Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Ne réveillons pas les dragons qui dorment au fond des océans



  1. #1
    Non inscrit
    Invité

    Ne réveillons pas les dragons qui dorment au fond des océans

    Méthane et carbone 12



    27 septembre 2005.

    Une chose est maintenant sûre en matière de réchauffement. C'est que la température globale de notre planète ne peut augmenter de plus de 4 à 5°c, sans que cela n'entraîne un cataclysme climatique mondial.

    En effet, cette simple hausse permettrait la libération dans l'atmosphère d'une grande partie des gisements de méthane et de dioxyde de carbone 12 tapis au fond de tous les océans du globe.

    Ces deux redoutables gaz à effet de serre emballeraient alors le phénomène en augmentant encore le réchauffement de 4 à 5°c.

    Avec 8 à 10°c de plus, nous disent les scientifiques, l'écosystème terrien subirait une extinction massive des espèces de l'ordre de 95%, comme cela s'est déjà produit à l'ère géologique permiène, il y a deux cent cinquante millions d'années. Une longue et forte activité volcanique appelée "trappes de Sibérie" avait alors réhaussé la température de l'air et des océans de 4 à 5°c, permettant ainsi la fuite du méthane et du CO2 gelés au fil des ères dans les abîmes océaniques.

    La question est : disposons-nous d'assez de réserves de pétrole, de gaz et de charbon à brûler pour faire grimper les températures de 4 à 5°c?

    Nous fonçons droit dans un mur. Si rien n'est fait rapidement ce sera l'affreuse catastrophe pour nos descendants. La vie certes s'en sortira, comme elle s'en est toujours sortie, mais quelle régression! Quelle stupide perte de temps! Et combien de millions d'années faudra-t-il pour réparer les dégâts? Et notre civilisation dans tout ça? Et l'homme?

    Si nous ne voulons pas de ce scénario, il nous faut penser à très long terme. Il est urgent de développer les énergies renouvelables, de devenir un peu plus propres, même si cela doit ralentir nos économies, l'imbécile course au profit.

    Michel Walter pour Terre sacrée

    La grande extinction du permien : http://jcboulay.free.fr/astro/sommaire

    CO2 atmosphérique : va t-on vivre une grande crise biologique comme il y a 250 millions d'années ?

    -----


  2. #2
    Valérie Masson-Delmotte

    Re : Ne réveillons pas les dragons qui dorment au fond des océans

    Citation Envoyé par Non inscrit
    Une chose est maintenant sûre en matière de réchauffement. C'est que la température globale de notre planète ne peut augmenter de plus de 4 à 5°c, sans que cela n'entraîne un cataclysme climatique mondial.

    En effet, cette simple hausse permettrait la libération dans l'atmosphère d'une grande partie des gisements de méthane et de dioxyde de carbone 12 tapis au fond de tous les océans du globe.
    Cela fait partie des risques possibles mais non avérés avec certitude. Il y a également des réserves de carbone dans les zones de pergélisol de l'Arctique, qui subissent un réchauffement déjà important.

    Citation Envoyé par Non inscrit
    Ces deux redoutables gaz à effet de serre emballeraient alors le phénomène en augmentant encore le réchauffement de 4 à 5°c..
    L'ordre de grandeur est difficile à estimer. Les régions polaires ont connu des périodes plus chaudes au cours des cycles glaciaires interglaciaires du dernier million d'années (à cause de l'effet de l'orbite de la terre autour du soleil sur la quantité d'énergie solaire reçue), sans que les concentrations atmosphériques en gaz à effet de serre n'atteignent des teneurs très supérieures au niveau pré-industriel.

    Citation Envoyé par Non inscrit
    Avec 8 à 10°c de plus, nous disent les scientifiques, l'écosystème terrien subirait une extinction massive des espèces de l'ordre de 95%, comme cela s'est déjà produit à l'ère géologique permiène, il y a deux cent cinquante millions d'années. Une longue et forte activité volcanique appelée "trappes de Sibérie" avait alors réhaussé la température de l'air et des océans de 4 à 5°c, permettant ainsi la fuite du méthane et du CO2 gelés au fil des ères dans les abîmes océaniques.
    Nous vivons déjà une extinction massive qui est probablement due à la déforestation / l'anthropisation des surfaces continentales.

    L'augmentation du pH de l'océan suite à l'augmentation des concentrations atmosphériques en CO2 pourrait également avoir des effets très importants sur les écosystèmes marins (effet sur la formation des coquilles carbonatées des micro organismes marins).

    L'analogie entre la période actuelle et ces extinctions passées est difficile à faire car nous regardons des échelles de temps très différentes (de l'ordre du siècle à venir par rapport à des dizaines de milliers d'années à l'échelle de la tectonique des plaques / volcanisme intensif). La disposition des continents et des océans était également différente donc la comparaison reste difficile.

    Citation Envoyé par Non inscrit
    La question est : disposons-nous d'assez de réserves de pétrole, de gaz et de charbon à brûler pour faire grimper les températures de 4 à 5°c?
    Oui bien sûr (réserves de pétrole + gaz + charbon)

    L'enjeu porte non seulement sur l'intensité du réchauffement mais également sur la vitesse du réchauffement (aspect important d'adaptation des écoystèmes)

    Citation Envoyé par Non inscrit
    Nous fonçons droit dans un mur. Si rien n'est fait rapidement ce sera l'affreuse catastrophe pour nos descendants. La vie certes s'en sortira, comme elle s'en est toujours sortie, mais quelle régression! Quelle stupide perte de temps! Et combien de millions d'années faudra-t-il pour réparer les dégâts? Et notre civilisation dans tout ça? Et l'homme?
    Si l'on regarde à très long terme, les processus permettant la diminution des concentrations de CO2 dans l'atmosphère jouent à très long terme (formation de carbonates...). Nous sommes dans une période particulière, probablement une période chaude amenée à durer des dizaines de milliers d'années ("super interglaciaire") à cause de l'eccentricité de l'orbite terrestre. Il ne faut pas compter sur le "rythme naturel" du climat pour compenser l'augmentation d'effet de serre. Il est même possible que les concentrations élevées en CO2 pendant des dizaines de milliers d'années à venir empêchent la prochaine entrée en glaciation possible (dans environ 70 000 ans!).

  3. #3
    Robert Kandel

    Re : Ne réveillons pas les dragons qui dorment au fond des océans

    Effectivement, si la température moyenne à la surface du globe augmente de plus de 5° en un siècle ou deux, cela implique une réorganisation radicale de la biosphère, une catastrophe en quelque sorte. Car le réchauffement de 5° qui à mis fin à la précédente période glaciaire s'est étalée sur quelques millénaires. Extinction massive ? Je n'en sais rien. Je ne pense pas qu'il soit souhaitable de mener l'expérience au bout.

    Le problème du méthane dans les pergélisols et les sédiments océaniques est sérieux. Le problème de la chimie de l'océan et d'un flux éventuellement fortement augmenté de CO2 vers l'atmosphère aussi. Mais pourquoi évoquer le carbone 12 ? C'est la forme « normale » du carbone, de loin la plus abondante, donc la forme de loin la plus abondante du dioxyde de carbone comporte du C-12. Les rapports C-13/C-12 et C-14/C-12 nous donnent des informations précieuses sur le fonctionnement présent et passé de la vie et sur l'activité solaire, mais c'est toujours le C-12 qui est très largement majoritaire. Et le CO2 produit par la combustion de carburants fossiles ne contient pas de C-14. Cet isotope radioactif, produit par les rayons cosmiques arrivant dans l'atmosphère, a une demi-vie de 5730 ans, et les carburants fossiles ont été isolés sous terre depuis beaucoup plus longtemps. C'est là d'ailleurs une des preuves que le CO2 ajouté vient des activités humaines.

    Il est certain que les ressources de charbon permettront de multiplier la quantité de CO2 dans l'air par un facteur 2 ou même 4. A moins que l'on développe rapidement les moyens de « séquestrer » le CO2.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Actu - Réchauffement des océans : les modèles semblent fiables !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 40
    Dernier message: 28/02/2008, 08h49
  2. Les arguments CONTRE la montée des océans
    Par iskonessian dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 9
    Dernier message: 25/01/2008, 15h53
  3. [Biologie Cellulaire] est ce qui il y a des enzymes qui ne sont pas protéiques
    Par hasnae14 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/11/2007, 11h29
  4. Momaretto : Safari au fond des océans
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/08/2006, 06h34
  5. L'acidification des océans menace les organismes marins
    Par Bob Trebor dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/09/2005, 10h32