Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Gestion de pompes solaires ...



  1. #1
    Proudhon

    Gestion de pompes solaires ...


    ------

    Bonjour à toutes et à tous,


    Je me permets d’écrire quelques mots ici car j'ai quelques doutes sur ma conception d'un système d'irrigation solaire.
    Je travaille sur la partie adduction, c'est-à-dire le transfert de l'eau des entrées aux réservoirs de stockage.

    En trois lignes :
    - un puits (18 m de profondeur) et un puisard (1m de profondeur) doivent alimenter 3 cuve de 1000 l chacune
    - j'ai trouvé des pompes 12V allant bien avec les contraintes (HMT, debit): puissance 240W pour le puits, 100W pour le puisard
    - système solaire sans batterie, les distances hydrauliques sont assez grandes (~50m entre les différents points)

    Chacune des cuves dispose d'un robinet à flotteur (de WC) pour l’arrêt hydraulique et d'un capteur de niveau à flotteur. Chacune des pompes sera équipée d'une poire de niveau pour couper le fonctionnement de la pompe en cas de manque d'eau.

    Ma première conception consistait à mettre 300W de panneau solaire en un seul point (24V en sortie) et un convertisseur 24 - 12V de 360W. Les tensions, les puissances entre les panneaux et les pompes impliquent des sections de câbles électrique beaucoup trop grosse (quelques dizaines de mm2).

    J'étudie maintenant un groupe de panneaux solaires par pompe. Distances plus courtes, sections plus fines mais besoin d'un peu plus de panneau solaire.

    Je bute un peu sur l’arrêt des pompes à partir des poires et des capteurs de niveaux :
    - si l'arrêt des pompes à partir des poires de niveaux du puits ou du puisard est assez simple (relais commandés avec les poires)
    - la commande d'arrêt des pompes quand les trois cuves sont remplies me parait plus compliqué : je pensais scinder l'alimentation de chaque pompe en 3, à la sortie du convertisseur DC/DC et monter des relais sur chacune des trois voies (pour laisser passer le courant tant que la dernière cuve n'est pas remplie).
    Est ce que cette option est possible ? je peux faire un schéma pour que cela soit plus clair
    Est ce que le contact de chacune des trois cuves (capteur de niveau) peut être divisé en deux pour envoyer l'information sur les deux pompes ?

    Cordialement,

    Mathieu

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Jeryko

    Re : Gestion de pompes solaires ...

    Bonjour,

    Tu sembles maitriser l'ensemble de ta réalisation.

    Seule l'étude du schéma et quelques précisions sur le fonctionnement (cahier des charges) permettraient de répondre à ta question.
    Problème résolu : N'oubliez pas de préciser ce que vous avez trouvé et les mesures prises. Merci

  4. #3
    f6bes

    Re : Gestion de pompes solaires ...

    Citation Envoyé par Proudhon Voir le message
    Bonjour à toutes et à tous,


    Je me permets d’écrire quelques mots ici car j'ai quelques doutes sur ma conception d'un système d'irrigation solaire.
    Je travaille sur la partie adduction, c'est-à-dire le transfert de l'eau des entrées aux réservoirs de stockage.

    En trois lignes :
    - un puits (18 m de profondeur) et un puisard (1m de profondeur) doivent alimenter 3 cuve de 1000 l chacune
    - j'ai trouvé des pompes 12V allant bien avec les contraintes (HMT, debit): puissance 240W pour le puits, 100W pour le puisard
    - système solaire sans batterie, les distances hydrauliques sont assez grandes (~50m entre les différents points)

    Chacune des cuves dispose d'un robinet à flotteur (de WC) pour l’arrêt hydraulique et d'un capteur de niveau à flotteur. Chacune des pompes sera équipée d'une poire de niveau pour couper le fonctionnement de la pompe en cas de manque d'eau.

    Ma première conception consistait à mettre 300W de panneau solaire en un seul point (24V en sortie) et un convertisseur 24 - 12V de 360W. Les tensions, les puissances entre les panneaux et les pompes impliquent des sections de câbles électrique beaucoup trop grosse (quelques dizaines de mm2).

    J'étudie maintenant un groupe de panneaux solaires par pompe. Distances plus courtes, sections plus fines mais besoin d'un peu plus de panneau solaire.

    Je bute un peu sur l’arrêt des pompes à partir des poires et des capteurs de niveaux :
    - si l'arrêt des pompes à partir des poires de niveaux du puits ou du puisard est assez simple (relais commandés avec les poires)
    - la commande d'arrêt des pompes quand les trois cuves sont remplies me parait plus compliqué : je pensais scinder l'alimentation de chaque pompe en 3, à la sortie du convertisseur DC/DC et monter des relais sur chacune des trois voies (pour laisser passer le courant tant que la dernière cuve n'est pas remplie).
    Est ce que cette option est possible ? je peux faire un schéma pour que cela soit plus clair
    Est ce que le contact de chacune des trois cuves (capteur de niveau) peut être divisé en deux pour envoyer l'information sur les deux pompes ?

    Cordialement,

    Mathieu
    Bjr à toi,
    Tu sembles oublier que tes panneaux solaires ne délivrent pas CONSTANMENT du...24v !
    Ca peut etre nettement moins ou nettement plus sur une journée.

    Donc tu risques de te retrouver en SOUS tension ou SURTENSION à certains moment.
    Que vont en penser tes pompes si les écarts sont TROP important.
    C'est peut etr aussi à prendre en compte...AVANT de griller une pompe.
    . C'est pour cela que l'on passe par la " case" ...batterie ( tension relativement constante).
    Bonne journée

  5. #4
    Proudhon

    Re : Gestion de pompes solaires ...

    Bonjour,

    J'ai pris le temps de faire trois schémas pour détailler un peu mes pensées :

    - une vue d'ensemble, avec l'implémentation des principaux composants


    - une vue des détails sur les cuves à remplir, avec les robinets à flotteur (arrêt hydraulique) et les capteurs de niveaux (ici)
    - une vue sur les schémas électriques, un peu différents au niveau du puit et du puisard: panneau solaire (ici), la pompe du puisard (ici), la pompe du puit (ici) et les poires de niveau (ici). Pour le convertisseur de tension du puit (24v-12V), je pensais prendre celui-là.

    La cahier des charges est assez simple: le système doit est capable de remplir complètement les 3 cuves dans une journées ensoleillées, en prenant l'eau disponible dans les deux sources. Je ne souhaite pas de batterie car je n'ai pas besoin de stockage d'énergie, limiter la pollution (batterie).

    Je pense que cette conception correspond plus ou moins à ces attentes, mais j'ai quelques questions en suspend:
    - quelles sont les tensions mini et maxi des panneaux solaires ?
    - est ce que les convertisseurs de tension sont suffisants et permettent de se passer des batteries ?
    - est ce que les capteurs de niveau et poires délivrent la bonne info pour commander les relais ?
    - est ce que les relais sont bien placés ? en aval des convertisseurs DC/DC, ou dois-je les mettre entre les panneaux solaires et les convertisseur ?

    Voilà toutes mes interrogations pour le moment, au plaisir de vous lire.

    Mathieu
    Images attachées Images attachées

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    f6bes

    Re : Gestion de pompes solaires ...

    Remoi,
    La tension mini c'est....0 volt , le maxi...faut connaitre l'ensoleillement du lieux et les caractéristiques ( données ) du contructeur..
    Un convertisseur de tension est fait pour convertir une tension sous une certaine puissance.
    Il faut que sa puissance soit en adéquation avec les puissances à transiter.
    Les capteurs ne niveaux et à poire sont fait pour commander leur information est toujours bonne.
    Ce qui peut etre "mauvais" c'est la façon de MAL les utiliser.
    Bonne journée

  8. #6
    f6bes

    Re : Gestion de pompes solaires ...

    Remoi, (suite)

    Ne pas oublier que le démarrage des "moteurs" consomme jusqu'à 5 fois (et plus) la puissance de fonctionnement.
    La puissance du convertisseur devra tenir compte de cela...au risque que les pompes ne démarrent pas.
    Si puissance de fonctionnement= 500w le convertisseur devra pouvoir encaisser 2500 watts MINIMUM au démarrage des pompes.
    Bonne journée

  9. Publicité
  10. #7
    Jeryko

    Re : Gestion de pompes solaires ...

    Bonjour,

    et j'ajoute :

    Installation trop puissante pour les panneaux, en ne considérant que les valeurs maxi de tous les composants.
    Aucune marge !

    Un panneau PV ne délivre 150W que dans les conditions de test les plus favorables (disons 1 h par an !)
    ou lorsqu'il est placé à 80 km d'altitude, hors atmosphère.
    Prendre 70/75% serait déjà formidable !
    De plus, il faut savoir que le moindre nuage fait baisser considérablement la production.

    Tu as dessiné un semblant " de schéma électrique de principe mais il est loin d'être au point.
    D'après tes interrogations, il me semble que le schéma réel à mettre en oeuvre sera une autre épreuve pour toi ?
    Problème résolu : N'oubliez pas de préciser ce que vous avez trouvé et les mesures prises. Merci

  11. #8
    Proudhon

    Re : Gestion de pompes solaires ...

    Re bonjour,

    Pour la pompe du puit (220W), l'association des deux panneau solaires devraient fournir 300W, ce qui devrait convenir, non ? 210-225W en prenant 70-75% de rendement.
    Pour la pompe du puisard (80W), 150W devraient être suffisant (105 à 112,5W) avec 70-75% de rendement.

    Du coup, serait-il plus sage de prendre un régulateur de charge et une batterie à chaque source (puit et puisard) ? Dans ce cas là, quelle capacité et quelle chimie ?
    Je partirai sur du 12V, mais j'ai du mal à choisir la capacité: une première idée serait du 100 Ah et du 50Ah pour gérer les courants de démarrage.

    Pour le schéma électrique, j'ai du mal à trouver les infos sur les capteurs de niveaux et leurs interactions avec les relais pour couper ou déclencher les batteries ...
    Je ne pense pas rencontrer de soucis pour en faire un plus détailler, sous réserve d'avoir deux-trous tuyaux pour câbler le tout.

    Cordialement

    Mathieu

  12. #9
    f6bes

    Re : Gestion de pompes solaires ...

    Remoi,
    Un capteur de niveau délivre une informations , un signal, une tension qui peut ( OU PAS) commander directement
    un relais.
    Ce qu'il convient de savoir: c'est quelle tension et INTENSITE va demander le relais ( sa bobine)
    et quelle tension/ intensité va pouvoir transiter par le capteur.
    C'est tout.
    Si ton relais demande 1 A pour sa bobine et que le capteur ne puisse laisser passer QUE 0.1 A...c'est sur va y avoir un probléme !

    Bien sur les CONTACTS des relais devront supporter SANS contrainte le courant des batteries. Ca risque d'etre qq DIZAINES d'ampéres.
    Les contacts de COMMUTATION devront etre prévus en conséquence......pour éviter qu'ils ne reste.. collés !
    Bonne soirée

  13. #10
    Proudhon

    Re : Gestion de pompes solaires ...

    Bonjour,

    Je pense avoir trouver les relais qui iraient bien: ici.
    Les capteurs de niveau ont un courant max de fonctionnement de 0.5A. Je n'ai pas trouvé d'info sur le courant de commutation des relais chez Conrad.

    Pensez vous qu'ils pourraient suffire ?

    Cordialement

    Mathieu

  14. #11
    Proudhon

    Re : Gestion de pompes solaires ...

    Re-bonjour,

    Une petite question que le choix des relais. Dois je prendre un courant de coupure du meme ordre de grandeur que le courant nominal des pompes (< 30 A) ou un relais beaucoup plus gros (100A) pour gérer le pic de courant au démarrage des pompes ?

    Cordialement

Discussions similaires

  1. Que faire après un bac pro gestion administration (en dehors de la gestion)...
    Par amd126 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/12/2015, 19h14
  2. Réponses: 16
    Dernier message: 12/03/2015, 16h29
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 24/11/2009, 21h23
  4. Des Sciences de Gestion, ou de la Science appliquée aux Arts de gestion ?²
    Par ffvsdoom dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/01/2005, 18h42
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...