Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

faire son bateau et le tour du monde...



  1. #1
    fautons

    faire son bateau et le tour du monde...


    ------

    C'est l'histoire d'un rêve qui a commencé-il y a quelques années avec la traversée de l'atlantique à la rame par Gérard d'Aboville dans les années 80... Comment ce mec avait-il fait ? Alors que si peu de bateaux à moteur vendu dans le commerce peuvent faire cette traversée et ce, pour un prix astronomique.
    1.60 mètres de largeur pour entasser couchette et siège en caoutchouc, 8 mètres de longueur tel une monoplace amphibie, des cloisons étanches et un système de ballasts afin de retourner le bateau quand une déferlante de quelques dizaines de mètres s’invite au voyage...
    Gérard avait ouvert la voie...

    Mon esprit c’est donc mis a gamberger :
    Je me suis dit : et si on remplaçait un bon rameur comme d’Aboville par un petit moteur diesel ? quel serait la consommation… ? un bon rameur délivre la puissance d’un cheval pendant quelques heures… Le petit Diesel Chinois vendu sur le net était donc l’équivalent de 3 à 4 rameurs et pouvait facilement marcher 24h/24h avec une consommation 0.825l/h de fioul

    Est il possible d’améliorer la vitesse de la traversée et par la même diminuer ses chances de se retrouver au beau milieu d’un coup de tabac avec une barque de 8m ? et de jouer ainsi au mec coincé dans l’essoreuse de la machine à laver ?
    Après avoir déliré quelque peu, comme ça…

    ou comme ça…

    quoique, la vue de dessus que l'on voit ci-dessus a été retenue pour la forme définitive du bateau demi délire donc....
    J’ai retenu la forme générale du « culbuto »du bateau de Gérard d’Aboville
    Par forme « culbuto » je pense à ce petit objet rond sur le dessus et qui est ovale sur le dessous avec son centre de gravité situé suffisamment proche du dessous pour que quelque soit la position dans laquelle il se trouve… par gravitation il finisse par se retrouver dans le bon sens…
    Pour finalement aboutir à ça :

    Après de nombreux et inévitables calculs :
    Calcul des couples…

    puis calcul des surfaces développées entre les couples…

    Tout ça pour finir à un premier aboutissement… la première maquette de mon futur bateau conçu pour traverser l’atlantique… TAAA---DAAA---DIIIIIN

    Après la première maquette , c’est l’enchaînement on vérifie tout d’abord que le profil est à peu prés stable... et on détermine à quelques centaines de kilos prés la masse maxi du bateau…
    Et puis un jour on se lance, on va chez son imprimeur et on commande les plans à l’échelle 10…
    Autre originalité de mon bateau la conception du moule…

    En effet, le moule à été réalisé en papier et en carton… c’était un moule à usage unique…
    La forme du bateau (coniques) facilite ce genre de fabrication puisque la peau du moule se tend par simple gravitation…(ce qui fait gagner pas mal d’argent et de temps sur la fabrication)l'idéal aurait été d'utiliser de la feuille d'aluminium plutôt que du papier.
    Ci-dessous l’application sur le moule des premières couches de carbone

    Une fois le ponton fabriqué c’est l’assemblage avec la coque (fabriquée de la même manière mais à un autre endroit puis adaptée sur le ponton)
    Sur cette photo la coque est juste posée et est à peine solidaire du ponton à ce moment de la fabrication le poids du bateau est de 80-90kg

    ci dessous, photo prise le même jour mais de l’autre coté on s’aperçoit bien que le bateau est à l’envers
    partie ronde en dessous et partie ovale par dessus.

    quelques jours plus tard et plusieurs couches de résine plus tard…le bateau se retourne…

    et vue de l’autre coté sous un autre angle…

    quelques mois plus tard dans un autre lieu en bordure de seine…
    les raidisseurs et les cloisons ont été fabriqués par mes soins dans un troisième lieu… ainsi que les planchers. Ensuite ils ont été ajustés et montés… le collage est en cours…
    vue du profil droit...(on voit que quand j'étais jeune ingénieur je concevais des balles boat tail... )

    vue du profil droit

    vue du profil gauche

    vue arriére, porte ouverte

    vue arrière, porte fermée

    ci dessous on visualise bien la forme arrondie du dessus et le bel ovale de la coque…

    Vue de l’intérieure, la future couchette de frelounet…

    Et là, vue de la porte et d’un renfort depuis la couchette.

    Voilà, la mise à l’eau:



    Différents essais, vitesse, chargement, centre de gravité et ligne de flottaison…
    Et retour à l’abrit pour deux mois de finitions extérieures et intérieures…
    Mais … ce n’est pas fini.


    http://www.youtube.com/watch?v=CyvHCmC9hoM



    Départ dans quelques jours pour la mer rouge en passant par les canaux de France jusqu'au Rhône puis la mer méditerranée, le canal de suez, la mer rouge... et une petite pause à Hurgada...pour faire de la plongée
    et si tout va bien, on continue...
    je compte vous tenir au courant via le net de mon aventure...
    A+ donc
    Fautons

    -----

  2. #2
    fautons

    Re : faire son bateau et le tour du monde...

    PS: voici le lien avec le texte et les photos... car le copier/coller n'a pas fonctionné...

    http://culture.purforum.com/sports-e...m-t387.htm#734

Discussions similaires

  1. Actu - SolarTaxi, la voiture solaire, a bouclé son tour du monde
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/12/2008, 19h59
  2. Faire avancer un bateau avec un ventilateur
    Par DG22 dans le forum Physique
    Réponses: 15
    Dernier message: 15/12/2007, 01h08
  3. Histoire de l'homme : le tour du monde en deux millions d'années
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/04/2006, 12h12
  4. Tour du monde !!
    Par Vit Aminé dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/09/2005, 14h45
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...