Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

K3n



  1. #1
    ArtAttack

    K3n


    ------

    Salut.
    Est-ce que quelqu'un sait pourquoi il est si dûr de se procurer des infos sur le nitrure de potassium ? (melting point, structure, ...)
    La seule publi que j'ai trouvée est entièrement en allemand et date de 1968 ...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    ArtAttack

    Re : K3n

    Et tiens, en passant, si quelqu'un avait le diagramme de phase binaire Li3N-Mg3N2 (aussi introuvable ...)

  4. #3
    black templar

    Re : K3n

    Citation Envoyé par ArtAttack
    Salut.
    le nitrure de potassium
    Heu... t'est sur que c'est pas du nitrate de potassium???

  5. #4
    ArtAttack

    Re : K3n

    Nitrure pas nitrate.
    Dans ma thématique j'ai pas le droit au moindre ppm d'oxygène.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    ArtAttack

    Re : K3n

    Un nitrure d'alcalin est ionique.
    Pour Li3N, on a 3xLI+ et N(-III)

    Pourquoi K3N est si dur à trouver ...

  8. #6
    persona

    Re : K3n

    K3N est dur à trouver parce qu'il n'existe pas. Les "nitrures" (mauvaise traduction de l'anglais nitride) sont en fait les sels de l'acide azothydrique N3H et s'appellent en bon français des azotures. Les formules des azotures alcalins sont donc LiN3, NaN3, KN3. L'ion azoture (improprement appelé nitrure) est l'ion (N=N=N)- qui porte, en formule de Lewis, deux doublets libres sur chacun des azotes terminaux, donc une charge formelle positive sur l'azote central et une charge négative sur chacun des deux azotes terminaux.

  9. Publicité
  10. #7
    ArtAttack

    Re : K3n

    En fait je parle bien des "nitrides".
    Li3N existe, j'en ai déjà.
    K3N existe aussi mais j'ai l'impression qu'il se décompose en azote à basse température ...

  11. #8
    invite19431173

    Re : K3n

    Voici ce que j'ai dans mon cours, à propos des nitrures :

    Exemples : Ca3N2, Mg3N2, AlN, Zn3N2

    Les nitrures peuvent être ioniques avec les alcalins (ex : Li3N) et les alcalino-terreux (ex : Mg3N2). On attribue alors un rayon ionique de 1.46 Angs à l'ion "N^3-" légèrement plugros que O^2- (...)
    Je me permets de vous faire remarquer que N^3- est entre guillemets, existe-t-il alors vraiment...?

    ArtAttack :

    K3N existe aussi mais j'ai l'impression qu'il se décompose en azote à basse température ...
    ça ressemble fortement à la réaction d'explosion d'un azoture ! Enfin c'est mon point de vue...