Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

lno



  1. #1
    rayonsx

    lno

    bonjour
    je voulais savoir plus d'information sur la structure de lniobate de lithium leur propietes physique et optique et cristalline merci d'avance

    -----


  2. #2
    ayellouda

    Re : lno

    bonjour

    Les cristaux de niobate de lithium, composé ferroélectrique à température de Curie très élevée présentant d'excellentes propriétés piézoélectriques, pyroélectriques et optiques sont couramment utilisés dans de nombreux dispositifs (transducteurs à haute fréquence et haute température, détecteurs infrarouge, guides d'ondes optiques, filtres haute fréquence, etc.). La fabrication de capteurs ultrasonores ou d'accéléromètres à base de niobate de lithium susceptibles de fonctionner à haute température nécessite l'utilisation de céramiques denses à microstructure contrôlée. Une étude de la préparation par voie sol-gel de poudres de diverses compositions comprises entre LiNbO[3] et NaNbO[3] a été entreprise. L'utilisation de pentaéthoxyde de niobium en solution dans l'éthanol absolu et d'acétate de lithium et/ou de sodium en solution dans l'acide acétique glacial donne, sous balayage d'air sec, une sol limpide dont la gélification est assurée par hydrolyse à l'eau ultrapure. Après séchage à 100°C, l'évolution de xérogels a été étudiée en fonction de la température par analyse thermogravimétrique, analyse thermique différentielle, diffraction X et microscopie électronique à balayage. En règle générale, après élimination des composés organiques, la cristallisation se produit aux environs de 400-450°C. Les résultats expérimentaux ont permis de préciser l'existence d'une grande lacune de miscibilité (0,07 ≤ x ≤ 0,85 mol% Na) séparant les domaines monophasés de type LiNbO[3] et NaNbO[3] respectivement. Une étude comparative de l'évolution de la surface spécifique (BET) et de la morphologie de la poudre (MEB) en fonction de la température a permis de préciser les conditions optimales de calcination. Les poudres calcinées à 700°C pendant 48h ont conduit, par l'utilisation de profils thermiques appropriés et à 1000°C, à l'obtention de céramiques présentant des taux de compacité de 96-97%. Une électrode adaptée à des applications à haute température a été mise au point et les céramiques ainsi métallisées ont été testées dans des dispositifs piézoélectriques prototypes. L'étude combinée des propriétés thermiques, structurales et électriques a permis de proposer une ébauche de diagramme de phases du système LiNbO[3]-NaNbO[3]

Sur le même thème :