Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Carboniser et minéraliser



  1. #1
    gyser

    Carboniser et minéraliser


    ------

    Bonjour;

    Quelle est la différence entre Minéraliser et carboniser une matière organique, c'est à dire ce qui reste comme molécules entre les deux procédé.
    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    eliottsilvan

    mineraliser c'est distiller jusq'a ce qu'il n'y ait plus d'eau et donc un dépot minéral,n et carboniser c'esr chauffer jusqu'a ce que ton échantillon ne contienne plus d'eau mais sopit transformé en carbone! voila!

    aussi la minéralisation style kejehl on ne perd pas le distillat!
    Dernière modification par HarleyApril ; 10/06/2008 à 16h18.
    Eliott SILVAN,représentant regional du projet Exchim

  4. #3
    FC05

    Re : Carboniser et minéraliser

    En gros tu chauffes jusqu'à 250°C et tu obtiens un truc noir carbonisé.

    Si tu pousse à 600-650°C tu as un résidu qui est calciné (généralement blanc)

    Tu peux finir la minéralisation par une oxydation (dissolution dans l'acide nitrique concentré, à chaud ... un peu d'eau oxygénée à 300 vol en plus, pour être sur ... attention, ça pique ! )
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  5. #4
    chatelot16

    Re : Carboniser et minéraliser

    calciner c'est chauffer a l'abri de l'oxygene : comme pour faire du charbon de bois : 400° suffit mais meme a 1000°c le carbone ne s'evaporera pas il sera simplement plus pur que cuit a seulement 400°

    pour se debarrasser aussi du carbone j'appelle cela calciner , en presence d'air , le carbone va bien disparaitre aussi en brulant

    est ce que mineraliser est un nouveau mot pour calciner ou est ce different ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    HarleyApril
    Modérateur

    Re : Carboniser et minéraliser

    en regardant dans le dictionnaire de l'académie (dernière version, disponible en ligne)

    (1)CARBONISER v. tr. XIXe siècle. Dérivé savant du latin carbo, -onis, « charbon ».
    1. Réduire en charbon. Carboniser du bois en meule, en chaudière. Pron. Le bois se carbonise à l'abri de l'air à une température supérieure à cinq cents degrés. 2. Brûler, consumer. L'incendie a carbonisé la vieille charpente de la ferme. Le corps carbonisé de la victime.

    (1)MINÉRALISER v. tr. XVIIIe siècle. Dérivé de minéral.
    Transformer un métal en minerai ; soumettre au processus de minéralisation. Le soufre minéralise le plomb. Pron. Le fer se minéralise sous l'action de l'oxygène. L'eau se minéralise en circulant dans les couches géologiques du sous-sol, se charge de diverses substances minérales. Au participe passé, adjt. Eau minéralisée.

    Un peu court pour le second ...
    ... autre dico donc

    MINÉRALISER, verbe trans.
    A. − 1. Transformer (un métal) en minerai:
    −. Le plomb se trouve abondamment dans plusieurs pays, sous divers états, à l'état d'oxyde jaune, gris ou rouge; combiné avec des acides à l'état de sel, ou minéralisé par le soufre...
    Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog., t.2, 1821, p.551.
    − P. anal. ou au fig. Rendre semblable à un minerai. Synon. pétrifier. J'ai eu peur qu'elle ne tombe raide: elle est trop malingre pour supporter cette douleur insolite, mais elle ne bouge pas, elle a l'air minéralisée comme tout ce qui l'entoure (Sartre, Nausée, 1938, p.45). Le régime universitaire crispait, exaspérait et minéralisait Algorithme (Arnoux, Algorithme, 1948, p.43).
    2. Transformer (un corps organique) en minéral ou en minerai. Les analyses de cette substance végétale minéralisée nous permettront de nous figurer ce qu'était la physionomie des terres émergées aux grandes époques de la formation de la houille (Brunhes, Géogr. hum., 1942, p.216).
    B. − Modifier (une eau) par la dissolution de substances minérales. En effet les Sphaignes se développent sur des sols humides ou des marais, là où l'eau, peu minéralisée, présente une réaction acide, en particulier sur les terrains siliceux (Plantefol, Bot. et biol. végét., t.2, 1931, p.2069).
    − Emploi pronom. réfl. Les sources descendues de la surface qui sont venues plus tard s'y échauffer et s'y minéraliser, y ont produit les phénomènes d'oxydation (Élie de Beaumont ds B.Sté géol. Fr., t.4, 1847, p.25).
    C. − BIOCHIM. Apporter (aux tissus organiques) des substances minérales. (Ds Rob. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr.).

    Pour plus de détails, on pourra chercher le test de Lassaigne (minéralisation au sodium fondu)
    Je crois qu'il existe un autre protocole à la potasse

    cordialement