Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Fer à béton et semelle mur soutenement



  1. #1
    bratdebrest

    Fer à béton et semelle mur soutenement


    ------

    Bonjour à tous,
    afin de construire un mur de soutènement, j'ai procédé à la définition de celui ci par l'intermédiaire de la feuille de calcul calsten_v8.5.
    De la j'ai obtenu un descriptif de la coupe du mur et notamment la définition du ferraillage.
    Cependant je ne parviens pas à comprendre ce que représente les dénominations associées 6 et 7 sur le dessin en pièce jointe.
    6: HA10, e=15, l=2.4
    7: 14 HA8
    Si l'un ou l'une d'entre vous à des connaissances et des explications possibles, je suis preneur.
    Merci d'avance.

    Suppression du fichier pdf, les pièces jointes doivent être post"es u format graphique en suivant ce lien placé en épinglé. Pour la modération Cram 64.

    -----
    Dernière modification par Cram 64 ; 06/12/2014 à 17h12.

  2. Publicité
  3. #2
    invite58706596

    Re : Fer à béton et semelle mur soutenement

    Bonsoir Bratdebrest,

    Cependant je ne parviens pas à comprendre ce que représente les dénominations associées 6 et 7 sur le dessin en pièce jointe > 6: HA10, e=15, l=2.4 & 7: 14 HA8
    Description incomplète > Manque la section des cadres...
    Je n'ai pas vu les dessins...
    Exemple pour une armature longrine rectangulaire de fondation :
    LG 8.6 20 X 40 > 6 HA 8 avec cadre HA 5 e = 25 Donc longrine 2 x 40 longueur 6 m avec 6 tor Haute Adhérence de 8 et cadres espacés de 25 cm avec fil HA de 5...
    Il est vraisemblable que tes chiffres 6 & 7 sont soit des repères sur ton dessin, soit un type ou une utilisation du ferraillage...

    Par curiosité, j'ai regardé (je ne savais pas qu'un logiciel existait pour cela) le guide de l'utilisateur de ton logiciel > http://fr.scribd.com/doc/243332246/CALSTEN-V8-5-pdf et page 16/70 tu as effectivement un tableau en bas de page donnant la signification de ces numéros...
    Etrange quand même que ce logiciel ne mette pas de zone de décompression en amont du mur de soutènement (à minima des barbacanes) > Voir post #19 de ce lien > http://forums.futura-sciences.com/br...propriete.html
    A+
    Dernière modification par AMATY ; 06/12/2014 à 22h09.

  4. #3
    invite58706596

    Re : Fer à béton et semelle mur soutenement

    Correction Lire : "Donc longrine de 20 x 40 longueur 6 m..."
    A+

  5. #4
    bratdebrest

    Re : Fer à béton et semelle mur soutenement

    Bonjour Amaty,
    les repères sont bien sur le dessin. Je l'avais mis en pièce jointe mais le format n'a pas été accepté par le site.
    Je viens de le remettre en pièce jointe.
    Pour les barbacanes, elles ne sont pas représentées sur la coupe mais lorsque tu génères le dessin de la section du mur, deux notes précisent clairement que des barbacanes et / ou un drain doivent être positionnés.
    Pour résumer ce que tu as expliqué juste avant:
    HA10, e=15, l=2.4
    HA10: type de fil
    e=15 cadre espacé de 15 cm
    l=2.4 ???

    14 HA8 :
    14 pour le nombre de fer longitudinaux, HA8 le type de fil.
    Est ce que tout cela fait partie de standard du commerce? Si non y a t'il quelque chose de proche?
    Merci d'avance pour les réponses...
    Images attachées Images attachées

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invite58706596

    Re : Fer à béton et semelle mur soutenement

    OK, sans dessin et légende, j'avais lu un peu vite...
    Si on prend repère 1 + 2, armature à section carrée 120 x 120 avec 4 filants HA8, cadre HA6 tous les 20 cm. l=0,6 ne peut que correspondre à 0,6 m et là, je ne vois pas à part peut-être la longueur de chevauchement de 2 armatures, bien que je préconise plutôt 75 cm au niveau épingle > Je viens de comprendre en essayant de comprendre le repère 6 > L = 0,6 m est la longueur du fil du cadre pour maintenir les 4 filants > (4 x 12) +12 cm de recouvrement...
    Repères 3 et 4 : 2 types de treillis
    Rep 5 : une épingle
    Rep 6 : L= 2,4 > 0,9 + 0,2 + 0,9 + 0,2 + 0,2 de recouvrement
    Toutes ces armatures sont à fabriquer car ainsi conçues, elles n'existent pas dans le commerce...
    Il faut donc les faire ou les faire faire...
    J'avouerais humblement que je ne préconiserais jamais ce type de montage... Voici mes raisons :
    Correct au niveau béton mais on n'utilise pas la longueur de la semelle pour contrer la poussée... En clair au niveau point de rotation (croisement treillis et semelle), la longueur de reprise est trop faible par rapport au moment créer "poussée de la terre par hauteur du mur"...
    Je pense que l'on risque d'avoir des fendillements nocifs pour les aciers...
    Je suis plus pour les épingles que les équerres, mais là les équerres sont souhaitables avec une faible inclinaison du mur. Un mur de soutènement, c'est ni plus ni moins qu'un porte à faux...
    A+
    Dernière modification par AMATY ; 09/12/2014 à 12h15.

  8. #6
    bratdebrest

    Re : Fer à béton et semelle mur soutenement

    merci pour les explications données.
    Tu déconseilles la méthode proposée entre semelle et voile, tu expliques que la longueur est trop courte. Cela veut il dire que tu considères que l'épingle n'est pas assez longue?
    Si tel est le cas je peux facilement faire une épingle qui remonterait jusqu'à l'armature de "chaînage" du haut, cela permettrait en plus de servir de maintien pour armature carrée de chaînage, pour le treillis et pour la semelle... Qu'en penses tu?
    Pour ce qui est de l'existence des éléments dans le commerce en standard je compte approvisionner ce qu'il y a de standard dans un dimensionnel juste supérieur. La seule question que je me pose c'est pour la semelle... je n'ai pas d'idée de quoi prendre...

  9. Publicité
  10. #7
    invite58706596

    Re : Fer à béton et semelle mur soutenement

    Si tu as lu le lien que je t'ai donné au post #2, tu devrais comprendre ce qui se passe au niveau d'un mur de soutien...
    Perso, faire un mur de soutènement banché m'apparaît excessif quand on analyse les contraintes en jeu...

    Cela veut il dire que tu considères que l'épingle n'est pas assez longue?
    C'est surtout le point de rotation qui est faiblard, il faudrait pratiquement mettre, au lieu d'une épingle, une équerre qui permettrait d'avoir de 60 à 75 cm de prise horizontalement et verticalement ...

    Regarde ce lien pour les armatures > http://www.snaam.fr/site/armatures/s...logue-2012.pdf
    A ta place, j'irais voir les sections disponibles dans les magasins de matériaux... Les produits disponibles sont assez restreints par rapport au lien précédent...

    Pour la semelle, prendre 2 longrines pour fondation par exemple à unir par 2 filants de 90 tous les mètres...
    A+

  11. #8
    invite58706596

    Re : Fer à béton et semelle mur soutenement

    Pour ce qui est de l'existence des éléments dans le commerce en standard je compte approvisionner ce qu'il y a de standard dans un dimensionnel juste supérieur.
    Attention, il faut garder l'enrobage conseillé soit ~30 mini à 50 mm > Semelle > 100 (béton) - 90 (cadre acier) = 10 cm/2 = 5 cm d'enrobage > Idem pour l'épaisseur...

    Ce qui cloche dans ce montage, c'est essayer de maintenir un mur qui subit une poussée avec des treillis qui se raccordent sur une armature ... C'est la 1ère fois que je vois un montage aussi anormal... En plus cadre en fer de 10 (ça n'existe déjà pas et inutile) et 14 filants de 8 (là encore, cela ne tient pas la route)...
    Pression verticale sur la semelle ~300 g/cm² en cas limite alors qu'une maison engendre autour de 1 à 1,5 kg/cm²...

    Peux-tu me dire ce que tu mets comme données dimensionnelles concernant la terre???
    J'ai quand même un doute qu'un logiciel sorte autant d'aberrations...

    Quand je calcule je prends empiriquement une poussée de 1 m3 de terre par m² (~1900 kg/m²), cela est exagéré sauf si la terre est vraiment imbibée d'eau sur la hauteur du mur (accumulation d'eau = cas limite)... Il faut compter environ que 200 mm de précipitations humidifient environ une hauteur de 1 m de terre... 300 mm, environ 1,50 m hors couches d'argile... Si on réalise un casse de la pression, avec semelle en cuvette en guise de drain et barbacanes, les charges diminuent de 50% on se retrouve donc avec une pression voisine de 150 g/cm² de poussée au pied du mur... C'est très raisonnable...
    A+

  12. #9
    bratdebrest

    Re : Fer à béton et semelle mur soutenement

    j'ai choisi le béton banché pour sa solidité et ma capacité à simuler le dimensionnement par la feuille de calcul trouvée. Ne sachant pas comment dimensionner un tel mur en parpaing+poteau béton armé, j'ai pris la solution conservative... et peut être aussi excessive selon ce que tu semble dire... lol en tout cas merci pour tes informations
    mais à défaut de pouvoir garantir le dimensionnement je resterai sur du béton armé. Par contre si quelqu'un à des outils simples conformes des normes actuelles pour dimensionner un mur en parpaing + poteau, je suis preneur...

  13. #10
    invite58706596

    Re : Fer à béton et semelle mur soutenement

    Actuellement quand on construit une maison en parpaing ou en briques, il est conseillé de mettre des armatures de chaînage 10 x 10 ou 15 X 15 verticalement et horizontalement, ceci pour limiter l'inertie des murs en cas de séismes...
    Les chaînages verticaux d'angle, d'ouverture (fenêtre, porte, baie) de renfort (tous les 4 m), sont reliés aux longrines des fondations, montent dans les murs du vide-sanitaire, traversent la dalle et sont reliés aux chaînages horizontaux (dalle, assise et linteau de fenêtre ou porte) ainsi qu'au chaînage qui ceinture les murs du RDC...
    En cas de séisme, les ondes de surfaces sont cisaillantes (les ondes de profondeurs, sont par contre des mouvements ondulatoires comme des vagues). La maison peut-être donc déplacée d'avant en arrière... Un pan de mur ainsi ceinturé (4 m de long x 2,5 m de haut = 10 m²) pesant ~200 daN/m² x 10 = 2000 daN va subir une accélération moyenne de 2,4 m/s²et ainsi encaisser une inertie de 5800 kg... Cette structure peut encaisser un séisme de niveau 6,9 à 7,1 sans effondrement de la maison (des fissures peuvent apparaître au bout de X répliques)...

    Si tu fais ce type de montage, armature de la semelle + chaînage horizontaux à 0,75 m et 1,5 m et chaînage verticaux tous les 3 mètres soit 4,5 m² à contenir, ton mur résistera de la même manière qu'une maison, surtout si tu fais un casse-pression au pied du mur...
    Tu fais comme tu veux, tu banches ou tu maçonnes...
    A+
    Dernière modification par AMATY ; 10/12/2014 à 21h10.

Discussions similaires

  1. murs de soutenement
    Par bastoune5 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/04/2013, 11h09
  2. un mur de soutènement
    Par caqueche dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/09/2011, 10h57
  3. ouvrage de soutenement
    Par xeros59223 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/07/2009, 16h50
  4. mur soutenement
    Par xeros59223 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/07/2009, 16h40
  5. Construction d'un mur de soutènement
    Par Bozo51 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/05/2009, 13h23
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...