Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

question pour les spécialistes de la spectro IR (FTIR)



  1. #1
    idriis

    question pour les spécialistes de la spectro IR (FTIR)


    ------

    Bonjour,

    Ce message s'adresse aux spécialistes de la spectro IR à transformée de fourier. (FTIR en anglais)

    En fait, j'ai réalisé un spectre IR en reflection d'une couche mince de carbone amorphe (environ 100nm d'épaisseur) déposée sur un substrat de Silicium (wafer [001]).

    le problème c'est qu'on voit aucune raie sur le spectre (i.e une ligne continue à 1 et sans trop de variations en intensité réfléchie et cela de 500 à 2500cm-1) alors qu'à priori on devrait avoir au moins les raies caractéristiques des liaisons C-C simples et doubles.

    j'ai refait la manip plusieurs fois mais toujours rien.(en fait ce n'est pas moi qui manip sur le spectro mais la personne qui en est chargée, qui elle est incapable de me donner une explication à ce problème).Au début, je pensais que l'épaisseur du film etait trop faible donc j'ai réalisé la meme manip sur un film plus épais (environ 800 nm) mais j'ai toujours le meme resultat.

    merci d'avance pour vos suggestions

    -----

  2. #2
    invite654321

    Re : question pour les spécialistes de la spectro IR (FTIR)

    Bonjour,
    On m'a appris en spectro IR qu'une molécule est active à condition que la variation de ce moment dipolaire soit non nule au cours du temps.
    Certaines molécules sont donc inactives en IR comme le N2 ou le O2 Généralement les molécules homonucléaires.

    Ensuite pour qu'une molécule possède un moment dipolaire, il ets nécesaire qu'il existe des différences de charge notables entre les atomes présents.
    Imaginez-vous la molécule d'eau et sa repésentation spatiale coudée.
    l'atome d'oxygène central porte une charge partielle négative (due à l'électronégativité) tandis que les 2 H vont avoir une charge partielle positive.
    On a donc dans ce cas un dipôle qu'on caractérise par son moment dipôlaire µ.

    Ensuite l'IR étudie la vibration des liaisons, bending streching et autres.
    Les vibrations vont induire au cours du temps une variation de la norme de µ car les atomes donc les centres de charges respectifs se déplacent.
    Puisque la norme de µ varie dµ/dt différent de 0, la molécule est donc optiquement active.

    Revenons à votre cas.
    Vous dites utiliser du carbone amorphe, à priori uniquement composé d'atomes de C liés entre eux par des liaisons C-C. Les atomes sont de même nature. Il n'y a pas de différence de charge. En conséquent pas de moment dipolaire µ et finalement pas de variations de celui-ci.
    Ensuite pour le cas de la silicium il peut s'agir du même soucis.

    Ce que je vous conseille de faire par exemple, est de déposer sur votre silicium une molécule dont vous êtes sûr qu'elle est active. Mettons simplement un gel à base d'eau. Vous pourrez alors voir si le soucis réside dans la structure du carbone/silicium ou aute part.

    J'avais une autre idée.
    Si vous utilisez une technologie à transmission (le faisceau pase à travers l'échantillon)
    Peut être que le carbone trop présent, par sa couleur noire, va absorber la totalité des radiations émises par la source. Ainsi, il n'y a plus rien en transmission après votre échantillon ?
    Pour le vérifier, essayez de diminuer l'épaisseur de la couche

    Je ne suis pas un pro en spectro !
    Mais si ça peut vous aider,

    Cordialement

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. une question aux specialistes de mécanique quantique
    Par lolo43250 dans le forum Physique
    Réponses: 36
    Dernier message: 10/11/2007, 18h50
  2. La science pour les non-spécialistes
    Par polkie23 dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/05/2007, 14h48
  3. Comment marche exactement un spectro FTIR
    Par nikkos dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/06/2006, 10h49
  4. rechauffement et dilation de l'eau ? question aux specialistes
    Par Non inscrit dans le forum Changement climatique, a-t-on raison de s'inquiéter ?
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/10/2005, 11h30