Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Est ce la seule explication ?



  1. #1
    proxima
    Invité

    Est ce la seule explication ?

    Sans remetre en cause la validité des effet des gaz a éffet de serre, il me semble que l'extraordianire accélération du rechauffement me semble difficilement négociable avec la seulle emission des gaz a effet de serre.

    Si on s'en tien juste au emmissions humaine de Co² methane, c'est insufisant.

    d'autre phénomene ne peuvent il pas influancer le climat, en plus de l'effet de serre 'humain' ?
    -Soleil, méthane océanique que sais je.
    n'y a t'il aucun précedent ? si oui sommes nous sur que nous moyens nous permetten de detecté des changement tres brutaux comme ceux que nous vivons ?

    -----


  2. #2
    Robert Kandel

    Re : Est ce la seule explication ?

    Oui, le réchauffment résulte du renforcement de l'effet de serre. Les autres explications ne marchent pas.

    1) Les modèles climatiques mettent sous forme numérique les lois établies de la physique (lois de mouvement de Newton, loi de la conservation de l'énergie, conservation de la matière, lois de transfert du rayonnement). Les simulations réalisées avec ces modèles restituent bien l'évolution observée du climat depuis un siècle, à condition justement de tenir compte de l'augmentation observée des concentrations de certains gaz à effet de serre, principalement le CO2 et le méthane (CH4).

    2) Il est absolument certain, compte tenu des bilans fiables des différentes activités et des variations mesurées des rapports isotopiques, que cette augmentation mesurée résulte des émissions liées aux activités humaines, principalement la combustion de carburants fossiles pour le CO2, et pour le CH4 plusieurs facteurs dont l'extension de la riziculture en paddy inondés, l'augmentation de la population de bovins, et les activités d'extraction de carburants fossiles.

    3) Si on fait « tourner » les modèles en négligeant le renforcement de l'effet de serre, mais en incluant les faibles variations mesurées du rayonnement solaire et des voiles d'aérosols produits par l'activité volcanique, les modèles climatiques ne restituent pas les changements climatiques observés.

    4) Bien sûr, il y a eu des variations climatiques importantes dans le passé, sans que l'homme en soit responsable. Pour certaines variations, la cause semble être des variations naturelles de gaz à effet de serre, notamment du CO2, généralement sur des échelles de temps beaucoup plus longues que le millénaire. Cependant, pour des changements abrupts, dont on commence à déchiffrer les indices, certains pensent en effet à des dégagements massifs et rapides de méthane (CH4).

    5) Cependant, aujourd'hui, et depuis 1950, le réchauffement remarquable mais non encore catastrophique que nous vivons ne peut être expliqué que par le renforcement de l'effet de serre par les émissions dues aux activités humaines. En tenant compte du renforcement de l'effet de serre, en plus des faibles variations solaires et volcaniques mesurées, les modèles donnent non seulement la tendance au réchauffement à la surface et dans la basse atmosphère, le refroidissement de la stratosphère, la pause dans le réchauffement qui a suivi l'éruption du Mont Pinatubo en 1991, et finalement ils donnent bien aussi le réchauffement en profondeur des différents bassins océaniques. Si l'on néglige le facteur du aux activités humaines, les modèles échouent totalement.

    6) Les hypothèses variées d'une influence éventuelle de l'activité solaire ont peut-être quelque utilité pour expliquer certaines variations du passé (le Petit Age Glaciaire ?), mais les corrélations invoquées ne marchent plus depuis quelques décennies. Quand ils décrivent honnêtement leurs mesures, les spécialistes des relations Soleil-Terre conviennent qu'aujourd'hui, ce n'est plus le Soleil, c'est l'intensification de l'effet de serre qui commande la variation climatique.

    7) Le réchauffement ne fait que commencer.

  3. #3
    Valérie Masson-Delmotte

    Re : Est ce la seule explication ?

    La réaction du climat inclut beaucoup d'effets non linéaires en réponse à l'augmentation du bilan radiatif ("effet de serre") : changement du cycle de l'eau (nuages et effets radiatifs), changements de l'extension des surfaces enneigées et englacées (augmentation du réchauffement). Ce sont ces rétro-actions dans le système climatique qui modulent la réponse du climat à une perturbation et peuvent entrainer de gros effets pour une petite cause.

    Les changements climatiques passés montrent qu'à différentes échelles de temps différents facteurs jouent un rôle dans l'évolution du climat. A ce jour l'ordre de grandeur des changements observés ne s'explique que par la réponse au changement du bilan radiatif lié à l'effet de serre.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Le rationalisme est-il notre seule source de connaissance ?
    Par Sandra_ dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 24
    Dernier message: 08/08/2007, 02h02
  2. [Thermique] chaudiere qui s eteint toute seule est ce la fin aidez moi svp
    Par fhellgrynn dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/12/2006, 17h53
  3. Est ce la seule explication ? [2]
    Par azt dans le forum Changement climatique, a-t-on raison de s'inquiéter ?
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/10/2005, 13h35
  4. lecture seule
    Par Jack dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/03/2005, 21h25