suffisante. Il faut simplement attendre et contrôler si besoin avec une coloration au lugol sur un extrait.


    Sinon on peut prendre une β-amylase quelconque (ça s'achète) et faire une digestion d'amidon à partir d'empois d'une farine quelconque du commerce.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  4. #3
    pmassonnat

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    Merci pour ces indications (notement sur la température).

    Vous n'auriez pas même juste un ordre de grandeur du temps à attendre?

    Je crain qu'il y ai la formation d'un levain si j'attend trop en mélangeant ma farine à mon eau...

    Par ailleurs, je n'est pas tout à fait compris cette histoire de précipité. Je vais mélanger une farine à de l'eau donc je serais en présence d'un mélange solide/liquide déjà à la base, donc je ne peut pas me retrouver dans une situation sans précipité.

  5. #4
    noir_ecaille

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    Contrairement à ce que vous pensez, il ne s'agit pas/plus d'un "mélange solide/liquide" : l'amidon va se sollubiliser, devenant disponible pour être hydrolysé par les amylases. Pour faire de l'empois d'amidon, il vaut mieux au préalable faire bouillir votre farine dans l'eau. Sauf à saturer votre mélange en excès -- quand on parle de précipité, c'est la partie solide qui n'est pas/plus soluble en solution.

    Aucun risque d'un "levain" du moment que vous n'y mettez pas vos propres contaminants. Prenez du matériel bien propre et manipulez sans courant d'air (et avec de l'eau distillée). Pour avoir fait mumuse en SVT et en bioch au lycée avec de l'amidon et des amylases, ce n'est pas particulièrement long si vous utilisez des amylases pancréatiques (le temps d'attraper un café et c'est déjà terminé), infiniment plus rapides que les amylases salivaires.

    Quant à débarrasser votre solution maltée de ses enzymes : filtration sur colonne, c'est imparable. Reste à trouver une bonne résine -- là je ne suis plus d'aucune aide, il faut trouver la bonne porosité pour séparer vos petits maltoses des grosses protéines et j'avoue ne plus me souvenir de leurs dimensions.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 31/07/2020 à 12h54.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    pmassonnat

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Contrairement à ce que vous pensez, il ne s'agit pas/plus d'un "mélange solide/liquide" : l'amidon va se sollubiliser, devenant disponible pour être hydrolysé par les amylases. Pour faire de l'empois d'amidon, il vaut mieux au préalable faire bouillir votre farine dans l'eau. Sauf à saturer votre mélange en excès -- quand on parle de précipité, c'est la partie solide qui n'est pas/plus soluble en solution.

    Aucun risque d'un "levain" du moment que vous n'y mettez pas vos propres contaminants. Prenez du matériel bien propre et manipulez sans courant d'air (et avec de l'eau distillée). Pour avoir fait mumuse en SVT et en bioch au lycée avec de l'amidon et des amylases, ce n'est pas particulièrement long si vous utilisez des amylases pancréatiques (le temps d'attraper un café et c'est déjà terminé), infiniment plus rapides que les amylases salivaires.

    Quant à débarrasser votre solution maltée de ses enzymes : filtration sur colonne, c'est imparable. Reste à trouver une bonne résine -- là je ne suis plus d'aucune aide, il faut trouver la bonne porosité pour séparer vos petits maltoses des grosses protéines et j'avoue ne plus me souvenir de leurs dimensions.
    attension, je ne veut rien séparer. Je veux un extrait de mal tel que nommé pour faire un milieu de culture GEM (gélose extrait de malt), les enzymes ne me dérange pas, et les peptones sont surements utiles au milieu de culture. C'est aussi une raison pour laquelle j'hésite à bouillir le mélange car je ne sait pas quel incidence ca aura sur le produit...

    Les amylases pancréatiques sont rapide mais comme vous le dites il y a des amylases plus lente dont celle des cereales en germinations peuvent être.

    Mais c'est vrais que mon problème est mal posé aussi, visiblement, l'avancement de la germination conditionne la quantité d'enzyme présente et celle d’amidon restante.

    Je viens de mettre mes graine au séchage, leur radicelles est d'une fois et demi leur taille environ (normalement il faut de 0.75 à 1 fois mais j'ai était dupé par la canicule...), si vous connaissez un moyen d'établir la correspondance entre l'avancement de la germination, le taux d'enzyme et donc la durée de l'hydrolyse?

    Nom : 20200731_164640_HDR.jpg
Affichages : 23
Taille : 141,2 Ko

  8. #6
    pmassonnat

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    bon je reviens aux nouvelles pour si d'autres voudront essayer.

    J'ai trouvé sur internet que dans le cadre de l'élaboraton de la bière, on faisait trempé le malt dans de l'eau à 68°C pendant 1h à 90minute. Donc voila pour la recette.

    Dans mon cas ca n'a pas marché :

    * j'ai pas réussit à tenir 1h, j'ai fait 45minutes. Donc je conseille d'automatiser le process avec un thermostat et un agitateur elecrique pour le brassage. De plus, on peut estimer la presence de l'amidon restant avec de la teinture d'iode (en prélevant un échantillon, mais c'est chère et dure a se procurer...)

    * A l'issus de cette étape, j'ai essayé de deshydraté ma solution avec un courant d'air chaud à 70°C, il s'ai formé un precipité blanc que je pense être un reste d'amidon non transformé par les enzymes et un maron qui est surement le maltose. Je suis allé me couché et j'ai laissé tourné la souflante toute la nuit, quand je suis arrivé le matin tout avait pouri (au moins je sais que c'est un bon milieu de culture). Donc je pense que le mieu et de deshydrater rapidement ou dans des condition qui rendent la profilération microbienne impossible.

    voila, fin de l'experience pour moi, je vais fabriquer un chauffage thermostat et un agitateur electrique avant de réessayer. Et il va me falloir aussi une méthode de deshydratation plus rapide pour avoir ma poudre d'extrait de malte deshydraté (je pense que je vais m'orienter vers un sechage sous vide avec chauffage...

  9. Publicité
  10. #7
    noir_ecaille

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    Pour la déshydratation, ça dépend des moyens. Ne surtout pas utiliser d'agitateur : ça crée des courants (y comprs aériens) et ça fait le bonheur des contaminants en fait. Avec une centrifugeuse chauffante, ça donnerait de meilleurs résultats (le maltose "tombe au fond" pendant que l'eau s'évapore).

    Sinon tenter une sublimation/"lyophilisation" maison ? Congélation en fine "plaque" dans un flacon, puis vide avec le montage classique au robinet de paillasse, et dans le même temps faire tiédir en évitant d'avoir un repassage au liquide. Il existe aussi des machines/pompes sur lesquelles brancher les contenues à lyohiliser.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  11. #8
    pmassonnat

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    j'ai une pompe à vide mais elle ne fait qu'un demis vide, tu crois que ca peut suffir?

  12. #9
    noir_ecaille

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    Pour un petit volume, peut-être ? Ca peut se tenter en congelant bien froid et pas trop épais.

    (J'ai un peu de mal à me figurer "demi-vide" mais qui ne tente rien...)
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  13. #10
    Flyingbike
    Modérateur

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    Bon courage pour lyophiliser une solution aqueuse chargée comme celle la.

    Pourquoi ne pas acheter de l’extrait en poudre ?
    La vie trouve toujours un chemin

  14. #11
    noir_ecaille

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    C'est vrai que c'est plus simple.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  15. #12
    pmassonnat

    Re : hydrolyse enzymatique du de la farine de malt en solution aqueuse

    demis vide pour moi c'est 0.5 Bar.

    Bon, je tenterai la prochaine fois (ca risque d'être fastidieus lol)

    Merci pour le conseille.

  16. Publicité

Discussions similaires

  1. Différence entre catalyse et hydrolyse enzymatique
    Par clothilde_123 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/10/2015, 10h20
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 25/08/2015, 19h14
  3. [Biologie Moléculaire] hydrolyse enzymatique
    Par llasy dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/02/2013, 00h47
  4. trouver une solution aqueuse d'une solution meme !
    Par siniful dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 31/10/2011, 23h14
  5. [Biochimie] Hydrolyse enzymatique du saccharose.
    Par keebAb dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/01/2009, 19h26