Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Effet de l'alcool sur le raisonnement...



  1. #1
    Valenten

    Lightbulb Effet de l'alcool sur le raisonnement...


    ------

    Bonjour,

    Ca fait un bon bout de temps que je me pose une question, peut-être stupide, mais qui sait ? La voici :

    J'ai eu l'occasion ( ) de voir & discuter avec plusieurs personnes qui avaient bu une certaine quantité d'alcool (elles pouvaient encore marcher, mais bon leur raisonnement était différent)...

    J'ai ainsi pu remarquer, comme je viens de le dire, qu'elles raisonnaient "différemment" sur des problèmes de la vie quotidienne (amitié, sexualité etc.)...

    L'alcool avait donc eu un effet. Bon jusque là on le savait déjà. Je donne ces détails pour vous faire bien comprendre ma question.

    Cependant, ces réflexions & autres raisonnements semblaient à première vue illogiques, exagérés, incohérents presque, mais lorsque l'on rélfléchissait bien à la portée des paroles, on (je) pouvait se rendre compte qu'il y avait derrière tout cela une interprétation différente de la Vie (avec un grand "V"), de la société...

    J'ai réfléchi assez longtemps pour être sûr que j'interprétais bien les paroles. Je ne pense pas me tromper.

    Aussi je me pose maintenant la question suivante :

    " Quel est le mode d'action sur le cerveau (et donc la capacité à raisonner de l'Alcool ? Et de quel type est cette modification. Pourrait-elle se manifester sous la forme d'une utilisation différente du cerveau ? "

    -----
    Fan de Dark Ambient ?

  2. Publicité
  3. #2
    BrainMan

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Bonsoir,

    pour agrémenter le débat, voici une analyse personelle du phénomene.
    L'effet dépend de la quantité d'alcool ingéré.
    Premier constat : Pour quelqu'un qui n'a jamais bu d'alcool, la premiere prise importante a un effet desorganisateur. La reflexion est "brouillée" et les idées peuvent être totalement incohérentes. Les prises ulterieures ont un effet moindre sur la reflexion.
    Le cerveau est-il alors habitué à réfléchir avec ce taux d'alcoolémie ? La personalité d'un buveur sera-t-elle liée à ce taux d'alcool ?
    Si le taux d'un alcoolique -donc habitué à raisonner avec un taux élevé- diminue, sa capacité de raisonnement et sa personalité ne serait-elle pas également "brouillée" ?

    Les personnes habituées à boire au cours de soirées fêtardes retrouveraient cette personnalité lors de la prise d'alcool.
    Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henry IV ? Bouge pas, je vais lui demander.

  4. #3
    blanche45

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Bonsoir,

    Bien sur que la capacité de raisonnement d'un alcoolique est lié à la quantité d'alcool qu'il est habitué à ingérer chaque jour.

    D'où la difficulté des cures de désintoxication.
    L'alcool est une drogue, quand on va lui supprimé "il ne sera plus dans son état normal".Il ne pourra plus raisonné calmement, il va bafouillé ,il aura des tremblements.....Il lui faut sa dose.

    C'est une vrai addiction , difficile de s'en débarasser.

    En fait, on retrouve pratiquement les mêmes symptômes chez une personne qui n'a pas l'habitude de boire, le jugement va être altéré.....

    Résultat, il vaut mieux être très prudent avec l'alcool qui est vraiment un problème de société, tout celà sous des aspects festifs au départ.


    Cordialement

  5. #4
    Yliane

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Il semblerait que l'alcool ait un effet déshinibiteur sur la personne, celà semble clair. A une période de ma vie j'ai commencé à boire, (j'ose le dire maintenant, mais j'etais tres jeune ) , et au début, n'ayant pas été habituée j'étais vite dans un état "second", et là je déballais toute ma vie à n'importe qui.

    Je pense que si l'on veut boire il faut etre dans un bon état psychologique, sinon ca déshinibe nos plus grandes frustrations (et notemment sexuelles ! ).

    Peut etre que l'alcool nous ramène à un schéma de conscience plus "basique" et basé sur "l'instinc" ...

  6. #5
    Sarfa4

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Je pense aussi que quand on bois on dit tout ce qui nous vient à l'esprit, TOUT ce qu'on pense (ce que personne ne fait dans la vie courante), et il y a peut-être aussi un dévellopement de l'inconscient? Je m'emballe sans doute...
    Enfin voila c'était mon avis

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Boson_2_higgs

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Bonsoir!
    Je pense que l'alcool a tendance à montrer les côtés cachés de tout à chacun. Par exemple quelqu'un qui parait dénué de sentiments et froid dans la vie quotidienne peut devenir sous l'effet de l'alcool quelqu'un de très effectueux ( voire carrément calin ).
    Pour la partie purement physiologique je laisse la parole aux spécialistes : alcooliques & biologiques ( ou même les 2 )
    @+
    B2H
    "Rien n'est impossible , mais bien peu de choses sont réalisables,c'est le grand jeu de la vie"

  9. Publicité
  10. #7
    OKO

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    L'alcool peut aussi, lorsque consommé ""correctement"" (c'est a dire uniquement en certaines occasions et a petite dose concentrée) devenir un assez puissant dopant.
    Un exemple célèbre, celui du cocktail spécial que s'envoyait certains pilote de GP dans les années 50 avant les départs.
    ca désinhibe, ca augmente l'agressivité, ça stimule, et ça dure longtemps.

    ... jusqu'a une certaine dose, evidemment, qui arrive très vite.
    On comprend donc pourquoi les personnes, surtout intraverties, changent souvent de personnalité sous l'effet d'un abus d'alcool.

    Ceci, simplement pour qu'une fois on ne parle pas que des méfaits de l'alcool.

  11. #8
    Akïn

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Au niveau cellulaire, l'alcool agit beaucoup au niveau des contacts synaptiques en provoquant des effets tels qu'un ralentissement de la fixation des neuromédiateurs sur leur cible (ce qui pourrait, je pense, expliquer le manque de réactivité).

    Ensuite, je pense que les incohérences dans le discours marchent sur le même effet.

    Enfin, pour ce qui est de la désinhibition, ca fonctionne de la même manière. En effet, le cerveau est constemment solicité par ce mécanisme d'inhibition. Cette boucle est entretenu par un jeu de type neuromédiation. L'alcool ralentissant cette fixation, on se laisse plus facilement allé à dire ce qu'on ne dirait pas habituellement =)

  12. #9
    Valenten

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Citation Envoyé par Yliane Voir le message
    Peut etre que l'alcool nous ramène à un schéma de conscience plus "basique" et basé sur "l'instinc" ...
    [QUOTE=Sarfa4;735359]il y a peut-être aussi un dévellopement de l'inconscient? QUOTE]

    Citation Envoyé par Akïn Voir le message
    Au niveau cellulaire, l'alcool agit beaucoup au niveau des contacts synaptiques en provoquant des effets tels qu'un ralentissement de la fixation des neuromédiateurs sur leur cible (ce qui pourrait, je pense, expliquer le manque de réactivité).

    Ensuite, je pense que les incohérences dans le discours marchent sur le même effet.
    Bonjour !

    Que de réponses intéressantes ! Je vais reprendre les principales idées qui ont été présentées, une par une, et donner mon avis :

    1/ je ne parlais pas des alcoolique. L'une des personnes à qui je pense en particulier a l'habitude (il faut le dire) de se "bourrer la gueule" dans chaque fête. Je ne dirai pas que je n'ai pas essayé de l'en dissuader... Ce jour là cependant il était encore conscient

    2/ Yliane : tu as vu juste je pense, mais comment expliquer ça au niveau de la science. C'est exactement ce dont parlait la personne en question (que j'appellerai X.). L'alcool a un effet sur le cerveau autre que nerveux : il n'agit pas que sur les synapses.

    3/ sinon, par rapport à ce que akin a dit : "Au niveau cellulaire, l'alcool agit beaucoup au niveau des contacts synaptiques en provoquant des effets tels qu'un ralentissement de la fixation des neuromédiateurs sur leur cible (ce qui pourrait, je pense, expliquer le manque de réactivité)., si l'alcool n'a pas d'autre effet, on ne peut pas le considérer comme une drogue car les drogues ses fixent sur les récepteurs synaptiques, donc l'organsime doit en produire plus ce qui explique que les drogués prennent de + en + de drogue...

    4/ Sarfa 4 : peut-être. C'est assez proche de mon idée de la question : l'alcool qui développe l'inconscient... et donc peut-être une partie des 90% du cerveau qui ne sont pas utilisés...

    5/ akin (ce que j'ai souligné et mis en gras) : je ne parlais pas d'incohérences directement mais d'exagérations... je cite mon propre message :

    Citation Envoyé par ThorHDA
    Cependant, ces réflexions & autres raisonnements semblaient à première vue illogiques, exagérés, incohérents presque, mais lorsque l'on rélfléchissait bien à la portée des paroles, on (je) pouvait se rendre compte qu'il y avait derrière tout cela une interprétation différente de la Vie (avec un grand "V"), de la société...
    voilà...

    Donc mon idée est que l'alcool influe à un autre niveau que les synapses, plus subtilement, dans un objectif qui peut-être rejoint ce que disait sarfa4, mais pas uniquement : peut-être (par rapport à ce que j'ai pu constater plus que par rapport à mon propre cas ) que l'alcool modifie le fonctionnement de la pensée et du raisonnement, ce qui induit une analyse différente d'une situation, d'un évènement
    Fan de Dark Ambient ?

  13. #10
    adrislas

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Je vais me permettre d'ajouter mon grain de sel en prenant une toute autre voie, que j'ai moi constaté

    selon mon expérience, les personnes qui boivent ont parfaitement conscience de leur état et leur jugement n'est pas alteré. Et si ils dévoilent leur vie, leur sentiment, bref, sont désinhibés, c'est selon moi parce que l'alcool leur sert de prétexte, et non pas de cause comme ce qui a été dit jusque là. Ainsi, les conneries qu'ils font, leurs déclarations, sont faites expressément pour être remarquées, et non sous l'emprise de l'alcool lui-même

    D'où d'ailleurs le succès qu'il rencontre à travers la jeunesse actuelle

    Pour que l'alcool puisse altérer le jugement, il faut une dose vraiment extrême qui est très très rarement atteinte par ceux qu'on croit illogiques...

  14. #11
    Valenten

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    je suis en partie d'accord... mais le raisonnement est altéré même si ils sont conscients... par exemple, le mec en question 'X' disait à un autre (pas bourré) qu'il avait 1 chance sur 1 de faire qqch, ce qui était totalement faux sauf si on interprète différement les paroles, et là, on sent un raisonnement juste mais différent derrière des mots qui semblent limite stupides
    Fan de Dark Ambient ?

  15. #12
    Valenten

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Bonjour !

    Je vais pouvoir relancer le débat avec une nouvelle information, tout droit sortie d'un cours de philo de la semaine qui se termine, et qui va réalimenter le topic d'une façon peut-être inattendue :

    En fait, en cours, on parlait du BANQUET de platon (je crois lol) et le prof a expliqué que les grecs aimaient à discuter le soir après avoir un peu bû, pensant que leurs idées étaient plus intéressantes alors. En gros, ils ne pensaient pas que, pour philosopher, il fallait passer des heures devant son bureau à méditer...

    voilà je vous laisse refroidir (ou plutôt l'inverse) là dessus je trouve que cela apporte un nouvel élément de réponse à la "question" initiale.

    @+
    Fan de Dark Ambient ?

  16. Publicité
  17. #13
    Valenten

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    (je me permet de remonter le topic)
    Fan de Dark Ambient ?

  18. #14
    MAJOR

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Bonsoir,

    Voici une réponse qui n'a pas grand interet mais j'ai envie d'ajouter une legere touche d'humour.

    Ce serait a mon avis tres drole de s'apercevoir que toutes les idées, et debats philosophiques qu'on trouve dans les livres fassent suite a des soiréé beuvrie et orgie non ?

    Voili voilou, c'etait le mot d'esprit d'un pauvre d'esprit.
    "il faut cultiver notre jardin" (Voltaire)

  19. #15
    Valenten

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    ouais ce serait marrant lol...
    Fan de Dark Ambient ?

  20. #16
    hexapat

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Bonsoir à tous,

    Pas forcément scientifique ce topic, mais tellement d'actu !
    Je pense clairement que c'est un sujet glissant voir dérapant ...hic !
    Car chacun pourra y trouver à ... boire ! et à manger!
    La dose est bien-sûr fondamentale ! Si on est conscient du dérapage au départ, on perd progressivement pied si on continue l'ingestion d'alcool, et bonjour les discours exagèrés (malgré que la conscience soit toujours là mais comme si elle acceptait de faire fi de ses limites habituelles )
    N'oublions pas que "ça" peut aller jusqu'à l'oubli total de ce qui a été fait !!!
    Ce qui me parait très important ici, c'est le besoin quasi général des"jeunes" de prendre alcool (et autre) pour enfin se "lacher" avec leurs potes ! Quelle est cette société où les interdits moraux et autres codes de convenance inhibent à ce point les sentiments réels des gens ?

  21. #17
    Valenten

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Peut-être effectivement que c'est ca... mais je pense que c'est aussi une réponse à un 'Wille zum Leben' (comme dirait Schopenhauer - eh oui j'apprends mon cours de philo lol), un vouloir-vivre, un besoin de vivre
    Fan de Dark Ambient ?

  22. #18
    yellow.sub

    Re : Effet de l'alcool sur le raisonnement...

    Voila une question que je me pause : l'alcool change t-il le comportement des gens oubien le révèle -t- il ?

  23. Publicité

Discussions similaires

  1. Effet de l'alcool sur le moustique
    Par homme des bois dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/06/2007, 09h38
  2. Effets de l'alcool sur l'organisme
    Par THaddict dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/11/2006, 18h33
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 02/11/2006, 23h16
  4. Méthode de raisonnement à adopter sur cet exercice de dénombrement
    Par Soliman dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/10/2006, 08h01
  5. Effets de l'alcool sur le cerveau
    Par xxkalohxx dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/03/2006, 11h45