Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Nitronium



  1. #1
    BarjoMarto

    Nitronium


    ------

    Bonjour à tous.

    J'ai entendu parler du nitronium, mais j'ignore tout à son sujet, si ce n'est le fait qu'il se forme à partir d'acide sulfurique et d'acide nitrique.

    Pourriez-vous m'éclairer sur ce sujet?

    D'avance, merci.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    XeO3

    Re : Nitronium

    Bonjour,

    http://en.wikipedia.org/wiki/Nitronium

    Les articles Wikipedia en anglais sont souvent beaucoup plus complets.

  4. A voir en vidéo sur Futura
  5. #3
    BarjoMarto

    Re : Nitronium

    oui... Mais je ne connais pas beaucoup l'anglais(j'étudie le néerlandais) Donc, d'après le peu que j'ai compris, il s'agirais d'un ion instable auquel on peut rajouter un électron pour le stabiliser(ais je bien compris??)

  6. #4
    XeO3

    Re : Nitronium

    Pas exactement.

    Je te traduis (approximativement) la page :

    " L'ion nitronium (faussement appelé ion nitrile, parce ce que ce n'est pas un radical) NO2+ est un cation généralement instable crée par l'arrachement d'un électron d'une molécule de dioxide d'azote (NO2), ou la protonation de l'acide nitrique (HNO3).
    Il n'est pas assez stable pour exister dans des conditions normales, mais il est utilisé comme réactif électrophile dans la nitration d'autres substances. L'ion est généré in situ en faisant réagir de l'acide sulfurique avec de l'acide nitrique selon l'équilibre :
    H2SO4 + HNO3 ⇌ HSO4 + NO2+ + H2O

    L'ion nitronium existe aussi sous la forme solide d'hémipentoxyde d'azote N2O5, qui est un solide ionique formé d'ions nitronium et nitrate. Ses formes liquide et gazeuse, cependant, sont moléculaires et ne contiennent pas d'ion nitronium. Quelques sels de nitronium formés avec des anions faiblement nucléophiles, comme le perchlorate de nitronium, NO2+ClO4- peuvent être isolé mais sont extrement réactifs.

    L'ion nitronium est isoélectrique avec le dioxyde de carbone et comme ce composé, a un structure linéaire : la liaison ONO fome un angle de 180 °.

    Les composés NO2F (fluorure de nitrile) et NO2Cl (chlorure de nitrile), ne sont pas des sels de nitronium mais plutôt des composés moléculaires, comme le montrent leurs bas points d'ébullition (respectivement -72°C et -6°C) et la faible longueur des liaisons N-X (N-F 135 pm, N-Cl 184 pm).

    L'addition d'un électron forme le radical neutre nitrile, ·NO2; en fait, celui-ci est assez stable et est connu comme le dioxyde d'azote.

    L'espèce négativement chargée est NO2-, l'ion nitrite."
    Tu devrais ainsi mieux comprendre. Si toutefois tu ne comprenais pas tout, n'hésite pas à poser des questions : ce forum est là pour ça !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    XeO3

    Re : Nitronium

    PS: je viens de modifier la page Nitronium de Wikipedia fr avec ma traduction de la version anglaise.

  9. #6
    BarjoMarto

    Re : Nitronium

    Merci beaucoup,
    mais effectivement je n'ai pas compris quelques termes: protonation,isoélectrique, et in situ. Pourriez-vous me les expliquer?

    Merci.

  10. Publicité
  11. #7
    XeO3

    Re : Nitronium

    Protonation :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Protonation

    "in situ" signifie ici "dans le milieu réactionnel", c'est à dire qu'on crée NO2+ dans le milieu qui contient déjà le réactif avec lequel il va réagir.

    Pour "isoélectrique", j'ai mal lu le mot "isoelectronic" dans la version anglaise. la phrase traduite n'avait donc aucun sens.
    => isoélectronique. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Iso%C3%A9lectronique).