Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).



  1. #1
    Saint-Sandouz

    Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    Bonjour à tous

    J’habite un appartement ancien au rez-de-chaussée sur cave. Les pièces à vivre sont en parquet posé à la 6-4-2 (voir Mon_parquet_1) que j’ai l’intention de reprendre entièrement :
    * le parquet est de très mauvaise qualité : sapin plein de nœuds, partant en échardes et piqué des vers ; la vitrification s’écaille ;
    * les lambourdes sont posées sur une sorte de ballast assez grossier en résidus de maçonnerie ; par endroits ça s’enfonce sous le pied et ça grince à mort ;
    * il n’y a évidemment pas d’isolation.

    Je ne pense pas qu’il y ait de solution satisfaisante par le dessus sans une énorme surépaisseur.
    J’aimerais mettre un parquet de qualité correcte avec une isolation.

    Je ne suis pas chaud pour la pose à l’ancienne avec blocage de plâtre car je n’ai pas du tout envie de gâcher du plâtre chez moi

    J’ai eu une idée perso : poser les lambourdes sur vérins. J’ai d’abord pensé aux pieds en PVC pour éléments de cuisines mais c’est relativement cher, ils sont souvent trop hauts et avec un débattement assez court.
    J’ai pensé utiliser plutôt de la tige filetée au mètre de 8 ou 10mm, bloquée par un écrou et une rondelle et visée à force dans la lambourde pour qu’il n’y ait pas de jeu (voir Mon_parquet_2). À couper en tant que de besoin. Pour améliorer la stabilité : deux ou trois points de soudure sur la platine.
    Je pourrais bourrer l’espace d’isolant.

    Variante 1 : parquet traditionnel posé directement.
    Il faudrait peut-être alors prévoir des entretoises entre lambourdes.
    L’idéal pour la solidité serait que le parquet soit vissé sur les lambourdes mais je crois que ce n’est pas souhaitable.

    Variante 2 : panneau de fibre de bois + parquet flottant ou autre.
    Je pourrais ainsi visser solidement les panneaux aux lambourdes et ainsi solidariser le tout.

    Quelqu’un aurait des remarques et/ou des suggestions ?
    Merci d’avance

    ND

    -----

    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  2. Publicité
  3. #2
    Saint-Sandouz

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    Oops! J'ai oublié les pièces jointes
    ND
    Images attachées Images attachées
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  4. #3
    Yeyelemeunier

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    A mon avis, ce ballast a deux rôles: le premier est de répartir la charge sur les lambourdes, et le second est de les isoler de l'humidité mais ça n'est vrai que s'il y a de la terre en dessous.


    Pour remplacer ce ballast par tes petits vérins, il faut remplir les mêmes fonctions, donc:

    - S'assurer que le support sous les vérins n'est pas susceptible de se déformer ou se tasser, pas de terre ou de sable par exemple, car tu ne pourras plus accéder au réglage une fois le plancher posé.

    - Prendre des lambourdes plus hautes ou veiller à ce que les vérins soient très proches les uns des autres pour éviter la déformation sous charge



    Personnellement, dans un cas comme celui-ci, j'essaierai plutôt d'enlever les lambourdes avant de répartir un isolant sec en granulés (vermiculite, perlite nature ou bitumée) à couvrir de panneau de particules hydrofuges sur lesquels le plancher peut être vissé (pas de grincement et solidarisation mécanique de l'ensemble).

    C'est plus rigoureux point de vue thermique et mécanique, à mon avis.

  5. #4
    Saint-Sandouz

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    Citation Envoyé par Yeyelemeunier Voir le message
    A mon avis, ce ballast a deux rôles: le premier est de répartir la charge sur les lambourdes
    Euh… c’est bien le rôle d’un ballast… par parenthèse j’appelle ça « ballast » par analogie avec les chemins de fer mais je ne sais pas si ça un nom en maçonnerie.
    Citation Envoyé par Yeyelemeunier Voir le message
    et le second est de les isoler de l'humidité mais ça n'est vrai que s'il y a de la terre en dessous.
    Il y a des caves en dessous, ce ballast repose sur un plancher en maçonnerie qui est dure et stable (ce n’est ni du sable ni de la terre). À mon avis si les vérins ont une assise suffisante il ne devrait y avoir aucun tassement.
    Les caves ne sont pas humides mais je ne crois que ce remplissage isole vraiment de l’humidité ni de rien du tout d’ailleurs.

    Mon procédé serait le suivant :
    * dépose du parquet et mise à la benne ;
    * dépose des lambourdes pour réemploi ;
    * dépose du ballast et mise à la benne ;
    * pose des lambourdes sur vérins espacés de 30 ou 40 cm, les lambourdes étant espacées de 60 cm d’origine ;
    * remplissage de l’espace avec des flocons de laine de verre ou autre ; ceci ne peut être fait qu’après la pose des lambourdes ;
    * pose par vissage de dalles en aggloméré ; elles font 1,80 x 0,60 m ; elles ont une portée de 60 cm, ce qui est tout à fait approprié ; leur rigidité assure la stabilité transversale ;
    * pose de revêtement de sol.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  6. #5
    Yeyelemeunier

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    Ouaip, dans ce cas je vois pas de raison pour que ça merdoie.

    Ca risque par contre de représenter pas mal de temps de réalisation puisque tu devras régler tous tes petits vérins de manière à ce qu'ils soient tous en contact avec le support, et à ce que tes lambourdes soient toutes dans le même plan: pas insurmontable mais sans doute fastidieux.

    Pour l'isolation, la vermiculite est assez facile d'usage et elle rend la vie impossible aux loirs contrairement à la laine de roche ou de verre dont ils s'accomodent très bien.


    Pour ton parquet, si tu conserves effectivement les lambourdes, tes deux solutions conviennent, y compris de visser du massif (il faut de la petite vis et des lambourdes assez larges, pas des liteaux quoi).

    Si par contre tu supprimes tes lambourdes comme je te l'ai suggéré, il faut du massif vissé directement sur les plaques (c'est ce que j'ai fait) et tu obtiens alors une dalle complètement flottante, isolée thermiquement et phoniquement.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Saint-Sandouz

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    Citation Envoyé par Yeyelemeunier Voir le message
    Ca risque par contre de représenter pas mal de temps de réalisation puisque tu devras régler tous tes petits vérins de manière à ce qu'ils soient tous en contact avec le support, et à ce que tes lambourdes soient toutes dans le même plan: pas insurmontable mais sans doute fastidieux.
    De toutes façons dans la pose traditionnelle il faut mettre de niveau les lambourdes avec des sifflets puis gâcher des sacs de plâtre pour faire le blocage, ce qui est archi fastidieux et représente des centaines de kilos à manutentionner.
    Voici mon plan : j’utilise de la tige filetée de 10mm par exemple et 1 m de longueur. Les lambourdes ont une section d’environ 80 x 50 mm.
    * Je perce les lambourdes à intervalle voulu avec une mèche de 9,5mm. La tige va donc créer son filetage à force. C’est insuffisant pour porter la charge définitive mais suffisant pour le chantier. Ça va aussi ultérieurement l’empêcher de tourner librement.
    * Je ne coupe pas les tiges d’avance. Avec une visseuse je visse chaque tige dans son trou par le dessus en mettant la rondelle et l’écrou puis la platine comme sur la figure. Je peux ainsi facilement régler les vérins au millimètre. Ça me donne le droit à l’erreur (très important dans ce genre de chose) et je peux faire ça point par point par le dessus. La visseuse me permet d’aller vite. Quand c’est fait pour une lambourde donnée je serre doucement les écrous et avec une disqueuse je coupe l’excédent de tige à fleur de la lambourde. Je recommence avec la lambourde suivante.

    Bien entendu les lambourdes sont solidarisée par des entretoises provisoires.

    Citation Envoyé par Yeyelemeunier Voir le message
    Pour l'isolation, la vermiculite est assez facile d'usage et elle rend la vie impossible aux loirs contrairement à la laine de roche ou de verre dont ils s'accomodent très bien.
    Comme je suis en ville et qu’il n’y a pas de galerie d’accès (j’y veillerai) je ne crains pas les loirs. Je prendrai l’isolant le moins cher et le moins lourd donc sans doute de la laine de roche en flocons.

    Citation Envoyé par Yeyelemeunier Voir le message
    Pour ton parquet, si tu conserves effectivement les lambourdes, tes deux solutions conviennent, y compris de visser du massif (il faut de la petite vis et des lambourdes assez larges, pas des liteaux quoi).
    J’aimerais mettre du massif mais je ne veux pas visser les lames. Il faudrait que je trouve une solution de vérins qui assurent une stabilité transversale. Peut-être en les mettant en quinconce.

    Citation Envoyé par Yeyelemeunier Voir le message
    Si par contre tu supprimes tes lambourdes comme je te l'ai suggéré, il faut du massif vissé directement sur les plaques (c'est ce que j'ai fait) et tu obtiens alors une dalle complètement flottante, isolée thermiquement et phoniquement.
    Ce serait alors un vrai flottant mais je crains que ce soit la galère pour régler le niveau et surtout que ce ne soit pas pérenne. Le parquet actuel est effondré en de multiples endroits et grince à tout va.
    Mes vérins vont faire des mini-ponts thermiques mais ça me parait négligeable.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  9. Publicité
  10. #7
    Saint-Sandouz

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    J’ai pensé hier soir à une solution mixte de la tienne et de la mienne, sans dalles en aggloméré.
    Je n’ai jamais utilisé de vermiculite mais si j’ai bien compris c’est pratiquement incompressible et donc ton idée consiste, sauf erreur, à l’utiliser comme ballast (ou blocage).
    Comme il me parait difficile de bien régler la hauteur en utilisant uniquement les granulats je commencerais par mettre les lambourdes de niveau avec des vérins, peut-être moins nombreux.
    En la bourrant bien, la vermiculite assurerait la stabilité transversale des lambourdes et, le parquet reposant directement dessus, elle supporterait une grande partie de la charge, en plus des vérins.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  11. #8
    Yeyelemeunier

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    La vermiculite ne peut pas servir de ballast, c'est du mica expansé qui s'écrase sous le doigt, je ne pense pas qu'elle a la cohésion suffisante pour assurer un rôle de maintien.

    Pour supporter du plancher, on s'en sert en l'étalant à la règle de maçon entre deux guides réglés préalablement, comme pour un béton quoi.
    Ensuite, la dalle flottante réparti suffisamment la charge pour éviter le fluage des granulés.

    L'intérêt est de n'avoir besoin de régler que les deux guides avec quatre plots de mortier, ou avec quatre petits vérins, pourquoi pas...



    Si tu doutes de la cohésion ou que la pièce en question est susceptible de permettre la fuite de vermiculite par le dessous (c'est très fluide comme granulat), tu peux utiliser de la perlite expansée bitumée: son enrobage un peu collant permet d'obtenir une dalle sèche avec une bonne cohésion.....mais c'est plus cher....



    En tout cas, on est d'accord sur le fait que les méthodes de maçonnerie traditionnelles sont souvent archaïques et touiller du plâtre ne m'amuse pas spécialement non plus...

  12. #9
    Saint-Sandouz

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    Citation Envoyé par Yeyelemeunier Voir le message
    La vermiculite ne peut pas servir de ballast, c'est du mica expansé qui s'écrase sous le doigt, je ne pense pas qu'elle a la cohésion suffisante pour assurer un rôle de maintien.
    Pour supporter du plancher, on s'en sert en l'étalant à la règle de maçon entre deux guides réglés préalablement, comme pour un béton quoi.
    Ensuite, la dalle flottante réparti suffisamment la charge pour éviter le fluage des granulés.
    Si la charge est uniformément répartie sur toute la surface du parquet est-ce que la vermiculite est suffisamment résistante ? Ce serait d’ailleurs en complément des lambourdes posées sur vérins.
    Ce qui m’inquiétait dans la variante sans dalles d’agglo, avec parquet fixé directement sur lambourdes, c’était une éventuelle instabilité transversale. Mais la vermiculite devrait suffire. Je fixerais en plus les vérins en quinconce pour plus de stabilité.

    Citation Envoyé par Yeyelemeunier Voir le message
    Si tu doutes de la cohésion ou que la pièce en question est susceptible de permettre la fuite de vermiculite par le dessous (c'est très fluide comme granulat), tu peux utiliser de la perlite expansée bitumée: son enrobage un peu collant permet d'obtenir une dalle sèche avec une bonne cohésion.....mais c'est plus cher....
    À priori je ne pense pas qu’il y ait de fuite mais j’y veillerai.

    Citation Envoyé par Yeyelemeunier Voir le message
    En tout cas, on est d'accord sur le fait que les méthodes de maçonnerie traditionnelles sont souvent archaïques et touiller du plâtre ne m'amuse pas spécialement non plus...
    Comme j’habite déjà dans l’appartement il y a la décoration, les rideaux, etc. J’ai une grande expérience du plâtre : quelles que soient les précautions pour le gâcher, ça fait une poussière très fine qui s’infiltre partout. Enlever les gravats risque déjà d’en faire un peu.
    De plus le blocage au plâtre ne permet pas de faire une isolation complète.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  13. #10
    Ouk A Passi

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    Bonjour,

    J'entends parler de Plâtre = Attention au temps de séchage avant de poser le parquet ! Sinon votre nouveau parquet risque de prendre de belles ondulations

    Les poseurs de parquet utilisent du plâtre de moulage pour bloquer les lambourdes.

  14. #11
    Saint-Sandouz

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    Citation Envoyé par Ouk A Passi Voir le message
    J'entends parler de Plâtre = Attention au temps de séchage avant de poser le parquet ! Sinon votre nouveau parquet risque de prendre de belles ondulations
    Très juste ! Je n’y avais même pas pensé. C’est une raison supplémentaire pour exclure l’utilisation du plâtre sur ce chantier.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  15. #12
    Ouk A Passi

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    Bonjour,

    Le plâtre est pourtant une bonne solution pour assurer le bloquage des lambourdes.

    Ce qui me gêne dans vos tiges filetées et platines, c'est que je ne comprends pas comment vous allez assurer la stabilité latérale des lambourdes qui vont avoir tendance à "basculer" d'un côté ou de l'autre, en dépit du "calage provisoire" que vous évoquiez précédemment (certes, j'imagine bien des morceaux de tasseaux, fixés perpendiculairement au lambourdes, et dont les derniers seraient bloqués par les murs. Mais il serait sans doute nécessaire de les clouer aux lambourdes) .

  16. Publicité
  17. #13
    Saint-Sandouz

    Re : Réfection totale d’un parquet ancien (dépose et repose).

    En faisant mon shopping dans mon magasin de bricolage j’ai trouvé la solution pour assurer la stabilité : sceller les vérins dans la maçonnerie, au moins une partie d’entre eux (un sur trois ou quatre par exemple).

    Il y a la solution de riche que j’ai découverte : une résine (destinée à sceller les antennes paraboliques sur la façade de son pavillon).
    Il y a la solution du pauvre : un mortier fin.

    TD
    Images attachées Images attachées
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

Discussions similaires

  1. Réfection cuisine
    Par PitouBidou dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/06/2009, 16h46
  2. Resistance support repose pied moto en alu
    Par Fastlord dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 01/11/2008, 23h54
  3. Question changement de fenêtre avec dépose totale
    Par Sam Beckett dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/10/2008, 21h06
  4. Repose liaison série µc
    Par thomasalbert1993 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/07/2008, 09h42
  5. mieux reposé avec rêve
    Par spyny dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/12/2004, 16h05